Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 

Partagez | 
 

 Petite bagarre entre amis

Aller en bas 
AuteurMessage
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Petite bagarre entre amis   Mer 4 Mar - 11:14

Et bien voilà. J'y étais.Et ce pour la deuxième fois. Ce qui en somme était presque un miracle. Je n'avais pas l'habitude de fréquenter pareil endroit, bien que celle ci me rappellait plutôt de bons souvenirs. L'établissement était toujours aussi propre et bien tenu que lors de ma première visite.Sauf que cette fois, j'avais le look d'un voyageur . Une vielle paire de bottes, un pantalon noir élimé, une chemise de lin blanche usée aux manches et un long manteau en cuir noir, plus de toute première fraicheur, mais bien pratique avec ses nombreuses poches nécéssaire pour tout mon petit "matériel".Comme à mon habitude, j'étais grimé. Je paraissais bien plus vieux que je n'étais. Perdu dans mes pensées, je me pris presque à espérer que je reverrai ma "docteresse". Une bien belle rencontre et surtout une bien belle personne. De corps comme d'âme. En plus elle avait fait un travail remarquable la petite. Je n'avais gardé que quelques petites cicatrices d'une blessure qui aurait trés bien pu me laisser avec un bras en vrac. Et pour un assassin, ce n'est pas vraiment la panacée.

Mais je n'étais pas là pour ça. Non. Aujourd'hui j'attendais l'un de mes informateur. J'étais là pour une autre femme. Une femme qui me troublait beaucoup bien malgré moi. Elle avait réveillé en moi je ne sais quoi mais depuis....Enfin breff. Le défi était lancé et j'avais bien l'intention de le réussir. D'une pour lui prouver de quoi j'étais capable et de deux parce qu'elle m'avait fait une promesse. Une récompense où je pourrai lui demander ce que je voulais. Et là!! J'hésitais entre deux choses. La première me serait bien utile dans mon boulot ou la deuxième qui elle......Je n'osais même pas y penser.Une voix douce me tira de ma rêverie. Je redressais la tête tout en tirant sur ma longue pipe. Je fis un sourire à la demoiselle,plutôt jolie d'ailleurs.

"Désirez vous un autre verre de vin??"

Je mis deux secondes avant de me décider. Ce n'était pas dans mes habitude de boire mais bon, je ne craignais rien là. Me détendre un peu ne me ferait pas de mal. Je la regardais un peu plus. C'était bizarre mais j'avais une impression de déjà vu. Ces yeux d'un gris intense, cette tenue bleue.....Olala. Je devenais vraiment parano moi. Je lui répondis d'une voix tout aussi douce.

"Je veux bien merci. De la même cuvée s'il vous plait. "

Je la laissais rejoindre le bar, tout pensif. Merde...J'étais sur de l'avoir déjà vu. Ou alors c'était lors de ma première visite???Non non.Il y avait un je ne sais quoi qui....Mais bon. Penser à mon informateur. D'ailleurs il faisait quoi lui?? Il était en retard et je n'étais pas vraiment enclin à attendre. Je décidais de siffler mon verre et de tailler la route, chose qui n'allait plus tarder vu ma gentille serveuse qui revenait déjà. Ah!!! On dirait que j'allais devoir attendre un peu plus que prévu. Une montagne de graisse venait de voler mon verre sur le plateau et de se l'enfiler cul sec. Son compagnon, un grand sec , préférait visiblement les filles. Il venait d'attrapper ma gentille serveuse par la taille et l'avait forcé à s'assoir sur ses genoux avant d'entrependre de la "papouiller" un peu. Tiens donc. J'attendais de voir la réaction de la serveuse qui visiblement n'était pas du même avis que notre gaillard.

"Allez ma jolie, laisse toi faire. Tu n'aura pas à le regretter. "

Je pouffais de rire en voyant la tête d'ahuri qu'il fit lorsque ,pour toute réponse, il se prit une baffe monumental alors qu'il se montrait des plus entreprenant. Malheureusement pour ma jolie serveuse, cela ne fit que l'énerver et il resserra sa prise sur elle.Je fronçais les sourcils.

"Ah ça ma jolie, c'est pas malin de ta part. Mais j'adore drésser les jeunes pouliches comme toi. Je suis sur que tu dois bien crier au lit. "

La petite avait beau se débattre rien n'y faisait. Les deux compères eux, s'amusaient comme des petits fous.Mes instincts de gentleman prirent le dessus, comme à mon habitude. Je n'allais pas laisser ses deux cons agirent ainsi. Et le gros me devait un verre de vin. Je sortis un de mes couteaux  de ma botte et le lançais à toute vitesse entre les deux compères. Il se figea dans la poutre juste derrière eux. Ils se retournèrent d'un bloc vers moi. J'avais réussi ma manoeuvre, à savoir attirer leur attention. Je parlais d'une voix forte et autoritaire. Cela suffirait peut être. Bien que je connaissais ce genre de bestiaux qui eux ne comprenaient généralement que la force pure et brute.

"Je crois que vous n'avez pas compris. La demoiselle ne recherche pas votre compagnie. Vous êtes donc prier de la laisser tranquille. De plus , vous me devez un verre de vin."

Qu'est ce que je vous disais.....Les deux compères me regardérent avant d'éclater de rire. Le grand sec fit un petit signe à la montagne de graisse qui se leva et se dirigea vers moi. Mes muscles se contractèrent automatiquement , se préparant à ce qui allait forcément suivre. Une petite bagarre, tiens donc!!Voilà qui me ferait patienter en attendant mon informateur, qui , visiblement, n'avait plus l'intention de venir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélénia Gilian

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   Ven 6 Mar - 22:51

Sélénia était de service ce soir-là, et ce pour les quelques jours à venir car Mandranir s’était absenté. Comme à chaque fois elle prenait le relai, jamais l’auberge était laissée à son sort. La louve était rentrée le matin même d’une petite escapade de quelques jours. Bien sûr ce n’était pas pour des vacances mais pour retrouver une fillette et donner une leçon à un noble. Un temps précieux avait été perdu à cause d’une stupide blessure. Presque cicatrisée cette dernière ne lui faisait mal que lorsque l’on appuyait dessus.

S’approchant d’un client au verre vide elle lui en proposa un autre. Un voyageur plus tout jeune visiblement. Si elle était sûre qu’il ne faisait pas partie des clients réguliers, son odeur lui disait vaguement quelque chose, peut-être l’avait-elle croisé quelque part. Ayant eu sa réponse elle sourit légèrement et retourna au bar. Au passage elle servi une chope de bière à un grand type baraqué qui lui sourit.

- Dis-moi Sélénia ton père est de retour quand ?

- Dans trois jours, en attendant c’est moi qui tiens l’auberge. Tu avais besoin de quelque chose en particulier ?

- Non rien d’urgent ça attendra.

Cet homme était un habitué de la maison, un loup fidèle à son alpha. Comme beaucoup dans ce cas il traitait la demoiselle avec respect. Elle était la fille du chef, à ce titre on veillait sur elle et on n’y touchait pas. Certains la surnommaient même « la demoiselle des loups » ou encore « princesse des loups ». Ces surnoms pouvaient paraitres étranges mais en tant que fille du chef on lui donnait un statut assez particulier bien que généralement ces petits noms étaient plus affectueux qu’autre chose. Car on s’attachait vite à cette petite demoiselle au caractère particulier.

Le verre de vin sur son plateau la louve retourna vers son client. Soudain son plateau se trouve allégé de la commande. Un espèce de patapouf venait de siffler le vin ! Non mais il se croyait où ?! Alors que la serveuse s’apprêtait à lui incruster le plateau en travers de la figure elle se sentit tiré en arrière. Se retrouvant assise sur les genoux d’un type à l’œil lubrique.

"Allez ma jolie, laisse toi faire. Tu n'aura pas à le regretter. "

Au départ elle le regarda avec de gros yeux. Il était sérieux là ?! Au vu de la manière avec laquelle il commençait à tâter ses hanches elle en déduisit que oui. Mais c’était le rendez-vous des débiles ou quoi ?! Sans se démonter elle envoya sa main avec élan sur le visage du pervers. Sa paume et ses cinq doigts laissant une trace rouge bien nette. Visiblement ça ne le refroidis pas et le mis en colère. Il resserra sa prise appuyant ainsi sur la blessure de le jeune femme qui retint une grimace.

"Ah ça ma jolie, c'est pas malin de ta part. Mais j'adore drésser les jeunes pouliches comme toi. Je suis sur que tu dois bien crier au lit. "

Des murmures se firent entendre depuis le bar, tout le monde savait que ce type faisait une grave erreur. Premièrement si Mandranir l’apprenait il aurait probablement signé son arrêt de mort. Deuxièmement même s’il faut se méfier du père la fille est pas mal dans son genre aussi. Personne ne bougea donc, attendant de voir comment la jeune louve allait se sortir de ce mauvais pas, se préparant à rire. Mais la demoiselle n’était pas au mieux de sa forme, ses missions n’étaient pas de tout repos. Elle commença à se débattre, envoyant au passage un coup de tête dans la mâchoire de l’abruti qui la tenait fermement. Soudain elle se figea, comme les deux types, un couteau venait de se ficher dans une poutre juste là. Le voyageur s’était levé et au vu de son tir il n’en était pas à son coup d’essai. Intéressant.

"Je crois que vous n'avez pas compris. La demoiselle ne recherche pas votre compagnie. Vous êtes donc prier de la laisser tranquille. De plus , vous me devez un verre de vin."

Habille et gentlemen, vraiment un voyageur bien étrange, et qui attisait la curiosité de Sélénia. Le patapouf se leva sur les ordres de l’autre. L’étranger se tendit, c’était imperceptible mais la demoiselle avait l’œil pour cela. Cette attitude, il devait avoir l’habitude des affrontements. Un voyageur particulier… Pas question pour autant d’attendre qu’on lui vienne en aide. Le type qui la retenait avait le bras juste à portée. Elle mordit de toute ses forces en grondant espérant qu’il lâcherait prise.



couleur : #99ccff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   Lun 9 Mar - 10:24

Et voilà!!! Mister bonhomme michelin se tenait maintenant devant moi ,appuyé de ses deux mains sur la table, me bouchant la vue et me faisant de l'ombre. Je soupirais. On ne pouvait plus boire un verre tranquille de nos jours. L'homme fit résonnait sa voix comme pour m'impressionner. S'il savait le pauvre....

"Dis moi grand père, tu tiens donc tant à rejoindre aussi vite tes ancêtres??"

Et voilà qu'il essayait de faire de l'humour maintenant.Je lui répondis calmement.

"La dernière que j'étais venu , l'établissement me semblait mieux tenu. On ne laissait pas entrer les corniauds de ton genre.Maintenant, j'étais juste passé prendre un verre de ce bon vin et me rechauffer un peu les os au soleil. Donc, si Monsieur veut bien bouger sa carcasse...."

Un Ooooooh général venait de se faire entendre lorsque j'avais traiter l'homme de corniaud. L'homme, vexé, se pencha sur moi.

"Je vais te les réchauffer moi tes vieux os , grand père...."

Je le regardais droit dans les yeux.

"Serait ce une menace???"

"Non, c'est une certitude!!"

L'homme éclata d'un rire gras et fort. Je me fendis d'un petit sourire.

"Tu es bien prétentieux. Essaye donc pour voir!!"

L'homme me montra ses crocs jaunis juste avant d'essayer de lever sa main sur moi. Je dis bien essayer car avant même qu'il ne puisse faire un mouvement , j'avais sorti ma dague de ma botte et avais cloué sa main sur la table. Le tas de saindoux me regarda incrédule avant de se mettre à chouiner comme une fille. LAMENTABLE. C'est à ce moment là que je fus distrait par le cri du second corniaud. La demoiselle venait de lui mordre l'avant bras. Me plaisait bien cette jeunette!!! Elle avait du.....Mordant. Une qualité que j'appréciais. Toujours est il que la montagne de graisse en profita pour retirer ma dague de sa main et essaya de m'en frapper.Non mais j'vous jure. J'esquivais facilement le coup, me laissant glisser sous la table pour mieux réapparaitre dans son dos et l'envoyais valser de l'autre coté de la table d'un formidable coup de pied dans son fondement, provoquant l'hilarité générale. Et lorsqu'il essaya de se relever, je l'achevais d'un coup puissant de genoux dans sa face de crapaud. Il y eut un craquement sinistre suivi d'un bruit sourd lorsque l'homme s'effondra sur le plancher, le nez cassé.Je m'approchais de lui et ramassais tranquillement ma dague.

"Tu permets??? Je crois que c'est à moi!!"

Je me dirigeais maintenant vers le plus grand qui tenait encore fermement la petite. Je le vis palir. Je notais également que la demoiselle devait avoir une blessure sur le flanc au vu des grimaces qu'elle faisait quand l'abruti la serrait d'un peu trop prêt. Il était temps que tout cela cesse. Je me mis tranquille dans le dos de l'homme et essuyais ma dague sur sa chemise. Je fis un sourire à la demoiselle pour la rassurer . Tout allait bien se passer.Je toisais l'homme.

"Tu aurai du donner des leçons de savoir vivre à ton ami. Voilà ce qui arrive quand on embète les gens. Et encore, j'ai été gentil. Mais je suis sur que tu es plus malin que ton compère et que tu ne va pas m'obliger à salir une seconde fois ma dague. Je déteste mettre du sang de pourceau sur sa lame si bien affutée. Cela me rend irritable. Et lorsque je suis irrité.....Ce n'est pas beau à voir. "

Je pris délicatement la main de la demoiselle, qui décidement me rappelait quelqu'un , et l'aidais à se relever tout en l'éloignant du grand imbécile. Ce genre de brute ne comprenant que la force, je préferai prendre mes précautions. Mais comme je m'en doutais , il ne fit pas mine de vouloir m'en empecher.

"Je vois que tu as un peu de jugeotte. Je te conseille de ramasser ton ami, le tas de saindoux, et de quitter au plus vite cette auberge. "

L'homme fit rapidement ce que je lui dit , me jettant ,au passage, un regard noir .

"Toi, tu es un homme mort, on va se retrouver et plus vite que tu ne le croit. "

Je lui fis un petit sourire ironique juste avant qu'il ne claque la porte. Je jetais une bourse bien remplie sur le bar.

"Pour les dégats et un autre verre de cet excellent vin, s'il vous plait."

Je retournais ma table et m'y assis de nouveau, attendant mon verre , comme si rien ne s'était passé. Mais alors que ma jeune et jolie serveuse m'apportait mon verre , un nouveau bruit se fit entendre. La porte de l'auberge claqua brutalement et un petit groupe entra en trombe dans l'établissement. AIE......Je reconnu immédiatement le grand imbécile qui visiblement était revenu bien plus tôt que prévu. Il eut un rictus mauvais en me désignant de son doigt à une montagne , de muscles cette fois . L'autre le regarda un instant ,incrédule ,avant de faire craquer ses doigts.Et merde......Décidement il y avait pas moyen de boire un verre tranquille. Je fis un petit sourire à ma serveuse pour lui faire comprendre que j'étais désolé pour la suite.

"Vous devriez vous enfermer dans la cuisine et ne pas en sortir avant que je ne vous appelle. Je crois que ça risque d'être un peu "agité".

J'ouvris mon manteau et saisis mes couteaux en forme de demi lune. Plus question de donner dans la dentelle. Ils voulaient ma peau, qu'ils viennent donc la chercher. Je n'avais nullement l'intention de leur faciliter la tache.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélénia Gilian

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   Dim 15 Mar - 18:30

Le voyageur n’eut aucun mal à se débarrasser du gros type, mais à présent la demoiselle en était sure : il n’avait rien d’un vieillard. Il s’approcha et à ses paroles le pervers la relâcha. Il prit délicatement sa main pour l’aider à se relever. Quelle drôle de soirée ! Elle n’eût pas le temps de le remercier qu’il jetait une bourse sur le bar et se réinstallait comme si de rien n’était. Jouant le jeu la serveuse lui porta son verre de vin quand la porte se rouvrit. Là c’en était trop ! Les voilà qui revenaient. La louve grinça des dents en leur jetant un regard noir. Là elle était vraiment énervée. L’étranger lui fit un petit sourire et lui conseilla d’aller se cacher. Avec des yeux ronds elle le regarda avant d’avoir un rire bref.

- Je ne suis pas le genre de femme à me cacher derrière un homme.

Se retournant vers les deux crétins qui visiblement étaient intéressés par son sauveur et non par elle, elle envoya son plateau dans la tête du pervers.

- Je commence à en avoir ras-le-bol de vous !

Sélénia avait attiré son attention, le tas de muscle se dirigea vers le drôle de voyageur et elle vers le cerveau de l’équipe.

- Tu en veux encore ?

L’effet de surprise avait marché la première fois, mais il ne l’aurait plus. Des rires fusèrent vers le comptoir.

- Dix pièces sur la demoiselle des loups !

- On ne parie pas sur la tête de la fille du chef !

- Sauf quand on est sûr de gagner !

Ignorant les commentaires elle s’approchât du type, le regardant droit dans les yeux histoire qu’il baisse sa garde. Sans prévenir elle lui asséna un grand coup avec le côté de la main en plein dans le plexus. Profitant qu’il ait le souffle coupé elle pivota pour lui donner un coup derrière les genoux et le faire tomber. Au passage elle lui appuya bien sur sa tête histoire qu’elle cogne plus fort sur le sol. Visiblement il était aussi vicieux qu’il n’était pas doué en combat, d’où le fait qu’il se balade avec des babouins garde du corps. Mais sa crédibilité devait en prendre un coup car il se retrouvait face contre terre, le genou de la louve bien appuyé sur sa colonne vertébrale et un bras maintenu bien plié dans le dos. Sélénia prit la parole, d’une voix autoritaire et sèche, à mi-chemin avec un grondement lupin.

- Alors écoute moi bien le crétin, ici on ne touche pas au personnel, et si tu remets un pied ici je ferais en sortes que tes pulsions te passent de manière définitive.

Le sourire qui étirait ses lèvres était prédateur, comme un loup qui tient sa proie entre ses pattes. Le regardant droit dans les yeux elle émit un grondement particulier, le même qui fait courber l’échine des soumis. Un grondement qui rappelait étrangement celui de l’alpha et qui instantanément ramena le silence dans la salle. Beaucoup s’accordait sur le fait que si elle n’avait pas été une fille, elle aurait certainement pu prétendre au titre d’alpha après son père. Elle avait le caractère bien trempé et plus du genre meneuse que suiveuse. Le sale type commençait à comprendre qu’il avait peut être fait une erreur sur le choix de sa victime. Un bruit la fit néanmoins redresser la tête. Des hommes entrèrent dans la salle. L’imbécile sourit, visiblement il les connaissait. Sentant que la suite serait animée la louve se redressa et recula. Ça sentait la bagarre générale à plein nez cette histoire. Mandranir serait surement ravi de savoir que son auberge était aussi bien fréquentée en son absence.

Sélénia se rapprocha du voyageur jusqu’à se trouver dos à dos avec lui, les autres s’approchant. A deux ils auraient leurs chances ils n’étaient pas bien nombreux, et d’autres clients se joindraient surement aux festivités. S’adressant à celui qui visiblement était son allié de la soirée, elle fit néanmoins en sorte que seul lui l’entende.

- Vous n’avez d’un vieillard que l’apparence n’est-ce pas ?



couleur : #99ccff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   Mer 25 Mar - 16:12

- Je ne suis pas le genre de femme à me cacher derrière un homme.

Une déclaration qui ne m'étonnait pas le moins du monde vu la manière dont elle avait réagi face au pervers de service. Mieux!!Un plateau, un !!Elle n'avait vraiment pas froid aux yeux la petite.Restez à savoir si elle savait vraiment se battre.Le pervers lui, en saliver déjà. Et il ne fut pas déçu. La petite lui en donna pour son argent. Sur qu'il s'attendait à tout sauf à ça!! Son égo était en chute libre pour le coup. Pas bon du tout pour la demoiselle. Il allait surement chercher à l'humilier.Mais ce qui m'avait le plus frapper c'était ce grondement qu'avait émis la petite. J'étais sur de l'avoir déjà entendu quelque part. Cela conjuguait à ses yeux d'un gris que l'on oubliait pas.....Mince!! c'était bien la première fois que ma mémoire me faisait défaut. Mais où l'avais je vu??Fille du chef??? Demoiselle des loups??? Voilà qui ne m'aidait guère. Je ne fréquentais pas les lycans.

Et comme si ces deux andouilles n'étaient pas assez voilà que d'autres compères se mélaient au jeu. Pas à dire, ça allait chauffer dans la chaumière. Mais alors que je faisais quelques petits moulinets avec mes lames , la gamine s'approcha de moi et se mit dos contre moi. Et bien là....J'en restais presque bouche bée. C'était plus du cran qu'elle avait mais un certain grain de folie. N'empêche qu'elle allait me compliquer la tache. Plus question de jouer de mes lames. Le risque de la blesser était trop grand. Surtout que maintenant, les autres ballots nous encerclaient. Mince.....Elle me gachait mon plaisir là. J'aurai pu leur découper le gras du bide en moins de deux. Mais d'un autre coté....C'était bien la première fois qu'une demoiselle décidait de m'aider. Et ces propos me firent pouffer de rire. J'en profitais ,avant l'hallali, pour lui répondre. Et qu'ils viennent donc pour la curée....Rirait bien qui rirait le dernier. J'avais le sentiment que la demoiselle et moi allions bien s'amuser.

"Un vieillard??Cela dépend d'où on se place. Pour les humains j'en suis un assurement. Pour votre peuple, je serai plutôt un ado. Quant au mien, je suis un jeune homme en pleine possession de ses moyens. Ah. Et je ne suis pas le genre d'homme à me cacher derrière une femme.Mais puisque vous me faites l'honneur de vouloir combattre à mes cotés, j'en serai ravi. Je tacherai de m'adapter et de faire aux mieux pour que vous ne preniez que le minimun de coup. Au fait, vous aussi n'êtes pas la frêle demoiselle dont vous avez l'air, n'est ce pas??"

Et les autres abrutis se décidérent enfin, surs de leur victoire. Tout ne fut plus bientôt qu'une mélée . Mais ils avaient oublié un détail trés important. Etant trop nombreux ils se génèrent eux même , ce qui nous facilita bien la tache à moi et la demoiselle. Eviter les coups fut un peu compliquer, j'en pris d'ailleurs quelques uns , mais pour ce qui était de les rendre, nous n'avions que l'embarras du choix. Et je dois bien avouer que là encore la petite m'impressionna. Elle s'adapta de façon on ne peut plus rapide. Si bien que l'on aurait dit que nous combattions ensemble depuis bien longtemps. Un parfait couple de danseur, distribuant nombres de coups de poing et de pied à qui s'approchait d'un peu trop prés. De plus, dans l'euphorie générale, certains clients s'étaient joint à nous. Ce qui fit que bientôt , nous nous retrouvâmes face chacun à un seul adversaire. Moi la montagne de muscle , et elle le pervers. Je pouffais de rire . Nous nous retrouvions au point de départ. Les clients s'écartèrent pour nous regarder finir notre tache.

"Tient!! j'ai une impression de déjà vu. Et de vous féliciter. Votre style est un peu différent du mien mais tout aussi efficace. Où diable donc , une aubergiste a t elle apprise à se battre ainsi??"

Je frappais mon polng sur mon coeur tout en inclinant légèrement ma tête en signe de respect.

"Femme selon mon coeur...."

J'enchainais par un uppercut au menton de la montagne qui normalement aurait du le mettre ko. Sauf que ce fut ma main qui eut l'impression de rencontrer un mur. Le bougre en profita pour m'attraper de ses bras puissants et de me faire un brise reins. Ce genre de prise étant plutôt ennuyante car elle ne vous laisse que trés peu de temps pour réagir. Je lui mit donc un coup de boule d'enfer. Mais si son nez s'éclata telle une fricadelle trop cuite, il ne me lacha pas pour autant. (Parenthèse...Pour ceux qui ne sont pas marcheurs, une fricadelle est une saucisse ch'ti. Me demandez pas ce qu'y a n'dans. C'est un secret. )Résultat, je commençais à voire des chandelles. Et là l'illumination!!! Chandelles!!!Bal masqué!!! la voilà ma petite!! Robe bleu sobre, loup blanc, croche pied et grognement !!Enfin, dans tout ça j'eus un sursaut de lucidité et abattis mes deux mais sur les oreilles de monsieur muscle de toutes mes forces. Et cela fonctionna trés bien. J'ajoutais au tout un coup de pied de mule dans son plexus qui l'envoya voir ailleurs si j'y étais. Je soufflais un peu avant de me retourner et de m'écriais vers la demoiselle.

"Je sais!!!Sin!! Au bal masqué du roi!!"

Ce fut mes derniers mots. Trop content de moi , je n'avais pas vu la demoiselle s'écarter au dernier moment et c'est moi qui venais de prendre le poing de l'autre crétin en pleine figure, m'envoyant rejoindre le bar à toute vitesse. Losque je me relevais furax, je fus stoppé dans mon élan de vengeance par une autre montagne qui me fit un sourire.

"Laisse donc la fille de notre chef s'amuser un peu et profite du spectacle. "

Mouai...J'essuyais le sang qui coulait de mon nez du revers de ma manche et freinais ma colère. Putain de merd....Je m'étais fait avoir comme un bleu sur ce coup là. Je rendis son sourire à l'homme avant de faire claquer une chope vide sur le bar. Bruit bientôt repris en coeur par tous les autres participants restant.J'ajoutais en riant.

"Si mademoiselle veut bien se donner la peine d'en finir rapidement.....J'aimerai un autre verre de ce bon vin. Les divertissements me donnent toujours soif. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélénia Gilian

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   Dim 29 Mar - 19:36

Dos à l’inconnu, sa réponse la fit sourire, que d’énigmes pour donner son âge ! La remarque sur la frêle demoiselle lui arracha un rire franc.

- Je suis une louve avant d’être une frêle demoiselle !

Peu de temps après ce fût un bazar sans nom. Les imbéciles se frappaient parfois entre eux, se faisaient trébucher. La louve faisait en sorte que son allié se trouve toujours dans son angle mort, et d’être toujours dans l’angle mort de ce dernier, histoire d’éviter les surprises. Les coups pleuvaient mais la demoiselle en évita un bon nombre. Ne jouant pas sur la force mais trouvant toujours une ouverture pour frapper à des endroits qui ne pardonnent pas. Un des abrutis se retrouva recroquevillé dans un coin à se tenir l’entre jambe, chouinant comme une fillette. Etrangement le duo ne se gêna pas, comme s’ils avaient déjà fait équipe. Bon après il est vrai que les sorties de Sîn avec ses hommes lui avait appris à travailler en équipe. Mais toutes les équipes ne fonctionnent pas. Des clients se mêlèrent à eux, histoire de digérer le repas ou de se mettre en appétit pour certains.

Un certains nombres de coups distribués plus tard, ils se retrouvèrent dans leur situation de départ. Profitant de l’accalmie, l’étranger la complimenta sur ses capacités, compliment qu’elle reçut avec un sourire. Mais sa question, comme la précédente la fit rire et c’est avec un clin d’œil que Sélénia y répondit.

- Louve avant d’être aubergiste !

La suite fût peu active de son côté, évitant les coups, se jaugeant avec son ennemi qui se méfiait à présent. Et tout deux surveillaient d’un œil les autres combattants. Le gros balourd sembla prendre le dessus, comme s’il était soudain sûr de sa victoire le pervers adopta une technique plus offensive. Trop occupée par ce revirement de situation, la demoiselle ne pût voir la suite de l’autre affrontement. Néanmoins un cri la figea, elle comme d’autres loups dans la salle. Sîn… On ne prononçait pas se nom comme cela ici. La plupart des loups respectaient ce type qui défendait leur cause, mais le crier sur tous les toits n’était pas très bien vu… La louve quant à elle se demandait si elle avait fait une quelconque erreur qui aurait fait tomber son masque. Le bal masqué… Une odeur familière… C’était donc là qu’elle l’avait vu ! Pas étonnant qu’elle ait eu du mal à se souvenir. Les effluves de parfums en tout genre qui émanaient de ce genre d’endroits étaient trop violents pour son odorat développé. Perdue dans ces réflexions elle vit à peine le coup venir. Par chance elle eut le réflexe de se baisser. Et c’est son allié qui se retrouva dans le décor ! Ce dernier allait se relever quand l’ami de son père l’arrêta. L’inconnu la pria de vite en finir. La jeune femme le dévisagea un moment, qui était-il ? Comment savait-il surtout !

Cette baisse d’attention lui couta. Le pervers en profita pour l’attraper, l’emprisonnant dans ses bras en bloquant les siens. Elle se débâtit comme un beau diable, tapant dans les tibias, tentant de le déséquilibrer. Mais rien.

- Je t’avais bien dit que je finirais par t’avoir !

Avec un sourire mauvais la louve leva les deux pieds du sol, obligeant le parasite dans son dos à se pencher en arrière et à reculer de quelques pas pour retrouver l’équilibre. Reposant ses pieds au sol elle se pencha en avant, l’obligeant à faire de même. Puis sans prévenir elle lança la tête en arrière, son crâne percutant le nez de l’imbécile qui sous le choc se heurta violement la tête sur la poutre derrière. Il avait reculé là où elle souhaitait sans s’en rendre compte. Le pervers, sonné, lâcha prise et s’écroula au sol.

La demoiselle revint vers le comptoir en se frottant l’arrière du crâne. Puis désignant les deux fauteurs de troubles, elle s’adressa au grand loup.

- Je peux les confier à tes bons soins jusqu’au retour de mon père ?

Il sourit.

- Bien sûr princesse, je les lui garde au chaud, Mandranir en sera ravis.

A l’entente de ce surnom, Sélénia fit une petite moue. Mais elle se reprit vite quand une autre serveuse, qui avait attendu que l’orage passe, se précipita vers elle.

- Sélénia, tu devrais prendre ta soirée vas, je vais prendre le relais !

D’un hochement de tête la louve acquiesça avant de se retourner vers l’inconnu et lui désigner une table un peu à l’écart. Il fallait qu’elle lui parle. Le temps qu’il s’installe, elle posa deux verres de vin sur un plateau et vint le rejoindre. S’asseyant en face, un verre devant chacun, elle croisa les mains sous son menton.

- Je ne vais pas y aller par quatre chemins, c’est quoi cette histoire de Sîn ?



couleur : #99ccff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   Jeu 9 Avr - 10:27

Et bien ma foi, je n'eus pas trop longtemps à attendre. Elle avait son style , tout aussi efficace que le mien, et n'eut aucun mal à se débarrasser de l'autre crétin. Je laissais la montagne ramassait ce qui restait des deux autres compères avant de rejoindre la table que me désignait Sélénia. Sélénia.....Prénom pas commun pour une femme peu commune. Et direct en plus. A peine m'avait elle rejointe que déjà elle m'interrogeait. Je pouffais de rire à ses propos avant de lui sourire.

"Diable!! On ne peut donc prendre un verre tranquillement dans cette auberge??Vous êtes toujours aussi directe??J'ai peur, Princesse , que vous ne deviez apprendre un peu la patience. Ainsi vous êtes Sélénia, fille de Mandranir.Eh oui, en plus de ne pas vraiment être un vieillard, j'ai aussi de trés bonnes oreilles.Maintenant, ceci explique cela. Votre père peu être fier de vous. Vous êtes une combattante aguerie. D'ordinaire, je ne laisse jamais mon dos découvert à une inconnue. Ni à qui que ce soit d'ailleurs. Mais j'avoue que ce fut un réel plaisir de combattre à vos cotés."

Je marquais une petite pose, repensant à tous les événements qui s'étaient déroulés pendant la guerre.

"Votre père est un héros. Et vous êtes sa digne fille. J'aurai aimé combattre à ses cotés mais des affaires plus " urgentes" m'en ont malheureusement empéché. Feu notre roi a été bien long à comprendre que notre intéret était d'être à vos cotés. Mais bon. Alors nous parlions de quoi déjà??"

Je pouffais intérieurement de la voir ainsi . Sur que mon blabla devait "l'énerver".

"Ah oui, notre ami Sin!!Ne me dites pas que vous ne connaissez pas Sin, je ne vous croirai pas. Vous êtes une combattante mais également une meneuse . Je vous ai vu au bal masqué. Ne croyez pas que le fait que vous commandiez le groupe d'hommes qui nous a aidé ce soir là m'ai échappé. D'ailleurs, puis je vous demander comment cela se fait il que vous soyiez présent ce soir là?? Une coincidence ou....J'ose espérer que vous n'étiez pas venu avec la même intention que ce groupe de brigands. Mais breff. Sin?? Un bien beau personnage lui aussi. Brigands diront certains, moi je dirai plutôt redresseur de tords. quand pensez vous??"

J'avalais tout en dégustant une lampée de ce petit vin pas banal lui non plus. Décidément, cette auberge me plaisait bien.

"Excellent ce petit vin!!Alors?? Personnage egnimatique me direz vous. Pas tant que ça, pour qui sait regarder à la bonne place. Vous savez, nous avons des points en commun. Lui se cache sous une cape, moi derrière un masque d'habitude. Il sait ce grimer tout comme moi. Il oeuvre pour rétablir un semblant d'égalité même si certains diront que c'est du vol et moi j'oeuvre pour le royaume. Nous serions plutôt complémentaires. D'ailleurs, la prochaine fois que vous le verrez...."

Je pouffais à nouveau de rire en voyant son air étonné.

"Quoi?? Vous ne me ferez pas croire que vous ne le connaissez pas. D'ailleurs , en y regardant bien.....En tirant vos cheveux en arrière , une bande pour comprimer cette jolie poitrine , une cape par dessus le tout....Donc quand vous le verrez, dites lui de ma part que j'aurai bien quelques petits renseignements à lui donner. Du genre qui pourrait bien lui plaire. Malheureusement moi je n'ai pas vraiment le temps pour me consacrer à ce genre de chose. Et j'aime que le travail soit bien fait. Il se trouve que certains "nobles" aiment péter plus haut que leur cul. Une petite remise à niveau leur serait bien nécéssaire , histoire de dégonfler le ballon de baudruche qui leur tient lieu de cerveau. Et si cela peut servir la cause de Sin. Et bien j'en serai le premier ravi. "

Je finissais mon verre avant de le reposer et de faire claquer ma langue.

"Je vais finir par y prendre gout à ce petit vin. Il se peut que je revienne plus souvent dans cette auberge. Les serveuses y sont ravissantes et on s'y divertit bien. Comment je sais tout ça sur Sin?? J'ai aussi mon petit réseau d'informateurs. Des yeux et des oreilles à tous les niveaux. Et il se trouve que l'un d'eux a vu notre cher Sin en action. Enfin, vu est un bien grand mot puique notre personnage se cache sous sa cape. J'aimerai assez le rencontrer. Je me doute que ce ne sera pas pour demain. La confiance se mérite. Mais s'il veut bien me faire cet honneur, il n'aura pas à le regretter. Mais je cause et j'ai une petite soif. Puis je vous offrir un autre verre, princesse Sélénia ??
Tient, c'est marrant!! Sélénia.....Sin.....Les deux commencent par un S . Surement encore une coincidence...."


Je fis signe à la serveuse de nous remettre la même chose. Aprés il faudrait que j'arrête. Ce n'était pas dans mes habitudes de boire ainsi. Mais là.....J'avais envie de faire une petite entorse à la règle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélénia Gilian

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   Dim 19 Avr - 19:49

C’est avec un petit sourire que la demoiselle des loups écouta le discours de l’homme. Même si elle tiqua un peu au mot princesse et qu’intérieurement elle commença à blêmir lorsqu’il parla de Sîn. Il sous-entendait lourdement qu’il savait, c’était impossible. Il ne pouvait pas savoir, personne ne savait. Ah si, Derek savait, mais elle avait confiance en lui, il ne pouvait l’avoir trahis. De plus elle ne quittait son costume que seule dans les bois, parcourant des kilomètres sous forme lupine pour ne reparaitre sous l’apparence de Sélénia que bien plus loin. Elle prenait toutes les précautions possibles, il devait donc bluffer. Car à  moins de faire le lien grâce à un odorat développé c’était impossible de trouver. Se rassurant ainsi la jeune femme ne laissa rien paraitre de son trouble.

- Oui je suis toujours directe, le franc parler n’est pas toujours apprécié, surtout venant d’une femme, mais je suis comme ça. Je doute en revanche que mon père soit très fier de me voir me battre ainsi…

Buvant une gorgée de vin qu’elle dégusta elle plongea ensuite ses yeux gris dans ceux de son interlocuteur.

- Certes, comme tout le monde, tous mon peuple en tout cas, je connais Sîn. On en a tous entendu parler. Je suis plutôt meneuse oui, si j’avais été un homme peut être que j’aurais fini par prendre le titre de mon père. Mais je suis une femme, vous faites donc erreur, je ne dirige pas de groupe d’homme. Je ne connais pas d’hommes qui accepteraient une femme comme chef. Je suis juste la fille de l’alpha, et la casse-cou de service.

La louve eût un petit rire à ces mots, c’est vrai que depuis toujours elle prenait des risques et nombreux étaient ceux qui plaignaient son père d’avoir eu un garçon manqué comme unique fille.

- C’est vrai que Sîn est un hors la loi, mais il lutte pour rétablir un semblant d’égalité. Donc oui, je soutiens ses actions, comme beaucoup de monde ici. Mais le crier sur tous les toits est mal vu, s’il cache son identité à tous, ce n’est pas pour que tout le monde crie son nom. Je vous conseille donc de rester discret à son sujet si vous ne souhaitez pas vous attirer des ennuis.

Pour la suite Sélénia baissa les yeux sur elle avant de les relever, un air vexé sur le visage.

- Vous considérez donc que j’ai si peu de poitrine qu’une bande me ferait passer pour un homme ? Je pensais quand même être un peu plus féminine…

Il avait vu juste, mais en effet cela pouvait être vexant pour une femme de s’entendre dire qu’il suffirait de s’attacher les cheveux et de se bander la poitrine pour passer pour un homme. Certes on ne pouvait pas dire qu’elle faisait partie de ces femmes qui prenaient soin d’elles et jouaient de leurs charmes. Non la louve était juste naturelle, jolie comme ça, un brin sauvage quand elle affirmait ses origines.

- Ce n’est pas franchement sympa pour Sîn non plus, le comparer à une demoiselle… De plus n’importe qui dans ce cas pourrait être Sîn.

Elle désigna une serveuse d’à peu près sa corpulence.

- Même elle !

Un nouveau rire, léger et habituel venant d’elle empli l’endroit. La jeune femme était naturellement de bonne humeur et rieuse, ce qui n’entravait en rien son caractère trempé.

- Je suis donc navrée mais si je connais Sîn par les rumeurs qui courent, je n’ai pas la chance de l’avoir rencontré. A votre place si j’avais envie de le rencontrer je répandrais la rumeur de mon souhait, c’est comme cela qu’il fonctionne. Un moyen efficace et discret. De plus vous avez raison, je ne pense pas qu’il serait fou au point de rencontrer le premier venu. Quoi que… on dit qu’il est imprévisible…

Alors que la serveuse repartait chercher la commande, la demoiselle l’interpela.

- Apporte lui donc la bouteille qu’il cesse de te déranger. Pour moi ce sera comme d’habitude s’il te plaît.

En guise de réponse la serveuse lui fit un clin d’œil et revint avec la bouteille de vin dont elle remplit le verre de l’homme avant de la poser à côté. Pour Sélénia elle déposa une bouteille bien plus petite dont la louve se servit elle-même. Un alcool à base de fruits des bois, les petites baies avaient donnés la couleur rouge au breuvage qui était agréablement acidulé et sucré. La louve l’appréciait tout particulièrement et en bu une gorgée avant de reprendre avec un sourire en coin.

- Vous sous entendez que je suis Sîn ? Simplement parce que j’ai du caractère et que mon prénom commence par un S ? Vous êtes un bien curieux personnage.

Elle huma l’air doucement mais sans s’en cacher, elle n’avait pas honte de la louve en elle. Un elfe !

- Et vous monsieur l’elfe, vous avez un petit nom ou je dois vous appeler monsieur l’elfe toute la soirée. Grandes-oreilles c’est pas mal aussi…

Les surnoms de Sélénia n’étaient jamais dans un but blessant. Bien qu’au départ les gens ne les prenaient pas forcément bien.



couleur : #99ccff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   Mer 29 Avr - 10:09

j'écoutais attentivement ses propos tout en sirotant mon vin. Et là, elle m'épatait encore. Loin de se laisser "démonter" par mes arguments, elle les réfutait un par un. Intelligente la petite....Je la regardais, étonné, me humer avant d'éclater de rire.

"Mademoiselle Sélénia , vous êtes.....Jolie, Intelligente, avec un certain caractère pour ne pas dire un caractère certain et le tout saupoudrée d'une bonne dose d'humour. Breff, un cocktail détonnant qui se fait bien trop rare de nos jours. J'aime!!"

Je pouffais de rire rien que de penser à sa dernière phrase, puis pris un peu mes aises sur la chaise.

"Grandes oreilles....On m'a affublé de bien des surnom mais jamais d'un aussi drole. De toute façon mon vrai nom ne vous servirai à rien. De plus j'en change régulièrement suivant l'instant et mes besoins. Mais je ne vous apprends rien puisque la dernière fois que nous nous sommes rencontrés j'étais le duc Yves de Saint laurent. Aujourd'hui vieillard, demain qui sait.Grandes oreilles....J'accepte volontiers. "

Je levais mon verre à sa santé et le finis cul sec avant de le reposer sur la table.Je lui fis un sourire. J'étais bien là.Il y avait un bon moment que je ne m'étais pas si agréablement détendu.

"Mademoiselle Sélénia....Vous êtes franche avec moi , ce qui pour moi est d'ailleurs une qualité, je serai donc franc avec vous. Je ne sais pas vraiment qui est Sin et je me fiche complétement qu'il soit homme ou femme, même si ma curiosité sans limite, elle, aimerait bien le savoir. Ce qui importe c'est ce qu'il fait .J'apprécie beaucoup et j'aimerai, je dirais même je serai fier, de pouvoir l'aider. Quant à votre "poitrine", le mot que j'ai employé est "Jolie" il me semble. Vous êtes trés féminine, un brin sauvage, et je crois que bon nombre d'hommes seraient prêts à vous suivre jusqu'aux enfers s'il le fallait. "

Je me remplissais un autre verre , ce qui n'était plus du tout raisonnable. Mais j'avais envie de parler et franchement , en si bonne compagnie, j'aurai eu tord de m'en privé.

"Mademoiselle Sélénia. Je sais ce que j'ai vu. Vous êtes une meneuse, vous l'avez avoué vous même, et ce soir là,lors du bal masqué, vous êtiez la meneuse de ce petit groupe d'hommes . Vous n'avez certes pas hurler des ordres , mais le langage du corps ne trompe pas . Et je sais parfaitement le lire. Maintenant....De là à affirmer que vous êtes Sin.Je n'irai pas jusque là. Je dis simplement qu'il y a tout un faiseau de présomptions qui pourraient laissé croire , à qui sait le lire, que vous pouvez être Sin ou que vous le connaissiez bien plus que vous ne le voulez l'avouer. Ce qui part ailleurs m'arrangerait bien aussi.Vous pourriez lui parler de notre discution et qui sait, lui donner envie de me rencontrer?? "

Je bu une dernière gorgée de cet excellent petit vin . Là j'avais atteint mes limites.Plus serait bien déraissonnable.

"Voyez vous, je suis comme lui. Aussi discret et insaisissable q'un courant d'air. Je doute donc qu'il me trouve. De plus ce ne serait pas bon pour lui. Quant à lancer des rumeurs, je n'ai pas vraiment de temps à perdre. Sans compter que bon nombre de petits rigolos pourraient essayer de se faire passer pour lui. Voilà ce que je vous propose. "

Je dégraphais la broche du revers de ma chemise et la posais sur la table avant de la pousser vers elle.

"s'il accepte de me faire confiance, vous ou...celui qui veut bien le représenter, n'aura qu'à la porter dans votre taverne. Je le saurai , ne vous en faites pas. Je m'arrangerai alors pour que son "représentant" ait alors les renseignements que je veux lui faire parvenir. Et s'il veut renouveller cette expérience, il lui suffira de la porter à nouveaux. il y a encore un tas d'injustices à régler. J'espère qu'il m'accordera juste assez de confiance pour s'apercevoir que je ne suis pas son ennemi, bien au contraire. "

Je finisais mon verre malgré tout, cela aurait été dommage de gaspiller un si bon vin, et le reposais tout en attendant sa réaction. Allait elle prendre ma broche ou pas??


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélénia Gilian

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   Dim 17 Mai - 10:02

Souriant la louve s’amusa de ses paroles, changer de nom et de visage c’est bien joli, mais il y avait un point qu’il oubliait.

- Changer d’identité est une chose, mais méfiez-vous de l’odorat des loups, car votre odeur, elle, ne change pas. Certes j’ai mis un moment à me souvenir d’où je vous avais croisé, les bals sont assez… éprouvant pour mon odorat… trop de parfums en tout genre… Après on se demande pourquoi je ne les fréquente pas. Tout cela pour dire que si je voulais je pourrais vous filer aisément, Sîn de même. Bien qu’à l’heure actuelle ce ne soit dans l’intérêt de personne.

Ses propos sur l’identité de Sîn lui rappelèrent le discours qu’elle avait tenu au demi-loup dans les bois, enfin quelqu’un qui semblait penser de même.

- Je pars du principe que l’important n’est pas ce que l’on est, mais ce que l’on fait. La valeur d’un Homme ne se juge pas à sa naissance mais à ses actes. Hélas trop peu de personnes voient les choses de cette façon. Mais je suis heureuse d’en croiser enfin. En revanche pour ce qui est des hommes je ne parlerais pas trop vite à votre place, une femme potentiellement capable de les battre lors d’un combat singulier, ça n’attire pas grand monde. J’ai toujours été un peu garçon manqué, mais ça ne me dérange pas, au moins je garde cette liberté qui m’est si chère.

Bien que ses paroles disent le contraire, ses actes eux étaient peut être plus proches de la vérité. La demoiselle leva son verre et en descendit une bonne partie. Ses parents l’avaient eu à 45 ans environ, elle en avait 40 de plus. Régulièrement elle voyait des filles de son âge, mariées et promenant leurs enfants. Oh elle ne souhaitait pas ça, les gosses et tout ça ce n’est pas vraiment sa tasse de thé. Seulement, l’idée d’être seule toute sa vie n’est pas franchement tentante. Mais dans la vie il faut faire des choix, et au final sa vie est bien moins ennuyante, solitaire mais pleine de surprises.

Lorsque son étrange interlocuteur évoqua à nouveau l’éventualité qu’elle soit Sîn, la demoiselle se crispa un peu, il n’en démordait pas. En revanche la suite la détendit. Cette proposition semblait plus qu’honnête. Observant la broche un instant, elle la saisit pour mieux la voir.

- Cela me parait jouable. Si j’en ai l’occasion je la lui ferais passer. Sans oublier de lui conseiller de faire un peu plus attention s’il veut garder son identité secrète. J’espère qu’il s’est trouvé un allié de choix.

Terminant son verre la demoiselle s’adossa au dossier de sa chaise. Un verre ça allait, mais l’homme en face risquait de finir par rouler sous la table s’il continuait.



couleur : #99ccff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   Sam 13 Juin - 17:50

Finalement la journée serait bonne même si mon informateur, visiblement, ne viendrait plus. D'ailleurs j'allais devoir lui rendre une petite visite , histoire de voir si tout allait bien pour lui. C'est que j'y tenais à mes informateurs . Et pas que pour les renseignements qu'ils me fournissaient.Ils étaient en général des hommes ou femmes que j'avais dépétré de diverses histoires et ils me le rendaient bien. Aussi veillai je sur eux. Il me suffirait de repasser par le chateau et là.....Un nouveau manteau, une paires de bottes reluissantes, un changement de maquillage et je passerai du veillard au jeune nanti. Mais ça c'était pour toute à l'heure. Là j'étais heureux qu'elle se décide finalement à prendre ma broche.

"Mademoiselle Sélénia, soyez en sure. S'il accepte mon aide , il n'aura pas à le regretter. Et je vais immédiatement vous le prouver. "

Je sortis un morceau de papier ainsi qu'un crayon de bois. J'écrivis une date , un lieu, un nom et une heure. Puis je le tendis à Sélénia.

"Ceci devrait interresser notre ami commun.Il s'agit d'un noble qui se fait passer pour un mal loti alors qu'il n'en est rien.Le petit salopio tyranise ses gens , les asphyxiant de taxes puis disant au roi qu'il ne posséde pas grand chose tout en montrant la pauvreté de ses gens. Il est temps d'y mettre bon ordre. Sin le trouvera donc à cet endroit et à cette heure. Notre seigneur se croit trés malin en allant cacher son butin chez l'autre gredin son voisin. Il utilise pour cela une simple charette à foin pourvue d'un double fond. Il n'aura pas grande escorte ce qui devrait faciliter la tache de notre ami commun. Qu'il n'hésite pas au passage à l'humilier un peu. Cela lui fera le plus grand bien. "

Puis je repensais à ses paroles concernant l'odorat des loups. Je me doutais un peu qu'ils en avaient un bien dévelloppé mais de là à pouvoir faire la différence entre les gens...C'était à méditer ça. Encore une chose que j'apprenais. La journée était enrichissante finalement.

"Ainsi vous pourriez me pister rien qu'à l'odorat!!Voilà qui est bon à savoir. Je veillerai à bien la cacher maintenant. Et à emporter une dose de poivre également. Ce n'est certes pas trés fair play mais je ne suis pas de nature à me laisser attrapper sans rien faire. Je suis comme vous. Je tiens bien trop à ma liberté. Je l'ai perdu une fois. Je me suis juré que cela n'arriverait plus jamais. Plutôt mourir. "

Ola!!! Voilà que je parlais  trop moi. Cela devait être à cause du vin. Fallait que j'arrête. Je ne buvais jamais autant d'habitude. Faut dire aussi que je n'avais guère de compagnie non plus d'habitude. Cela me changeait agréablement. Mais peut être était il temps. Je me levais et lui tendis ma main.

"Mademoiselle Sélénia , ce fut pour moi une agréable rencontre. Je repasserai dans votre établissement, soyez en sur. Et croyez moi, une femme qui sait se battre sucite plus d'admiration que vous ne le pensez. Quand à ceux qui vous diront le contraire, ceux ne sont que des laches ou des crétins. Passez le bonjour à notre ami commun et dîtes lui que je reste à son service s'il le désire. En vous remerciant d'avance. "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sélénia Gilian

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   Lun 6 Juil - 21:50

La jeune femme se saisit de la note et en prit connaissance. C’était là une bonne occasion de tester la fiabilité de cet homme, à essayer mais avec précautions. Sa dernière phrase la fit sourire.

- N’avez-vous pas entendu parler d’un certain baron retrouvé ligoté devant chez lui le derrière à l’air après avoir été fessé en public ? Ici ça nous a bien fait rire, d’autant plus qu’il s’est retrouvé dépossédé de ses richesses. On dit de Sîn qu’il est imaginatif quand il s’agit de blesser l’amour propre de ces nobles, ce qui est bien plus efficace que de les blesser physiquement…

Il dériva sur son odeur, visiblement cette découverte le dérangeait. La louve posa son menton dans le creux de sa main et l’observa avec un air amusé.

- Du poivre ? C’est assez enfantin comme idée. Je vous l’accorde une fois inhalé ça pique un peu, mais je ne vois pas en quoi cela masquerait votre odeur. C’est un peu vexant que vous considériez les miens comme de simples toutous que l’on peut tromper si facilement. Enfin… Vous pouvez toujours essayer…

Ah la liberté, il semblait y tenir autant qu’elle. Un bon point pour lui. A ses yeux chacun devait être libre de vivre comme il le souhaite.

Se levant elle accorda un large sourire à ce client inhabituel.

- Au plaisir de vous compter à nouveau parmi nos clients, peut-être plus… calmement cette fois, le patron n’aime pas trop que l’on s’entre tue chez lui.

~~~

Quelques jours plus tard, un noble se faisant passer pour un paysan allait chez son acolyte avec sa charrette. Dans le fossé quelques ombres encapuchonnais attendaient patiemment, un sourire aux lèvres. Il fallut peu de temps à Sîn et ses hommes pour récupérer l’argent extorqué aux villageois. Le noble quant à lui fini sa route à pieds avec pour habit seulement une vieille chemise. Le recevoir aurait été trop honteux et il fut donc chassé de chez son complice comme un malpropre.
Dans la soirées les familles des quartiers pauvres reçurent la visite de silhouette sous capes, leur tendant une bourse bien garnie avec pour seul message « Il semblerait qu’il y ait un trop perçu au niveau des taxes, nous nous excusons de la gêne occasionnée ».

Spoiler:
 



couleur : #99ccff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite bagarre entre amis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite bagarre entre amis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]
» Une petite soirée entre amis histoire de décompresser enfin ! { Siloé & Liam
» Sortie entre amis
» Sortie entre amis (suite)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Rez de Chaussée-
Sauter vers: