Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 

Partagez | 
 

 Reira Bil'Siltan ~ Commandante en Chef des armées du Royaume {En Cours}

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Reira Bil'Siltan ~ Commandante en Chef des armées du Royaume {En Cours}   Ven 24 Oct - 13:19

Je me présente...

Nom(s): Bil'Siltan

Prénom(s): Reira

Âge: 26ans, 8 mois et quinze jours.

Race: Humain pure souche et donc sang pur.

Sexe: Féminin.

Sexualité: Hétérosexuel.

Métier: Commandante en chef des armées du Royaume

Religion: Aiapaec et Aufaniae sont les seuls Dieux qu'elle vénère.

Je ressemble à...

Plus ou moins grande, mesurant exactement 1m68 pour 62kg, Reira n'est ni trop grosse ni trop mince. On pourrait plutôt dire d'elle qu'elle est bien proportionné. Sa musculature, fine et noueuse, pourrait paraître impressionnante pour quiconque n'a pas l'habitude de voir une femme musclé. Malgré çà, elle reste très féminine dans l'ensemble, ses courbes donnant à sa silhouette l'aspect femme dont elle a besoin. Ses pieds, plutôt petit, donnent sur des jambes galbées et que l'on serait bien tenté de caresser si l'on en voyait un seul centimètre de peau découverte. En remontant le long de ses cuisses, l'on arrive à ses fesses, elles aussi joliment dessinées, puis à ses hanches délicatement ornées d'un tatouage représentant des runes anciennes et dont la signification est la suivante: «La liberté est choix». Le ventre quant à lui, est également légèrement musclé, et si l'on remonte, on arrive petit à petit à sa poitrine, là aussi ni trop grosse ni trop petite. Ses seins sont rond et ferme, et lorsque l'on continue son avancée sur sa silhouette, on pourra remarquer des épaules douces et agréables à regarder.

Les traits de son visage sont d'une finesse remarquable, et l'on pourra sans aucun doute dire qu'il ajoute beaucoup de charme au restant du corps de la jeune guerrière. Ses yeux en amande sont d'une délicieuse couleur noisette, et vous donnent l'impression qu'ils vous scrutent chaque fois qu'ils se posent sur vous. Son nez, délicat et fin, se fronce parfois alors qu'elle semble chercher une solution à ses problèmes, ou lorsqu'elle est perdue dans ses pensées. Quant à ses lèvres, pulpeuses et rosées, elles en feraient rêver plus d'un. Ajoutez à cela des sourcils fins, du même roux flamboyant de sa chevelure, et le tour est joué. Ses cheveux roux et courts pourraient représenter les flammes de sa détermination à combattre l'injustice et la pauvreté.

En tant que plus jeune commandante en chef des armées du Royaume, elle prend son rôle très au sérieux, et par conséquent, rares seront les occasions que vous aurez de la voir sans son armure. Constitué de métal en haut, elle recouvre son ventre et remonte jusqu'à son cou, en passant par sa poitrine, et ses bras, ainsi que ses épaules. En ce qui concerne ses jambes et le reste, elle porte de longues chausses noires par dessus lesquelles viennent s'ajouter des cuissardes de métal articulées. Un pagne généralement vert retombe pudiquement devant et derrière afin de cacher l'essentiel. Mais même si il s'avère que peu de gens l'ont vu avec autre chose que cette armure, cela ne veut pas dire qu'elle n'aime pas se montrer féminine, bien au contraire, mais juste qu'elle préfère le faire en compagnie de ses amis les plus intimes. Elle pourrait donc aussi bien enfiler une robe de bal, ou tout autres vêtements normaux pour une femme de son âge.

Si il est vrai que Reira ne porte en général pas de bijoux, il est également véridique qu'elle possède toujours sur elle au moins une arme. Lorsqu'elle veut se montrer discrète, elle aura tendance à ne prendre qu'une dague, mais si elle se trouvait en mission officielle pour le Royaume, nul doute qu'elle se promènerait avec son épée au flanc, et sans doute peut-être même avec sa lance ou son arc.


Je pense comme...

Comme n'importe qui, la jeune femme possède des qualités, comme des défauts. La première chose que l'on peut dire d'elle est qu'elle est en général très impliqué dans son travail, qu'elle prend très au sérieux. En tant que commandante en chef des armées du Royaume, elle se doit d'être appliqué, juste avec chacun et surtout, elle doit être capable de se faire respecter par ses Hommes, qu'elle respecte à son tour, et avec lesquels elle est aussi généreuse que possible. En échange, elle attend d'eux une obéissance aveugle, et de bons résultats. Sévère donc? Légèrement, oui, mais quand l'on est soldat, et que l'on risque sa vie à chaque instant, il vaut mieux avoir subit un entraînement rigoureux, plutôt que d'avoir eu la chance que son supérieur soit laxiste...!

Au premier abord, ses Hommes diront qu'elle est froide, sans doute un peu trop autoritaire, et farouche, mais au final, elle reste humaine, et sait aussi faire preuve de compassion. Il faut dire qu'en dehors de son travail, la jeune femme est comme n'importe qui. Elle sourit, partage ses fou rires avec ceux qu'elle aime et a tendance à se renfermer sur elle-même lorsque quelque chose ne va pas. Comme tous le monde, elle a besoin de ses petits instants de solitude, durant lesquels ses pensées ne font que virevolter dans son esprit. Mise à part, c'est quelqu'un d'aimable, de très accueillant, et surtout de très aimant. Au contraire de sa sœur, elle a tendance à s'attacher très rapidement, et cela a beau lui avoir joué des tours auparavant, elle a beaucoup de mal à faire la part des choses, et à contrôler ses sentiments. Ce qui pourrait sans doute la rapprocher d'Eloya, par contre, c'est sa grande sensibilité, en dehors du travail. Elle se sent rapidement touché par les choses, et a beau essayé de ne pas y penser, elle finit toujours par s'en souvenir.

Par ailleurs, elle a une relation très soudée avec Mandranir, son amant depuis quelques temps, déjà, et lorsque que quelque chose ne va pas chez elle, il est en général le premier à le remarquer. En plus d'être déjà beaucoup pour elle, il est aussi son ami et confident et par conséquent, elle se retrouve souvent chez lui, à partager ses draps le temps de quelques nuits. Parce que oui, les deux ne vivent pas ensemble malgré tout, étant donné qu'elle est commandante en chef des armées du Royaume, elle se doit d'être au près de son roi, tandis que Mandranir, qui tient un établissement, ne peut s'en éloigner. Un peu bloqué donc, ils ne savent pas encore comment régler le problème, même si l'amant de la jeune femme a en tête quelque chose auquel elle-même n'a jusque là, jamais pensé.

Quant à la fille de Mandranir... Elle ne la connaît pas très bien, mais aimerait pouvoir s'en rapprocher un maximum. Elle n'a nullement l'intention de remplacer sa mère, mais souhaiterait cependant avoir une relation un peu plus forte avec elle, qu'elle apprécie beaucoup malgré tout. Et pour ça, elle a tendance, parfois, à couvrir les actes de la jeune fille qui pourraient être mal vu par la justice.

Avec sa sœur, Reira ne sait pas sur quel pied danser. Elle l'aime beaucoup, et tient énormément à elle, mais ne sait pas comment le lui montrer. Il faut dire que toutes les deux ont été éduqués de manière différente, et que la jeune commandante a toujours été la préféré de son père. Ce qui, sans doute, a provoqué la colère et le ressentiment qu'éprouve Eloya pour sa grande sœur. Elle aimerait pouvoir revenir en arrière pour pouvoir changer tout cela, mais ce n'est malheureusement pas possible. Elle se contente donc de cette étrange relation en attendant d'avoir l'honneur de quelque chose de mieux.


Il/Elle accompagne mes pas... (facultatif)

Asbjörn. Voilà comment il s'appelle. Et au passage... Il est le griffon le plus têtu, et le plus fier de l'univers tout entier. Parce qu'en plus d'avoir obligé sa future cavalière à s'agenouiller face à lui, il lui a également laissé une griffe sur le bras alors qu'elle essayait de lui faire comprendre qu'elle avait besoin de lui en tant que monture.

Extrêmement docile au départ, la créature se montre aujourd'hui bien moins compréhensive, si bien qu'il lui arrive parfois de s'envoler loin de Reira pour prendre l'air, et de ne répondre à ses appels que lorsqu'il estime qu'il s'est assez promené. Toutefois, l'animal reste loyal, et si la jeune femme est véritablement en danger, alors il n'hésitera pas une seule seconde à intervenir pour protéger sa vie.

Physiquement parlant, l'animal ressemble beaucoup à chacun de ses confrères. Mesurant exactement 2m10 au garrot, et pesant un peu plus de 120kg, il est toutefois d'une légère couleur doré. Son plumage, en effet, a plutôt tendance a pencher vers la couleur miel que vers le brun. Ses yeux sont orangés, et ses ailes, une fois déployés, mesurent aux environs des 3m d'envergure.


Je suis doué pour...

Reira est une combattante hors pair. En effet, ce n'est pas pour rien qu'elle est devenue Commandante en chef des armées du Royaume à l'âge de seulement 21ans. Depuis que la jeune femme s'est engagé dans les armées, elle s'entraîne durement et tous les jours! Elle a beau être une femme, elle reste une guerrière, et possède la musculature qui va avec. Malgré son jeune âge, elle a la maîtrise parfaite de l'épée et de la dague. Actuellement, elle apprend à se battre à l'épée à deux main, ainsi qu'à la lance et à la hache. Elle a également tout récemment commencer à s'entraîner à l'arc. Elle est agile, et porte en général des armures légères afin de pouvoir se déplacer sans aucunes difficultés.

Mais si il y a une autre chose pour laquelle la soldat est aussi doué, c'est pour mener ses Hommes. Combattante et autoritaire, elle ne laisse rien passer en général, ou presque, et passe la plupart de son temps au près des guerriers qu'elle dirige afin de toujours pouvoir les motiver, et s'assurer que chacun s'entraîne correctement.  Et gare à celui qui ne respecterait pas ses consignes. Et étrangement, dans ses rangs, l'obéissance règne! Aucun n'ose la contredire. C'est comme si elle avait un don, comme si, une fois son armure enfilé, l'aura qui se dégagerait d'elle-même serait assez impressionnante pour réussir à s'imposer aux hommes.

Bien que doué de magie, la commande n'a jamais cherché à développer ses dons, et c'est pourquoi elle ne sait en aucun cas comment les utiliser. En vérité, elle n'a jamais véritablement eu le temps d'aller voir un mage pour l'aider, ses fonctions au Royaume et le peu de vie privé qu'elle a lui prenant tout son temps. Néanmoins, se disant que tant qu'à en avoir, autant en profiter, elle s'est fait faire forger un bouclier spécialement renforcé grâce à la magie, ce dernier se nourrissant et absorbant la magie contenue en elle pour résister plus facilement aux chocs.



Ma vie, mon parcours...

Reira est née la première dans une famille heureuse. Son père, Hadrian, était le commandant en chef des armées du Royaume depuis quelques années déjà, et sa mère, Elrëa était à l'époque une femme au foyer noble comme les autres. Ils vivaient tous les trois en pleine ville, non loin du territoire centrale afin que le guerrier qu'était le paternel de la petite puisse être au plus vite auprès de son Roi, en cas de besoin. Malgré les régulières absences de celui-ci, l'enfant grandit correctement, et dans un environnement stable, et correct. Heureusement, le bambin affichait bien souvent un sourire, et ses gazouillis envahissaient en général la demeure. En soit, on aurait presque pu dire que c'était là l'image de la famille parfaite.

Et pour compléter ce tableau naquit deux ans plus tard une seconde petite fille, du nom d'Eloya. Alors que la première avait une chevelure d'un roux flamboyant, tout comme sa mère, la seconde, plus fluette, avait les yeux et la couleur des cheveux de son père. Bien que jeune encore, Reira se prit aussitôt d'affection pour le petit être qui venait de naître, et rapidement, elle démontra qu'elle souhaitait avant toute chose le bonheur du bébé. Quand la blonde pleurait et qu'elle ne faisait pas ses nuits, la mère pouvait être sûre de trouver la rousse dans la chambre, prêt du berceau. Elle s'inquiétait beaucoup pour la plus jeune, et elle tentait parfois de la faire arrêter de pleurer. Elle lui tendait ce qu'elle appelait son «doudou», dans l'espoir de voir les larmes ne plus couler. Évidemment, ce ne fut pas le cas, mais la jeune fille ne cessa jamais malgré tout de veiller, à sa façon, sur sa petite sœur.

Plus tard, lorsque toutes les deux eurent enfin la capacité de se comprendre, elles devinrent inséparable, ou presque. La plus âgé protégeait la plus jeune, et l'aidait du mieux qu'elle le pouvait quand c'était possible, et la plus jeune suivait inlassablement la plus grande. Elles riaient ensemble, pleuraient ensemble, et faisaient des bêtises ensemble. Elles n'avaient aucun mal à partager leurs jouets entre elles, et il leur arrivait même de dormir ensemble dans le même lit, une fois la nuit tombée. Bref, elles étaient littéralement collé l'une à l'autre. Pour l'anniversaire d'Eloya, sa sœur lui offrit même un pendentif sur lequel était gravé leurs deux prénoms.

Puis un jour, ce qui devait arriver arriva. Les deux petites filles se disputèrent, pour des enfantillages, bien sûr, mais les mots échangés furent tellement violent que chacune d'entre elles décida d'ignorer l'autre. La tension était palpable, les murs de la maison ne résonnaient plus des fous rires des deux sœurs, et les parents se demandaient quoi faire. Avant qu'ils n'aient eu le temps de réfléchir à quoi que se soit, alors que le père des enfants s'apprêtaient à se rendre jusqu'au palais pour accomplir son devoir, Reira, ne supportant plus de devoir ignorer sa sœur alors qu'elle était aussi proche d'elle, s'accrocha fermement aux jambes d'Hadrian, le suppliant de l'emmener avec lui jusqu'au château. Il eut beau lui dire que ce n'était pas un endroit pour les petites filles, elle insista lourdement, jusqu'à ce qu'il cède, dans un soupire, en lui déclarant de ne pas trop s'éloigner de lui.

La gamine accepta, et sans plus un regard vers sa petite sœur, elle suivit son père jusqu'à la cours du palais où des dizaines d'hommes s’entraînaient au maniement de l'épée. Au début un peu perdue, Reira observait les soldats faire, sans plus bouger, assise non loin de là. Elle écoutait attentivement ce que son père disait, et détaillait du mieux qu'elle le pouvait à son âge les mouvements fait par les guerriers. Elle n'avait rien d'autre à faire, certes, mais rapidement elle se rendit compte qu'elle aimait beaucoup ce genre de choses, et lors du troisième jour durant lequel elle accompagna son père, elle lui demanda de l'entraîner, elle aussi.

Pas véritablement réticent, l'homme voulut d'abord en parler à sa femme, qui elle, refusa tout d'abord. Adolescente, la jeune rouquine prit très mal la réaction de sa mère. Et bien évidemment, elle lui désobéit, et insista très fortement au près du commandant en chef des armées du Royaume. Voyant que celui-ci n'arrivait pas à convaincre sa femme, la jeune fille força en quelque sorte, sa mère à accepter un marché. Si son père la faisait participer à l’entraînement avec les autres soldats, et qu'elle s'avérait doué pour cela, alors Elrëa n'aurait pas d'autre choix que d'accepter la passion de sa fille.  

Et, comme vous le devinerez, la jeune femme s'avéra très doué. Pour quelqu'un qui n'avait jamais eu d'armes en main, la petite se montra adroite, et souple. Et puis, comme le dira son père plus tard à de nombreuses reprises, l'enthousiasme qu'elle dégageait et la lueur qui pétillait dans son regard montraient bien à quel point elle avait envie de passer sa vie à faire ce genre de choses. Accompagnant donc désormais son père autant que possible, Reira suivit le même entraînement que les soldats, en un peu plus léger tout de même, puisqu'elle n'était toujours qu'une enfant.

Elle s'engagea dans l'armée dès que possible, et jura solennellement faire tout ce qui était en son pouvoir pour défendre le Royaume d'Andarésia, son roi, et son peuple. Elle s'entraîna durement, pour rendre son père fier d'elle, et pour montrer à sa mère qu'elle n'était pas la poupée douce et fragile que celle-ci aurait toujours voulus. Elle se mit de moins en moins à fréquenter sa petite sœur, et bien qu'au fond d'elle, elle l'appréciait toujours, bientôt, elle ne pu plus que la voir lors des repas, qui étaient parfois bien silencieux. L'adolescente voyait bien à quel point elle s'était éloigné d'Eloya, mais elle souhaitait pouvoir vivre sa vie, continuer à pouvoir savourer cette liberté qu'elle avait acquise. Elle ne chercha donc à s'en rapprocher.

Reira monta rapidement en grade, et alors qu'elle n'avait que 21 ans, elle atteignit le poste de capitaine, la fonction qui se trouvait juste en dessous de celle de son père. Mais ce dernier commençait à se faire âgé, et les nombreuses batailles auquel il avait participé jusque là commençaient à se faire ressentir. Dans l'ombre, il fit de sa faiblesse de plus en plus grandissante à son Roi, et lui proposa plusieurs personnes pour le remplacer dans sa tâche, dont sa propre fille. On disait d'elle qu'elle était un peu un génie dans ce qu'elle faisait, et qu'elle vivait uniquement pour ça. Malgré son jeune âge, le Roi vit en elle une candidate idéal pour se poste.

Quelques jours plus tard, elle était nommée officiellement Commandante en Chef des Armées du Royaume. Les choses s'accélérèrent plus encore, et dans la foulée, la guerre entre les garous et les vampires fut officialisé. En tête des armées royales, Reira n'eut pas d'autres choix que de se jeter corps et âme dans la bataille dans laquelle son roi l'avait entraîné. Elle fit ainsi la connaissance de Mandranir, qu'elle se mit a apprécier aussitôt, et pour lequel, elle s'en rendit compte plus tard, elle avait craqué. Ils devinrent tous les deux amants, et se battirent côte à côté contre les vampires, qu'ils finirent par repousser, elle, lui, et tous les autres. La guerre était terminé, et elle pouvait enfin se reposer. Du moins c'est ce qu'elle croyait...

Peu de temps après, une maladie très contagieuse et surtout mortelle fut déclaré. Les personnes touchés étaient victime d'atroces douleur, et leurs veines prenaient un aspect inquiétant, leurs couleur virant au noir. Les patients finissaient inexorablement par mourir, même si ce n'était qu'au bout de quelques mois pour certains. Le roi mit les plus compétent sur le coup, et leur demanda de trouver un moyen de guérir cette maladie au plus vite. Quant à Reira, elle se précipita chez elle, avertissant ses parents du danger. Alors, lorsqu'elle voulut en parler à sa plus jeune sœur, elle se rendit compte que celle-ci n'était plus là. Son père et sa mère lui annoncèrent qu'elle s'en était allé il y avait peu, qu'ils ne savaient pas pourquoi, mais qu'ils ne lui avaient rien dit jusque là pour ne pas l'inquiéter.

Mais il était évident pour la jeune femme que le contraire arriverait. Le cœur battant à tout rompre, elle se mit à parcourir la ville de long en large à la recherche de sa petite sœur, priant pour qu'elle aille bien. La nuit était déjà tombé quand elle la retrouva sous un pont, proche d'un apothicaire. Folle d'inquiétude, elle remarqua néanmoins très raidement que quelque chose n'allait pas, et quand enfin elle aperçut son visage à la lueur de la lune, elle comprit qu'il était déjà trop tard pour elle. Voulant croire que les médecins trouveraient une solution, elle traîna de force Eloya jusqu'au campement de quarantaine.

A partir de ce jour là, Reira se promit de veiller plus attentivement sur sa sœur, qu'elle vint voir tous les jours, malgré le silence qui régnait dans ses moments là. Elle s'en voulut... Ooooh, oui, elle s'en voulut terriblement d'avoir été égoïste plus jeune, et de ne pas avoir fait plus attention à elle. Aussi, lorsqu'elle apprit qu'un vaccin venait d'être mis au point, elle se débrouilla pour obtenir le tout premier d'entre eux, qu'elle fit injecter à la jeune femme blonde. Elle fut soulagé de constater que jour après jour, sa sœur reprenait des forces, mais la guérison totale fut longue, et bien qu'elle savait qu'Eloya n'appréciait pas forcement qu'elle reste proche d'elle, elle continua à la surveiller attentivement encore longtemps.

Et c'est d'ailleurs comme ça qu'elle apprit bien plus tard les actions menées par sa plus jeune sœur. Vol, espionnage... Elle savait parfaitement que ce genre de choses pouvaient lui attirer beaucoup d'ennuis, aussi, elle lui proposa un marché. Eloya devenait officiellement espionne, et voleuse pour le compte de l'armée du Royaume, et en échange, celle-ci cessait toute autre activité. La jeune femme accepta, et soulagé, Reira devint moins vigilante, ne se doutant pas que dans l'ombre, sa sœur était devenu bien plus qu'une simple voleuse.

Les mois continuèrent ensuite à s'écouler, puis les années... Et alors que Reira avait 24 ans, elle apprit la mort de son père qui, malheureusement, avait fait une mauvaise chute et s'était violemment cogné la tête. Il en était mort sur le coup. Elrëa, désormais seule, pleurait à chaude larmes la disparition de son mari. Sa fille aîné tenta tant bien que mal de la consoler, elle aussi très secoué par cette mort, mais rien n'y fit, et bien que son état s'arrangea au fil du temps, elle ne réussit jamais véritablement à guérir de cette blessure. Il y a aujourd'hui 4 mois que la mère des deux filles est décédé, morte de chagrin dit-on.

Depuis, Reira vit tranquillement, au rythme de son travail, auquel elle consacre énormément de temps. Elle essaye d'en passer tout autant avec celui qu'elle aime toujours depuis la guerre, Mandranir, mais rien n'y fait, il est évident que son poste lui prend bien trop de son temps. Néanmoins, elle fait tout ce qui est possible pour en rester le plus proche, quitte à s'éloigner parfois du palais et de son roi durant quelques nuits...  


Derrière l'écran...

Prénom/Surnom/Pseudo le plus courant: Dark_iss

Âge: 20ans

Comment avez-vous découvert le forum: J'en suis la Fondatrice Cool

Taux de présence: 8 voire 9 en temps normal.

Expérience(s) Rp: En somme, je pense pouvoir dire que j'ai un bon niveau rp. Pourquoi? Parce que j'ai plus de cinq ans d'expérience, plus de dix forums à mon actif, dont trois où j'ai été administratrice, et un où je suis modératrice. Jusque là, j'ai fais du rpg médiéval fantastique, du fantastique contemporain, et du «School».

Code: Validé par le grand dragon blanc!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reira Bil'Siltan ~ Commandante en Chef des armées du Royaume {En Cours}   Mar 4 Nov - 15:26

DP: Et voilà, c'est terminé!
Revenir en haut Aller en bas
Aiapaec
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 06/10/2014

MessageSujet: Re: Reira Bil'Siltan ~ Commandante en Chef des armées du Royaume {En Cours}   Mar 4 Nov - 22:48

Après avoir lu attentivement ta fiche de présentation, je peux désormais t'affirmer que tu es officiellement validé par les deux dragons omniscient et omniprésent!
Recense ton avatar, et ton compte, et le tour devrait être joué...!

Gogole

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reira Bil'Siltan ~ Commandante en Chef des armées du Royaume {En Cours}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reira Bil'Siltan ~ Commandante en Chef des armées du Royaume {En Cours}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Général Lasalle
» Valandil Elessar [Commandant en chef des armées de l'ouest]
» Charte de la Prévôté Mainoise MAJ (26/10/57)
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» Mon Armée Peaux-Vertes!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Présentations Abandonnées-
Sauter vers: