Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Little red riding hood [PV Kalderick]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Little red riding hood [PV Kalderick]   Lun 17 Nov - 23:44

Rappel du premier message :

Les proies avaient le chic pour m’attirer le plus loin possible de chez moi. Celle-là, un elfe condamné pour meurtre dont la tête valait l’équivalent d’un palais, m’avait menée à l’autre bout du royaume, dans les territoires du sud. Dans la forêt de Maldune pour être plus précise.

Je traquais cet elfe depuis cinq jours déjà mais je sentais que ce soir serait le bon. Il était chez lui, se sentait en sécurité, et commençait à commettre de grossières erreurs.

J’avais repéré sa trace dans la forêt. Il s’y cachait en pensant être dans son élément. C’était stupide. Enfin, il était temps de l’attraper. En espérant qu’il criait aussi bien qu’il fuyait.

J’évoluais entre les arbres, uniquement vêtue d’un pantalon de cuir, de bottes lacées et d’un chemisier. Et quand je dis uniquement, c’était réellement les seuls vêtements que je portais. D’habitude, j’aimais narguer intérieurement les autres avec des sous-vêtements de l’autre monde mais là je voulais être à l’aise. Je ne savais pas comment ma proie se débrouillait au combat, et vu sa valeur, il valait mieux me mettre dans les meilleures dispositions. Mes cheveux étaient négligemment attachés pour ne pas me gêner et j’avais caché une seconde dose de la drogue habituelle dont je m’équipais toujours. On ne sait jamais. Seule coquetterie présente : le rouge à lèvres. Ici les pigments ne tenaient pas très longtemps, contrairement aux produits de l’Envers. C’était cent fois plus pratique.

Le soleil déclinait vite à l’horizon et ma proie n’allait pas tarder à se réfugier dans son repère. Avec un peu de chance, je pourrais même le cueillir dans son sommeil.

Soudain, un craquement attira mon attention. Je me faufilai discrètement jusqu’à la clairière d’où il provenait et mon cœur bondit en voyant ce qui s’y trouvait.

D’un seul coup, l’elfe que je chassais n’avait plus aucune importance. Il était même oublié ! J’avais une nouvelle proie cent fois plus intéressante à présent.

Observant l’homme-dragon, je réfléchissais à un moyen de le piéger sans prendre le risque qu’il me file entre les doigts. C’était une race rarissime, à un tel point que, même en étant immortelle, je n’étais même pas sûre d’en recroiser un un jour. Il me le fallait ABSOLUMENT !

Pour une créature immortelle, il n’avait pas l’air spécialement jeune, preuve qu’il devait être au moins cent fois plus âgé et expérimenté que moi. De plus, il s’entrainait avec deux sabres. C’était risqué et excitant à la fois. J’aimais quand mes proies me donnaient du fil à retordre.

Après une courte réflexion, j’optais pour une approche douce. C’était un homme après tout, et il n’était pas spécialement désagréable à regarder, même si cette vilaine barbe le vieillissait. Je n’aimais pas les barbes de plus d’un mois. Enfin, c’était un détail dont je pourrais me charger plus tard.

Croisant les bras sous ma poitrine, je m’adossai à l’arbre le plus proche, me rendant visible par la même occasion, et lançai :

- Ce n’est pas très prudent de s’attarder dans un lieu pareil à cette heure-ci… Il parait qu'un homme condamné pour meurtre y rôde depuis quelques jours...
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Kalderick Vahr'Il

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Sud

MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Mer 26 Nov - 23:16

Je fronçais les sourcils et la regardais durement.

Du mal à se concentrer? Et il lui fallait son thé avec ça? J'aurais presque été tenté de lui en remettre une dose avant de me rappeler ce que ce poison pouvait faire.

Il était vrai que, cérébralement parlant, c'était destructeur. On ne savait pas où on était, impossible d'avoir les idées claires et précises et encore plus difficile de se repérer dans le temps.

Je frottais doucement mes yeux de mon index et de mon pouce, faisant de petits cercles. Dans le même temps, je soupirais.

Que faire? Je ne pouvais décemment pas tenter de la motiver en la frappant ou quoi que ce soit. Je devais la briser...la plier à ma volonté.

J'eu soudainement deux idées.

La laissant là, ne craignant aucune fuite de sa part, j'allais doucement dans les couloirs de mon château. Je sortis, me prenant la chaleur de ce début d'été.

J'allais vite prendre un lapin dans le clapier qui me servait à me nourrir convenablement et rentrais.
Descendant rapidement le dédale des escaliers et des couloirs, je patientais un instant un peu loin de sa cellule. Je suais légèrement à cause de la chaleur déjà accablante et je ne voulais pas lui laisser d'indices.

M'essuyant rapidement et laissant le reste sécher, je rentrais dans sa cellule avec un lapin entre les bras, le caressant doucement pour le rassurer de cet environnement obscur.

-J'ai cru comprendre que tu avais faim. Aussi je pense que manger un peu te ferais le plus grand bien...mais seulement si tu réussis à me réciter mon code sans te tromper sur le sens. Pour la forme, on la reverra plus tard. Prête?

Il m'avait semblé entendre qu'un vampire rassasié avait beaucoup plus de force et de vélocité mais vu le nombre de ses attaches et leur manufactures, je ne craignais absolument rien. Je comptais cependant sur sa faim et cet espoir insensé de fuir pour la maîtriser de plus en plus...lui passer une laisse spirituelle en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Mer 26 Nov - 23:51

Je cru que j’allais encore devoir dormir six mois, mais visiblement, mon tortionnaire comptais vraiment me faire apprendre ses règles. Son but n’était pas de me mettre en difficulté pour me ridiculiser.

Il sortit et je profitais de son absence pour rassembler mes esprits au maximum et me concentrer sur ce qu’il avait dit. J’aurais pu tenter d’essayer de me défaire de mes liens, mais ils étaient trop solides et être surprise alors que je n’étais à moitié détachée (si j’y parvenais), aurait été très très mauvais pour moi.

Première règle: Quand le maître meurt, l'esclave meurt aussi
Celle-là c’est bon.

Deuxième règle: Quand l'esclave attaque le maître, l'esclave meurt mais pas le maître.
Troisième règle: Désobéir au maître revient à supplier une punition

Après, ça commençait à être plus difficile.

Hum… Si j’avais beaucoup de mal, ce devait être la règle sur la propriété. Comment l’avait-il formulée ? L’esclave n’a aucune propriété. Non, c’était une phrase longue.

Bon, passons à la suivante.

Cinquième règle: Fuir… Non, ce n’était pas ça. Ah oui, le bien du maître.
Cinquième règle: Le bien du maître est la mission de l'esclave. Subvenir aux besoins du maître, c'est subvenir aux besoins de l'esclave.

Sixième règle: Fuir, c'est se condamner à la peine que le maître jugera adéquate.
Oh je l’avais bien retenue celle-là, étant donné mes plans…

Septième règle: Trahir le maître, c'est se condamner comme à la sixième règle.
Facile.

Et la dernière, qui m’avait beaucoup intriguée :

Huitième règle: J'ai quatre ans pour apprendre ce règlement...au-delà, j'aurais un autre moyen pour le garder toujours en moi.



J’y étais arrivée !

Non, non… la règles sur la propriété… Je ne me souvenais toujours pas de la phrase exacte.

Kalderick entra à ce moment-là, un lapin dans les bras. J’observai l’animal, intriguée.

-J'ai cru comprendre que tu avais faim. Aussi je pense que manger un peu te ferais le plus grand bien...mais seulement si tu réussis à me réciter mon code sans te tromper sur le sens. Pour la forme, on la reverra plus tard. Prête?

Etait-ce une ruse ? Il se montrait drôlement compréhensif d’un seul coup ! Qu’est-ce que cela cachait ?

Oh et puis s’il fallait que je récite ces fichus règles…

- Première règle: Quand le maître meurs, l'esclave meurt aussi
Deuxième règle: Quand l'esclave attaque le maître, l'esclave meurt mais pas le maître.
Troisième règle: Désobéir au maître revient à supplier une punition
Quatrième règle: L’esclave…
Je cherchais une formulation au hasard. n’a de propriété que ce que le maitre lui concède
Cinquième règle: Le bien du maître est la mission de l'esclave. Subvenir aux besoins du maître, c'est subvenir aux besoins de l'esclave.
Sixième règle: Fuir, c'est se condamner à la peine que le maître jugera adéquate.
Septième règle: Trahir le maître, c'est se condamner comme à la sixième règle.
Huitième règle: J'ai quatre ans pour apprendre ce règlement...au delà, j'aurais un autre moyen pour le garder toujours en moi.


J’avoue, j’étais plutôt fière de moi. Ce n’était pas la faim qui m’avait motivée mais le désir de partir. Même si j’avais réellement faim.

Et qu’il allait sans doute croire que sa méthode s’était montrée très efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Kalderick Vahr'Il

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Sud

MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Jeu 27 Nov - 0:41

Hum...hésitante. Elle hésitait sur la règle de la propriété.
Je réfléchissais sans rien paraître. Était-ce une provocation de sa part ou simplement une réelle erreur?

Je caressais le lapin sur le tête du bout des doigts et ce dernier ne semblait pas s'en plaindre. Il ne tremblait plus et avait même l'air plutôt confiant.

L'analogie se creusa vite une place dans ma tête.
J'avais donc un petit lapin mignon attaché dans ma cave. Un lapin trop confiant. Je devais lui briser ses petites papattes mignonnes et lui montrer que seul moi peut les lui réparer mais qu'elles ne fonctionnaient qu'avec moi.

Je préférais largement être sadique que de penser aux lapins mignons. C'était d'un niais. Je levais les yeux au ciel de ma propre bêtise et me retournais en disant:

-C'est bien mon esclave, tu apprends vite.

Étrangement, je doutais grandement qu'elle fasse ça par envie de plaire et d'être mon esclave.
Je savais d'expérience que rien à ce niveau là ne pourrait m'assurer sa loyauté. Il lui fallait attendre de passer à une autre étape...et c'était d'ailleurs le moment de la passer.

Je posais le lapin sur mon petit meuble au dessus d'un petit bol et dans un geste précis et suffisamment rapide pour ne pas l'effrayer, je lui tranchais la gorge.
Je devais le maintenir car il convulsait encore dans d'ultimes soubresauts.
Parallèlement à ça, je versais un peu du somnifère. Pas une grosse dose, juste de quoi l'endormir dix minutes.

Une fois le lapin mort exsangue, j'allais vers la jeune femme et portait à ses lèvres le breuvage de liquide vital mêlé à ma petite surprise. Elle en but goulûment tout en évitant soigneusement de s'en faire tomber dessus.

Je n'eu même pas le temps de poser la soucoupe à ses pieds qu'elle dormait déjà. Parfait.
Pour plus de réalisme, je déplaçais le meuble encore, allais, jeter le cadavre du lapin et la débarrassais de son dernier vêtement, ce qui au final était absurde.

Une fois tout ceci fait, je défaisais légèrement ses sangles de manières à ce qu'elle puisse s'enfuir sans que ça paraisse suspect. En tirant fort, elle aurait pu atteindre ce résultat en...deux petites années je pense...

Ce dernier détail préparé, je me mettais dans un coin et déclenchais le mécanisme de ma bague, recréant exactement la pièce... La fuite allait pouvoir commencer et je m'en délectais déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Jeu 27 Nov - 1:26

-C'est bien mon esclave, tu apprends vite.

Je retins une moue à cette remarque. Je n’étais pas un chien à qui on donnait un sucre parce qu’il venait de réussir un nouveau tour.

Même si actuellement je ne refusais pas d’être nourrie en « récompense » et devais bien avouer que lorsqu’il porta le bol à mes lèvres, je fus soulagée de pouvoir enfin boire.

Ce sera plus facile de me concentrer sur mon évasion une fois mes forces récupérées… Mais étrangement, j’avais l’impression de… ma tête tombait en avant… il n’avait quand même pas… !




Lorsque je repris connaissance, j’étais totalement nue… et seule. Je jetai un rapide regard autour de moi pour le confirmer et soupirai. Peut-être que je m’étais réveillée avant l’heure. Selon la façon dont on assimile une drogue, son effet n’était pas le même. Peut-être que le boire avait été moins efficace.

Mon esprit était embrumé, comme la dernière fois, mais j’éprouvais moins de difficultés à me concentrer. La dose devait être moins forte.

Peut-être que j’aurais quelques jours devant moi pour tenter de me libérer. Levant la tête, je tirai sur mes liens pour voir s’ils cèderaient facilement et repérai un léger jeu qui m’arracha un sourire. Je tirai de nouveau de toutes mes forces une fois, deux fois, trois fois et les liens cédèrent.

Un rapide coup d’œil vers la porte et je me détachai du reste.

Liiibre !

Je m’apprêtais à utiliser mes capacités de Marcheur et me figeai. Etait-on le jour ou la nuit ?
Étouffant un juron, je me dirigeai rapidement vers le meuble toujours présent, saisis deux lames, hésitais, et finalement saisis une seringue dans le tiroir où il les cachait et en glissai une dans mes cheveux toujours attachés. On ne savait jamais, ça pouvait toujours être utile.

Je collai mon oreille à la porte. Aucun bruit. Je pouvais sortir. Il me suffirait de trouver des vêtements qui me couvriraient entièrement, un petit pas, et hop, terminé !

J’évoluais dans un long couloir, l’oreille aux aguets, et découvris des escaliers que je gravis prudemment, armes au poing.

Personne. C'était plutôt étrange.

Une fois en haut des escaliers je compris mieux. Il faisait nuit.

Nuit !

Un large sourire s'étira sur mes lèvres. Tout le monde dormait. Je n'avais pas besoin de passer dans l'Envers. Demain matin, j'aurais totalement disparu de la région.

Par chance, je me trouvais au rez de chaussez, il ne me fallu qu'ouvrir une fenêtre et je sautais agilement à terre. L'air était frais mais supportable. Je devais quand même avoir dormi quelques mois pour que l'hiver soit passé.

Enfin, peu importe.

Je commençai à courir, m'éloignant le plus rapidement possible. Les buissons et les ronces me griffaient mais je n'y prêtais pas attention, me régénérant presque instantanément.

Je jetai un regard derrière moi pour m'assurer qu'on ne me suivais pas et, au bout d'une vingtaine de minutes à une allure plutôt rapide, même pour un vampire, je m'arrêtais pour reprendre mon souffle. Mes mains serraient les lames que j'avais volé et je me rendais compte que je tremblais. Ce que je venais de vivre... Plus jamais !

Je laissai échapper un petit rire nerveux.

Plus jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Kalderick Vahr'Il

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Sud

MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Jeu 27 Nov - 20:10

Ô douce ironie. La liberté promise était juste un leurre, une illusion. Étais-je en train de faire une sorte d'allégorie de la liberté?

Un but qu'on poursuivait désespérément et qu'on pensait atteindre à un moment sans que cela soit vraiment le cas. J'avais de la peine pour elle d'un côté.
Mais d'un tout petit côté. Tout petit rikiki! Minuscule! Ouais bon, d'accord, je m'amusais plus qu'autre chose!

Mais on est pas au tribunal hein?! Mince quoi!

Je me retenais difficilement de rire tant la situation était amusante.
Oh! Elle prenait des petits couteaux et une seringue! C'était mignon tout plein!
Cependant, la garce évoluait vite et je devais constamment rester concentré.

Des escaliers, des couloirs, des fenêtres, elle semblait avoir bon espoir de s'enfuir.
Au fur et à mesure de sa cavalcade, j'essayais de ressentir ses pensées, ses émotions, ses peurs. Je n'avais pas besoin d'un quelconque don de télépathie, je savais très bien quel effet ça faisait.

Oui! Je vois une fenêtre! Est-ce qu'elle est fermée? Non! La chance me sourit enfin!
Fuir! Courir! Espérer qu'il n'y ai pas de gardes! Fort heureusement, il n'y en a pas. Il faut juste espérer encore. Ma fuite va t-elle se voir? Va t-elle se remarquer rapidement?

Là elle courrait dans la forêt et au bout d'un temps qui me semblait infini, elle s'arrêtait enfin pour reprendre son souffle. Je décidais de rentrer enfin dans la partie.

Les arbres se déformèrent soudainement, certains semblaient se déplacer sans que ce soit clairement identifiable. La petite clairière amicale où elle se trouvait se changea soudainement en un théâtre de l'angoisse. Plus échappatoire.
Je faisais crier les arbres:

-Tu as abandonné...le maître! Il revient... Il est là! Ton supplice...ne fait que...commencer...

Une voix sifflante, horrifique et ancienne. Non, plutôt un concert de ces voix là.
Et soudainement, je prenais la seringue et dégainais une épée, la pointant dans son dos.
Je levais une main, rappelant toutes les illusions à ma bague en un petit tourbillon et disait:

-Non non non... Ce n'est pas bien ce que tu fais là...vraiment pas bien... Je vais devoir te punir...

Deux de mes couteaux de jeu étaient dans ses mains alors évidemment, je restais sur mes gardes. J'avais quand même hâte de voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Dim 30 Nov - 13:51

Alors que je soufflais enfin, savourant ma liberté, les arbres autour de moi se mirent à bouger, à se déformer, même. J’esquissai un mouvement de recul, songeant à un quelconque effet secondaire de la drogue qu’on m’avait administré. Peut-être qu’en fermant les yeux…

Mais lorsque je les rouvris, c’était encore pire. Le décor semblait peu stable, tournoyant, se penchant dangereusement vers moi. C’est alors que des voix absolument terrifiantes s’élevèrent des arbres.

-Tu as abandonné...le maître! Il revient... Il est là! Ton supplice...ne fait que...commencer...


Je poussai un cri, horrifiée et cherchai une faille où m’enfuir encore plus loin.

Soudain… Plus rien. Les arbres et les voix semblaient avoir été aspirés derrière moi.

-Non non non... Ce n'est pas bien ce que tu fais là...vraiment pas bien... Je vais devoir te punir...


Je me retournai vivement, surprise, et fendit l’air d’une de mes lames. Kalderick se tenait là, la seringue que j’avais prise, dans une main, une épée dans l’autre. Comment était-il arrivé là ? Comment m’avait-il rattrapée ? Pourquoi la forêt était-elle devenue aussi… aussi… je ne trouvai pas de mot pour décrire cette horreur.

Les yeux écarquillés par la surprise et la peur, je reculai d’un pas, souhaitant plus que tout au monde lui échapper réellement. Une lumière bleue caractéristique irradia alors tout mon corps et l’espace où je me trouvais. Une vague de soulagement s’empara de moi. Je savais qu’il ne pourrait pas me suivre. Du moins, je ne pensais pas qu’il ait la capacité de passer d’un monde à l’autre. L’instant d’après je m’étais téléportée.
Revenir en haut Aller en bas
Kalderick Vahr'Il

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Sud

MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Lun 1 Déc - 23:44

Mon sourire s'effaça bien vite lorsque je la vis s'illuminer d'une aura bleutée. J'avais déjà vu ça mais où?! Où?!!

Ne réfléchissant pas plus, je lui saisissais la cheville et m'enfonçait avec elle dans un abyme inconnu. Il n'était pas arrivé le jour où je me ferais voler une de mes possessions, encore moins le jour où cette possession se volerait elle même. Non mais où avait-on vu ça?

Toujours était-il que j'étais transbahuté dans...je ne sais pas quoi! Un tunnel, une parois, enfin, quelque chose de magique que je ne maîtrisais pas. Je voulais tout maîtriser d'elle et si je ne comprenais même pas ce qui arrivait, comment pouvait-je espérer me faire obéir?!

Etrangement, cette impression de voyage m'était familière. Je connaissais ça du temps où je n'étais qu'un éclair parmi des milliers d'autres. C'était cette sensation que j'avais en me déplaçant et que je comptais bien retrouver un jour.

Tout à coup, je tombais violemment sur le sol, atterrissant sur mes jambes, ayant l'impression de devoir me prendre le poids de mille fois mon corps sur chaque parcelles de mon être.
J'allais probablement m'écrouler lorsque je ressentis une vive douleur dans les jambes, comme quelque chose qui me percutait. Je me sentais être envoyé en l'air, mes os se brisant avec un craquement sinistre, commençant aussitôt après à se souder.

Lorsque j'atterrissais au sol, il ne me fallut que quelques instants de répit pour pouvoir me relever, tout en parfait état de fonctionnement.
Je posais mes mains sur une surface métallique et observais la chose qui me servait ainsi d'appui. On aurait dit une sorte de charrette mais avec des roues biens petites et étranges...et sans montures aussi... Et il y en avait ainsi arrêtées de partout.
C'était d'ailleurs ce genre de monstre qui m'avait renversé.

Un humanoïde en sortit du côté, ouvrant ce qui ressemblait à une armure de protection. Il venait me parler en son dialecte bizarre, moi pour ma part, je décrivais le paysage nocturne qui s'étendait devant moi. Des immenses tours, plus haute encore que n'importe quel château que j'avais pu visiter, du verre partout, des couleurs qui brillaient et se mouvaient en images pour certaines. C'était effroyablement beau. C'était la seule chose qui me venait en tête. J'étais terrifié et émerveillé à la fois.

Terrifié? Terrifiée?!! Où était-elle?!

Sans même tenter de comprendre la parole de mon agresseur et de sa créature, je regardais de partout, distinguant ma proie qui tentait de fuir parmi les passants de ce monde étrange. Je m'élançais à sa poursuite et ce n'est que lorsque je commençais à bousculer les premiers autres humanoïdes que je compris soudainement, c'était une marcheuse!
Les pigments de ses lèvres! Son odeur si soignée! Sa peau à l'allure si parfaite! Soudain tout s'imbriquait dans ma tête! Tout venait d'ici!

Je la rattrapais tant bien que mal, dégainant ma deuxième épée pour effrayer le plus de passants possible et hurlais pour elle:

-Tu sais, il parait que si je commence à utiliser mes pouvoirs ici, les habitants de l'Envers vont s'intéresser à notre monde! Impossible de rester tranquille!

Je savais intérieurement que ce n'était que du bluff pur et simple mais j'avais bon espoir qu'elle soit attaché à ce monde et ce qu'elle pouvait y trouver...et surtout, à sa tranquillité... De plus, elle était comme un petit animal effrayé, à la recherche d'un endroit où se cacher. Un endroit où la piéger plutôt...

Je n'eu pas vraiment besoin de me fatiguer, elle se dirigeait déjà vers de petites ruelles sombres...et désertes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Mar 2 Déc - 0:45

Le béton était gelé sous mes pieds, le vent encore plus, mais ce fut l’horreur qui me glaça. Mon tortionnaire s’était accroché à moi au moment du voyage et il se trouvait là, au beau milieu de la route.

Je restai figée, terrifiée face à cette situation qui ne cessait d’empirer à chaque minute. Je pensais m’être encore une fois échappée mais où que j’aille, il parvenait à me rattraper. C’était vraiment effrayant.

Soudain, une voiture déboula juste en face de lui, freina, mais il était déjà trop tard.

C’était juste ce qu’il me fallait pour réagir.

Je reculai prudemment et accélérait le pas en voyant qu’il récupérait aussi vite que moi.

Je me faufilai entre les passants avant de me rendre compte d’une chose en remarquant leurs regards choqués : j’étais totalement nue et, tout comme dans mon monde, ce n’était pas un comportement toléré en public.

Du coin de l’œil, je repérai une ruelle sombre où me cacher en attendant d’attraper un passant plus isolé que les autres pour le dépouiller discrètement quand la voix de l’homme-dragon s’éleva derrière.

-Tu sais, il parait que si je commence à utiliser mes pouvoirs ici, les habitants de l'Envers vont s'intéresser à notre monde! Impossible de rester tranquille!

Je déglutis difficilement et luttai pour ne pas m’arrêter de nouveau.

Il fallait que je me cache pour ne plus attirer l’attention comme ça. Ensuite je pourrais régler le problème Kalderick.

D’un léger signe de la tête, je l’invitai à me suivre dans la ruelle sombre et déserte où je m’engageai. J’avais un avantage considérable sur lui : il ne pouvait pas revenir dans notre monde sans moi.

Une fois qu’il m’eut rejoint, je croisai les bras, un peu plus confiante.

- Je ne te ramènerais qu’à une condition : laisse-moi partir.

Revenir en haut Aller en bas
Kalderick Vahr'Il

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Sud

MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Mar 2 Déc - 19:37

Elle semblait soudainement beaucoup plus sereine en se dirigeant dans ce qui semblait être une ruelle étroite et sombre comme il devait y en avoir dans tout les mondes...

Elle me fit un geste de la tête et lorsqu'elle disparu à l'aide de l'angle, je fronçais les sourcils. Il me fallait bien un moment pour exprimer mon désarrois et l'énervement que me procurait cette situation.

Je regardais l'architecture des bâtiments, très laids, grands, uniformes et entrais dans la ruelle. Je savais qu'elle m'y attendrait. L'entraînement commençait à faire ses preuves sans même qu'elle s'en rende compte.
En effet, elle aurait pu me laisser ici sans avoir à me parler.

- Je ne te ramènerais qu’à une condition : laisse-moi partir.

Intérieurement, je me visualisais et je fracassais des murs à coups de poings. Des murs, encore et toujours des murs. Je soulevais ces immeubles et les envoyais s'écraser au loin.

Comment? Elle?! Mon esclave?! Comment osait-elle me demander quoi que ce soit?! Sur ce ton?! Sans même me vouvoyer?! C'était un manque de respect tel que...que...

Que se passait-il? Je...je m'énervais tellement...

Mon visage d'habitude si impassible se déformait subtilement, laissant peu à peu place à une haine colossale. Mes mains, libres de mes épées, se refermaient en deux poings qui se chargeaient de flots électriques. Cette électricité remontait de plus en plus et se répandait dans tout le corps. M'appartenait-il encore?

Des vibrations se firent sentir alors dans mon corps. Je ne pensais pas que ça se voyait. En fait, je me sentais plutôt instable plus que tremblant.

Je tentais de faire un pas et je me déplaçais soudainement d'une dizaine de pas vers l'avant.

C'était ça! Cette sensation! J'avais retrouvé mon pouvoir! Mais comment?!

Je cachais ma surprise et lui souriait, mon calme revenu et l'électricité s'évaporant petit à petit.

-Vois-tu, je doute que tu puisses réellement me fuir. Et de toute manière, pourquoi te laisserais-je partir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Mar 2 Déc - 20:35

Ce fut avec délectation que je vis son visage se déformer sous la colère. Il aurait beau me menacer, hurler ou encore briser tout ce qui se trouvait à sa portée, j’étais intouchable dans ce monde. Parce que j’étais son seul moyen d’en sortir.

Je ne pouvais pas le laisser déambuler dans les rues. Il attirerait trop l’attention et ne pourrait jamais se faire passer pour humain.

… Mais je devais m’assurer qu’une fois revenue dans l’Endroit, il ne reprendrait pas l’avantage.

Soudain, il se déplaça de quelques mètres à la vitesse de l’éclair. La vitesse et la forme de l’éclair.

Où s’arrêtaient ses pouvoirs au juste ?!

Je me crispai en arrondissant les yeux, me raccrochant au fait que j’avais toujours l’avantage ici.

-Vois-tu, je doute que tu puisses réellement me fuir. Et de toute manière, pourquoi te laisserais-je partir?

Pourquoi ? Pourquoi ?!

Je tentai de cacher mon trouble concernant mes tentatives de fuite et me concentrer sur cette colère, ce sentiment d’injustice qui ne m’avait pas quittée une seule seconde depuis qu’il m’avait enfoncé ma propre aiguille dans le ventre.

- Parce que si tu ne le fais pas, tu ne pourras jamais revenir dans notre monde. Je connais l’Envers. Tu ne tiendras pas une heure sans que leurs scientifiques ne te mettent la main dessus et ne te dissèquent... S'ils ne t'abattent pas avant. Tu ne peux pas te fondre parmi les humains.


Plus je parlais et plus je reprenais confiance en moi. Les bras toujours croisés sous ma poitrine, je faisais tant bien que mal abstraction du froid qui mordait ma chair et de la crainte que m’inspiraient ses pouvoirs.

- Alors je ne peux peut-être pas te fuir, mais me laisser partir n’en est pas une. Je n’ai pas envie de participer encore à ce « dressage » comme tu l’appelle, et d’ailleurs je ne vois même pas pourquoi je t’obéirais à toi plus qu’à un autre.

C’était peut-être un homme-dragon, une créature puissante, mais le monde était peuplé de créatures puissantes et je n’allais pas me soumettre à chacune d’entre elle !

- Tu ne peux pas revenir seul. Tu n’as pas le choix.

Revenir en haut Aller en bas
Kalderick Vahr'Il

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Sud

MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Mar 2 Déc - 22:59

Je souriais doucement à ses propos, chacun soulevant en moi beaucoup de questions sur ce monde nouveau et sur ma petite chose. Car oui, malgré ses propos, elle m'appartenait sans le savoir. Elle était à moi!

Je baissais doucement les yeux et lui lançais en retirant mon manteau:

-J'ai toujours le choix... Il est certaine chose que tu apprendras plus tard qui te le feront comprendre. Et pour l'instant, mon choix est de te couvrir. J'ai tout sauf envie que tu meurs de froid.

Je vérifiais chacune de mes poches pour être sûr qu'elle n'aurait rien de dangereux et le lançais devant elle. Je me retrouvais donc dans ma chemise de laine. Elle n'était pas très épaisse mais ça ne me dérangeait pas puisque j'avais longtemps vécu dans le froid et que j'avais donc une résistance assez forte à ce dernier.

Je m'asseyais sur un banc d'une matière grise inconnue dans un état assez piteux. Je ne craignais pas qu'elle fuit, elle caressait toujours du doigt l'espoir de me garder à elle mais elle ignorait sa véritable nature et je me devais de la lui dévoiler.

Il fallait donc lui sortir le grand jeu et la convaincre une bonne fois pour toute.

-Parce que tu penses que tu peux repartir seule toi aussi? Que va t-il advenir de toi dans notre monde comme dans celui ci? Tu es fichue! Ruinée! Ta carrière est morte et enterrée! Tu as subis le pire affront qu'un chasseur de prime puisse avoir, tu t'es faites capturer, qui plus est par un non-chasseur de prime et donc pas un professionnel du métier.

Je me taisais. J'avais fais exprès de bien ponctuer ma phrase et d'appuyer sur chaque mot que je jugeais important, soit ceux qui prouvaient qu'elle n'était plus rien.

-Mais je tiens à souligner un point important: tu as besoin de moi maintenant.

Je me retournais, la fixant soudainement avec l'air le plus sérieux que je pouvais avoir. Et sur ce qui allait suivre, j'étais plus sérieux que je ne l'avais jamais été. Je la pointais du doigt:

-Mais tu sais comme moi que tu attendais une personne de ma trempe! Dans ton être tu le voulais! Tu n'as rien à y perdre bien au contraire.

Je reprenais ma respiration calmement, laissant une buée opaque sortir de ma bouche.

-Je peux te comprendre mieux que personne! Je sais ce que tu as enduré et je comprends ce qui te fait plaisir. De plus, je peux te faire découvrir de nouveaux plaisir et perfectionner ceux que tu as déjà...

Là! J'allais enfin placer mon dernier argument. Je relevais le col de ma chemise, de manière à mettre l'intérieur de mon cou en évidence.

-...de plus, il est des choses que j'offre à mes esclaves et qu'ils ne retrouveront nulle part ailleurs.
Si je t'avais voulu du mal, je t'aurais tué depuis bien longtemps déjà et tu t'en doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Mar 2 Déc - 23:42

Je l’observai retirer son manteau, réfléchissant sans doute à la meilleure solution possible.

Il n’avait pas besoin de chercher plus loin. Je lui imposais mon choix.

-J'ai toujours le choix... Il est certaine chose que tu apprendras plus tard qui te le feront comprendre. Et pour l'instant, mon choix est de te couvrir. J'ai tout sauf envie que tu meurs de froid.


Après avoir vérifié ses poches, il me lança son manteau. J’aurais pu le refuser en signe de refus total de coopérer avec lui, mais j’avais froid et me couvrir ne changerait rien à notre situation.

Je serrai les pans du manteau contre moi, sentant que je me réchauffais peu à peu.

-Parce que tu penses que tu peux repartir seule toi aussi? Que va t-il advenir de toi dans notre monde comme dans celui ci? Tu es fichue! Ruinée! Ta carrière est morte et enterrée! Tu as subis le pire affront qu'un chasseur de prime puisse avoir, tu t'es faites capturer, qui plus est par un non-chasseur de prime et donc pas un professionnel du métier.


Je fronçai un sourcil et esquissai une moue boudeuse avant de rétorquer :

- Personne d’autre n’est au courant, et ce métier n’est qu’un prétexte.

Un prétexte oui.

Il me fallait des victimes coriaces dont la disparition paraitrait naturelle.

Chasseur de primes était un excellent métier dans ce cas.





Mais il avait raison, je n’avais pas particulièrement aimé me faire battre à mon propre jeu. Rien que d’y penser, j’avais envie de répandre ses entrailles tout le long de cette ruelle pour me venger.

-Mais je tiens à souligner un point important: tu as besoin de moi maintenant.

Sourire amusé.

Il restait extrêmement prétentieux, même dans une situation pareille.

-Mais tu sais comme moi que tu attendais une personne de ma trempe! Dans ton être tu le voulais! Tu n'as rien à y perdre bien au contraire.


Je croisai à nouveau les bras devant moi, me fermant encore une fois.

Il ne pouvait pas se contenter d’accepter ma proposition ?

-Je peux te comprendre mieux que personne! Je sais ce que tu as enduré et je comprends ce qui te fait plaisir. De plus, je peux te faire découvrir de nouveaux plaisir et perfectionner ceux que tu as déjà...


Ses mains bougèrent, relevèrent son col, attirant immédiatement mon regard vers son cou.

-...de plus, il est des choses que j'offre à mes esclaves et qu'ils ne retrouveront nulle part ailleurs. Si je t'avais voulu du mal, je t'aurais tué depuis bien longtemps déjà et tu t'en doutes.

Ce geste… Il l’avait fait exprès… Je savais ce qu’il sous-entendait…

Je fronçai les sourcils, réfléchissant à ce qu’il venait de dire.

Une minute.

Pourquoi est-ce que je réfléchissais ? !

Réfléchir était envisager, dans un sens, de lui céder !

Est-ce que finalement il avait raison en disant que je le voulais ?!

Je me repris et m’avançai vers lui.

- Tu ne sais rien de moi ! Tu ne peux pas me comprendre ! Mon ton était sec. Chaque mot claquait comme une gifle et je me penchai sur lui, menaçante. Et je ne suis pas stupide, alors cesse ces fausses promesses pour essayer de garder l’avantage !
Revenir en haut Aller en bas
Kalderick Vahr'Il

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Sud

MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Mer 3 Déc - 19:37

Je soupirais doucement.
Elle tentait de se donner des airs de rebelle et même si dans un sens ça m'amusait, le jeu avait assez duré.

Ce monde m'ennuyait déjà. Je n'y voyais aucun intérêt, il me semblait fade et infect.

Me levant doucement, je fronçais les sourcils et lui disais:

-Tu devrais vraiment apprendre que je tiens toujours mes engagements. Les affaires sont les affaires et je met un point d'honneur à les respecter.

Je me mettais doucement à lui tourner autours, l'inspectant des pieds à la tête.

-Être le propriétaire d'un esclave est plus que juste s'en servir. Tu ne t'en rends peut-être pas compte mais il suffit de se poser une question: Quel est le meilleur esclave pour le maître? Le gringalet chétif et estropié qui va tenter de s'enfuir ou l'esclave en forme qui aime ce qu'il fait et qui va rester avec son maître?

Je souriais en me plantant devant elle et finissais:

-La réponse est évidente.

Que faire maintenant? J'avais bien une idée, une sorte de contrat mais...serait-ce une bonne idée?

Tant pis...cette affaire était depuis le début un enchaînement d'intuition alors autant continuer.

Je sortais très lentement mon épée, ne dévoilant qu'une petite partie de ma lame et me coupais le bout du doigt.
La douleur couplée à l'air glacé ambiant donnaient une sensation étrange mais je n'en avais cure.
Je pris sa main sans attendre de voir si elle était d'accord et laissais perler quelques gouttes de mon sang au creux de sa paume.

Je me reculais, suçant le bout de mon doigt et la laissant faire son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Mer 3 Déc - 22:50

-Tu devrais vraiment apprendre que je tiens toujours mes engagements. Les affaires sont les affaires et je met un point d'honneur à les respecter.

Je me redressai alors qu’il se relevait et se mit à me tourner autour, m’examinant. Je n’aimais pas ce retournement de situation. Je devais lui fait comprendre QUI commandait.

Et puis n’importe qui pouvait se faire passer pour un homme d’honneur. Moi-même je pourrais jurer ce genre de chose… et trahir ma promesse l’instant d’après.

Mais l’évidence qu’il énonça juste après me déstabilisa :

-Être le propriétaire d'un esclave est plus que juste s'en servir. Tu ne t'en rends peut-être pas compte mais il suffit de se poser une question: Quel est le meilleur esclave pour le maître? Le gringalet chétif et estropié qui va tenter de s'enfuir ou l'esclave en forme qui aime ce qu'il fait et qui va rester avec son maître?

Je fis semblant d’être brièvement absorbée par mes manches beaucoup trop longues et les retroussai en fuyant son regard.

-La réponse est évidente.

Une chose était sûre : il savait choisir ses arguments.

Cinq minutes et je doutais.

Comment pouvais-je douter sur une chose aussi insensée ?

Comment pouvais-je envisager de le servir et, pire, de me dire que ce serait sans doute plus intéressant que la vie que je menais depuis des siècles ?

Après tout, j’avais demandé la mort, le jour où ce vampire m’avait mordu. Et on m’avait donné la vie immortelle.

J’avais découvert certains plaisirs, mais finalement je m’ennuyais beaucoup.

…. Mais j’étais habituée à céder à toutes mes envies sans aucune restriction.

…. Et j’avais envie d’avoir mon mot à dire sur certaines situations.

Si ma vie, mes pensées, mes gouts entiers étaient contrôlés par une personne… Je… Je… je ne serais plus moi ! Je m’effacerais !

Cette perspective était véritablement effrayante. Si effrayante que je n’avais pas immédiatement remarqué ce que Kalderick était en train de faire, jusqu’à ce qu’il me prenne la main et y laisse tomber quelques gouttes de son sang.

Quelques. Gouttes. De. Son. Sang.

Je fixai le liquide rouge sombre, terriblement alléchant, comme hypnotisée.

Si j’acceptais de lui appartenir j’aurais le droit à bien plus que cette misérable dose.

Lui appartenir.

Pourquoi me voulait-il ? Ne pouvait-il pas se contenter d’un partenariat ? Même un mariage n’était pas aussi extrême !

Pourquoi voulait-il me posséder toute entière ?

Hum, dit comme ça, ça avait un côté flatteur…

Mon regard passa de ma paume à l’homme-dragon, méfiante, puis revint immédiatement sur ma paume, aimanté.

Je la portai à mes lèvres et cédai à la tentation.

L’instant d’après je me demandai si je n’avais pas commis une erreur. C’était absolument… Délicieux.

Je fermai les yeux et serrai la mâchoire. Je me voyais me coller à lui, lui embrasser le cou, y passer ma langue, l’enlacer comme un amant, et planter mes crocs dans sa jugulaire pour gouter de nouveau à son sang.  

Mais cela valait-il la peine de disparaitre ?

Je songeai aux séances de torture qu’il m’avait montrées. Encore une chose que nous avions en commun. Je le lui avais dit. C’était sans doute à cela qu’il avait fait allusion en parlant de perfectionner certains plaisirs.

Mais cela valait-il la peine de disparaitre ?

Les yeux toujours fermés, les poings serrés, je demandai :

- Pourquoi moi ?

Revenir en haut Aller en bas
Kalderick Vahr'Il

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 03/11/2014
Age : 20
Localisation : Dans le Sud

MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Mer 3 Déc - 23:20

Ô hésitation! Douce et belle hésitation! Je m'imaginais déjà la belle vampire danser dans sa tête rousse avec ce sinistre inconnu.

Une valse oui! C'était une délicieuse valse. Sur des airs de musique enchanteresses, elle tentait de s'en débarrasser. Mais elle ne pouvait s'y résoudre. Repousser! Ramener! Repousser! Ramener! Elle gesticulait beaucoup...mais pour rien.

Aucun déplacement ne se faisait et ils dansaient toujours ensemble.

Un peu plus et je me serais mis à fredonner ce petit air qui me trottait maintenant dans la tête.
Je voyais son regard aller de sa main à mon visage, ponctué d'un petit air de violon qui rendait cette situation tout à fait charmante.

Tandis que tu la portes à ta main, j'entends le murmure d'un orchestre au loin qui monte en mon être. Et enfin la mélodie explose tandis que tu te délectes de mon liquide vermeil. Oui! C'est trop tard! Tu m'appartiens!

Chaque note qui retentit est là pour me rappeler la victoire que j'ai enfin car à partir de ce moment tu ne peux faire demi-tour! Droguée, alimentée, tu ne pourras plus t'en passer!
Tiens, je fais des rimes? C'est sublime!
Enfin, cessons l'humour un instant.

J'observais la jeune femme, contenant ma liesse qui aurait voulu éclater comme cette mélodie radieuse qui berçait mes pensées et enfin, je vis ses lèvres se séparer pour souffler:

- Pourquoi moi ?

Ah ah! C'était la question qu'il fallait! Non plus de "Pas moi" ou de "laisses moi partir". Elle voulait savoir pourquoi je la choisissais!

Elle ne le reconnaissait pas totalement mais elle était déjà ma chose! Ma créature! Mon être! Mon humanoïde!

Profitant du fait qu'elle ai les yeux fermés, je me glissais derrière elle, non pas tel un serpent, je n'aimais pas cette comparaison...disons plutôt tel...tel...tel le conseiller que je suis! J'allais la conseiller! J'allais la guider! J'allais la posséder...

Je posais doucement mes mains sur ses épaules et rapprochait ma bouche de son oreille, lui murmurant doucement d'une voix sérieuse mais douce:

-Parce que tu as une chose que les autres n'ont pas.

Je changeais d'oreille et continuait sur le même ton:

-Tu es intéressante.

Je me glissais maintenant devant elle, laissant ma main suivre la courbe gracieuse de son bras, prenant sa main de ma main gauche, la soulevant délicatement pour y déposer un baiser, mon regard planté dans le sien.

Pourquoi? La déstabiliser encore plus me semblait être un bon moyen. Et puis, sa peau, son contact m'avait immédiatement plu et j'avais envie de renouveler l'expérience.

Gardant sa main dans la mienne, je lui disais encore:

-Tu es un être unique comme je n'en ai encore jamais rencontré et j'aime beaucoup ta personnalité. Oh bien sûr, il est certains point à changer mais...dans l'ensemble, je suis sûr que tu feras une esclave très agréable...d'autant que je suis prêt à parier que tu n'auras pas à trop te forcer.

Je ponctuais ma phrase d'un petit clin d’œil ainsi que d'un sourire enjôleur, attendant de voir l'effet que ça aurait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   Mer 3 Déc - 23:54

Je rouvris les yeux en sentant ses mains sur mes épaules et son souffle près de mon oreille. L’image de mes crocs transperçant sa gorge revint immédiatement alors que sa voix me murmurait doucement :

-Parce que tu as une chose que les autres n'ont pas.

Il changea de côté et ajouta :

-Tu es intéressante.

Alors qu’il se plaçait devant moi, je retenais mon souffle, touchée par ses paroles. Il saisit de nouveau ma main, mais y déposa un simple baiser cette fois ci.

-Tu es un être unique comme je n'en ai encore jamais rencontré et j'aime beaucoup ta personnalité. Oh bien sûr, il est certains point à changer mais...dans l'ensemble, je suis sûr que tu feras une esclave très agréable...d'autant que je suis prêt à parier que tu n'auras pas à trop te forcer.

Il aimait ma personnalité… Il ne voulait pas que je m’efface donc.

Mon regard ne pouvait quitter le sien. J’étais troublée. Je n’avais jamais envisagé effleurer ce genre de possibilité et pourtant cela me semblait tellement… avantageux… Séduisant…

- Est-ce que tout va bien ?

Je me tournai brusquement vers l’homme à l’entrée de la ruelle, tirée de mes pensées et lui répondis dans sa langue :

- Tout va bien, merci.

Avant de me retourner vers Kalderick. Ma main, jusque-là inerte dans la sienne, la saisit.

Je soupirai, murmurant pour moi-même :

- Qu’est-ce que je suis en train de faire…


Et nous ramenai dans l’Endroit.

Suite >ici<
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Little red riding hood [PV Kalderick]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Little red riding hood [PV Kalderick]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Lily Baskerville, the little red riding hood ~
» The Red Riding Hood and the Big Not-so-bad Coyote [Kinley Barkov]
» The little blond riding girl (PV Aioros)
» Se sent seule.. [Suite avec Red Hood]
» (M) Baek Min Joon → Calum Hood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Rps Terminés-
Sauter vers: