Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 

Partagez | 
 

 Entre un assassin et un soldat | Ft Valeeri Iths

Aller en bas 
AuteurMessage
Grey Olve

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 08/04/2015

MessageSujet: Entre un assassin et un soldat | Ft Valeeri Iths   Ven 10 Avr - 17:24


Entre un assassin et un soldat
Ambiance

Le Marteau et la Chopine... Depuis que j'y avais mis les pieds, y a maintenant six ans un peu près, j'adorais cet endroit. Et comment ne pas apprécier, en même temps? De tout Andarésia, c'était probablement la seule auberge à fournir un service pareil! Et la seule aussi où l'ambiance était aussi agréable et festive, et ce, tout au long de l'année...! Même moi, dans ce genre d'endroit, je ne pouvais que me détendre. Les propriétaire n'étaient autre qu'un couple de joyeux nains qui ne manquaient pas une occasion pour faire la fête, mais aujourd'hui... Aujourd'hui, c'était un jour tout particulier. Et j'avais même pris ma journée pour venir jusque là. Aujourd'hui, la taverne fêtait ses dix ans d'existence. Et par conséquent...! L'ambiance était au beau fixe.

Les lieux étaient bourrés à craquer de monde, et bien que certains s'amusaient tout autant à l'extérieur que ceux à l'intérieur, j'avais préféré me réfugier dans la salle. Se frayer un passage jusque là n'avait pas été chose simple, entre les gens qui se pressaient autour des tables, et ceux qui titubaient à la recherche d'une place de libre, mieux valait-il avoir de bons réflexes. Mais qu'importe, j'étais de bonne humeur depuis que j'avais mis les pieds ici, et rien n'aurait pu ternir ce bonheur éphémère. Je slalomais donc jusqu'au comptoir où je me faisais une place en jouant des coudes. Mon regard tomba alors sur le patron que je ne manquais pas de saluer au passage d'un bref signe de tête.

«Glorin. Il semblerait que tes caisses vont grandement s'alourdir, aujourd'hui. Je viens en rajouter un peu plus...»

«Si c'est pas ce bon vieux Grey...!»

Je cru apercevoir un large sourire sous la barbe du nain qui continuait de remplir des verres , les disposant ensuite sur un plateau qu'il tendit à l'une des serveuses.

«M'en parles pas! Mais ca va pas durer longtemps, M'dame a d'jà l'intention de r'faire sa garde robe! Comme si elle avait b'soin de ça, hein...! D'façon quoi qu'elle porte, elle arriv'ra jamais à séduire! Allez, qu'est ce tu prends, va?»

Souriant à mon tour, je déposais quelques pièces de cuivres sous ses yeux, pièces qu'il s'empressa d'empocher.

«La même chose que d'habitude, Glorin.»

«Hey, Thrôrine! Sers donc sa bière naine à Grey!»

Puis, se tournant vers moi:

«Va t'asseoir, gamin, elle se bougera, ca lui f'ra pas de mal! Doit y avoir quelques aut' gars d'ta connaissance dans le coin!»

Sans plus tarder, et sur ordre de Glorin, je me dirigeais vers une table non loin de là. Attrapant la première chaise de libre qui me passait sous la main, je m'installais entre deux de mes soldats. Après un accueil chaleureux à grand coups de claques dans le dos et de rire, je me laissais enfin tomber assis. Presque immédiatement, la patronne déposa devant moi l'une des plus grandes chopes que je n'avais jamais vu. Je me tournais alors vers elle, en haussant un sourcils, alors qu'elle me faisait un clin d’œil.

«Ca t'en bouche un coin, hein? C'est la spéciale dixième année, uniquement offerte aujourd'hui pour toute bière naine commandé! Alors arrêtes de faire cette tête là, et profite, garçon!»

Que faire d'autre, de toute façon? Buvant une grande lampée de bière, je me glissais dans la discussion de mes hommes et aussitôt la conversation reprit. Le patron n'avait visiblement pas lésiné sur les moyens. Dans la salle, j'avais déjà pu apercevoir un conteur qui, dans un coin, s'amusait à régaler les enfants d'histoires ainsi qu'un groupe de musiciens itinérant qui apparemment jouait très bien son rôle puisque l'ambiance était plus que bonne. Avec tout ça, les serveuses avaient eu le droit à un écusson pour les dix ans de la maison, et même des danseuses avaient été engagés. Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes...! Aussi, quelques choppes plus tard, je n'avais toujours pas bougé d'un pouce, même si à plusieurs reprises on avait tenté de m’entraîner sur la piste de danses avec les autres.

Le soleil avait beau avoir décliné dans le ciel, les lieux ne désemplissaient pas et l'ambiance était toujours aussi bonne. Alors même si il faisait une chaleur presque insupportable, il n'était pas question de bouger de là avant au moins la nuit tombée. Et puis... C'était une raison de plus pour boire plus que de raisons. La soirée battait son plein quand du coin de l’œil je remarquais un mouvement suspect. Fronçant légèrement les sourcils, je me penchais doucement vers l'arrière tandis qu'un autre type venait de refermer ses doigts sur le poignet d'une silhouette.

«Oh, allez quoi, fais pas ta mijoré et vient t'amuser un peu avec nous!»

Ce gars là était visiblement complètement ivre pour confondre l'autre avec une femme. Ce n'était certes pas bien méchant, l'autre type finirait probablement par lui en mettre une bonne pour lui remettre les idées en place... Néanmoins, je vis son autre main s'approcher d'un peu trop près de celui qu'il avait confondus, et en tant que soldat entraîné, je ne pu qu'avoir un réflexe inespéré. Retournant brutalement ma chaise, mes doigts se refermèrent à leur tour sur l'avant-bras du mec complètement bourré, le stoppant en plein mouvement. Je lui lançais alors un regard pleins de sous entendus.

«L'ambiance est bonne, ne vient pas la gâcher. Je voudrais pas devoir te traîner jusqu'aux geôles du palais parce que t'as un peu trop bu...»

Je plongeais mon regard dans le sien et le fixais ainsi un long moment avant de le relâcher et de lever les yeux vers l'inconnu.

«Désolé d'être intervenus, je suppose que le rouster vous-même aurait été plus sympa. J'vous offre une bière?»


© Nightmare sur Épicode.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valeeri Iths

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Entre un assassin et un soldat | Ft Valeeri Iths   Lun 16 Nov - 21:37

Pourquoi ? Mais pourquoi suis-je ici déjà ? Ce vieux patron m'appelle au secours, et moi comme un con je viens... C'est vrai que dans le passé, je lui ai toujours rendu service quand il me demandait et j'ai toujours été bien payé c'est pourquoi je venais dès qu'il avait besoin de moi. Mais là quand même... Il veut ma mort c'est ça? Saloperie de nain va...

Parce que voilà il y a ÉNORMÉMENT de monde, chose que je ne supporte absolument pas sinon pourquoi j'irai vivre dans une grotte hein ? Enfin c'est pas le pire je crois c'est surtout il y a quand même des membres de l'armée royale qui sont en train de se prendre une cuite monumentale devant moi...ET moi, je suis un assassin, bordel de merde !!! De ce fait je ne suis pas forcément au bon endroit pour survivre et mon instinct me dit de déguerpir et vite !!

Enfin c'est sans compter sur la femme du propriétaire qui attrape mes mains alors que je me dirigeais vers la sortie. Que je déteste les femmes, mon dieu que je les déteste. Même si elle je la tolère car elle m'offre à manger à chaque fois que je viens mais là je dois dire que je la déteste aussi. Depuis quand on me force à danser !!! Je finis par lui lancer un regard noir après mettre échapper de l'emprise de la naine mais elle souriait deux fois plus. Elle me tape dans le dos avant de reprendre une de mes main et de m'attirer vers son mari en sautillant.

Je soufflais mais me laissais faire sans vraiment savoir pourquoi. C'était peut être leur façon de me dire merci mais franchement ils auraient pu juste m'inviter à manger chez eux sans qu'il y ait autant de monde...Même si c'est pour fêter les dix ans du bar, ils auraient pus s'abstenir. Enfin, faut aussi que je pense à engueuler mon informateur car c'est lui qui m'a transmis leur message. Mais d'ailleurs où est-il passé ce vaurien ? J'avais beau regarder autour de moi, je ne le voyais pas..à coup sur il s'est vite éclipsé en voyant les gars de l'armée royale. Pourquoi je n'en fais pas autant sérieux il y a trop de monde en plus et j'aime pas ça.

Je finis par m'asseoir sur une chaise haute au niveau du bar où le nain finit par me donner une chope de bière. Je souffle et j'entreprends à en prendre une gorgée. C'est fou la chaleur qui commencer à s'imposer dans cette salle et je commence à ne pas me sentir vraiment à vrai dire. La chaleur et moi ne faisons pas vraiment bon ménage. Je devrais sûrement utiliser ma magie de glace pour faire descendre la température pour aller mieux mais avec ces chiens de l'armée je ne peux pas me permettre d'attirer l'attention . Je peste en buvant d'un coup sec mon alcool faisant rire au passage une serveuse.

Tss, j'aime pas les femmes. Enfin, heureusement qu'il y a plein d'hommes ce soir au moins je peux me rincer l’œil. Alors que je me demandais si je n'allais pas finir par fausser compagnie au nain à cause de la chaleur, un homme vient m'empoigner le poignée. Je me retiens de justesse de lui planter mes ongles dans sa chair mais je ne rechigne pas de lui envoyer des regards noirs mais rien y fait. Je commençais à m’énerver de plus en plus quand je compris qu'il me confondait avec une femme. Je vais le tuer..mais je n'ai pas eu le temps car quelqu'un s'en mêla. Je me sentais soulagé que quelqu'un m'empêche de le tuer comme ça je n'aurais pas à supporter l'armée surtout que je ne suis pas au mieux de ma forme à cause de la chaleur. Je daigne finalement à lancer un regard en direction de mon « sauveur » … Eh merde un chien de l'armée...

«Désolé d'être intervenus, je suppose que le rouster vous-même aurait été plus sympa. J'vous offre une bière?»

Je le regarde en soupirant mais qu'est-ce que j'ai bien pus faire pour être dans ce merdier bordel. Enfin bon, après réflexion je pourrais peut être le mettre dans mon lit sans qu'il sache qui je suis.. Un elfe plutôt bien fait, jeune et mignon..Je veux bien aller m'amuser avec. Mais c'est risqué, dois-je prendre le risque ? Je touche mon pendentif puis je finis par me tourner vers le jeunot en l'invitant à s'asseoir à côté de moi.

« Pourquoi pas, si tu ne me confonds pas avec une femme j'accepte tous.. » lui dis-je en faisant un sourire charmeur. 

Je remarque le regard plein de sous entendu du nain et je lui souris malicieusement. Soit il me lançait se regard car j'allais le faire payer la bière alors que le proprio ne me les fait pas payer ou bien parce qu'il a deviné que je voulais faire de lui une de mes conquête. Dans les deux cas, je suis gagnant. C'est en souriant que je pris la chope en main puis je me tourne légèrement vers l'elfe.

« Je pense que je dois te remercier pour tout à l'heure. Tu as sûrement évité que je provoque une grande catastrophe. Et le petit nain m'aurait encore engueulé. »

Par catastrophe, j'entendais bien sur à un massacre qui aurait sûrement engendré un autre à cause des membres de l'armée présente ici. Au fait, dois-je me présenter ? Après tous, l'armée n'a pas de dossier sur moi enfin...normalement. Je lui tends ma main froide en sa direction pour lui dire bonjour. Autant être poli un maximum pour avoir plus de chance de le séduire et aussi car faut pas oublier il est normalement un membre qui est censé traqué les assassins...

« Je m'appelle Valeeri Iths, je suis un ami du propriétaire de ce taudis.. »

J'ai eu le droit à une magnifique frappe dans le dos par la naine qui venait de nous déposer une assiette de mes gâteaux préférés entre lui et moi. L'ais-je déjà dis que c'est la seule femme que je peux tolérer ici , peut-être parce qu'elle ne ressemble pas vraiment à une femme quand on la regarde. Je sais c'est méchant mais c'est ce que je ressens j'y peux rien...






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Olve

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 08/04/2015

MessageSujet: Re: Entre un assassin et un soldat | Ft Valeeri Iths   Mar 17 Nov - 14:41


Entre un assassin et un soldat
Ambiance

Et voilà qu'elle soupirait, la victime. A croire que mon intervention l'ennuyait. Je haussais un sourcil en le fixant distraitement du coin de l’œil, hésitant d'abord à sa proposition, puis soupirant un peu à mon tour avant de me lever. Je refermais mes doigts autour de la pinte que j'avais à peine entamé, et faisais un petit signe de tête à mes hommes que j'abandonnais autour de la table. Sans plus attendre, je me glissais sur le tabouret juste à côté de l'inconnu, et baissais brièvement le regard sur le comptoir. Une phrase à double sens, un sourire que je ne connaissais que trop bien... Ce type là... Comment est ce que j'étais censé réagir?

Fouinant dans ma bourse, j'en sortais quelques pièces de cuivres pour payer la consommation de l'homme dragon et les déposais sur le comptoir, face au nain, qui ne tarda pas à les empocher. Je levais brièvement les yeux sur lui, remarquais son petit manège avec l'autre type, et rempochais ma bourse que je rangeais aussitôt à l'abri des regards. Menant ensuite la chope de bière à mes lèvres, j'en buvais une bonne rasade et m'essuyais la bouche du revers de la main avant de regarder à mon tour celui qui se trouvait désormais à côté de moi. Je haussais les sourcils en l'entendant, me demandant un bref instant ce qu'il avait bien pu vouloir dire par «grande catastrophe», puis chassais rapidement cette idée de mon esprit en me concentrant davantage sur l'essence que dégageait ce type. La légère brise qui traversait la taverne encore bondé de monde me murmurait de me méfier de ce type. Pourtant... Je devais avouer qu'il était de ceux que j'aurais pu qualifier de «tentant».

Baissant les yeux sur la main qu'il me tendait, je venais aussitôt la serrer entre mes doigts alors qu'un léger sourire étirait mes lèvres. Un ami du propriétaire, hein?

«Je m'appelle Grey.»

Tout en jetant un coup d'oeil discret vers le nain derrière son comptoir, je souriais un peu plus largement avant de me tourner de nouveau vers l'homme.

«C'est drôle que tu dise ça... Je viens régulièrement ici, dès que mon supérieur m'en donne le temps, et... Je ne t'ai jamais croisé ici.»

Levant cette fois ma chope, j'en buvais une longue gorgée sans quitter l'homme dragon du regard, le fixant longuement alors que le vent chantait doucereusement à mes oreilles. Un je ne sais quoi que je ne comprenais pas l’agitait visiblement. Ce type était soit dangereux, soit... Beaucoup trop appétissant pour que je rate une telle occasion. Et j'avais du mal à discerner quelle réponse était la bonne. Si ce type faisait partie de la première catégorie... Sans plus réfléchir, je laissais échapper un mot:

«Dommage...»

Qu'il soit peut-être dangereux, ou qu'on ne se soit jamais croisé avant? Les deux, sans aucun doute. Tendant les doigts vers le plateau avec les petites gourmandises, j'attrapais l'un des petits cakes et le menais à mes lèvres pour mordre dedans, tout en prenant sagement appuie de mon autre coude sur le comptoir.

La fête battait encore son plein malgré l'heure tardive, la taverne ne désemplissait pas, et je n'étais pas tout à fait certain que la queue qui s'était formé à l'extérieur pour entrer dans l'auberge s'était estompé. En sommes, les danseuses enflammaient désormais la piste, les danses de villages ayant été remplacé par des pas plus osés. Certains n'avaient d'yeux que pour celles qui s'y agitaient, dévoilant les courbes de leur corps sous des tissus satinés, et d'autres se contentaient de reluquer les serveuses qui avaient désormais un mal de chien à slalomer entre les tables. Quant à moi... Je ne quittais pas du regard Valeeri, un léger sourire accroché aux lèvres.

«J'aime bien ce genre d'ambiance... Mais quand on est beaucoup moins nombreux, c'est parfois mieux.»


© Nightmare sur Épicode.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valeeri Iths

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Entre un assassin et un soldat | Ft Valeeri Iths   Mer 18 Nov - 17:17

Je sentis une légère brise et je ne pus m'empêcher de frisonner tellement ça me faisait du bien de sentir un courant d'air frais. J'aurai bien aimé enlever mon tee-shirt mais je n'ai pas tellement envie d'avoir des femmes me sauter dessus. Par contre, si c'est pour que ce jeune elfe le fasse je l'enlève tous de suite. Hé ! Hé !

Je souris lorsqu'il vient me serrer la main, j'avais vraiment du mal à la laisser partir mais je ne dois pas me montrer trop collant au début au sinon il ne va pas vouloir de moi ou alors il ne va pas pouvoir me lâcher après. Ça ne m'aurait pas dérangé si il n'était pas au service de l'armée. Ah pourquoi les beaux gosses se retrouvent toujours du mauvais côté...A moins que se soit moi mais comme je suis très bien comme je suis je ne vois pas pourquoi je changerai pour l'instant.

Grey...Nom peu commun pour un elfe non ? Parmi tous les elfes que j'ai rencontré jusqu'ici, je ne me rappelle qu'il avait un nom plus...elfique ? Bah ce n'est pas comme si je m'y connaissais de toute façon et puis ça n'a pas vraiment d'importance non plus puisqu'il sera juste mon quatre heures. Ce n'est pas comme si on allait se revoir plus tard. Sauf si je veux soutirer des informations sur le royaume...Ouais ça pourrait être intéressant ce détail faut que j'y réfléchisse plus sérieusement.

Oh..la phrase qui tue. C'est pas ma faute si tu es un arsouille mon gars, chuis pas comme toi. Je réprime un rire à ma pensée, ce n'est vraiment pas le moment de se moquer il pourrait se douter de quelque chose mais ça en tant que soldat... Je peux toujours dire que je viens que quand il est pas là mais ça va faire louche. Autant que je dise la vérité mais de façon comment dire...incomplète ?

Je lance alors un regard vers le nain tout en buvant une gorgée de ma bière, je crois que lui aussi ne va pas que nos petites affaires se sachent surtout au près du royaume. Je lui fais un clin d'oeil pour lui faire comprendre de ne pas s'inquiéter tout en prenant un gâteau. Faut pas dire mais je les adore ces biscuits enfin ce n'est pas aussi bon qu'une glace mais ça c'est une autre histoire...


«Dommage...»

Hein ? Pourquoi dommage ? C'est à cause du clin d’œil que j'ai fait au nain ? Nooooon, il croit quand même pas que...le nain et moi....Nooooooon !!! Jamais de la vie ! Les nains ne sont pas vraiment mes aventures de prédilection, ils sont comment dire....petits ? A moins que se soit pour autre chose ? Je finis par le détailler un peu plus d'un air un peu ahurit à l'hypothèse que je viens d'émettre. Non mais franchement moi...et le nain...je peux pas y croire j'ai envie de vomir rien que d'y penser. Enfin, si c'est le dernier homme qui reste sur la terre pourquoi pas.

Mais j'irai peut être de l'autre côté histoire de repeupler ce côté-ci d'homme, à près tous j'ai cette capacité. Ça me fait d'ailleurs pensé que ça fait un petit moment que je ne suis pas allé voir comment ça aller la-bas. Et si je provoquais quelque chose la prochaine fois que j'y vais ça pourrait être amusant. Oh non, mieux, et si j'allais coucher avec un homme de la-bas pour une fois je ne l'ai jamais fait ça...


Je finis par boire la moitié de mon échoppe d'une traite avant de reprendre un gâteau et me retourner pour voir le reste de la salle. Décidément, je n'y arriverai pas avec cette ambiance. Je n'ai qu'une seule envie foutre la merde pour qu'une bagarre éclate. Mais je ne peux pas me permettre de le faire avec autant de soldat.

« Pas moi...Je n'apprécie pas forcément qu'il y ait autant de monde autour de moi... »

Je soufflais en fusillant du regard le nain qui rigolait en allant servir d'autres clients. Puis je me retourne de nouveau vers le comptoir et je finis ma bière. Je repris à nouveau un gâteau en grimaçant à cause de la chaleur qui devenait insupportable pour un être comme moi qui préfère les endroits frais.

« Je ne viens pas souvent à vrai dire, en tous cas je ne viens jamais pour boire. »

Moins il en sait mieux ça sera, même si je viens de lui donner plusieurs informations qui peut paraître suspect . Il faudrait peut être mieux que je rajoute quelque chose avant qu'il arrive au bonne conclusion. Je finis par me pencher vers lui pour lui murmurer en souriant.

« En vérité, je vais toujours dans l'arrière cuisine. La femme du nain me prépare de la bonne nourriture comme ces petits gâteaux j'en raffole. Elle me considère comme un fils alors que je suis plus vieux qu'elle. »

Bon d'accord, ce que j'ai dit en dernier n'est pas vrai enfin...je crois mais ça donne une bonne excuse pour le fait qu'elle me prépare à manger. Je ne pense pas que les nains vont dire le contraire de toute façon c'est dans leur intérêt que certaine chose ne s'ébruite pas.

Je me redresse quelque peu, lui souriant de nouveau. Je dois dire qu'il dégage une bonne odeur, et je vais vraiment finir par lui sauter dessus surtout si il n'arrête pas de me regarder. J'aime sentir le regard des hommes sur moi au moins, je sais que j'ai l'impression qu'on me désire. A moins, que se soit à cause de mes cornes et de mes écailles enfin là je n'y peux pas grand chose à part mettre à terre les personnes qui m'énervent.

« Et si tu me parlais de toi, petit soldat  » lui dis-je en souriant malicieusement.

Je finis par me frotter le front me sentant de plus en plus faible à cause de la chaleur et je finis par demander à la propriétaire de me donner quelques choses de frais. Elle accourut alors avec une coupe remplit d'une boule de glace à la coco et à la fraise ainsi qu'une cuillère. Heureusement, qu'ils ont toujours de quoi me refroidir et de m'amadouer à croire qu'ils me connaissent vraiment comme si j'étais leur fils. C'est assez.....perturbant quand on y pense. Je finis par souffler d'aise en me sentant un peu mieux et je tourne ma tête vers Grey la cuillère dans la bouche en attendant une réponse.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey Olve

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 08/04/2015

MessageSujet: Re: Entre un assassin et un soldat | Ft Valeeri Iths   Mar 8 Déc - 19:19


Entre un assassin et un soldat
Ambiance

Suivant le regard de l'homme dragon, je laissais à mon tour mes yeux faire le tour de l'auberge. Là, il y avait un petit garçon qui tentait tant bien que mal de réveiller son père, endormis, et plus que probablement ivre, à moitié étalé sur la table. Et là-bas, il y avait cette femme qui cherchait à extirper son mari des lieux, certainement consciente que depuis quelques longues minutes maintenant, son regard s'attardait trop souvent sur la danseuse qui se trémoussait devant lui. Ici, une serveuse qui venait de terminer son service, et qui n'était nullement gêné de venir se poser sur les genoux d'un des clients. Sans oublier la partie de cartes qui semblait s'envenimer un peu plus à chaque distribution, le ton montant désagréablement entre les joueurs. Et que dire du conteur qui s'était mis à conter des choses bien moins avouable à la mère de l'un des enfants...?

Certains de ces faits pourraient paraître presque malsain, et pourtant c'était ce tout, cette unité, ce mélange incohérent, tout ce capharnaüm réunis qui faisait que j'appréciais tant cette ambiance. Parce qu'il y avait tout un tas de gens, de races et de personnalités différentes, qui faisait de ces lieux un endroit unique. Alors évidemment, j'avais un peu de mal à concevoir qu'on ne puisse pas trop aimer tout ça... Je souriais néanmoins à la réplique de Valeeri, menant silencieusement ma chope à mes lèvres pour en boire une petite gorgée.

Si il ne venait pas pour boire, alors pour quelles raisons...? Je haussais un sourcil alors qu'il se penchait vers moi, et m'offrais un semblant de réponse. Comme un fils, hein...? Étonnant, puisque je connaissais Thrôrine depuis pas mal de temps finalement, et que je ne la voyais absolument pas chouchouter d'autres personnes que ses propres enfants, trois garçons, et trois filles. Non pas qu'elle ne pouvait pas faire preuve d'indulgence, puisque de toute manière, elle accueillit ici avec son mari toutes sortes d'espèces, mais que son caractère, du moins à mes yeux, ne témoignait pas en cette faveur.

Je me contentais néanmoins d'un vague sourire en guise de réponse, le regardant se redresser avant de hausser un sourcil, puis de lever les yeux vers le plafond.

«De moi...? Ben y a pas grand chose à dire...»

Disons surtout que je n'aimais pas parler de moi.

«Tu sais déjà comment je m'appelle, que je suis soldat, et que j'aime venir ici. Je ne vois pas trop ce que tu veux savoir de plus, Valeeri...»

J'appuyais volontairement sur son prénom, avant de me rapprocher un peu à mon tour comme pour me confier.

«Si tu veux mon avis, il n'y a pas besoin de connaître une personne dans les moindres détails pour savoir l'apprécier, et plus ou moins créer un lien avec elle.»

Je le fixais quelques brèves secondes avec un léger sourire au coin des lèvres, avant de terminer ma pinte et me tourner vers le nain au comptoir.

«Je vais te prendre une chambre, Glorin. Je suis venu directement après ma journée de boulot, et avec cette chaleur là, j'ai besoin de me rafraîchir.» Je me tournais alors vers l'homme dragon. «J'espère qu'on pourra se retrouver très rapidement. Dire de faire plus ample connaissance. Peut-être que tu pourras me «parler» un peu de plus de toi...»

Lui jetant un dernier regard, et après avoir posé quelques autres pièces sur le comptoir, j'empochais la clef que le nain me tendait, et me dirigeais vers l'escalier menant à l'étage, non sans un dernier sourire en direction de Valeeri.


© Nightmare sur Épicode.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre un assassin et un soldat | Ft Valeeri Iths   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre un assassin et un soldat | Ft Valeeri Iths
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Assassin X

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Rez de Chaussée-
Sauter vers: