Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Domaine Westfall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Domaine Westfall.   Mer 25 Mai - 22:40

Le voyage se déroula somme toute sans incident majeur. Le départ lui  avait été plus "mouvementé". N'ayant pas prévu de quoi emmener tout ce beau petit monde , nous dûmes , nous chevaliers , prendre nos montures. A ce propos j'avais encore le "petit " interlude avec ma peste de sœur en mémoire. Je me demandais bien ce qu'elle avait à tourner ainsi autour du chevalier Michiyo. Car franchement , elle insistait grossièrement. Elle avait même demandé à notre mère de pouvoir nous accompagner plutôt que d'être dans la voiture familiale. Mère avait bien failli céder sauf qu'il y avait un détail majeur qu'elle ne connaissait pas. Et cela me permis de clouer le bec à Auréa lorsqu'elle suggéra que je prenne sa place dans la voiture et qu'elle monte en échange mon cheval. La tête qu'elle fit lorsque je lui présentais Pupuce. Mes aïeuls....Cela me redonna un peu de courage pour la suite des événements à venir. Et nul doute que j'allais en avoir besoin.

De mes jeunes années passées au manoir , je ne gardais que de vagues souvenirs. Pourtant en y arrivant je fus persuadé que celui ci c'était encore agrandi. Pas le manoir par lui même mais les terres autours. Le lac lui n'avait pas changé. Et puis il y avait aussi maintenant trois autres battisses, plus petites que le manoir certes , mais relativement grandes quand même, construites aux abords immédiats. Je me doutais bien que l'une d'entre elles devait y loger mon autre sœur et son mari mais pour les autres???Nous arrivâmes sur le péron et en bon fils, je sautais de mon cheval pour aider ma Mère et mes sœurs à descendre de la voiture. Et là encore Auréa voulu se jouer de moi sauf que , encore une fois ce fut moi qui eus le dernier mot . enfin presque....Alors que je l'aidais à descendre elle fit semblant de chuter pour que je la rattrape. Elle en profita pour chuchoter à mon oreille.

"Je sais qui sais, frérot. Elle est très jolie et j'approuve totalement ton choix."

Je pouffais de rire avant de lui répondre tout aussi discrètement.

"Alors ça, ça m'étonnerai fort petite sœur."

Et pour cause, il n'y avait pas de future dame Westfall en vue.

"Oh mais que si....Mon très cher frère aurait il oublié que je suis très observatrice ???Certains signes ne trompe pas. il y a de l'amour dans l'air frérot.Et puis , elle est beaucoup mieux que Cybelle. Même si chacune a ses charmes. "

Cybelle.....A mon dieu. Je l'avais oublié elle. La petite brunette boulotte avec qui je partageais toutes mes confidences étant enfant. Ma mère descendu ainsi que mon autre sœur, je me tournais ensuite vers la porte du manoir Westfall où mon père nous attendait. Il avait bien pris quelques rides mais restait le fier gaillard que je connaissais. A coté de lui se trouvait une très jolie femme que je ne reconnu pas immédiatement. Je dus fouiller ma mémoire et quel ne fut pas mon étonnement lorsque je reconnu Cybelle. La chrysalide s'était transformé en papillon. Maintenant.....Vous dire qui des deux fut le plus étonné....Elle aussi visiblement ne m'avait pas reconnu de suite. Mais elle fut ravie de me retrouver à voir ses yeux pétiller de la sorte. Pire, elle me sauta carrément au cou .

"Edwin, mon Edwin. Waou....Quel bel homme tu es devenu. Viens, je te fais visiter le domaine. Il a bien changé depuis que tu es parti. Trop, bien trop longtemps à mon gout. Mais nous allons pouvoir rattraper le temps perdu. "

Je n'eus rien le temps d'ajouter qu'elle me tirait derrière elle en riant. J'aurai du être joyeux d'être en si belle compagnie et pourtant.....mon cœur lui semblait me dire le contraire. Qu'avait il donc en se moment qui ne tournait pas rond.


Dernière édition par Edwin Westfall le Jeu 26 Mai - 22:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Jeu 26 Mai - 11:13

Nous fûmes plutôt silencieux durant le voyage. Impressionnés peut-être ? Moi, je ruminai devant l'insistance de la jeune soeur d'Edwin. Je ne savais trop sur quel pied danser aussi ne délivrais-je quasiment aucun détail. Je finis par me détendre et profitai de mes retrouvailles avec mon cheval. De temps en temps, les gars se jetaient des regards entendus puis me regardaient lourdement. Je les ignorai tout simplement. Toujours est-il que lorsque nous parvînmes au domaine des Westfall, oui on peut parler de domaine, nous en restâmes bouche bée. Somptueux et grandiose, voilà bien deux mots qui pouvaient qualifier les lieux. Nous mîmes pieds à terre et attendirent les instructions qui ne vinrent pas ? Au lieu de cela, une gourgandine et je pesai mes mots sauta au cou de notre paladin. Un de mes sourcils s'arqua alors que ma mâchoire se crispait. Un feu dévorait mes entrailles et je compris soudain la raison. La main réconfortante de Bahal se posa sur mon épaule et il chuchota pour n'être entendu que de nous.

"N'aie nulle crainte Lino."

Je tournai la tête vers lui et soupirai. Les observant tour à tour, je comprenais qu'ils savaient depuis longtemps ce que moi, je m'efforçais de nier. J'opinai du chef puis remarquai la façon dont Sita détaillait la plus jeune des soeurs. Je le calottai et murmurai à son oreille.

"Un peu de tenue quand même."

Je le vis devenir écarlate, chose peu ordinaire et lui sourit. Décidément cette interlude se déroulait d'une étrange manière. Jörg se demanda ce qu'il allait advenir de nous alors que le Paladin était irrémédiablement entraîné. Mais aucun de nous ne se montra irrespectueux, nous attendîmes simplement que l'on s'occupa de nous.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Ven 27 Mai - 9:50

Bel homme, bel homme....Qu'est ce qu'elle voulait bien dire par cela. J'étais un homme rien de plus. Et puis pourquoi m'avait elle attrapé par le bras pour me faire visiter le domaine ?? Je.....J'aurai préférai pouvoir dire bonjour à père et rester avec mes frères d'armes. Je pensais à Lino. Elle devait être perdue.Mais je n'avais pas vraiment le choix. Je me promis de me rattraper plus tard. C'est donc plutôt distrait que j'écoutais les explications de mon amie d'enfance. Pendant ce temps tout une horde de serviteurs se mirent en branle. Chacun prit en charge un des chevaliers pour leur montrer leur chambre et les aider à les installer. Pas d'ordre particulier. Ils étaient libre d'aller où bon leur semblait jusqu'au souper. Quant au chevalier Michiyo.....

Ce fut encore Auréa qui lui sauta dessus.Elle fit une révérence devant le chevalier Michiyo .

"Chevalier!! C'est à moi que revient l'honneur de m'occuper de vous. En temps que "femme" j'ai pensé que vous aimeriez surement un peu plus d'intimité. C'est donc dans ma maison que vous résiderez."

Elle attrapa le chevalier Michiyo par le bras comme le feraient deux amies de longue date et entraîna Lino vers l'une des trois autres batisses.

"Comme vous pouvez le voir, mes parents ont fait bâtir trois autres maisons. La plus à droite est celle d'Ambre, ma sœur.Elle y réside avec son Mari. Celle du centre, la plus grande , est normalement pour mon frère, bien qu'il n'y ait jamais mis les pieds. La plus fleurie est la mienne, ainsi que la votre le temps de votre séjour ou le temps que vous vous installiez dans l'autre. "

Auréa ouvrit la porte et fit la visite des lieux à Lino. Elle lui montra sa chambre et l'aida à défaire ses bagages.

"Diable....Mais vous n'avez que des pantalons et même pas une robe ??"

Auréa rougie soudain a sa remarque.

"Excusez moi chevalier. Je me doute que vous n'auriez que faire d'une robe sur le terrain. Mais j'oublie complètement mes bonnes manières.Voulez vous un thé?? Un café?? ou peut être une boisson rafraîchissante?? Après ce voyage et toute cette poussière..."

Aussitôt dit aussitôt fait. Et elles se retrouvèrent dans le salon. Auréa soupira avant de reprendre.

"Chevalier ....Michiyo ! J'aimerai vous poser quelques questions.Puis je???"

Et sans plus attendre elle attaqua. C'était tout ma petite sœur ça.

"Je..... Je m’intéresse de très près à la vie de chevalier. Est elle si trépidante qu'on le dit?Ici c'est d'un ennui mortel. Je ...Je me suis renseigné pour entrer dans l'ordre des chevaliers du crépuscule. J'ai pas mal d'aptitudes . Mais il me manque celle du combat. J'essaye bien d'apprendre mais je n'ai pas vraiment de "partenaire" et surtout de professeur. Oh vous allez surement me prendre pour une petite fille de riche faisant un caprice mais je vous assure qu'il n'en ait rien. J'y ai bien réfléchi avant."De même que je vous ai bien observé. Je.....J'aimerai que vous acceptiez de faire de moi votre élève. Et j'aimerai aussi que vous me considériez comme une amie et non la petite peste de sœur d'Edwin.Ce serai pour moi un grand honneur. Mais vous avez le temps de réfléchir.Rien ne presse. Je pense que vous allez rester ici pour un moment. Mère ne va pas lâcher son fils si vite. Mon pauvre frérot...."

Auréa pouffa de rire avant de siroter un peu de son thé.

"Pardonnez moi, vous devez me prendre pour un moulin à paroles mais je n'ai pas eus plus agréable compagnie que vous depuis des lustres. "

Auréa rougit un peu.

"Je.....J'aimerai vous parlez d'autre chose également. Mon frérot....A dit que son cœur était prit. C'est de vous qu'il parlait n'est ce pas?? Je sais que je suis curieuse et que cela ne me regarde pas mais certains signes, comme le fait qu'il vous ait donné sa chambre ou que je l'ai vu vous regarder discrètement tout le long du chemin l'air embarrassé, me laisse à penser que....Vous allez dire que c'est bien peu comme signes, mais lorsque l'on connait Edwin c'est déjà beaucoup. Il ne sait jamais intéressait aux femmes. Pas même à Cybelle qu'il connait depuis sa tendre enfance. Et j'espère bien qu'il ne tombera pas sous ses charmes. Maintenant vous n'êtes nullement tenue de répondre. je comprendrai parfaitement. Mais j'avoue que vous avoir comme belle sœur me plairait énormément.Mais je parle, je parle et ....Peut être que je vous ennuie..."

Auréa décida enfin de se taire. Elle savait qu'elle avait la fâcheuse tendance à dire tout ce qu'elle pensait et que cela ne plaisait pas forcément à tout le monde. Mais elle était ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Ven 27 Mai - 11:50

Nous perdîmes le Paladin de vue mais très vite on nous prit en main. Au mon grand désespoir, je me retrouvai séparée de mes compagnons et me laissai entraîner, désespérée. Ils ne se cachèrent même pas pour rire et je levai les yeux au ciel. Mes quatre comparses prirent leur quartier dans la grande demeure, séparé dans deux chambres communicantes. Ils étaient ravis de ce changement des plus confortables. Ils se confondirent en remerciements sincères. Comme on les informa qu'ils pouvaient aller et venir comme bon leur semblait, ils se lavèrent, s'habillèrent en civil et entreprirent de visiter les lieux, seulement extérieur pour le moment. Et oui, ils avaient une certaine éducation.

Quant à moi, je me retrouvai noyée sous un flot de paroles inconcevable. Complètement assommée, je me laissai faire comme un pantin. Je ne relevai pas le premier sous-entendu qu'elle fit. Le premier oui, car d'autres allaient venir. Toutefois, je ne pouvais que reconnaître qu'elle avait un goût exquis en matière de décoration. Sa demeure était très accueillante et raffinée. Je souris, appréciant les lieux. Ni une ni deux, elle défaisait mes affaires et je me retins de grommeler. Je n'aimai pas trop que l'on soit si familier avec moi alors que je ne le connaissais guère. Certes, elle était la jeune soeur d'Edwin mais quand même. Les seules choses que je plaçai hors de sa portée furent mes lames. Puis je pris sur moi car elle avait fait beaucoup d'efforts pour m'accueillir et c'était avec un plaisir manifeste. À nouveau, elle m'entraîna dans son salon et je me retrouvai bientôt avec une tasse de thé fumante entre les mains. Je la remerciai et à nouveau, je manquai m'effondrer sous l'avalanche de questions. Je finis par éclater de rire et lui fis signe que tout allait bien.

"Bien alors reprenons tout depuis le début Dame Aurea. Tout d'abord, je vous remercie chaleureusement de m'inviter en votre demeure et de m'accueillir aussi chaudement."

Je soufflai sur ma tasse et repris, un sourire aux lèvres.

"Effectivement, une robe serait superflu quand je suis Chevalier mais je suis aussi une femme qui sait apprécier les belles parures. Je pense que je pourrai trouver mon bonheur au village."

Elle eut un air un conspirateur que je ne pus expliquer.

"L'enseignement de Chevalier est rude pour une femme, je dirais même deux fois plus qu'un homme. Car il y a toujours des aprioris concernant notre féminité. Mais une fois les preuves faites, vous êtes l'une des leurs. Un Chevalier mais qui reste une femme. C'est très subtile mais agréable. Et j'ai eu pour ma part, la chance et le bonheur de faire mon enseignement avec un mentor extraordinaire et dans une commanderie incroyable. Et oui, nous menons une vie incroyable mais qui demande un réel engagement."

Je bus un peu et souris, ravie. Le thé était délicieux.

"Je pense que votre frère ferait un meilleur professeur que moi. Il est plus gradé et certainement plus expérimenté que moi. C'est un Grand Paladin. Mais en parallèle, je pourrai vous montrer deux trois choses si vous le souhaitez. On pourra même commencer rapidement, je vais avoir besoin de prendre soin de mon armure et de mes armes. Je peux vous montrer si vous le souhaitez. Après, sans vouloir abuser de votre générosité, j'aurai aimé prendre un bain si vous le permettiez."

Je me levai et l'invitai à me suivre. Une fois dans la chambre, je défis les parties de mon armure en prenant soin de lui montrer.

"Pour en revenir à votre frère, je ne saurai dire qui a ravi son coeur et cela ne me concerne pas. Je n'aime pas beaucoup parler au nom des autres (parler tout court était plus juste mais je savais me montrer polie). Pour le reste, beaucoup pensent que la curiosité est un vilain défaut moi je pense que certaines choses se méritent."

Je lui fis un clin d'oeil puis commençai à astiquer mon armure. Les gars continuaient leur visite et ils arrivèrent en vue de la demeure d'Aurea. Hasard ? Allez savoir, Sita menait la troupe.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Ven 27 Mai - 14:25

Auréa répondit au clin d’œil de Lino par un petit sourire , l'air un peu triste. Les dernières paroles de Lino laissèrent à penser qu'elle n'était pas intéressé par son frère. Quel dommage pensa t elle. Le chevalier Michiyo était une femme remarquable et une vraie femme aussi quand on la voyait sans son armure. Ah son imbécile de frère.....Elle se chargerait bien de lui faire remarquer et d'ailleurs à ce propos.....

"Veuillez m'excuser chevalier Michiyo. Et je vous en prie , pas de dame entre nous. Auréa sera très bien. Quand à choisir mon frère comme professeur, autant s'attaquer à un ours en colère à mains nues. Jamais il n'acceptera. Je reste pour lui sa petite sœur.Mais je vois que toute votre "troupe" se rassemble et vient visiblement vous chercher. De plus je manque à mes obligations en vous embêtant de la sorte. Je vais vous laisser vous débarrasser de toute cette poussière. La salle d'eau est dans le fond à droite. Vous y trouverez aussi des serviettes parfumées.Un grand paladin dites vous?? Peut être pourriez vous m'en parler un peu plus tard.  Quand à moi...."

Auréa n'en dit pas plus. Elle sortit de la chambre de Lino et se dirigea vers la sienne. Elle se mit à fouiller ses placards et trouva son bonheur. Une jolie robe d'un beau vert émeraude.Elle se faufila discrètement dans la chambre de lino et y déposa son paquet. Pour la taille cela devrait surement aller. Par contre, Le chevalier Michiyo avait "un peu" plus d'atout pour ce qui était du haut. Cela allait surement faire un effet "pigeonnant". Parfait pour que son imbècile de frère se rende compte que Lino n'était pas qu'un chevalier. Ensuite elle descendit rapidement pour ouvrir pile la porte lorsque le petit groupe passait pour la troisième fois. Elle prit son petit air innocent qu'elle savait dévastateur.

"Ces messieurs cherchent certainement dame Michiyo.....Veuillez entrer je vous prie . Elle ne va vraisemblablement plus tarder. "

Et sans plus attendre , elle attrapa Sita par le bras et les fit tous rentrer pour passer au salon. Elle leur offrit une boisson rafraîchissante avant de discuter un peu de tout et de rien, en parfaite maîtresse de maison. En fait elle attendait impatiemment que Lino descende dans sa robe pour voir l'effet qu'elle ferait. Et à voir Comment ils furent ébahis, nul doute que cela marcherait aussi avec Edwin. Sinon, il n'y avait plus rien à faire pour lui. Puis elle se leva et invita tout le monde à souper chez ses parents. Et alors qu'ils sortaient tous de sa demeure, Elle attrapa une nouvelle fois le bras de Sita.

"Chevalier????Cela vous dérangerait il de me servir d'escorte jusqu'au manoir??? J'ai un peu "peur " toute seule dans le noir."

Sauf qu'il ne faisait pas noir, qu'elle n'avait pas peur du tout et que le manoir n'était guère plus loin que quelques mètres. En fait elle avait remarqué comment Sita avait rougi lorsque Lino l'avait calotté et à nouveau quand elle lui avait pris le bras pour les faire entrer. Et elle trouvait ce petit jeu très amusant. Elle introduisit tout le monde  dans la salle de reception et les fit prendre place à la droite de son père. Puis elle marmonna  en voyant Cybelle qui, visiblement s'était attachée comme une sangsue à son frère. Elle fit un petit sourire entendu à Lino avant d'aller prendre place. Là encore elle joua de son petit air enfantin .

"Pardonnez moi cher Cybelle mais, moi aussi je n'ai pas vu mon frère depuis bien longtemps et j'ai tant de questions à lui poser...."

Et sans plus attendre, elle poussa Cybelle pour prendre place à coté de son frère.

"Je vous remercie très chère. Je suis sur que vous comprenez. "

Dit elle d'un regard bien appuyé.Puis sans plus tarder, elle flanqua un magistral coup de coude dans mes côtelettes  tout en ajoutant tout bas.

"Eh oh le benêt!!! on se réveille!!! Tu te souviens encore des bonnes manières ?? Parce que je te signale que c'est à toi de présenter tes amis. Et fais vite, j'ai faim moi. "

Je la regardais hébété.et bé ça promettait pour plus tard. Mais elle avait raison. Je me levais donc tout en regardant mon père et ma mère.

"Mère, Père....Au nom de tous mes frères d'armes ici présents je vous remercie pour votre hospitalité. Si vous me le permettez je vais faire les présentations. "

Bahal se leva le premier.

"Voici Bahal. Donnez lui n'importe quelle arme et il vous fera de la chair à pâté de vos ennemis."

Puis se fut Jörg et Sita.

"Jörg et son épée est un spécialiste du combat rapproché. Sita lui c'est l'inverse. C'est un spécialiste de la longue distance , si je puis dire. Il fait mouche à cent mètres avec son arc. "

Ce fut au tour de Gaël.

"Et voici Gaël, piégeur émérite. Avec lui , les abords du campements se transforment en un enfer pour qui voudrait nous surprendre. "

C'est alors que j'aperçu une déesse.....Enfin Lino quoi. J'en restais bouche bée et cela aurait pu durée ainsi un moment si Auréa ne m'avait pas gratifié d'un nouveau coup de coude. Je me repris . Ou presque....

"Pour finir, je vous présente le chevalier Michiyo. Elle est ....."

J'était tellement subjugué que j'avais l'impression de la voir pour la première fois.Je m'en mélangeais les pinceaux.

"Elle est...très belle!!"

Auréa pouffa de rire avant de me flanquer un autre coup de coude. J'allais finir couvert de bleues à ce rythme là. Elle ajouta en riant.

"Dis moi frèrot, tu t'es pas un peu planté là??"

Je la regardais comme deux rond frites avant de m'apercevoir de mon erreur. Je dus rougir jusqu'au bout de mes oreilles avant de réussir à me reprendre.

"Je....Je voulais dire ... Le chevalier Michiyo manie deux lames qu'il ne vaut pas mieux entendre chanter . Voilà, je...."

J'étais encore tellement troublé que je faillis m’asseoir à coté de ma chaise.

"Bon appétit à tous"

Ma mère me regarda d'un drôle d'air alors que mon père lui me souriait. Auréa elle , était aux anges. Elle se pencha sur moi pour me susurrer à l'oreille.

"Dites moi mon frère, cela fait il longtemps que vous n'avez vu une véritable femme??"

Je la foudroyais du regard et me dit que cela ne m'étonnerait pas qu'elle y soit pour quelle chose. Ce fut au tour de ma mère de se lever.

"Chevaliers, c'est un honneur pour moi de vous recevoir dans ma demeure. Puisque mon fils vous considèrent comme ses frères, vous êtes ici chez vous. "

Puis elle se tourna vers moi.

" De ne déplorer qu'une chose....Mon fils , je n'ai toujours pas vu celle qui vous a volé votre cœur.J'aimerai très vite rencontrer cette femme qui doit être exceptionnelle puisqu'elle a réussi là où bien d'autres ont échoué. Mais l'heure est à la joie et au retrouvailles. Festoyons mes amis."

Je n'avais même pas entendu la remarque de ma mère. J'étais encore sous le choc. et visiblement ce n'était pas passé inaperçu. Cybelle lança un regard dur au chevalier Michiyo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Ven 27 Mai - 14:53

Je la remerciai et quittai mes habits avec un plaisir certain à l'idée de cette future douche. Toutefois, je ne pris pas le luxe de rester longtemps à me détendre. Quand je revins dans ma chambre, je trouvai une somptueuse robe et un sourire étira mes lèvres. Cette petit avait de la ressource et m'avait fait là un très beau cadeau. Je caressai un moment les tissus, rêveuse puis enfilai cette magnifique parure. Nouant habilement ma chevelure, je me détaillai un moment dans le miroir, satisfaite du résultat.

Ils avaient l'air finauds les quatre chevaliers qui faisaient les cent pas devant la demeure de Dame Aurea. Puis, elle sembla jaillir comme un diable de sa boite et les invita à entrer, choisissant la compagnie de Sita. Celui-ci redevint écarlate. Car si sur un champ de bataille ou avec ses frères d'armes il était très à l'aise. Il faut dire que les femmes, cela faisait un moment qu'il n'avait pas pratiqué et surtout, elle était la soeur de son Paladin. Aussi chassa-t-il toutes pensées indécentes et profita de l'invitation comme tous les autres. Tous tournèrent la tête lorsqu'ils entendirent Lino arriver. Et comme à chaque fois qu'il la voyait en robe, fait quand même rare, il faut l'avouer. Ils furent soufflés, comme s'ils rencontraient une nouvelle personne.

Je trouvai mes compères en habits de civil et je ne manquai pas de leur faire part de mon admiration avec force compliments. Ainsi, ils ressemblaient à de véritables gentlemans. Nous étions métamorphosés et ce n'était pas pour nous déplaire. Suite à l'invitation d'Aurea, nous quittâmes sa demeure pour gagner celle de ces parents. Lino eut juste le temps de la remercier pour la robe, un sourire lumineux aux lèvres. Quand elle vit le manège de la jeune femme envers Sita, Lino secoua doucement la tête mais le chevalier se tint on ne peut plus correctement. L'évolution de la relation entre ces deux là promettait d'être intéressante, quelle qu'en soit l'issue. Pour ma part, je pris le bras de Bahal.

Nous pénétrâmes dans le sacro saint de saints. J'étais ébahie par la beauté des lieux. Un tel raffinement était un plaisir pour les yeux. Intimidés, nous suivâmes Aurea sans un mot. Après avoir salué respectueusement nos hôtes, nous primes nos places, invités par Aurea. Quant à moi, je ne mouftais pas de la présence gluante de la dénommée Cybelle. J'étais bien décidée à rester maître de mes émotions mais le sourire d'Aurea m'inquiéta. Toutefois son manège me mit du baume au coeur et je retins mon rire.

Les présentations virent enfin et lorsque ce fut mon tour. Je sentis une certaine rougeur envahir mon visage. Heureusement Jörg vint à la rescousse du Paladin.

"Notre Paladin a tout à fait raison. Bien que Lino soit un Chevalier, nous la considérons presque comme un frère et c'est toujours avec élégance qu'elle nous rappelle qu'elle est une femme incroyable."

Et ben voilà, je ne savais plus où me mettre sachant que les trois autres chevaliers approuvèrent du chef. Je murmurai un remerciement et fis une jolie révérence. Nous remerciâmes chaleureusement nos hôtes. Lorsque je tournai la tête, je croisai le regard dur de Cybèle sans me démonter. Bien au contraire, je lui offris le plus innocent des sourires. Je n'irai pas m'étaler sur le fait que je n'osai plus croiser le regard de notre Paladin. Heureusement, on ne tarda guère à nous servir à manger et les conversations allèrent bon train. Je me surpris même à me détendre, qu'il était agréable de converser avec des gens si cultivés et chose surprenante, nous n'étions pas en reste. Plus sûre de moi, je pouvais maintenant regarder notre paladin et discuter un peu avec lui, tout en étant souvent interrompu par son amie d'enfance qui commençait d'ailleurs à légèrement m'agacer. Sita se tenait à carreaux, rien ne transparaissait si ce n'est le plaisir qu'il avait à se trouver là, comme nous autres d'ailleurs. Même si, il faut l'avouer, une joute visuelle venait de prendre naissance entre Cybelle et moi.



La vengeance par le sang


Dernière édition par Michiyo Lino le Sam 28 Mai - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Sam 28 Mai - 12:20

Que vous dire de votre serviteur.....J'étais.....Chamboulé pour sur. J'avais l'impression de voir le chevalier Michiyo pour la première fois. Incroyable avait dit Jörg. C'était bien peu .Elle était.....Mais qu'est ce qui m'arriver là?? J'en avais des bouffées de chaleur et le palpitant qui s'emballait. Et cela n'allait pas s'arranger. J'aurai surement attrapé un torticolis avant la fin du repas à tourner ma tête discrètement pour la regarder mais elle m'évita ce désagrément .

Enfin presque....Je dus m'efforcer de regarder ses yeux pour ne pas regarder ailleurs tant sa beauté me troublait. Et même là , j'avais bien du mal à ne pas bredouiller tout en répondant à ses questions. Nous avions engagé la conversation pour mon plus grand bonheur. Il faut dire qu'avec ce que nous avions vécu j'avais un peu peur qu'elle décide de m'ignorer totalement comme elle l'avait fait à la commanderie.Heureusement pour moi il n'en était rien.Ceci dit , je la trouvais encore trop loin de moi, bien que quelques places nous séparaient seulement. Je dus rougir jusqu'au bout de mes oreilles en repensant à la chaleur de ses lèvres sur les miennes. Hélas, ce n'était que des baisers volés.Pourquoi avais je si envie de la serrer dans mes bras?? Je ne tournais pas rond  ou alors était ce déjà le vin?? Je n'en avais bu que deux coupes pourtant.Il devait être plus fort que je le pensais. Je voyais le chevalier Michiyo sous un tout autre jour. Comme Cybelle d'ailleurs. Alors pourquoi mon coeur s'emballait dès que je regardais Lino et qu'il restait totalement froid avec Cybelle qui elle pourtant se montrait bien plus entreprenante que le chevalier Michiyo??? J'étais perdu . C'était bien la première fois que je ressentais cela. C'est à ce moment là que ma Sœurette choisit encore de frapper.

il faut dire que malgré qu'elle eut pris place à coté de moi, Cybelle ne manquait pas une occasion de reprendre le chevalier Michiyo en nous coupant dans notre conversation. Et ce fut pire encore quand elle passa discrètement sa main dans mon dos, ce qui bien sur, ne passa pas inaperçu aux yeux de ma petite sœur.La réaction fut immédiate.Celle ci fut mine de se tourner et avec son coude, poussa son verre de vin qui finit sur la robe blanche de Cybelle qui se leva indignée. Auréa la regarda d'un petit air malin avant de s'excuser.

"Oh Cybelle...Je suis désolé. Je crains que votre robe soit fichue à cause de moi. Je vous en  ferai parvenir une autre. Par contre vous allez devoir vous changer j'en ai peur. "

Cybelle lui lança un regard glacial avant qu'un petit sourire s'affiche sur ses lèvres.

"Vous êtes tout excuser dame Auréa. Je vais aller me changer. Mais par les temps qui courent....Mon beau chevalier Edwin me fera t il l'honneur de me servir d'escorte jusqu'à ma....."

Cybelle n'eut guère le temps de finir qu'Auréa contre-attaqua sur le champs.

"Cybelle voyons...Vous n'allez pas nous dire que vous avez peur du noir ou que votre chambre est si loin que cela?? Ceux sont des excuses de petite fille cela. "

Là on entendit soudain Sita toussait. Il venait de s'étrangler avec un morceaux de viande.Auréa pouffa de rire.

"Vous allez bien chevalier Sita?? "

Puis se retournant à nouveau vers Cybelle.

"Ou alors....Insinueriez vous que le domaine Westfall n'est pas sur?? Non bien sur. Enfin je l'espère, n'est ce pas??"

Sita  fit mine de se  lever pour se proposer d'accompagner Cybelle. Mal lui en prit. Auréa le foudroya du regard

"Bien sur que le domaine de votre père est sur. Je ne commettrais pas un tel affront. Je pensais juste que cela plairait peut être à...."

Une nouvelle fois , Auréa lui coupa la parole.

"très chère...Vous voyez bien que nous sommes en grande conversation , mon frère et moi et Le Chevalier MICHIYO."

Auréa monta la voix exprès en parlant du chevalier.

"Mais peut être vous rejoindra t il ensuite si ,toutefois, le cœur lui en dit. "

Là je me retournais vers ma sœur, indigné. Elle commençait à se montrer malpolie. Sita jugeant que cela commençait vraiment à tourner au vinaigre se leva cette fois. Mais là aussi Auréa le prit de vitesse.

"Chevalier Sita. Quelle bonne idée de vous lever. Je commençais à me sentir seule avec cette place à coté de moi vide. Veuillez donc venir à mes cotés. J'aimerai entendre le son de votre voix. Je suis sur que vous avez tout un tas de chose intéressante à me raconter.Et comme on ne s'entend guère, nous allons nous serrer un peu. Ainsi le chevalier Michiyo pourra nous rejoindre. Nous serons beaucoup mieux ainsi pour discuter. "

Et comme par hazard, Auréa prit la chaise de Cybelle laissant ainsi la sienne à Lino. Mon coeur rata un battement en pensant qu'elle allait être juste à coté moi. Ma sœur en profita également pour faire une place, de l'autre coté au chevalier Sita , qui se voyant coincé n'eut guère le choix que de s'exécuter. Mais Auréa n'en avait pas encore fini. Elle se retourna sur Cybelle.

"Et bien très chère....Pas encore partie?? Quelle vilaine tache. Il faut Vraiment que vous alliez vous changer..."

Puis elle se retourna sans plus ne porter d'attention à Cybelle qui elle tournait les talons visiblement furieuse. Ce fut au tour de Sita . Auréa se pencha discrètement et lui murmura à son oreille.

"Chevalier Sita, que je ne vous prenne pas une seule fois en compagnie de cette ......Greluche sinon je jure de vous pourrir votre séjour ici et ce jusqu'à la dernière seconde ou vous partirez. "

Puis elle lui fit un sourire comme si rien ne c'était passé avant d'ajouter.

"Chevalier Sita vous êtes encore plus beau ainsi que dans votre armure. "

Puis elle invita Lino à nous rejoindre en indiquant de sa main la place libre à coté de moi. Et Lorsque le chevalier Michiyo se leva, je crois bien que je frôlais la crise cardiaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Sam 28 Mai - 13:15

J'ouvris des yeux ronds lorsqu'une coupe se renversa sur la robe de la dénommée Cybelle. Bien que mon visage n'en montra rien, je jubilai intérieurement. Je n'avais pas surpris le manège d'Aurea mais l'échange des deux femmes me laissa perplexe. Je sentais un scandale poindre le bout de son nez. Je regardai Sita s'étrangler sans réellement comprendre et fut encore plus surprise lorsqu'il roula des yeux. Une chose était sûre, je n'étais pas au fait de tout ce qu'il se passait ou avait bien pu se passer. Coulant un regard en direction de nos hôtes, je fus rassurée de les voir aussi surpris que moi. Voilà maintenant qu'Aurea montait le ton en prononçant mon nom, ce fut pire qu'un doigt pointé je crois. Je pus sentir le regard que me lança Dame Westfall et un frisson me parcourut l'échine. Pas question pour moi de lui tenir tête ou quoi que ce soit. Le pauvre Sita ressemblait à un toutou dont on se joue mais je savais qu'il en était tout autre. Il voulait juste bien faire, éviter l'esclandre. Bahal, jörg et Gaël se retenaient à grande peine de rire. Quant à moi, à nouveau, je n'en menais pas large et cela commençait presque à m'agacer. Je me demandais si ce séjour serait finalement bien vu...

Cybelle nous quitta enfin alors qu'un Sita ravi se déplaçait sans se faire prier. Bien qu'il ne montra rien, je le connaissais par coeur, comme chacun de ceux qui je considérais encore comme mes hommes. Bien évidemment, je ne perçus pas les paroles qu'Aurea susurra au creux de l'oreille de l'Archer mais un sourire amusé étira les lèvres de celui-ci. Le compliment qu'elle lui fit ensuite lui arracha un fier sourire qu'il ravala assez vite. Tout comme moi, il ne voulait pas se mettre en défaut et manquer de respect à nos hôtes.

"Vous êtes fort aimable Dame Aurea. Il est vrai que cela nous change assez d'être habillé en civil."

Et voilà, il venait de faire redescendre la pression. Je me levai et fis une référence.

"Je vous remercie de votre bienveillance Dame Aurea mais je ne voudrais pas me montrer impolie envers Dame Cybelle qui doit avoir envie de passer un peu de temps avec notre Paladin, ce que je peux comprendre aisément."

Je me tournais alors vers nos hôtes.

"Je vous prie de m'excuser mais je souhaiterais aider Dame Cybelle si vous me le permettez."

C'était à mon tour de désamorcer le tout et il me sembla que je venais de marquer un point auprès des parents de notre Paladin. Ils me libérèrent et je filai sur les talons de Cybelle. Je parvins à la rattraper.

"Dame Cybelle ! Puis-je vous aider ? Cela me ferait plaisir."

Oui et non, mais j'avais la ferme intention d'en apprendre un peu plus sur elle.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Sam 28 Mai - 16:07

Etait ce de la peur ou du bonheur que je ressentais à l'idée que le chevalier Michiyo allait venir à coté de moi?? Surement un peu des deux. Peur de ne pas être à la hauteur et pour cause votre serviteur ne savait pas parler aux femmes , du bonheur, ça c'était vraiment étrange ce que je ressentais pour Le chevalier Michiyo. C'était la première fois qu'une femme me donnait des "palpitations". J'en frissonnais de partout. Toujours est il que ce fut de courte durée. Ses paroles me touchèrent pire qu'une flèche en plein cœur.Visiblement elle continuait de m'éviter . Finalement elle ne m'avait pas pardonné mes "écarts" de conduite. Mais pouvais je lui en vouloir?? Ma joie retomba comme un soufflet qu'on sort trop tôt du four. Je me sentis soudain las et fatigué. Je la regardais partir sans chercher à la retenir. Puis soupirant, je me levais à mon tour.

"Père, Mère,mes amis.....Je vous prie de bien vouloir m'excuser. Je me sens fatigué et je vais donc rejoindre ma demeure pour ce soir. je vous souhaite à tous une douce nuit. "

Auréa me regarda atterrée partir.

Je rejoignis mon domicile et me jeter sur mon lit qui me sembla pour la première fois bien vide et froid. Par contre pour Morphée , inutile de vous dire que c'était râpé.Tant de chose me trottait dans la tête que j'en avais le tournis. Lino Cybelle, Cybelle Lino......Olala mais que c'était compliqué.....Enfin pas tant que ça, bien que si....Lino ne voulait pas me voir alors que Cybelle elle ne désirait que cela.Mais moi dans tout ça?? Cybelle n'était pour moi que mon amie d'enfance rien de plus. Lino......Je ne comprenais pas vraiment ce qui m'arrivait avec elle. Nous avions passé des mois ensemble sur le terrain sans que jamais je ne ressente ce que je ressentais maintenant. Comment cela était il possible??Et était ce de ....L'amour??Misère , j'étais plus paumer que jamais. La nuit allait elle me porter conseil?? Je l’espérais car j'en avait bien besoin.De l'autre coté dans le manoir.

Cybelle avait presque atteint sa chambre quand Lino la rejoignit. Cybelle la regarda , étonnée par ses paroles.

"Vraiment??? Bien. Soit !!Si vous voulez bien me suivre. "

Elles se retrouvèrent bientôt dans la chambre de Cybelle . Cette dernière referma la porte derrière eux . Puis elle enleva sa robe avant de se regarder dans la glace puis de regarder Lino.

"Qu'ai je donc de moins que vous chevalier Michiyo. Ne me prenez pas pour une gourde. J'ai bien vu comment Edwin vous regarde. "

Elle soupira avant de planter son regard dur dans celui de Lino.

"Je serai franche avec vous. Avez vous des sentiments pour Edwin?? Parce que dans ce cas je vous conseille de les oublier. Edwin est à MOI. Je le connais depuis bien plus longtemps que vous.Je suis sa confidente depuis sa plus tendre enfance et maintenant qu'il est un homme , et même un bel homme , je compte bien devenir sa compagne. Nous nous marierons , je lui donnerai de beaux enfants et lorsque le moment viendra je deviendrai la première dame de ce domaine. Et ce, par n'importe quel moyen. Me suis je fais bien comprendre???"

Cybelle fit à Lino un petit sourire narquois.

"De toute façon vous n'êtes pas faite pour ce genre de vie. Vous préférez les grands espaces. Quand aux hommes vous pouvez en avoir autant que vous le voulez. Ce n'est pas ce qui manque autour de vous dans votre métier si je puis dire.....Chevalier Michiyo je vous remercie mais finalement je ne vais pas avoir besoin de vous. et puis , je dois me préparer. je compte rendre visite à une personne qui m'est cher. Je ne vous raccompagne pas. "

La guerre était déclarée. Cela avait au moins le fait d'être clair.


Dernière édition par Edwin Westfall le Sam 28 Mai - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Sam 28 Mai - 16:21

Je fus soulagée qu'elle ne m'envoie pas paître. Je la suivis donc et fus émerveillée par sa chambre. Cet état ne dura guère car la mégère,oui, oui déclencha aussitôt les hostilités. L'ire qui gagna mon corps, je ne l'avais jamais encore ressenti. Ce n'était pas seulement le fait qu'elle pensait déjà que le Paladin lui appartenait, non c'était aussi ce manque de respect envers ses hôtes et cette ambition que me dégoûtèrent. Toutefois, je restai maîtresse de moi-même et me payai même le luxe de lui offrir un large sourire. Je ne répondis à aucune de ses questions ou menaces. Mais une chose était claire, cette femme de peu de foi venait de se faire une ennemie. Moi.

"Soit, je vous souhaite donc une douce nuit Dame Cybelle."

Je fis demi-tour et quittai la chambre non sans avoir bloqué sa porte. Avant de rejoindre le Paladin, elle allait un peu rager. Je décidai de rejoindre les autres puis passant la tête et les voyant en pleine discussion et détendus, je me ravisai. Je fus surprise de constater l'absence d'Edwin et me mis en quête. Il était évident que tout cela avait du le toucher de loin ou de près. De ce que je connaissais de lui, il n'était pas le genre d'homme à s'exposer ainsi.

Je quittai la demeure de nos hôtes et me dirigeai donc vers celle de notre Paladin. Pas question d'entrer comme une importune, je frappai à la porte.

"Paladin ? Vous êtes là ? Tout va bien ?"



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Lun 30 Mai - 14:39

Perdu dans mes pensées je n'entendis pas immédiatement qu'on frappait à ma porte. Je fus surpris que l'on vienne me voir à cette heure tardive. Si c'était ma peste de sœur, elle allait être reçu. J'avais bien vu son petit jeu contre Cybelle. Et bien que cette dernière se montre entreprenante envers moi, je n'acceptais pas vraiment la façon qu'avait eu Auréa pour s'en débarrasser. Maintenant je ne pouvais pas trop lui en vouloir non plus. Auréa m'avait évité de l'embarras. Et qu'avec donc Cybelle a se montrer si ....envers moi. Pour moi elle restait mon amie d'enfance mais elle, visiblement, ne me voyait plus de la même manière. Elle en voulait beaucoup plus et je n'étais pas disposé à lui fournir. Et je me demandais bien pourquoi d'ailleurs. Sur qu'elle ferait une femme admirable mais le courant ne passait pas. Du moins pas dans mon sens. Par contre j'avais eu un drôle de comportement  avec le chevalier Michiyo. il faut dire pour ma défense que c'était la première fois que je la voyais sous les traits d'une femme . Femme d'ailleurs aux quelles je ne m’intéressais jamais et qui ne me fessaient ni chaud ni froid. Et voilà quand la voyant j'étais soudain revenu un petit garçon. J'en bredouillais et en perdais mon latin.Cela faisait beaucoup trop de choses nouvelles en une seule fois. Sans compter qu'en plus j'avais un autre problème sur le dos. Et pas des moindres. J'avais menti à ma mère pour qu'elle me fiche la paix en espérant qu'elle m'oublierait bien vite. Et là, j'avais bien foiré ce coup . Bref c'est d'un pas non chalant que j'allais ouvrir la porte. J'avais plus que tout envie de calme. Mais si je m'étais attendu à ça!!!

J'ouvris la porte en grand , bien décider à me débarrasser au plus de vite de l’importun, sauf que...Je marquai un temps d'arrêt , les yeux ronds comme des soucoupes en la voyant. Je crois même que je dus secouer la tête de droite à gauche pour m'assurer que je ne rêvais pas. Et bien non. Elle était là devant moi. J'en bredouillais à nouveau.

"Chevalier Michiyo?? Je ...Je.... Mais que .....??"

Pour un peu je m'aurais mis des baffes. Mais qu'est ce que j'attendais pour la faire entrer comme l'aurait fait tout bon gentleman au lieu de la laisser là sur le pas de porte. Je me repris aussitôt.

"Pardon je....Voulez vous vous donner la peine d'entrer. "

Je m'écartais pour la laisser passer puis nous guider jusqu'au salon. Me calmer.....Sinon j'allais avoir l'air d'un parfait abruti. Et puis surtout faire baisser les battements de ce cœur qui cognait comme un tambour dans ma poitrine.Je la laissais s’asseoir.

"Que me vaut l'honneur de cette visite ?? "

MERDE......Voilà que je l’interrogeais maintenant.Surtout qu'elle n'avait nul besoin précis pour venir me voir. Ma porte lui serait toujours ouverte. Oulala...Je partais en vrille là.

"Ne croyez pas que je ne suis pas content de voir , bien au contraire , c'est juste que je suis des plus étonné. J'avais cru comprendre que vous préfériez m'éviter. Et je ne peux pas vous en vouloir . Après les deux baisers que je vous ai volé , je mériterai bien pire...."

Mais je faisais quoi là??

"Pardon, j'en oublie les bonnes manières. Puis je vous offrir quelque chose à boire?? Chaud ?? Froid?? Comme vous voulez. Un jus de fruits peut être??"

Elle opina de la tête et je filais en cuisine tel une fusée verser son verre. Pour moi, un café. Non!! j'étais déjà assez énervé comme ça. Un autre jus de fruits. Oui, ça me ferait de bien. Et pourquoi faisait il si chaud d'un coup ??Prendre l'air. Le balcon!!Je déboulais dans le salon aussi vite que j'en étais parti , nos deux verres à la main.Bon c'était mieux là.Je lui tendis le sien. Mince....Peut être un petit gâteau?? Euh...J'en avais encore?? Et puis on avait bien mangé non?? Pas de gâteau, tant pis.

"Euh...Où en étions nous chevalier Michiyo?? Je..."

oulala sa robe....Ne pas regarder.Fixer ses yeux.

"Chevalier?? Cela vous dérangerait il que nous allions sur le balcon?? Je trouve qu'il fait un peu.....Chaud ici. Pas vous?"

Bien sur qu'il faisait chaud. Enfin....J'avais chaud. Je lui fis un large sourire quand elle se leva et se dirigea à mes cotés sur le balcon. Voilàààà...C'était déjà beaucoup mieux.Trop perdu dans les yeux de mon chevalier , je ne vis pas l'ombre qui se dépêchait de rejoindre la salle du repas tout en sautillant de joie. C'est ainsi qu'Auréa reprit sa place à coté de Sita qu'elle avait laissé quelques instant avant en voyant Lino sortir. Elle fit un énorme sourire à ce dernier qui se demanda pourquoi. Voyant sa perplexité, elle se dépêcha d'ajouter.

"Chevalier Sita, je suis si contente que pour un peu je vous embrasserai."

L'ingénue pouffa de rire. Auréa était joueuse et rien n'y pourrait changer sa nature profonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Lun 30 Mai - 14:56

J'opinai du chef et entrai. Trop agacée par le comportement de Cybelle, je ne notai pas la gêne du Paladin.

"Je suis désolée de vous importuner si tard mais ne vous voyant pas à table avec les autres, je me suis quelque peu inquiétée."

J'allais lui répondre lorsqu'une phrase me fit tiquer. Avais-je bien entendu ? Il avait dit deux, pourtant, je ne me souvenais que d'un seul. Un instant perplexe, je mis cela sur le compte des boissons ingurgitées et haussai les épaules. J'acceptai avec plaisir la coupe qu'il m'offrait et le suivis sur le balcon.

"Peut-être avez-vous un peu abusé des bonnes choses."

Je fis glisser la taquinerie avec un franc sourire.

"Ma visite n'est pas fortuite. C'est assez délicat et peut-être trouverez-vous cela dépassé mais j'ai toujours été franche avec mes compagnons. Bref. Venons-en à l'objet de ma visite. Dame Cybelle. Je dois avouer que je ne l'aime pas du tout. C'est une femme perfide, ambitieuse et hautaine. Apparemment, elle n'est pas insensible à vos charmes alors je voulais juste vous prévenir. Vous dire d'être sur vos gardes."

Je vidai ma coupe brusquement gênée. Même s'il était vrai que l'honnêteté envers mes compagnons me tenait à coeur, je n'avais pas pour habitude de juger ainsi les gens. Pourtant, ce fut plus fort que moi.

"Navrée, je me rends compte que je me mêle de ce qui ne me regarde pas..."

Je soupirai et maudis ma langue bien trop pendante à mon goût ce soir. A croire que moi aussi, j'avais abusé du bon vin. Pendant ce temps, Dame Cybelle s'acharnait sur la porte de sa chambre. Elle avait beau pester de tout son être, d'une la pièce était bien trop éloignée de la salle de réception et de deux, bizarrement les couloirs semblaient déserts.

"Vous ne perdez rien pour attendre... Vous allez me le payer et cher..."

Lorsqu'Aurea revint, les Chevaliers se levèrent puis reprirent place. Les conversations allaient bon train autour de leurs aventures, bien qu'ils omettaient sciemment les détails les plus macabres. Se penchant alors que Aurea chuchotait à son oreille, Sita déglutit et jeta un oeil en coin aux parents de la jeune Lady. Heureusement pour lui, ils étaient accaparés ailleurs. Aussi entra-t-il dans son jeu.

"Si l'envie vous en prend de nouveau, je me ferai un plaisir de répondre à vos besoins."

Sita avait retrouvé toute sa superbe et lui offrit un sourire irrésistible. Toutefois, il n'oubliait pas qui elle était. L'archer lui fit un clin d'oeil comme pour calmer le jeu.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Lun 30 Mai - 16:09

Mon regard perdu dans le sien (pour ne pas qu'il s'égare ailleurs ),j'écoutais avec attention ce qu'elle avait à me dire. Je pouffais de rire lorsqu'elle me dit que j'avais surement du abuser du vin. J'étais presque sur , pour ne pas dire absolument sur, que mon trouble ne vienne de là. Mais la suite me surprit bien plus. J'avais penser à beaucoup de chose mais surement pas à ça. Et cela me flatta un peu beaucoup. Je dus légèrement en rougir. Et sans même m'en rendre compte, je pris sa main le plus naturellement au monde.

"Chevalier Michiyo, je suis touché par votre sollicitude envers moi. Je savais que dame Cybelle s’intéressait à moi et je me demandais bien pourquoi. Vous venez surement d'éclairer ma lanterne.Quand à ne pas être insensible à mes charmes, je ne me savais pas en avoir . Mais comme vous le dites si bien, ce n'est peut être pas qu'à mes charmes qu'elle s’intéresse.Quant à être sur mes gardes, n'ayez crainte. Elle n'a aucune chance face à ..."

ola...J'avais failli gaffer.Mais tout cela me donna une idée. Une idée plutôt osée mais qui a la réflexion avait bien des chances de fonctionner. Enfin si....

"Chevalier Michiyo, je pensais que...."

Qu'est ce que je faisais moi....J'allais me prendre une baffe magistrale. Sur qu'elle allait penser que je voulais profiter de la situation. D'un autre coté , peut être était ce ma seule chance de m'en sortir vis à vis de ma mère.

"Non!! laissez tomber. Une idée stupide de ma part. Et puis je ne voudrais que vous croyez que je cherche à abuser de vous. Je..."

Merde....Pourtant ça pourrait bien marcher. Je ne sais pas soudain ce qui me prit mais je décidais de tenter ma chance.

"Chevalier Michiyo , vous n'êtes pas sans ignorer que je suis contre l'idée saugrenue de ma mère qui veut à tout prix me marier. Je lui ai dit qu'une dame m'avait volé mon cœur, il n'en ait rien."

Alors pourquoi justement celui là venait d'avoir un raté.

"Je pensais ainsi qu'elle allait me laisser tranquille mais visiblement c'est encore pire. Elle me tannera le cuir si elle apprend que je lui ai menti. Et elle est même bien capable de me marier sur le champs à la première venue. Et là, c'est Cybelle qui se ferait une joie de se proposer. Et aux vues de ce que vous m'avait dit..."

Je posais un genou à terre pour lui faire ma demande.

"Chevalier Michiyo, en temps que frère d'arme, puis je vous demander un énorme service?? Cela va vous paraître idiot mais....Accepteriez vous de devenir ma compagne??"

Là je vis soudain les cloches sonner, son bras posé sur le mien , ma mère pleurant de joie , moi l'embrass....Ola...J'avais dis quoi là??

"Pardon, je voulais dire, accepteriez de faire semblant d'être ma compagne...Celle qui est sensé avoir voler mon cœur. Bien sur cela va poser quelques problèmes...Il va surement falloir que vous dormiez ici et....mais je dormirai dans le sofa et vous garderez le lit. Jamais je ne vous obligerai à ..."

Dame Cybelle elle, venait enfin de sortir de sa chambre et se diriger à grand pas vers ma demeure. Et si elle ne dut surement rien entendre de mon discours, la vue qu'elle eut sur le balcon la tétanisa. Ainsi se dit elle, cette garce avait bien des vues sur son chevalier. Nul doute que c'est elle qui avait barré sa porte. Mais si elle croyait qu'elle gagnerait la guerre si facilement... Elle tira  sur sa robe pour découvrir un peu plus son décolleté. Rirait bien qui rirait le dernier.Elle aussi savait jouer de ses charmes et comptait bien les mettre sous le nez d'edwin. Elle alla ensuite frapper à la porte de son chevalier. Je descendit donc surpris à nouveau qu'on me rende visite à cette heure. J'ouvris la porte pour tomber le nez sur un décolleté des plus scandaleux. Ravie , Cybelle me fit un sourire ravageur avant d'ajouter.

"Bonsoir Edwin. il fait si chaud ce soir....Peut être pourrions nous nous promener un peu avant d'aller nous rafraîchir à la cascade comme nous faisions étant enfant."

Et ben mes aïeuls. Je n'y connaissais rien en femme mais là le sous entendu n'était en rien voilé. Et Lino qui m'attendait sur le balcon.

"Je ...Cybelle je ne sais que vous répondre mais..."

Olala, j'allais m'en sortir comment là....

Auréa elle de son coté, s'en sortait bien mieux que moi. Et lorsqu'elle entendit la réponse de Sita , elle lui fit un autre sourire.

"Chevalier, vous m'en voyez fort aise. Mais si baiser il y aura, il viendra de moi. J'aime avoir le dessus en toute circonstance. Mais peut être vous lasserez vous avant de mes petits jeux. A vous de voir...."  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Lun 30 Mai - 17:08

"Vraiment ?"

Un petit sourire moqueur étira mes lèvres, soit il se jouait de moi et j'aimais que l'on ait de la répartie soit il disait vrai, auquel cas, c'était assez rafraîchissant. Je l'écoutai, surprise de le voir tourner autour du pot, opinant de la tête de temps en temps. Lorsqu'il se mit à genou et me fit une demande pour le moins inhabituelle, j'en restai d'abord comme deux ronds de flan. Cette révélation et ce stratagème plantèrent un poignard en moi. Respirant longuement, je ne pus parler de suite. Puis, je laissai ma légère colère ou déception, je ne savais pas trop, prendre le dessus.

"Relevez-vous par Ishtar, il faut absolument que vous perdiez cette habitude qui est des plus gênantes."

Un mouvement attira mon attention et mes sourcils se froncèrent lorsque je reconnus la silhouette de Cybelle. Au vue de son pas raide et de la direction qu'elle prenait j'étais à peu près sûre qu'en plus d'être remontée contre moi, elle nous avait vu sur le balcon. Soit. Je n'eus pas le temps de répondre au Paladin que ma rivale frappait à la porte. Silencieuse, telle une ombre, je glissai dans le sillage d'Edwin. La manoeuvre de Cybelle ne m'échappa point et j'apparus soudain, me lovant contre Edwin. Un frisson me parcourut l'échine, c'était délicieux et mes pommettes rougirent. Mes bras se croisèrent alors que je la toisai de haut. Son décolleté m'arracha un rire moqueur. Soupirant, je pris la parole, alanguie contre le Paladin.

"Dame Cybelle, vous conviendrez avec moi qu'une telle proposition, surtout auprès d'un homme déjà engagé est plus que déplacée. Qui plus est à une telle heure."

Je décroisai les bras et prit délicatement l'un de ceux d'Edwin pour le glisser autour de ma taille, nous collant un peu plus. Ma main se posa légèrement dessus et je le caressai avec douceur.

"Toutefois, vous n'étiez certainement pas au courant de cet état de fait, aussi cet affront est-il excusé. Vous comprendrez aisément qu'au vue de l'heure tardive, nous ne pouvons vous accueillir chez nous. Je souhaite éviter tout scandale. Je ne vous retiens donc pas. Bonne nuit Dame Cybelle."

Le sourire sur mon visage était victorieux et rien n'aurait pu l'effacer. Je glissai mon visage près de l'oreille de Paladin et murmurai pour n'être entendu que de lui.

"J'accepte. Lorsqu'elle se retournera pour vérifier ce qu'il se passe, embrassez-moi..."

Oui, j'en aurais mis ma main à couper, qu'elle nous jetterait un dernier regard. Ces derniers mots firent naître une chaleur certaine en moi. Diantre, je perdais contrôle de moi-même, il fallait croire. D'un seul coup, un autre léger souci me frappa. Comment annoncer cela à nos compagnons. La suite s'annonçait des plus compliquées. Je la provoquai une dernière fois.

"Il faut croire que les grands espaces sont plus alléchants que l'étiquette."

Pendant ce temps, dans la salle de réception. Une étrange lueur brilla au fond des yeux de Sita. Savait-elle seulement ce qu'elle faisait ou était-ce sa jeunesse qui parlait de cette façon si enflammée ? Jouant la prudence, l'archer ne fit pas de surenchère. Juste ces quelques mots glissèrent entre ses lèvres.

"Je suis sûr que vous ne manquez pas de prétendants pour cela Dame Aurea. Mais je suis flatté."



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Lun 30 Mai - 21:19

A vrai dire je ne voyais guère d’échappatoire. Je ne pouvais engager Le chevalier Michiyo sans son consentement. D'ailleurs j'avais bien peu de chance de l'avoir. Et pourtant.....A ma plus grande surprise je la sentis arriver dans mon dos et mieux. Elle passa juste devant moi pour finalement s'appuyer contre moi. Je n'ose vous dire ce que je ressenti à ce moment. J'eus bien du mal à ne pas rougir. Et ces propos...Je sursautais légèrement en l'entendant parler de moi en tant qu'homme engagé. Avait elle finalement décidé d'accepter ma proposition?? La suite fut sans équivoque. Et lorsqu'elle mit mon bras autour de sa taille tout en se lovant contre moi, je sentis un doux frisson parcourir toute ma colonne vertébrale. Jamais je n'avais ressenti quelque chose d'aussi agréable . Et que dire de la chaleur de son corps contre le mien et de la douceur de sa peau contre la mienne. Là ce fut mon âme qui en frémit.

Une déesse rien que pour moi. Enfin, du moins. De plus elle avait de la répartie et une bonne dose d'humour. Je failli en pouffer de rire en voyant la tête de Cybelle face aux propos de Lino.Je découvrais une nouvelle facette de mon chevalier qui était pour le moins une merveilleuse actrice. Une facette qui avait un effet ravageur sur votre serviteur. Mais je n'étais pas au bout de mes surprises. Et quand elle me murmura à l'oreille que je devais l'embrasser je failli en perdre mon latin et lui dire que je ne lui en demandais pas autant.Et d'avoir peur. Un vrai baiser??C'est que....Depuis combien de temps n'avais je pas embrassé une femme?? A vrai dire jamais je crois.  Heureusement pour moi, Cybelle contre attaqua aussitôt.

"Les grands espaces , vraiment?? Je crois surtout que mon pauvre chevalier n'avait pas vraiment le choix à moins de vouloir finir homo. Et que vous en avez profité pour le séduire prétextant surement avoir froid toute seule dans vos couvertures. Mais maintenant qu'il est revenu à la civilisation, je ne donne pas cher de la peau de la sauvageonne. Si vous croyez que c'est joué, vous vous trompez lourdement. Nous verrons bien qui l'emportera au final. Je vous le laisse pour ce soir. Profitez en bien...."

Je la regardais stupéfait. Je ne réagis même pas alors qu'elle nous tournait le dos. Enfin si. Si j'avais hésité juste avant, là je ne me posais plus la question. J’adossais doucement  Lino contre le mur avant de glisser ma main sous sa nuque et d'attirer ses lèvres pour un baiser qui n'avait rien d'un faux. Et de le faire durer un peu plus qu'il n'aurait du, enivré que j'étais soudain du doux parfum de ses cheveux. Et alors que je séparais nos lèvres à mon plus grand dépit , je glissais ma tête dans son cou pour y glisser un autre baiser. Je me rendis soudain compte de mon geste et rougis comme une tomate trop mûre. Je lui susurrais aussitôt à l'oreille pour me rattraper.

"Est elle partie ou...."

Je m'en foutais comme de l'an quarante ou plutôt je crois bien que j'aurai préféré que Cybelle soit encore là pour faire durer cet instant de pur bonheur. Jamais je ne m'étais senti aussi ....Vivant?? Bien??Je ne saurai le dire. Mais toujours est il que cela s'arrêta là. J'eus le plus grand mal à m'écarter de mon chevalier et essayais de reprendre contenance comme je pouvais.Ce baiser avait fait des ravages.

"Est ce que c'était bien?? Enfin, je veux dire , était ce réaliste?? Vous savez chevalier , je ne vous en demandais pas autant. Maintenant vous venez de me sauver d'un mariage qui n'aurait été  qu'un désastre. Je vous en serai éternellement reconnaissant. Et de vous dire que vous avez été bien au delà de ce que j’espérais. Vous êtes une femme extraordinaire en plus d'être un chevalier accompli.Maintenant....Cela va se compliquer. Il va falloir "ébruiter" la nouvelle car je ne suis pas sur que Cybelle le fasse pour nous. De même qu'il va falloir nous concerter pour nous mettre d'accord sur différentes choses. Car ma mère est un véritable chien de chasse et flaire immédiatement les mensonges. Mais nous avons toute la nuit non??"

Et là encore ce fut mon cœur qui parla. Je pris à nouveau sa main et l'attirer sur le canapé .Que n'aurai je voulu que ce ne soit pour autre chose que pour parler.
Dans la salle à manger Auréa eut un autre petit sourire. Alors comme ça le chevalier Sita était un joueur lui aussi même s'il préférait  la prudence.Et un beau parleur de surcroît. Auréa aimait cela . Allait elle trouvé enfin un partenaire à sa hauteur??

"Flatté de quoi?? Avez vous vu un quelconque prétendant ce soir?? Je n'aime pas avoir de prétendants. Ils sont en général d'un ennui mortel. Alors ne devenez pas l'un d'eux. Restez comme vous êtes , vous me plaisez beaucoup plus ainsi chevalier. Accepteriez vous de me raccompagner chez moi, chevalier Sita?? C'est qu'il se fait tard et il fait noir et ma porte n'est pas à coté..."

Auréa lui fit un sourire de ceux qui vous désarme en moins de deux secondes. Décidément il lui plaisait plutôt bien ce chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Mar 31 Mai - 8:27

À nouveau l'ire affluait dans mes veines remplaçant cette délicate sensation de flottement. Cybelle faisait preuve d'un manque de respect manifeste envers Edwin mais aussi envers Gaël. Ce furent là des propos que je ne pouvais tolérer mais avant de pouvoir réagir vertement, je sentis Edwin se rapprocher et alors que mon coeur se mettait soudain à courir un marathon, je fermai les yeux, fébrile et surprise. Je ne pouvais me permettre de m'imaginer quoique ce soit, nous avions un marché. Pourtant lorsque ses lèvres s'unirent aux miennes, cela me fit l'effet d'une grande vague qui balaya tout sur son passage. Sans m'en rendre compte, je m'agrippais à son haut. Une langue de feu déferla en moi alors que des milliers de papillons dansaient dans mon ventre. Le souffle court alors que ses lèvres se posèrent dans mon cou, j'eus toutes les peines du monde à lui répondre.

"Je crois bien que oui..."

Maintenant qu'il se tenait un peu plus loin de moi, je pus reprendre mes esprits. Heureusement pour nous deux l'obscurité masquait la rougeur de nos visages et nos yeux enfiévrés.

"Vous avait été parfait, ne vous en faites pas."

chose surprenante, cette avalanche de compliments me fit plaisir mais me mit un peu aussi mal à l'aise et je ne pus que sourire avant de me laisser entraîner.

"Nul doute qu'il nous faille préparer quelque chose mais je pense pas que rester toute la nuit ici soit décent. La bienséance ne le permet pas, une homme et une femme doivent être unis pour être sous le même toit non ? Et puis, j'aimerai avoir le temps de remercier vos parents, je ne voudrais pas paraître impolie..."

Je m'installai confortablement.

"Je vous écoute Paladin mais comment pensez-vous ébruiter cela ?"

Je me dis soudain qu'il valait mieux ne rien dire de cet arrangement à nos compagnons. Inconsciemment, quelque chose me disait que j'aurais sûrement besoin d'eux. Pendant ce temps à la salle de réception. Sita hocha la tête et se leva pour demander la permission de raccompagner Dame Aurea. Ses parents ne furent nullement choqués, son intervention pour Dame Cybelle encore dans les mémoires. Bahal, Gaël et Jörg en profitèrent aussi pour prendre congé de leur hôte non sans les avoir longuement remerciés. Les salutations faites, Sita offrit son bras à Aurea et chuchota.

"Je croyais que c'étaient là des excuses de petite fille... Quel dommage..."

Un sourire satisfait aux lèvres, il entraîna la petite troupe.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Mar 31 Mai - 10:08

Bon sang de bois. Il se passait quoi là. J'avais l'impression d'être en feu. Le gout de ses lèvres , la douceur de sa peau....Je ....Jamais je n'avais ressenti pareil chose. Le simple fait qu'elle soit là, assit juste à mes cotés faisait battre bien vite mon cœur. J'en fus presque déçu qu'elle ne reste pas dormir. Mais elle avait entièrement raison.

"Euh.....Pour commencer, nous devrions nous appeler par nos prénoms. D'ailleurs le votre est charmant , Lino. Ensuite, avez vous des "particularités " vis à vis de votre anatomie ?? Je veux dire par là, grain de beauté ou autre...Et puis , nous devons chercher à être le maximum ensemble. "

Là dessus pas de problème. Je sentais tout au fond de moi que je ne devrais pas me forcer pour ça. Pour le reste non plus d'ailleurs. Mais j'aurai surement plus de mal à me retenir. Je sentais encore ses mains sur mes épaules et j'en frissonnai encore.

"Nous devons  connaître un maximum de chose l'un de l'autre. Petites habitudes ....etc....Pour ce qui est d'ébruiter la chose, je pense qu'il vaut mieux ne rien préparer. Nous trouverons bien un moment où nous pourrons faire semblant de croire que nous sommes seuls et je vous volerai un baiser ou deux.....Ainsi nous serons "pris" sur le fait et cela paraîtra plus "naturel".

Un baiser ou deux ou trois...Cela aussi était nouveau. J'y avais pris gout . Un seul baiser et voilà que....Il fallait que je me calme. Tout ça n'était qu'un marché entre nous. Nous passâmes une  partie de la nuit à discuter de nous. Ce fut fort agréable et lorsqu'elle décida de prendre congé , je trouvais ma demeure froide et bien vide. J'aimais sa compagnie. Et peut être même bien que je l'aimais tout court. Car ce que je ressentais pour Lino était tout sauf de l'amitié . Cela au moins j'en étais sur.

De l'autre coté du domaine Auréa elle avait prit le bras de Sita tout en faisant une petite mine de voir la troupe les accompagner.

"Chevalier, je n'en demandais pas tant. Votre seule présence m'aurait suffise. Quel dommage en effet. "

La petite troupe arriva enfin devant sa demeure . Les trois compères s’excusèrent auprès  d'Auréa ,prétextant une dure journée pour aller se coucher, le but étant de laisser Sita seul avec Auréa. Auréa pouffa de rire en les regardant partir.

"Et bien chevalier Sita.....Vous remercierez vos amis pour moi. Et de vous répéter que je ne veux pas d'un prétendant."

Auréa fit un petit sourire malin en voyant la tête de Sita avant d'ajouter.

"Je préférerai nettement un preux chevalier qui fasse rêver sa dame ou.... Lui donne l'impression qu'elle est une petite fille entre ses bras.Enfin, quand je dis preux, pas trop non plus. Vous en pensez quoi chevalier Sita??"

C'est alors qu’apparut le chevalier Michiyo à la grande surprise d'Auréa.

"Lino?? Je vous croyais....Mon frère n'est décidément qu'un idiot."

Auréa rougit soudain en pensant que ses paroles venaient de la trahir . Elle se retourna vers Sita en pouffant de rire.

"Chevalier Sita, je dois vous donner congé . J'ai une petite discussion à avoir avec le chevalier Michiyo. Aprés quoi une bonne nuit de sommeil nous fera du bien. Mais laissez moi vous remercier pour votre compagnie fort agréable. "

Auréa se pencha sur Sita et lui déposa un doux baiser de chaque coté de ses joues. Elle en profita pour lui susurrer à l'oreille.

"Faites de doux rêves , preux chevalier. "

Puis elle se retourna et invita Lino à entrer, un autre petit sourire malin aux lèvres.


Dernière édition par Edwin Westfall le Jeu 2 Juin - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Mer 1 Juin - 16:12

Je l'écoutai et ne pus retenir de petits sourires à certaines de ses paroles. Nous nous dévoilâmes un peu plus mais j'espérais en mon fort intérieur ne pas tout mélanger. En y réfléchissant bien et en manoeuvrant habilement, une erreur pouvait passer pour une conséquence d'un émoi mais plusieurs... Le temps nous échappa et ce fut presque à regret que je pris congé. Il était maintenant trop tard pour saluer nos hôtes mais quelque chose me disait que Cybelle n'avait pas du rejoindre leur table. On avait donc du en déduire que je me trouvais en sa compagnie. Je gagnai la demeure d'Aurea et quelle ne fut pas ma surprise lorsque je surpris la jeune demoiselle, seule en compagnie de Sita. Voilà une relation qu'il me faudrait surveiller mais chaque chose en son temps.


Pendant ce temps, près de la demeure de la plus jeune soeur Westfall.

"Malheureusement Gente Dame, je ne contrôle point mes compagnons. Ils sont joueurs voyez-vous ?"

Il salua ses frères d'armes puis se tourna vers Aurea. Elle jouait avec lui, c'était une choses certaine mais Sita devait redoubler de prudence. Un brin de malice apparut sur son visage aux paroles de la jeune femme, il allait lui répondre lorsque Lino arriva. Il eut un rire satisfait de ne pas avoir à répondre et ne manqua pas d'entendre les paroles de la jeune femme sur l'idiotie de son frère. À méditer.

Quelle ne fut ma surprise aux paroles d'Aurea. Commençant à connaître un peu la jeune femme, je me doutai bien que ces paroles n'étaient pas fortuites. Devais-je en déduire qu'elle nous avait surpris, espionné ? Pour sûre, j'allais être rapidement fixée. Je les laissai se dire au revoir. Sita salua Lino et fut un instant désarçonné par les deux bises de la jeune femme. Ses mots le firent frémir et lui fit un baise-main.

"Que votre nuit soit douce Dame Aurea."

Sita s'éclipsa alors non sans m'avoir fait un clin d'oeil. Une chose était sûre pour lui, la nuit allait être courte pour moi. Je lui souris puis disparus à l'intérieur de la demeure.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Jeu 2 Juin - 13:32

Auréa devança Lino et fila droit à la cuisine leur préparer deux thé et quelques petits gâteaux . Elle revint au salon avec le tout avant de s’asseoir en face de Lino.

"Bien! Nous voilà parées pour un petit moment. Je vous doit des explications puisque je me suis vendue. Oui je vous ai vu tous les deux sur le balcon. Ce .....n'était pas vraiment prévu mais je vous ai vu partir et j'ai pensé que peut être vous aviez eu une altercation avec Cybelle et que.....Je sais c'est ridicule , vous êtes un chevalier et n'avez besoin d'aucune aide pour vous défendre mais....Solidarité féminine disons . Maintenant je ne vous cacherai pas ma joie lorsque je vous....Puis je vous appelez par votre prénom chevalier??"

Lino acquiesçant, Auréa eut un petit sourire avant de continuer.

"Je disais donc, Lino, que j'étais en joie de vous voir avec mon frère. Je ne cacherai pas non plus que je n'aime pas Cybelle. Je ne sais si elle a de réels sentiments pour Ed mais une chose est sure c'est que son mariage avec lui serait pour elle une merveilleuse affaire. Je crois même bien qu'elle a des vues sur le domaine. Quand à Edwin, il fait une proie de choix. Mon frère n'a que peu voir pas du tout fréquenter la gente féminine. Et nous savons toutes les deux qu'il est facile de faire tourner la tête d'un homme. Prenez garde à Cybelle, elle essaiera pour sur d'utiliser ses charmes sur Edwin. "

Auréa pouffa de rire.

"Maintenant , aucun doute qu'avec toi , elle va se casser les dents et c'est tant mieux. Lino, vous auriez pu me le dire. Je ne suis pas votre ennemi, bien au contraire. Je ne veux que le bonheur de mon frère et je pense que vous êtes la femme parfaite pour lui. Je pense que tu peux également compter sur le soutien d'Ambre. Par contre , attends toi à ce que ce soit un peu plus "tendu" avec mère. Elle veut une femme qui fasse rester son mari à la maison ou dans ce cas présent, au domaine. Elle désire les marier et avoir des petits enfants. Je ne sais pas ce que vous envisager par la suite mais voilà...D'ailleurs Mère ne croit pas en l'histoire d'Edwin et pense qu'il lui raconte des histoires pour qu'elle oublie ses projets pour lui. Mais c'est peine perdue pour Edwin.Elle a juré qu'elle le marierait avant qu'il ne reparte . De gré ou de force . Et à ce propos, je ne devrais pas te le dire mais elle va faire donner un bal en son honneur où, comme par hasard, bon nombres de jeunes femmes y sont invitées."

Auréa croqua un petit gâteau tout en sirotant sa tasse de thé.

"Si je te le dis, c'est parce que je t'aime bien Lino. Et , au risque de me répéter, j'adorerai t'avoir pour belle sœur. Je pense que vous devriez "ébruiter " la chose sans tarder. Cela va surement faire tiquer mère et la faire réfléchir mais elle ne s'opposera pas , je pense, au choix de son fils. Elle aussi ne veut que son bonheur. Tu n'évitera surement pas le bal mais au moins ce sera clair. Vous êtes ensemble. Mais dis moi, pour Edwin??? Comment ce comporte il?? Est il attentionné?? S'il fait des faux pas , il faut l'excuser. Le pauvre chou n'ait pas "habitué". Comment vous êtes vous rencontrés?? Un coup de foudre ou...???"

Auréa pouffa de rire.

"Pardonne moi Lino, mais j'aime tout savoir sur mon benêt de frère.Je dois avoir l'air d'une petite fille bien curieuse. C'est qu'il est trop souvent absent de la maison et ses trop peu nombreuses visites sont des plus courtes. Mais je parle , je parle et....Mais au fait, la petite "troupe" est au courant?? Oh, en parlant de troupe, quel genre d'homme est le chevalier Sita??"

Auréa rougit soudain en se rendant compte de ce qu'elle venait de demander à Lino.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   Ven 3 Juin - 13:55

Je pris place et l'attendis sagement. Cette petite avait de la ressource mais il fallait avouer que même si elle était la soeur du Paladin, je ne pouvais me permettre d'être familière ni trop explicite pour l'instant. Lorsqu'elle revint, je la remerciai d'un signe de tête. Je luttais contre le sommeil mais je voulais être polie envers mon hôtesse. Je la laissais tout déballer opinant du chef parfois. Elle savait juger les gens, c'était un don précieux. Je tiquai légèrement lorsqu'elle révéla le plan de Dame Westfall. Vraiment ? Marier son fils par la force ? Je fus surprise mais ne fis aucun commentaire. Pourtant cette révélation me pinça le coeur et mon esprit vagabonda, empruntant des sentiers farfelus où j'enlevai le Paladin sur mon fidèle destrier. C'en était assez drôle mais aucun son ne franchit mes lèvres. Au constat sur son état de petite fille curieuse, j'eus un petit sourire.

"Comme je vous l'ai dit auparavant Dame Aurea, certaines choses se méritent. Quant à Sita, sachez deux choses à son propos. La première, c'est un homme bien. La seconde, je ne tolèrerai pas que l'on se joue de lui."

Il n'y avait aucune menace dans mes propos, non, juste un simple constat. Je venais de finir mon thé et étouffai un bâillement.

"Veuillez me pardonner Dame Aurea mais il se fait tard et je ne suis pas une personne très bavarde. J'ai besoin de temps pour savoir à  qui me fier. N'en prenez nul ombrage, je vous prie. Je vous souhaite une douce nuit."

Je me levai et lui offris une jolie révérence avant de gagner ma chambre. J'ôtai cette magnifique robe et la suspendis soigneusement avant de me rafraîchir. Passant une tenue légère pour la nuit, je me glissai ensuite avec plaisir entre les draps soyeux.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Domaine Westfall.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Domaine Westfall.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Domaine de Saladdin
» [Quartier Uchiha] Domaine du Cygne
» Visite au Domaine Uchiha
» Domaine d'Azura
» Domaine de Shiva !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Quartiers Résidentiels-
Sauter vers: