Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 A malin, malin et demi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: A malin, malin et demi   Ven 10 Avr - 10:13

Rappel du premier message :

Ah la forêt d'Apremotte....J'y étais enfin. J'allais pouvoir m'y ressourcer et dieu sait que j'en avais bien besoin. Il fallait que je m'isole un peu pour réfléchir aux derniers événements et puis Moon en était la première ravie. Elle était toute fofolle la grosse bête, et ça faisait plaisir à voir. Ici elle était dans son élément. Nous marchions donc tranquillement vers le gros chêne qui avait l'habitude de me servir de refuge ces jours là , lorsqu'un reflet métallique attirra mon attention. Qu'est ce que...Je m'approchais et écartais les fougères pour y découvrir, à ma plus grande surprise, un collet. Qu'est ce qu'un collet faisait là!!Et surtout qui l'avais posé?? Personne ne s'aventurait aussi loin dans la forêt d'habitude. C'était d'ailleurs pour ça que j'en avais fait mon havre de paix. Là pour le coup , cela me contrariait fortement.Et ceci pour deux raisons

La première était tout simplement qu'on se permette de venir sur mes terres. Enfin celle du roi. Que l'on prenne des animaux , je m'en moquais un peu mais qu'on vienne troubler le calme des lieux ...Et la deuxième était que du coup, ma grosse bête , Moon, risquait de se faire prendre. Et ça, c'était intolérable. Et merde....On dirait bien que c'était foutu pour mon repos ce matin. Parce qu'à mon avis, l'auteur de cette chose ne devait pas en avoir poser qu'un. En plus il avait trés bien fait la chose , ce qui dénotait une certaine habitude et une bonne dextérité. Restait à savoir le pourquoi. Etait ce simplement un jeu ou un besoin vital?Dans tous les cas il fallait que ça cesse et vite. Je décidais donc de donner une petite leçon à mon braconnier. La forêt était assez grande pour qu'il aille voir ailleurs si j'y étais.

Je me mis donc en chasse et fouillais mon petit bout de forêt. Dix neuf!! j'en trouvais dix neuf, collets et autres petits pièges destinés aux petits gibiers. Mais ce qui attira le plus mon attention , c'était qu'ils étaient trés bien positionnés et camouflés. La personne qui avait fait ça n'en était pas à son coup d'essai. Mince....Voilà qui titillait ma curiosité. Et quant on titillait ma curiosité.....J'eus un petit sourire vicieux . Une idée venait de naître dans mon esprit. Celle de l'arroseur arrosé. J'en pouffais de rire. aussitôt pensé, aussitôt fait.Connaissant cette partie de la forêt comme ma poche , je n'eus pas de mal à trouver ce que je cherchais. Un jeune arbre aux branches encore bien flexible.J'y installais mon piège. Ou plutôt deux pièges. Un presque assez camouflé mais pas assez pour que la personne puisse le trouver et l'autre juste derrière , mais celui ci parfaitement caché. J'espèrais bien que mon braconnier trouverait le premier piège et tenterait de le désamorcer, déclenchant ainsi le deuxième , un grand collet qui l'attraperait par une jambe pour l'envoyer en l'air.

Je m'amusais ensuite à faire un petit jeu de piste plus ou moins compliqué pour tester ma future prise, la ramenant au seul passage possible où mes pièges l'attendaient. L'appat?? Rien de plus simple. J'attachais bien en vue ses collets et autres au tronc du jeune arbre. Immanquable et imparable. Ne restait plus qu'à voir si mon braconnier mordrait à l'appat. Mais à la façon dont son matériel était entretenu, je n'avais guère de doute. Il devait y tenir et donc voudrait le récuperer. Une fois tout en place, je m'installais tranquillement dans l'arbre voisin , bien à l'abri des regards. Et ce fut judicieux de ma part. L'attente dura une bone heure je pense quand....Alors que je m'apprêtais à descendre pour me dégourdir un peu les jambes, je vis les fougères bouger juste sous mon arbre. Diable!! Je ne l'avais pas entendu arrivé. Chapeau bas. Il n'était pas facile de me prendre par surprise et c'est bien ce qu'elle avait faillit faire. Je dis elle car vu sa silhouette fine ce ne pouvait être qu'une femme . Ou alors un ado. Je stoppais ma descente et restais à mon poste d'observation. Elle filait droit dans le piège.

Tout ce passa comme je l'avais prévu. Je crus un instant qu'elle allait tomber dans le premier piège mais je ne fus pas déçu. La personne s'arrêta pile poil où je le désirais. Elle avait vu le piège , chose qui dénotait une certaine qualité d'observation. Elle fit mine de vouloir contourner l'obstacle mais ça j'avais prévu aussi. J'avais fait en sorte qu'il n'y ait qu'un seul passage. Je la vis hésiter. Elle évaluait la distance la séparant de ses précieux pièges. Elle n'allait quand même pas tenter de sauter?? Si?? Je soupirais de soulagement quand je la vis ramasser une branche. Elle était tombé dans le panneau. La suite fut rapide et .....amusante. Alors qu'elle pensais déclencher le premier piège, elle déclencha le second et se retrouva propulsée dans les airs la tête en bas. Et hop!! J'exultais comme un gamin et me précipitais vers ma proie.  Je pouffais de rire en l'entendant jurer. C'était bien une voix féminine. Je la regardais , ma tête juste au niveau de la sienne et lui fit un large sourire.

"Et bien.....En voilà un drole de gibier!! Vous aimez j'espère!!"

Les jurons que j'eus en réponse me firent comprendre que pas vraiment. Bon , la position n'était pas non plus des plus confortable. Et elle n'allait pas pouvoir rester ainsi bien longtemps. Surtout que j'avais un tas de questions à lui poser à la demoiselle.

"Je veux et peux bien vous faire descendre à condition que vous me promettiez de ne pas vous carapater aussitôt détacher. D'ailleurs ce serait totalement futile de votre part. Je vous rattrapperai plus vite que vous ne le pensez et ....Il y a aussi Moon. Alors, a moins que vous ne vouliez finir en plateau repas,Je vous conseille fortement de me laisser faire. Je crois que nous avons des choses à nous dire vous et moi. D'accord??"

Je sortais mon poignard et attendis sa réponse. Je me demandais si j'allais simplement couper la corde et la laisser tomber sur son fessier, plutôt joli d'ailleurs, ou si je la prenais dans mes bras, histoire qu'elle ne se fasse pas mal. Mais j'étais un gentleman non??


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Enoa H. Jedodd

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: A malin, malin et demi   Dim 4 Oct - 9:49

Mon ouïe revenait petit à petit. Les sons se révélèrent tellement rassurants après ce long silence. Je l'observais guettant le mouvement de ses lèvres et opinais du chef. Je le laissais faire alors qu'il s'approchait, après tout, on n'était pas vraiment dans un situation qui aurait pu prêter à confusion. J'obtempérais à ses instructions et penchais la tête de côté pour le dernier test. Voilà ce que j'entendis : "Vos oreilles vont bien, pas de doute." Je le remerciai d'un petit sourire et fis glisser mes mains dans ma chevelure pour tenter d'être un peu présentable. C'est bien un truc de fille direz-vous, non ? Autour de nous, la tempête semblait perdre en puissance mais peut-être étions-nous tout simplement en son coeur. Il ne valait rien de bon de rester ainsi exposés. La proposition de Ràna tomba fort-à-pic et je le suivis, pour ne pas tarder à marcher à ses côtés. Je fus surprise de constater que je ne maîtrisais toujours pas mon corps entièrement mais il semblait que quelqu'un veillait sur moi. J'avançais sans un mot, sans même penser que ce silence pouvait être mal interprété. Non en fait, je réfléchissais à quelles décoctions utiliser pour me soigner. Forcément ce qui devait arriver ne manqua guère de se passer. Mon pied droit buta dans une racine et malgré les moulinets désordonnés de mes bras, je sentis l'attraction du sol m'attirer avec force. Mes yeux se fermèrent automatiquement et j'attendis ce qui n'arriva pas. Non au lieu de ça, je me retrouvai dans les bras de Ràna et ouvris d'abord un oeil.

"Fiou, merci. Je ne crois pas que j'aurais apprécié une seconde chute à dire vrai."

Et voilà que mes pieds ne touchaient plus terre maintenant. Dire que l'elfe n'était pas galant et attentionné aurait été un pieu mensonge et moi aussi je trouvais cela bien plus aisé. A nouveau, ce constat d'avoir l'impression d'être légère comme une brindille. Les elfes étaient-ils tous doué d'une force hors-norme ou était-il une merveilleuse exception. Mes joues s'empourprèrent alors que mon esprit prenait un chemin pour le moins badin. Heureusement pour moi, je retrouvai le plancher des vaches et entrepris de grimper dans la cabane pour chasser ce léger trouble que j'attribuai bien vite à ma rencontre avec un éclair. A son invitation, j'ôtais mes chausses et me dépareillai un peu, vérifiant qu'il avait eu la délicatesse de se retourner bien que je fus encore décemment vêtue. Je ne pus empêcher ma tête de faire un petit angle sur la droite alors qu'il semblait préparer quelque chose d'autre à mon attention. Après avoir saisi le verre, je le humais et dus retenir une grimace. Bon gré, mal gré, j'avalais le tout, réprimant un hoquet. Lui manquer de respect après tout ce qu'il faisait pour moi aurait été impardonnable. Plutôt confortablement installée, je sentais le sommeil m'enlacer doucement. Mais une délicieuse odeur m'arracha à son étreinte et mes mains se réchauffant sur la tasse, je soufflai la fumée aux notes fruitées.

"Du thé ? Je ne connais pas mais ça sent rudement bon. Merci."

Après la première gorgée, je bus le reste avec un plaisir évident. C'était effectivement délicieux. Les yeux plissés, je tentai de reconnaître les ingrédients lorsqu'une chose sans forme attira mon regard. Ma mâchoire dut se décrocher. Ma besace, c'était ma besace complètement fichue. Un long soupir m'échappa. Damnée journée.

"Pour les herbes, je me débrouillerai mais la besace… Si vous pouviez m'en trouver une rapidement, je vous en serai gré. "

Je reposai la tasse, voulant saisir ma besace pour voir si oui ou non, elle était réellement fichue. Ma main fut stoppée nette par celle de l'elfe qui eut un geste qui me mit mal à l'aise. Enfin m'embarrassa. Mais c'était une gêne qui ne m'était pas familière. Quelque chose semblait pétiller dans mon ventre. Venait-il de me faire un baise-main ? Je ne sus trop si je devais en rire ou m'offusquer.

"Heu, oui, je trouve ce breuvage agréable mais… Pourriez-vous … ? "

L'elfe sembla s'empourprer mais dans la pénombre de la cabane, je n'aurais pu l'affirmer. Il reposa ma main avec douceur et fila s'occuper du monstre qui lui tenait compagnie.

"Merci, je crois que je vais me reposer un peu."

Etonnamment malgré tout cela, je sentais que je pouvais lui faire confiance. En même temps, il valait mieux car je m'apprêtais à me reposer dans sa couche. Un battement d'ailes familier me fit sourire et je me levai. Sur le bord de la fenêtre, mon petit Smagg me regardait. Je ne saurais dire à quel point je fus heureuse de le retrouver sain et sauf. Je lui prodiguai quelques caresses puis le laissai repartir. Le sommeil se faisait de plus en plus pressant et je décidai de ne pas lutter. M'allongeant de nouveau, je ne tardais guère à sombrer. Lorsque j'ouvris les yeux, je paniquai un instant. Où étais-je ? Puis ma mémoire revint. Mais diable, quelle heure était-il ? Heureusement que je vivais seule, au moins personne ne se sera inquiété de mon absence. Je m'étirai longuement avant de me rendre compte que la cabane était plongée dans l'obscurité.

"Ràna ? Vous êtes là ?"



Dialogue : #cc0099


Dernière édition par Enoa H. Jedodd le Ven 23 Oct - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: A malin, malin et demi   Mar 6 Oct - 15:54

Dire que l'air frais du dehors me fit du bien serait un mensonge. Si j'avais espéré que ce dernier me rafraichirait et bien c'était rapé. D'où me venaient donc ses bouffées de chaleur que je ressentais en moi?Et merde....Il ne manquait plus que cela. Voilà que la pluie s'invitait à nouveau. Comme si elle nous suivait. Bon certes cela n'avait plus rien à voir avec ce que nous avions essuyé mais j'étais dehors. Moon se rappela à moi en feulant. Je lui gratouillais la tête comme elle aimait .

"Et oui ma belle.....Il y a une dame dans notre cabane et interdiction de troubler son repos. Nous pourrions en profiter pour chasser un peu non?"

Au mot chasse , Moon se mit à tourner en rond autour de moi. Visiblement elle était d'accord. C'est donc ce que nous fîmes et une petite demi heure passée nous êtions de retour avec de quoi faire un bon civet. Moon était repue ce qui sauva surement la vie du piaf sur le rebord de la fenêtre. Je du quand même retenir ma panthère et profiter de l'instant pour lui interdire de s'en prendre au faucon. Et là ,visiblement , elle n'apprécia guère, mais se montra obéïssante. J'en profitais donc pour nourir tête de piaf qui, bien qu'il se méfia au début, finit par accepter la nourriture.J'entrais finalement chez moi, m'apprêtant à demander à Enoa si elle avait faim lorsque je vis ma belle endormie. Ma belle??? Depuis quand elle était ma....Je me frappais le front. Décidement ça n'allait pas mieux. Et comment ce faisait il qu'elle dormait?? Normalement avec la potion elle aurait du pêter du feu de dieu au lieu de.....

Un doute me prit soudain. Je respirais le flacon que j'avais tendu à ma....A Enoa et soupirais. Mince.....Je m'étais juste un petit peu planté. Celui là contenait bien une potion revigorante mais avec quelques petites plantes en plus pour me détendre. Je l'utilisais quand je pouvais dormir en toute sécurité, ce qui n'était pas souvent le cas. Elle allait dormir pendant quelques heures....Je m'approchais d'elle et la recouvrais délicatement d'une couverture. Manquerait plus qu'elle prenne froid de ma faute. Je posais machinalement ma main sur son front pour me rassurer. Pas de fièvre!! Ma main glissa doucement venant caresser sa joue. Je sentis un drole de frisson descendre tout le long de ma colonne vertébrale. Dieu qu'elle était belle ainsi en belle au bois dormant. Devais je la réveiller d'un baiser?? Et avant que je ne m'en aperçoive, je me retrouvais pencher sur elle, hypnothisé par ses lèvres que j'avais envie de gouter. Heureusement je m'apercu de la chose au dernier moment et finalement déposais le baiser sur son front.Un profond sentiment de frustation s'empara de moi suivit d'un désir qui se manisfesta d'une façon trés violente. Je me mordis la lèvre et reculais. Il fallait que je m'occuppe et vite.

C'est alors qu'une idée me vint. Sa besace.....Je me souvint d'un morceau de cuir que j'avais. A la base , je l'avais travaillé dans le but de m'en faire un carquois mais il conviendrait pour l'affaire. De plus il était finement ouvragé. La besace serait donc une petite merveille. Je me mis à l'oeuvre. la découpe et la couture furent plutôt simple, bien que je me piquais à plusieurs reprise. Aménager l'intérieur de petites poches pour y ranger les différentes herbes releva plus du défi. Mais le résultat final fut des plus acceptable. Par contre pour la sangle, je dus me contenter de la faire à partir de plusieurs cordes que je tressais. Si cela était dés plus solide, coté estéthique ce n'était pas vraiment ça. Cela eut au moins le bénéfice de m'occuper l'esprit. Tant d'ailleurs que je failli oublier le civet qui cuisait . Mise à part cela, tout se déroula bien .

Et c'est tout naturellement que je m'asseyais au coté d'Enoa , la regardant dormir. Pourquoi me plaisait elle tant ?? Etait ce les traits fins de son visage ou son caractère bien trempé?? Les deux peut être??? Je n'eus pas plus le temps d'y réfléchir que mademoiselle se réveilla enfin. Et oh surprise......C'est moi qu'elle cherchait. Mais la véritable surprise , pour moi, fut le ton de ma voix lorsque je lui répondis. Une voix douce et chaude , rien à voir avec celle que j'avais d'habitude envers mes pairs.

"Ne vous inquiétez pas dame Enoa. Je suis juste à coté de vous. Je veillais sur votre sommeil. Vous....Avez joué à la belle aux bois dormant un petit moment. Nous sommes au milieu de la nuit. Je....Vous ai préparé un petit quelque chose au cas où vous auriez faim. aprés....."

La suite fut bien plus dure à dire que je ne l'aurai cru. Du moins pour moi.

"Libre à vous de partir si vous le désirez, mais j'avoue que je serai plus rassuré si vous acceptiez de dormir ici. Ou alors, laissez moi au moins vous raccompagner. Il ya des quartiers qui ne sont guère fréquentable à cette heure de la nuit. Et de toute façon , si vous partez je vous suivrai pour être sur que vous rentriez sans encombre chez vous. Ah j'oubliais......"

Je déposais la besace à ses pieds.J'étais un peu mal à l'aise . Qu'allait elle penser de mon travail??

"Ceci......Est pour vous. Bon, ce n'est pas la panacée mais elle devrait vous dépannez le temps que j'en trouve une bien meilleure. J'y ai ajouté des petits sachets que j'ai cousu à l'intérieur, histoire de pouvoir garder chaque plante à sa place et de ne pas les mélanger. Je ne sais pas si cela vous conviendra, sinon on peut trés bien les défaire aussi. A vous de voir. Ah et....J'en ai profité pour nourir votre piaf. Cela n'a pas été facile mais j'y suis finalement arrivé. Et j'ai fais la morale à Moon. Elle ne devrait plus l'embêter non plus. Par contre pour vous , je ne garantie rien. Pas que je pense qu'elle vous dévorera mais .....Elle peut parfois avoir de drole de réactions. Voilà. Je crois que.....C'est à peu prêt tout. Ah!! J'allais oublier le thé. "

Je me dirigeais vers l'armoire et sortis la boite de sachet de thé. Je la déposais dans sa main tout en la gardant dans la mienne. J'aimais le contact de sa peau.Cela m'envoutait presque autant que son parfum.  

"Je ...Je vais vous expliquer . Vous verrez , c'est trés simple. "

Bon sang de bois. Pourquoi désirai je si fortement qu'elle reste encore un peu ??


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enoa H. Jedodd

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: A malin, malin et demi   Mar 6 Oct - 19:45

Je sursautais en l'entendant si près de moi et réprimai un petit cri. En même temps la simple humaine que j'étais avait une vision nulle de nuit. Je me redressai et eut une petite grimace.

"Je suis désolée, j'abuse vraiment de votre hospitalité et que dire de mon comportement."

Un long soupire siffla entre mes lèvres. Au milieu de la nuit. Je connaissais les bois mais je n'avais franchement pas envie de rentrer, pourtant il le faudrait bien... Je redoutais les mauvaises rencontres et frissonnai. Mes yeux s'agrandirent alors qu'il me proposait le gîte pour la nuit. Il avait décidément bon fond et en plus je n'entendis aucun sous-entendu dans ces mots même si la tonalité de sa voix avait changé. Cela me fit rudement plaisir.

"Je crois que je vais encore m'incruster un peu. J'accepte votre proposition mais je vous rends votre couche. Je m'installerai près du feu par exemple. Vous en avez assez fait déjà pour moi et je pense que vous avez fort à faire. Aussi, je partirai demain à l'Aube, je pourrai rentrer sans crainte."

J'en profitai qu'il se tournait pour me rhabiller un peu puis levai les yeux vers une besace semblant neuve. Un large sourire étira mes lèvres et je m'en saisis vivement.

"C'est votre oeuvre ? Vous permettez ?"

Je pris tout mon temps pour la scruter sous tout ses angles. Le cuir était des plus fins et son contact très très agréable. Il se débrouillait drôlement bien et tous ces petits rangements allaient rapidement me servir. Seul petit détail, la corde qui me servait de lanière n'allait pas avec le reste mais je ne fis aucun commentaire. J'étais touchée par son geste, tout simplement.

"Elle est parfaite, merci bien. Et merci pour Smagg. Quant à Moon, je suis navrée qu'elle me voit ainsi mais peut-être finira-t-elle par changer d'avis ?"

Je ne savais décidément pas tenir ma langue face à lui. Je venais tout simplement de lui avouer que je comptais le revoir souvent. Bref. Alors qu'il s'asseyait, je me redressai un peu et déposai un baiser sonore sur sa joue.

"Vous en avez des talents !"

Reprenant place, je me demandai soudain ce qui avait bien pu me passer par la tête. Ce n'était pas un comportement qui m'était familier. Avait-il finalement mis quelque chose dans le breuvage. Là c'était beaucoup mieux, je me reconnaissais enfin mais n'insistai pas sur ce genre de pensées. Il y eu un flottement lorsqu'il déposa ce qu'il appelait thé dans ma main tout en la gardant. Je dus piquer un fard et me mordis une joue. Mais étrangement, je ne retirai pas ma main de suite, la curiosité venant d'un coup remplacé la gêne. Leur peau était-elle semblable à la notre ? Et leur température ? C'était moi maintenant qui caressait en quelque sort sa main. Enfin je l'étudiais avec un ravissement certain. Me rendant compte combien cela pouvait-être blessant, je retirai brusquement la mienne et m'excusai.

"Veuillez me pardonner, je ne voudrais pas que vous croyez que je vous considère comme une bête curieuse. Vous disiez pour le... Thé c'est ça ?"

Je portai toute ma attention sur ses feuilles séchées et vraisemblablement broyée alors qu'un doux fumet parvenait à mes oreilles. Et encore une fois, mon ventre se manifesta. Un petit rictus amusé orna mes lèvres à mes paroles suivantes.

"Je vous suis vraiment redevable. Lorsque vous aurez trouvé mon laboratoire, n'hésitez pas à passer commande, chaque fois que vous en aurez besoin. Je sais être discrète."

Dehors, l'oiseau s'était envolé depuis belle lurette. Moon était seule, allait-elle seulement appréciée ? A vrai dire, je ne pensais même pas à lui dire de la faire monter ou autre. Je n'avais pas la moindre idée de la façon dont ils vivaient tous les deux. Et puis ce monstre était le cadet de mes soucis.


Dialogue : #cc0099


Dernière édition par Enoa H. Jedodd le Ven 23 Oct - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: A malin, malin et demi   Mer 7 Oct - 13:06

Olala.....Je vous dis pas comment ça se bousculait dans ma petite tête d'un coup. Sans parler de mon coeur qui s'emballait subitement. Et c'était quoi ce petit bonhomme qui sautait de joie en criant yes, yes, yes. Elle avait accepté mon offre. ELLE  AVAIT ACCEPTE MON OFFRE!!!!!!Elle restait pour la nuit. Si je réussis à ne rien montrer de ce bonheur qui m'envahissait soudain , je dus lacher quand même un petit sourire. De même que j'étais sur que mes yeux devaient avoir virés au bleu azur, signe d'une grande joie. Mais ça elle ne le savait pas. Et pour couronner le tout, cerise sur le gateau, elle m'avait fait un baiser. Bon, sur la joue , je vous le concéde. Mais un baiser quand même. Là par contre sur que j'avais du viré cramoissi.Bouffées de chaleur garanties!!breff j'étais sur un petit nuage. Sauf quand elle enleva sa main de la mienne. Tout mon corps en râla de dépit. Comme une bête curieuse???? Ah ben si cela pouvait me permettre de sentir encore le contact de sa peau sur la mienne , je voulais bien être sa bête curieuse.Moi je l'aurai bien serrer tout contre moi. Rien que dit penser.......Fallait que je me reprenne et vite. Et bon sang , il allait arrêter de sauter comme ça lui...Je pris une grande inspiration avant de lui parler. Ma voix était encore plus mieilleuse. Zut et rezut. J'avais l'air de quoi moi là.....

"Vous....Vous n'abusez en rien. Et puis, disons que c'est ma façon de me faire pardonner ce que je vous ai fait subir. Ce n'était pas vraiment top de vous prendre tel un lapin pas plus d'ailleurs que de vous jeter dans la rivière . Maintenant si c'était à refaire, je n'hésiterai pas une seconde, rien que pour pouvoir vous regarder à nouveau dorm....."

Bip!! Bip!! Bip!!! Une alarme venait de résonnait dans ma petite tête. Je disais quoi là??Et là ce fut Ravine qui apparue dans mon petit cerveau, me grondant.

"Dis donc!!! tu n'aurai rien oublié??? Pas d'ami et encore moins de femme!!!! Et les règles d'or alors??Tu en fais quoi??"

Et l'autre qui sautait de joie.....

"On s'en fiche, on s'en fiche.....Embrasse la. Tu en meurs d'envie!!!"

Je m'efforçais de me reprendre . Je vous dis pas comment ça bouillait dure sous la cafetière. Et puis les régles....Ben je les avais toutes baffoué . Qu'est ce qui m'arrivait?? Je commençais à croire que finalement c'était moi qui avait pris le coup de foudre. Il y avait une femme , plutôt belle, dans mon lit et dans mon havre de paix. IM PEN SA BLE.....Et pourtant, elle était bien là et j'en étais ravi. Je repris.

"Pour la besace, j'aurai pu faire mieux si j'avais eu un peu plus de temps.Mais de là à dire que j'ai des talents...."

Bien sur que j'en avais. Mais pas sur qu'elle les apprécie si je lui révelai ce que j'étais réellement. Mais rien ne me forçait à lui dire, si??

"Quant à Moon, vous n'avez pas à vous excusez. Espérons en effet , qu'à la longue elle s'habit...."

Bip! Bip! Bip! Et Ravine qui refaisait surface.......

"Parce que tu compte l'inviter souvent??"

Et l'autre qui sautait de joie!!!!

"Mais c'est elle qui la dit la première!!!Elle le veut aussi!!On la garde, on la garde!!"

Là , ça allait pas tarder à exploser . Heureusement pour moi, je fus sauver par un petit bruit que j'adorais: Celui de son petit ventre qui criait famine. Je me levais d'un bloc et filais mettre la table. Puis, en bon gentleman, je tirais la chaise et l'invitais à venir s'y assoir.  

"Si dame Enoa veut bien se donner la peine.....Bon ce n'est certes pas le souper romantique auquel peut s'attendre une aussi jolie femme tel que vous mais je n'ai pas de quoi , ici, mettre les petits plats dans les grands. Je ferai mieux la prochaine fois, promis."

Bon ben voilà. Là je venais vraiment de gaffer. Mais c'était quoi cette idée de souper romantique.....Noyer le poisson avant qu'elle ne comprenne, vite. Et l'autre qui recommençait.

"Un bain ensemble....Quelle bonne idée!!"

Je rougis violement en pensant à l'idée de nos deux corps nus ensemble sous la cascade....Je sortais mon marteau de guerre et en fichais un coup énorme sur la tête de l'autre fou. Ravine me fit un petit sourire au passage. Bon sang de bois. Sur qu'une bonne douche sous l'eau froide  me ferait du bien pour reprendre totalement mes esprits. En attendant.....

"J'espère simplement que cela ne saura pas trop mauvais. Il y a longtemps que je n'ai plus cuisiné pour quelqu'un d'autre que moi. Et pour mon lit.......Il est à vous pour cette nuit . Je n'y dors guère. Je ne dors d'ailleurs quasiment plus depuis des lustres. Et puis, il faut bien que quelqu'un s'occupe du feu. Manquerait plus que vous attrappiez froid aprés votre ......Bain forcé. "

Là je n'étais pas tout à fait sincère. En fait j'aurai adoré qu'elle ait juste un peu froid pour qu'elle reste plus longtemps. Et surtout j'aimais la regarder dormir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enoa H. Jedodd

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: A malin, malin et demi   Jeu 8 Oct - 13:57

" Soit. J'accepte avec plaisir, j'ai grand faim."

A peine attablée, j'attaquai le repas sans même vérifier s'il commençait aussi. C'était un petit défaut, quand j'avais faim, plus grand chose ne comptait vraiment. Trop occupée à mastiquer et à savourer le repas, je ne relevai pas l'allusion.

"Ne vous rabaissez pas ainsi, c'est très bon. Vous ne mangez pas ?"

Je levai à peine les yeux, manquant de respect à mon hôte de façon flagrante mais ce n'était en rien mon intention. A la mention de son lit, je secouai la tête énergiquement et manquai de m'étouffer.

"Non, vous en avez assez fait. Je peux aussi tenir le feu vous savez ? "

Il n'y avait aucun reproche ou vexation, non c'était juste un constat. Je lui découpai un large morceau de viande et lui tendis.

"Prenez donc un peu de force. Et je suis ne pas une petite chose fragile rassurez-vous. Vous passer de sommeil ? Et bien je comprends mieux la façon dont vous m'avez accueillie. Il paraîtrait que ne pas dormir assez rendrait fou. Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire. "

J'eus un rire franc puis me servis une rasade d'eau. Vous pensez bien que je n'avais aucune envie de dormir, peut-être que quelques plantes nocturnes attendaient ma visite. Mais après réflexion, mieux valait retenter le sommeil. La journée suivante s'annonçait longue, préparer le gibier, vérifier et peut-être même retenter d'autres pièges. Perdue dans mes pensées, je ne me rendais pas compte qu'un long silence s'était installé, ce qui pouvait être gênant mais pas pour moi à vrai dire. Je sortis enfin de mes réflexions.

"Je prends le premier tiers. Profitez-en pour vous reposer un peu. Par contre lorsque ce sera à mon tour de dormir, si vous pouviez par la suite me réveiller assez tôt. J'ai beaucoup de travail qui m'attend. Et je n'aime pas avoir du retard, mais alors pas du tout."

Je me levai pour me rapprocher du feu, attendant qu'il ait fini pour laver les écuelles. Pas que je sois une femme soumise mais je faisais toujours ma part en ce qui concernait les tâches.


Dialogue : #cc0099


Dernière édition par Enoa H. Jedodd le Ven 23 Oct - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: A malin, malin et demi   Mar 20 Oct - 13:31

Et bien.....Vu la façon dont elle dévorait mon repas, je n'avais pas si perdu que ça la main finalement. Elle dévorait même. Quant à moi, je me contentais de boire ses paroles. Et j'avais bien du mal à ne pas pouffer de rire à ses propos. Si elle savait.....En fait, non! Il valait mieux qu'elle ne sache rien. Sinon, finit le repas et je me sauve en courant. J'acceptais le morceau de viande qu'elle me tendit de la pointe du couteau que je lui avais offert. Tenir le feu?? Quelle drôle d'idée. C'était le travail d'un homme ça. Pas une petite chose fragile? Je ne demandais qu'à voir, mademoiselle Enoa.Mes yeux durent briller de malice  lorsqu'elle me donna son conseil sur le sommeil. Sur que fou je devais l'être. Jamais vous n'auriez du être ici mademoiselle Enoa. J'avais foulé du pied toutes les règles de base que m'avait enseigné Ravine. Le tout en une seule fois. Et pourtant je ne ressentais aucun remord. Pire....J'en étais heureux. Et voilà maintenant qu'elle parlait de prendre le premier tiers comme un bon petit soldat.Je débarrassais la table alors qu'elle s'était installée devant la cheminée. Le premier tiers. Tu parles , Charles.....Tout le monde sait que bon repas plus chaleur d'un feu de bois égal sommeil assuré. Ce qui n'était pas pour me déplaire. Mais avant j'avais envie de m'amuser un peu. Je lui fis un petit sourire malicieux avant de lui parler.

"Le premier tiers?? Vraiment?? Mais.....Devant la cheminée??En général , cela se passe plutôt dehors. Et ce soir l'air est encore chargée de l'humidité de la tempête.Maintenant je peux vous prêter un de mes manteaux. il sera ,certes, un peu grand mais devrait vous protéger efficacement. Il vous faudrait une arme également. Pas un arc en tous cas. Vous risqueriez de vous faire mal. Mais nous n'avons que l'embarras du choix. "

Je me dirigeais vers l'un de mes coffres et en sortis toute une panoplie. Epées diverses, marteaux de guerre , couteaux, dagues, masses d'armes et bien d'autres que je posais à ses pieds.

"Faites votre choix , le temps que je vous amène un manteau bien chaud. Mais au fait, avez vous quelques connaissances en l'art de la guerre?? "

Cette fois ci, je ne pus me retenir de rire en voyant sa mine déconfite. Sur qu'elle se demandait si c'était du lard ou du cochon. Bon sang que sa présence me faisait du bien. Cette journée allait resté dans les anales, pour sur!!Mais les plaisanteries les plus courtes étant les meilleures, je me repris aussitôt.

"Je plaisantais , dame Enoa. Et vous n'avez nul besoin de monter la garde. Ici est mon domaine et vous n'y craigniez rien. Pour le moment. De plus, si quelqu'un venait à s'aventurer d'un peu trop prés, il trouverait à coup sur Moon sur son chemin. Et ce soir mieux vaut ne pas le croiser. Elle ne va pas apprécier de rester dehors. Je sens une crise de jalousie pour demain......Mais puisque vous insistez, je vais me reposer un peu l'esprit. Merci. "

Je m'allongeais sur le lit et fis semblant de m'assoupir . Mais dormir, pas question....J'attendais tranquillement mon heure , qui d'ailleurs ne mit guère plus qu'une demi heure à venir. Elle s'était assoupit comme je l'avais prévu. Je me levais sans bruit et allais jusqu'au fauteuil. Je passais délicatement mes mains sous elle et la soulevais pour la déposais sur le lit tel un objet précieux. Le simple contact de sa peau sur la mienne me fit l'effet d'une décharge électrique . Et un long et doux frisson me parcouru le corps. Que m'arrivait il?? Jamais je n'avais ressenti pareille chose. Et lorsque je me penchais sur elle pour mieux rabattre le drap, c'est tout naturellement que je posais mes lèvres sur les siennes. Je me repris aussitôt en me rendant compte de ce que je venais de faire. Et l'autre qui sautait de joie .

"OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIII"

J'avais envie de le tarter mais grave!! Heureusement qu'elle ne s'était pas réveillée. Je me voyais mal lui expliquer que.....Fallait que je m'occupe. Oui mais à quoi?? Je ne pouvais faire grand chose puisque je ne pouvais ni ne voulais troubler son sommeil en faisant du bruit. Je pris donc finalement une chaise et la regarder dormir. L'aube arriva bien trop vite à mon gout. Je la réveillais délicatement. Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu'elle s'éveilla en ronchonnant un peu. Un solide petit déjeuner y mit fin . Puis, comme je l'avais promis , je la laissais partir. Un véritable crève cœur que ce fut. Mais ce qu'elle ne vit pas, c'est qu'alors qu'elle traversait la forêt pour rentrer chez elle, un elfe la suivait discrètement pour s'assurer de son bon retour et savoir ainsi où elle résidait. Un elfe qui, semblait il, venait de trouver son trésor.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A malin, malin et demi   

Revenir en haut Aller en bas
 
A malin, malin et demi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» vent malin
» J'vais avoir Layr malin si j'prends pas du galon.
» N pk avec force O qulbutoké malin lv 16
» Play Doh: T'es plus malin avec tes mains!
» Elidah : beau, fort, malin et malhonnête.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Rivière Loc-sur-Lin-
Sauter vers: