Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ràna Melro , la voie de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Ràna Melro , la voie de l'ombre   Mer 5 Nov - 16:36

Je me présente...

Nom(s): Melro officiellement mais officieusement....choisissez vous même!!

Prénom(s): Ràna, que cela vous chante ou pas!

Âge: 22 ans et toutes ses dents!! (d'apparence seulement). 140 officiellement.

Race:Elfe. Ne sait pas mais aux vues de la longueur de ses oreilles, il y a de fortes chances.

Sexe: Gros!! Sifle mâle .

Sexualité: Pas d'orientation pour l'instant

Métier: Assassin royal (Au service de sa majesté)

Religion: Ne crois plus en quelques dieux qu'ils soient depuis longtemps.

Je ressemble à...

Je mesure 1,70 mètre pour 70kg.Un corps svelte, rapide et souple que j'entraine quotidiennement repoussant ses limites à chaque fois .Un torse presque glabre, aucun tatouage. Une marque sur mon épaule faite à ses six ans aux fers rouges, représentant un croissant de lune,signe d'esclave en Sandarie, mon pays d'origine.Cheveux chatains tirant sur le brun, yeux gris bleu changeant parfois de couleur suivant mes émotions ( virant plus  sur le gris pour la tristesse ou sur le bleu pour la joie. Mais s'ils virent au bleu glace....courez vous cacher).Enfin....Priez pour ne jamais voir mon vrai visage, cela signifirait sans nul doute votre fin.Sinon , il vous arrivera certainement bien des fois de croiser mon chemin.Mais vous ne me reconnaitrez pas tellement je serai "invisible" à vos yeux . Peut être est ce ce mendiant auquel vous n'avez accordé aucune importance, ce soldat de faction devant la porte du roi, ce paysan dans son champs , ce noble tentant de séduire une belle dame ou ce serviteur vous apportant ce qui est peut être votre dernier petit déjeuner....Qui sait !!L'art de me déguiser pour remplir mes missions n'a plus de secret pour moi.De même que celui du combat et plus spécialement du corps à corps où j'excelle. Vous me voyez, vous ne me voyez plus. La seconde suivante vous regardez étonné votre sang s'écouler alors que je viens de vous trancher la gorge.Si je ne suis qu'un bretteur moyen, je peux vous dépecer en quelques secondes grace aux lames tranchantes que je cache un peu partout sur moi. Enfin....Si je vous en juge digne. Sinon...Ma foi un empoisonnement ou un accident sont si vite arrivés....
Breff!! Espérez ne jamais voir votre nom apparaître sur ma liste ou alors je me ferai un devoir de vous rendre une "petite visite" qui sera certainement la dernière pour vous.
Ah, joubliais. Des oreilles pointues que vous ne verrez jamais.   


Je pense comme...

Je suis un solitaire. Je n'ai et n'aurai jamais aucun ami. C'est une faiblesse que je ne peux me permettre. Quant à l'amour....Le cas ne sait jamais présenté et j'espère qu'il ne se présentera jamais.C'est certainement ma plus grande ainsi que ma seule peur. Les sentiments m'étant interdits.  La chance ou la malchance n'existent pas.Une bonne préparation et une connaissance accrue vous sortiront de bien des galères. Le hazard n'a que trés peu de place dans ce que j'entreprends.Ce qui ne m'empêche pas quand même d'écouter souvent mon instinct. Je suis méticuleux, attentif , soucieux du moindre détails . Si je sais être trés patient , il peut m'arriver aussi d'exploser rapidement . Mais ma colère retombe souvent aussi vite qu'elle est montée.Ne me prenez pas pour autant pour un névrosé ou un spychopathe . J'aime me méler aux gens, faire la fête, profiter de la vie même si tout chez moi n'est qu'apparence et illusions. J'ai aussi un esprit vif et affuté ainsi qu'une excellente mèmoire . J'aime discuter de tout et de rien . Curieux de nature  j'estime qu'une journée où on a rien appris est une journée perdue.Mais par dessus tout, servir mon roi et le royaume est ma principale préoccupation. Ma loyauté sans faille lui est acquise à tout jamais.

Il/Elle accompagne mes pas... (facultatif)

Une panthère de deux ans répondant au doux nom de Moon. S'étant écartée de sa mère, l'animal a du se perdre et errait dans la campagne, survivant en mangeant le bétail des paysans. Menant l'enquête discrétement , c'est dans une grotte que j'ai débusqué l'animal. Elle avait à l'époque guère plus que six à huit mois et était d'une maigreur à faire peur. Elle n'aurait surement pas passé l'hiver si je ne l'avais pas receuillis, n'ayant pas le courage de la tuer.Ce qui d'ailleurs aurait été dommage.Elle est maintenant trés belle avec sa robe toute noire . Mesurant 60 cm de haut pour un poids de 40 kilos, je l'admire pour sa façon si silencieuse et sa grace quand elle se déplace. Elle est trés caline et je peux passer des heures à la caresser et l'écouter ronronner. Elle a le pouvoir de m'apaiser Nous sortons parfois la nuit pour chasser et lui dégourdir les pattes. Pas besoin de parler pour nous comprendre, souvent un seul regard suffit. Elle est attachée à moi autant que je le suis à elle. TRES attachée.

Je suis doué pour...

Si je ne suis pas un excellent bretteur , on peut quand même dire que je ne me débrouille pas trop mal avec une hache ou une épée que je manie indifféremment de la main droite ou de la gauche.Je sais trés bien tirer à l'arc bien que je préfère l'arbalète pour sa puissance.Mais où j'excelle c'est dans l'art du corps à corps. Que ce soit à mains nues ou avec mes lames en forme de croissant qui ne vous couperont pas que le souffle. Et si ma musculature n'est pas "impressionnante " à première vue (vous ne me verrez jamais soulever deux cents kilos), couplée avec ma rapidité et ma souplesse, elles font de moi une arme redoutable. Ne faites jamais l'erreur de me sous estimer.Comme tout bon assassin, je sais trés bien passé inappercu. Les déguisements n'ont plus de secrets pour moi. Je suis aussi silencieux qu'une ombre (ou presque). Je connais quelques potions basics mais préfére de loin les acheter.Je me suis découvert recemment (une vingtaine d'année en fait) ,un don pour la magie de l'air. Je m'y exerce régulièrement mais n'ai aucune idée quant à mon niveau. Et la dernière fois j'ai bien failli m'étouffer en solidifiant l'air autour de moi. Je prends donc une foule de précaution quant à son utilisation. Faudrait que je me trouve un professeur.
Ah j'oubliais. Chance ou malédiction?? Je suis un marcheur.


Ma vie, mon parcours...

Il était une fois....
Non , je ne peux démarrer mon histoire ainsi puisque ma vie est surement tout sauf un conte de fée. D'ailleurs que j'en chope quelques unes et je leur demanderai des explications quant à la manière dont elles se sont penchées sur mon berceau. Breff!

Je suis né......il y a cent quarante ans de cela. Quand précisément??Je n'en ai guère de souvenirs. Mais je pense pouvoir affirmer que j'eu une petite enfance plutôt heureuse bercé par des parents aimants.De ma mère,Le souvenir du son cristallin de sa voix car elle chantait souvent pour m'endormir. De mon père, ses rires, il aimait profondément la vie et ma mère surtout.Des parents idéals pour le petit elfe que j'étais. Du moins jusqu'à cette nuit tragique qui scella mon sort. Je venais de fêter mes six ans deux jours plus tôt et je dormais paisiblement jusqu'à ce que le ciel de notre village s'embrase. Une horde de voleurs , de brigands et d'esclavagiste qui trouvèrent ,en notre village, un bon moyen de compenser les pertes de leur transaction de la veille.Tout alla trés vite et pourtant bien qu'à moitié endormi, je me souviens de chaque détail comme si c'était hier. Tous ces morts, tout ce sang, ces cris des vieillards qu'on égorge, cette odeur atroce et le feu qui ravage tout. La façon brutale dont on me sépare de mes parents, cette peur et ces pleurs quand on m'enferme dans cette cage avec d'autres comme moi. Autant de fantômes qui viennent me hanter parfois encore aujourd'hui dans mon sommeil , me laissant aussi désemparé au réveil que cette nuit là.

Puis ce fut un long, trés long voyage pour ce qui allait devenir ma nouvelle patrie, la Sandarie.Bon nombre d'entre nous y laissérent leur vie. Moi pas!! Chance ou malheur?? Je crois surtout que j'étais déjà animé par cette ...Rage qui allait me permettre de survivre à bien des épreuves, me poussant toujours en avant. Pour ceux qui restèrent , nous fûmes vendus au plus offrand comme de vulgaires marchandises. Le mien ?? Un marchand d'armes. Je devais servir de bonniche à lui et sa grosse vache de femme. Toujours à me donner des ordres celle là. Et les coups de fouet qui volent drus si je n'obéis pas immédiatement. La douleur atroce quand on me marque dans ma chair du symbole des esclaves. La peur qu'ils essayent de m'instiller en me promettant milles tortures si j'essaye de fuir. Ce petit sourire que j'ai , arrogent, et qu'ils n'arriveront jamais à effacer de mon visage. Comment pourrai je avoir encore peur aprés ce que j'ai vécu. Mes nombreuses évasions se soldant chaque fois par un échec cuisant pour mon esprit et ma chair. Mais jamais je n'abandonne et chaque fois je vais un peu plus loin.Et d'entendre mes "propriétaires s'exclaffer  que je devrais avoir honte de les traiter ainsi alors qu'ils sont bons avec moi. Tu parles...Même leur chien a un panier moelleux pour dormir alors que moi c'est à même le sol que je dors, avec sa vieille couverture mité, et aux pieds de la grosse vache afin qu'elle soit sure que je réalise le moindre de ses désirs.

Je viens d'avoir quinze ans et pourtant je n'en parais que dix . Je suis maigre. Les privations de toutes sortes marquent peut être ma chair mais n'entament en rien la rage sourde qui est en moi. Je viens de mettre les voiles une énième fois et malheureusement de me faire rattrapper. Mais c'ette fois c'est différent. J'ai commis l'irréparable. J'ai tué deux des chiens qui composent la meute dressée à notre attention.Je suis dans un sale état. Les brutes de Dragnir, le propriétaire de la meute, m'ont battu. J'ai des bleus sur tout le corps, la lèvre fendue , les yeux tuméfiés. C'est à peine si je vois encore et pourtant je me traine, je rampe vers mon propriétaire qui me hurle dessus. Que va t il bien pouvoir faire de moi?? Et patati et patata....Mais je ne la ramène pas large cette fois. Dragnir a réclamé une somme exorbitante à mon maitre pour la mort de ses chiens et pire....Il exige un chatiment corporel pour mon acte. Il veut m'estropier pour que je serve d'exemple. Me couper un bras ou me broyer une jambe. J'ai peur. Je sais de quoi il est capable, mon maître râle. Si je suis estropié je n'aurai plus aucune valeur et je serai un bon à rien , un parasite dans sa maison. Mais rien n'y fait. Dragnir reste ferme et campe sur sa position. Plutôt mourir que ça. Je fronde une dernière fois et crache sur Dragnir. Cette fois je suis mort. Mais alors qu'il s'apprêtte à mettre fin à mon calvaire, un grand sifflement se fait entendre. Ils se retournent tous sur la femme qui s'approche de nous. Je les déjà vu plusieurs fois cette semaine . Elle a acheté quelques armes "spéciales" à mon maître. Elle me regarde et soupire avant de se tourner vers les hommes.
"J'ai la solution à votre problème " dit elle le plus simplement au monde. "Vendez le moi". Et avant que quelqu'un ne prosteste elle jette sur la table une énorme bourse à la panse bien remplie. Il y a bien plus que le prix réclamé par Dragnir et plus que les rêves les plus fou de mon maître. Je la regarde comme je peux, le regard plein d'espoir. Rien ne peux être pire que maintenant. Elle s'approche, m'attrappe le menton fermement et me jette un regard noir qui me glace le sang. Finalement j'avais peut être tord.
"J'ai l'habitude de matter les avortons dans ton genre!!" ajoute t elle. La transaction s'effectue trés vite. Trop vite!! J'aurai du m'en douter que Dragnir préparerait un mauvais coup. Et c'est au détour d'une ruelle alors qu'elle me tient en laisse comme un chien, que nous tombons sur sa clique. Ils s'approchent, expliquent à ma nouvelle propriétaire qu'ils veulent juste me casser un bras ....Ou deux ...Histoire de me faire payer ma dette. Elle les repousse en leur disant que maintenant je lui appartiens. Ils rigolent , sur d'eux et ajoutent que si elle ne coopére pas , ils pourraient bien "s'amuser" avec elle aussi. Je vois alors un sourire naître sur ses lèvres. Sourire qu'ils interprètent comme une invitation. Mortelle l'invitation!! Je ne suis même pas sur de ce que j'ai vu tellement elle est rapide. Les deux balourds eux baignent dans leur sang. Ils n'ont rien vu venir. J'ai peur. Horriblement peur...Nous ne jouons plus dans la même catégorie. Nous passons encore une journée et une nuit avant de quitter la ville. Je suis docilement.

Cela fait maintenant deux bonnes heures que nous marchons. Elle s'arrete soudain . Je fais de même. Elle me regarde, me scrute. Je me demande ce qui va m'arriver. Nous quittons la route pour emprunter un chemin forestier. Une cabane...Elle m'y pousse . Mon dieu faites que ce soit rapide. Elle me détache et m'assoit sur une chaise.

"Pourquoi cette provocation ridicule avec le chef de meute?? Que croyais tu obtenir?? Une mort rapide?? Tu te trompe, ce genre de personne aime faire mal , trés mal.Tu as sacrement du cran ou tu es complétement fou. Peut être un peu des deux. Mais j'aime. "

Je la regarde hébété. Je n'y comprends plus rien. Elle éclate de rire avant d'aller chercher dans une armoire un pot d'onguent malodorant et de commencer à m'en mettre partout.

"En tout cas tu as payé le prix fort. Ces porceaux ne t'ont pas loupé. Je suis heureuse qu'ils m'aient cherché."

Je n'y comprends toujours rien. Et ça ne s'arrange pas. Elle me balance ce qui me servait de laisse et dit le plus simplement au monde.

" tu es libre"

Là ça fait TILT dans ma petite tête. Mes méninges se mettent à fumer tellement je réfléchis et soudain la lumière m'apparait. Et je réalise alors deux choses.La première c'est qu'elle a joué la comédie pour me sauver. Enfin comédie....Les deux gaziers s'en remettront pas eux. Et la deuxième c'est que mes rêves de liberté n'étaient qu'illusions. Comment m'en sortirai je dans ce monde sans pitié. Une idée folle germe aussitôt dans mon esprit. Il me faut un professeur et j'ai surement le meilleur devant moi. Alors je prends la laisse, me la passe autour du cou et lui donne l'autre bout. Là c'est elle qui n'y comprend plus rien.

"A quel jeu joues tu ?? Je t'apporte la seule chose qui compte à tes yeux et tu me la rends??"

Je lui explique alors que pour faire ça elle pouvait aussi bien me laisser mourir là bas. Que si elle me laisse seul et avec ce qu'elle a fait, Dragnir me rattrapera et ce sera encore pire. Elle me regarde pensivement tout en s'amusant avec une dague. Et lorsque j'ai fini....

"Bien tenté!! Mais dommage , je ne marche pas. Je n'ai que faire de toi. Tu serai un boulet petit. Je te laisserai un sac avec des vivres. Je te souhaite bonne chance"
Et cette nuit là , alors que j'ai rejoins Morphée, elle part . Et lorsque je me réveille enfin , j'attrappe le sac sur la table et me lance à sa poursuite. Le voilà mon nouveau défi. Je lui prouverai que je suis loin d'être un boulet!!

La "traque" durera trois ans, me rapprochant parfois ou m'eloignant dans d'autres cas.Le tout m'amène au chateau du roi d'Andarésia. Et là, sans un sérieux coup de main de dame chance, je ne l'aurai surement jamais retrouvé. C'est alors que je fuis les gardes, je viens de voler pour me nourrir, que je découvre un conduit bizarement propre . Je m'y faufile avant d'être arrêter par d'énormes barreaux. Des bruits de pas. Mais pas du bon coté. On dirait que....Et à ma grande surprise, les barreaux pivotent et elle apparait devant moi. Avant que je n'ai le temps de bouger le moindre petit doigt, je me retrouve ficeler tel un saucisson et trainer à travers un tas de couloir. Puis elle me jette au sol avant d'approcher une lampe prés de mon visage pour mieux m'examiner. Le moment de vérité!! Et là je vous jure, son étonnement vaut largement mes trois ans de galère.

"TOI??   Mais...Mais.... Comment as tu fait?? "

J'explose de rire, c'est plus fort que moi. Et je lui explique. Elle écoute attentivement . elle me semble plus pensive que jamais. Elle s'approche de moi, le couteau à la main.

"Et ça te fais rire....Pas moi. Sais tu ce que je suis ?? Un assassin!! Et les assassins n'ont pas d'amis. Tu sais ce que cela signifie....Je suis désolé mais je vais devoir te tuer. "

Là je palis. Je sais qu'elle ne plaisante jamais avec ça. Elle tourne autour de moi, cherchant surement l'endroit idéal pour frapper.

"A moins que....Une petite potion et hop...Plus de mémoire!!   Non!! C'est déjà arrivait qu'elle revienne. Pas le choix!! Je suis sure que tu comprends."

Je déglutis difficilement. Le couteau est appuyé la pointe contre mon coeur. Une poussée et hop...Je la regarde dans les yeux. Tout ça pour ça. Dommage. Elle hésite. Je vois sa main trembler. Elle se reléve furax.

"Gamin, tu m'emmerde profondément....!!!    Oh, je sais!! "

Et elle me laisse planter là. Je ne sais plus quoi penser. Deux jours je reste ainsi. A telle finalement décidé de m'abandonner et de me laisser mourir de faim?? Visiblement pas. Et c'est encore plus remontée que je la vois arriver tel une furie sur moi. Elle tranche mes liens et coule un regard des plus glacial vers moi.

"Tu voulais un professeur, tu va l'avoir!!! Je te jure que tu va en chier à en regretter ton ancienne vie. "

Elle me colle sur une chaise et me jette une assiette avec du fromage et du pain.

"Maintenant mange, tais toi et écoute bien ce que je vais te dire car je n'ai pas pour habitude de me répeter. Ah, et profite aussi de ce moment de répit. Tu n'en aura plus avant tréssss longtemps. Et par dessus tout, n'oublie pas que c'est TOI qui l'a voulu."

Et c'est ainsi que je devins son apprenti. J'appris par la suite qu'elle avait demandé conseil au roi qui, pour toute réponse , avait ri. Puisqu'elle c'était elle même fourrrée dans le pétrin , à elle de s'en sortir. Et de lui dire que DEUX assassins ne seraient pas de trop par les temps qui courrent. Elle s'était ainsi vu forcer la main et ça....Elle n'aimait pas mais alors pas du tout recevoir d'ordres. Mais c'était le roi...
Le reste ne fut que formalités. Je me dépensais sans compter à l'entrainement pour qu'elle soit fière de moi.Et si je commis quelques "impairs", dans l'ensemble elle n'eut pas à rougir de moi.Mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille et c'est souvent lorsque l'on se croit à l'abri que tout tourne mal.Pour moi ce fut ce jour funeste qui devais me marquer à jamais.

Nous rentrions d'une mission plutôt réussite où nos deux talents conjugués avaient fait des merveilles , lorsque l'on apprit que le roi était parti à la chasse. Fatigués par la longue route que nous avions parcouru pour rentrer , ma maîtresse m'ordonna de me reposer , ce que je fis avec un ouf de soulagement. Je devais m'en vouloir pour le restant de mon existance.La partie de chasse n'était en fait qu'un traquenard dans lequel périt le roi et je suppose ma maîtresse. J'appris qu'une soi disante folle c'était jetéé sur notre bon roi pour le poignarder à plusieurs reprise avant que ses lieutenants , surpris, réagissent et ne la blessent à leur tour. Elle avait réussi à s'enfuir mais aux dires de ses blessures , elle ne vivrait pas bien longtemps. Heureusement que j'avais bien appri mes leçons et que je savais garder mon calme en toutes circonstences car j'aurai bien étripé ses menteurs sur place. Chose que je fis plus tard en toutes discrétions d'ailleurs. Je passais le mois suivant à rechercher ardemment ma maîtresse mais ne retrouver d'elle nulle trace. C'est complétement perdu que je revins au chateau pour m'apercevoir que je n'y avait plus ma place. Je servais à quoi moi maintenant ??

Je fis mes affaires , fermer soigneusement les souterrains qui avaient été mon terrain de jeu et partais à l'aventure, vivant de petits métiers et de menus larçins.Cependant je m'aperçu assez vite que rien ne me convenait. Je n'acceptais pas les ordres de mes employeurs, n'y connaissant rien à rien aux diverses métiers, je vivais la nuit plutôt que le jour.....Breff , impossible pour moi de m'intégrer dans cette société que je détestais un peu plus de jour en jour. Trois ou quatre années passèrent ainsi avant que j'apprennne le couronnement d'un nouveau roi. Je retournais la question plusieurs jours de suite avant de me décider à rejoindre le chateau. J'avais beau me chercher des excuses, je savais au fond de moi que là était ma vraie place. C'est donc avec un flot de souvenirs que je me réinstallais dans mes quartiers.

De cette nuit là aussi je devais me souvenir trés longtemps. Celle où je me présentais devant un roi qui découvrait mon existence. Son père n'avait pas vraiment eut le temps de le mettre dans la confidence.Je crus bien ma dernière heure arrivée tant j'eus du mal à le convaincre du bien fondé de mes dires. Mais lorsqu'il visita les souterrains , il fut bien obligé d'admettre que je ne mentais pas. Et c'est ainsi que je devins le nouvel assassin du roi.
    

Derrière l'écran...

Prénom/Surnom/Pseudo le plus courant:.....

Âge:140 ans, vous l'ai dit plus haut

Comment avez-vous découvert le forum:Demandez donc au fondateur

Taux de présence:Variable de 6 à 8

Expérience(s) Rp: Je "rp" depuis une bonne dizaine d'année maintenant. Quant à mon niveau, aucune idée. A vous de me le dire.

Code: Validé par ma majestueuse personne Cool


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Roi
Admin
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/10/2014
Age : 102
Localisation : Au Palais

Feuille de personnage
Qualité du Sang:
Métier:
Équipement :

MessageSujet: Re: Ràna Melro , la voie de l'ombre   Jeu 27 Nov - 22:13


Bienvenu(e)
Ràna

Bonjour/Bonsoir petit nouveau, et bienvenu(e) sur Andarésia. Tu as bien signé le règlement, ta présentation et ton avatar sont aux normes alors tu es validé(e).
Attention toute fois aux quelques fautes par ci par là, si il faut n'hésite pas à utiliser Bon Patron. Une autre paire d'yeux aussi peut suffire à en corriger la plupart! En tant qu'admin, je vérifierais également que ce personnage ne soit pas "cheaté".  
Je t'invite maintenant à recenser ton avatar et ton compte ainsi qu'à faire une demande de logement ou de chambre à la taverne.
Tu peux également passer par la CB, promis on ne mord pas. Si tu as besoin d'aide n'hésite pas à envoyer un Mp aux modos/admins. Amuse toi bien parmi nous !
©cec


«L'histoire n'est pas plus figée ni morte que l'avenir. Le passé est tout proche ; Il commence à la dernière respiration que l'on a prise...»



Paroles: #003366
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaumeandaresia.forumactif.org
 
Ràna Melro , la voie de l'ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voie de la Navigation
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Prérequis pour la voie de la Médecine
» La voie du Martyre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Premiers Pas :: Registres Civils :: Les Validés-
Sauter vers: