Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une arrivée en fanfare.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Une arrivée en fanfare.    Mer 25 Mai - 18:00

Nous y étions enfin. Toute notre petite troupe allait pouvoir souffler un peu.Le fait est qu'Olve et Lizzy soit avec nous nous avait bien aidé pour franchir les hautes murailles qui garder le nord. Grace à eux, franchir l'avant poste n'avait été qu'une simple formalité. Par contre votre serviteur avait beaucoup moins apprécier qu'on envoie un message pour annoncer leur arrivée. Et pour cause....Enfin bref. Nous avions été accueilli à bras ouverts. Et après avoir rencontré les principaux dirigeants de la résistance et fait un long résumé de la situation de ce qui se passait derrière les murailles , nous avions reçu nos nouvelles affectations.

Et ce n'était pas vraiment pour me plaire. Certes , notre petit groupe n'avait pas été disloqué , mais en tant que paladin, on m'avait donné un poste de gradé qui ne me plaisait pas du tout. J'aurai préféré mille fois rester comme avant, à la place de quoi j'allais devoir donner des ordres et certainement courir dans tous les sens . La seule chose qui me plaisait là dedans, c'est que j'allais jouir d'une petit chambre bien à moi. Enfin.....A vrai dire , je n'allais pas en jouir bien longtemps. Tous les "soldats" étant logés à la même enseigne, il n'y avait pas de place rien que pour le chevalier Michiyo. Et la savoir au milieu d'un tas d'hommes me rendait.......Jaloux?? Je ne sais pas si c'était vraiment le terme puisque je n'avais jamais ressenti ça avant . Toujours est il que j'avais donc fait affecté ma petite chambrée au chevalier Michiyo. Elle avait droit à un peu d'intimité. C'est l'excuse que je donnais du moins. Et tant pis si certains y verraient tout autre chose . Ceci fait,on nous amena au réfectoire pour y prendre un repas copieux. Je loue ma déesse de faire en sorte qu'il fut vide. Je ne vous dit pas la honte que j'aurai eu, car c'est bien là que les ennuis me retrouvèrent.

Nous mangions tranquillement lorsqu'un homme soigneusement habillé viens me parler. Il s'inclina devant moi .

"Sir Westfall....Dame Westfall demande à vous voir sur le champs. "

Je faillis m'étrangler avec mon pain. Ben voilà....Le coup du message. Je savais bien que ma liberté allait être de courte durée mais là....Je soupirai avant de lui répondre.

"Dites à dame Westfall que je suis occupé et qu'elle me verra plus tard. "

Le serviteur me regarda hébété avec la tête d'une personne qui vient de voir un fantôme. Il s'inclina à nouveau avant de reprendre.

"Euh euh.... Permettez moi d'insister Sir. Dame Westfall n'a pas l'habitude d'attendre. Il vaudrait mieux que..."

Je lui coupais la chique .

"Et bien dites à dame Westfall que vous ne m'avez pas trouvé , que je suis en surveillance sur le rempart ou tout ce que vous voulez , mais je ne suis pas disposé à la voir maintenant. "

Le serviteur maugréa et marmonna dans sa barbe.

"Inutile de vous dire , Sir, qu'elle ne va pas apprécier."

Je fis un petit oui de la tête , un petit sourire aux lèvres , laissant le serviteur partir. J'allais encore pouvoir soufflé un peu. Et bien je m'étais RADICALEMENT trompé. Quelle ne fut pas ma surprise en entendant la voix de ma mère . Je savais qu'elle serait pressé de me voir mais à ce point.

"Com....Comment ça pas là?? Comment ça sur les remparts?? On m'avait assuré qu'il..."

C'est à ce moment là que je vis apparaître une charmante jeune fille que je reconnu comme ma sœur Auréa. Diable qu'elle avait bien changé. La petite peste de mon enfance était devenu une bien jolie femme.

"Roooooo le vilain. Mère , Edwin est ici. "

En fin de compte pas tant que ça. Grillé!! J'étais grillé. Et ce qui devait arrivé arriva. Ma mère débarqua en trompe suivit de mon autre sœur Ambre.J'allais en prendre pour mon grade.
Elle s'arrêta cependant en me voyant . Il faut dire que moi aussi j'avais pas mal changé depuis mes quinze ans où j'avais fui le cocon familial.Mais ma "trêve " fut de bien courte durée.

"Mon fils!! Je vous tiens enfin!! Comment se fait il que vous êtes revenu depuis vingt quatre heures et que c'est moi qui suis obligé de venir vous trouver?? J'attends Edwin!!"

"Mère, je ne suis plus un enfant. De plus je me dois à mon rang de paladin. "

"Je le vois bien que vous n'êtes plus un enfant . Vous êtes un homme maintenant. Et encore célibataire à ce que j'ai cru comprendre. Mais vous êtes et resterez toujours mon fils avant tout autre chose. "

Dieu que j'aurai mieux fait de rester de l'autre coté. Je me levais et me pliais au protocole.

"Mère, je suis heureux de vous revoir. "

Avant que je ne puisse finir elle m'attrapa dans ses bras pour m'embrasser sur les deux joues.

" Vous nous avez manqué mon fils. et pas qu'à moi. Votre père vous attend également avec une certaine impatience.Je ne vous présente pas vos sœurs. Je suis sur que vous les avez reconnu bien qu'elles aient changé en votre trop longue Absence. Ah il y a aussi votre amie d'enfance . Elle sera ravie de voir au combien vous êtes devenu un homme . Très beau de surcroît.  "

Et voilà. C'était reparti comme en l'an quarante. J'étais à peine rentré qu'elle voulait déjà me marier.Cela avait le don de m’exaspérer.Alors, allez savoir pourquoi il me vint cette idée saugrenue.

"Mère, vous n'allez pas déjà recommencer....Je suis à peine revenu que...Et puis de toute façon mon cœur est prit. Et je n'épouserai personne d'autre que celle que j'ai choisi.  "

Visiblement cela lui fit un choc. A mes deux sœurs aussi qui me regardèrent, un petit sourire malicieux aux lèvres qui ne présageait rien de bon pour la suite.D'ailleurs Auréa se mit à me tourner autour pour mieux me questionner.

"C'est qui?? Je la connais?? Elle est comment?? On peut la voir??"

"Auréa voyons!!! Nous discuterons de tout cela à la maison. A ce propos mon fils, j'ai fais porter vos affaires dans votre chambre . Elle est toujours là à vous attendre. "

Là ce fut moi qui fut estomaqué. Auréa elle , aillant aperçue Le chevalier Michiyo se mit à la détailler plus précisément.

"Mais mère....Je suis un paladin et en temps que tel je me dois d'être avec mes frères d'armes ici présents. "

"Que nenni!! Je n'entends rien à vos propos. Vous êtes un Westfall de haute lignée, vous vous devez à vos devoirs de noble. Il serait tant d'y penser . Vous êtes en age de reprendre le domaine , de vous marier et d'avoir des héritiers. D'ailleurs à ce propos , je serai enchantée de rencontrer celle qui a prise le cœur de mon fils.Si elle existe... Quand à vos frères d'armes, je suis sur qu'ils comprendront. "

Misère de misère....Pourquoi étais je revenu....Mais je n' avais pas encore fini d'être surpris.
Ma "petite "  sœur se mit à chuchoter à l'oreille de notre mère qui la regarda d'un drôle d'air avant d'ajouter.

"Ma fille vous m'étonnerez toujours. Mais je dois bien vous avouez que vous avez certainement raison . Aussi..."

Elle se retourna vers moi et son petit sourire me fit froid dans le dos.

"Mon fils, vous savez comme je vous aime ...."

Ola ....ça commençait mal....Très mal!!

"Je ne voudrais en rien vous séparer de vos frères d'armes ici présent. Et puisqu'ils sont vos frères, ils font "un peu" partie de la famille. Nous avons largement la place pour les accueillir au manoir. Ils y seront bien mieux que dans le "baraquement" qui tient lieu de dortoir pour les soldats. Quant à leurs "obligations ", je suis sur qu'ils ont droit à un peu de repos bien mérité tout comme vous, mon fils. Je verrai cela avec le commandant de la garde. Il me doit bien ce menu service. Et puis cela nous évitera de vous courir après. La question étant réglée..."

Je vis alors ma mère faire la plus ravissante des courbettes devant mes compagnons d'armes.

"Messires les chevaliers, ce sera un honneur pour moi de vous recevoir dans mon humble demeure. Je vous y invite sur le champs où un excellent repas nous y attend. Si vous voulez bien vous donnez la peine de nous accompagniez...Ne vous embêtez pas avec vos bagages, mon personnel sera fier de s'en occuper. Mon fils...."

Ma mère me prit par le bras devant mes compagnons d'armes médusés auxquels je fis un sourire désemparé.C'était encore pire que ce que j'avais imaginé. Auréa elle , avait déjà "sautée" sur le chevalier Michiyo qui visiblement devait se demander dans quelle famille de dingue elle était tombée.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Une arrivée en fanfare.    Mer 25 Mai - 18:20

Enfin nous étions rentrés. J'avais eu le temps de faire une brève connaissance de nos deux nouveaux compagnons et surtout j'avais été mis au fait de ce que la guérisseuse avait fait pour moi. Je lui étais redevable et cela me faisait plaisir car sa compagnie était d'une fraîcheur apaisante. Une fois sur place, nous nous séparions après avoir pris nos nouvelles affectations. Je filai rassurer mes parents et revoir tous nos amis. Ce fut bref mais aussi bénéfique d'un côté que de l'autre. De plus, je savais que l'on aurait bientôt un peu plus de repos et que je pourrais revenir les voir. Toutefois, j'emmenai avec moi mon compagnon de toujours, Syghiss.

Fait étrange, se retrouver tous ensemble dans ce qui ressemblait à une ruche nous galvanisait. Nous étions fin prêts à retourner sur le front mais nos supérieurs, plus sages, freinèrent nos élans. Pour notre plus grand soulagement, nous restions ensemble et je fus surprise que l'on me déniche une chambre personnelle. J'appris un peu après que je devais cette chance à notre Paladin. Il me faudrait le remercier car j'appréciais.

Un bon repas en serait l'excellente occasion mais le Destin avait d'autres projets. Nous venions tout juste de commencer qu'une scène surréaliste se déroula sous nos yeux. Spectateurs incrédules, nous dûmes nous retenir de rire. Toutefois lorsque l'on comprit à quelle caste appartenait réellement notre Paladin, il gagna encore plus notre estime. Il n'avait jamais rien montré de cela et était toujours resté à notre hauteur. Lorsqu'il révéla que son coeur était pris, le mien rata un battement et Jörg me fila un coup de coude. Aussitôt, je lui écrasai le pied et croisant le regard de la plus jeune des soeurs de notre paladin, je ne fus pas sûre que notre échange passa inaperçu.

Lorsque la mère de Paladin nous salua, nous nous levâmes et firent de même, très respectueusement. Les gars furent ravis de cette invitation moi, je me sentis soudain très mal à l'aise. Etait-ce la révélation du Paladin ? Le fait d'aller chez lui, dans son intimité, de rencontrer sa famille. Ce coup-ci, le tissu ne cacha pas ma rougeur et je détournais la tête, mine de rien. Mes comparses étouffèrent un rire alors que Dame Westfall entraînait Sir Westfall junior. Quant à moi, mes craintes furent renforcées quand la plus jeune des soeurs m'entraîna à son tour. Quelque chose me tordait les entrailles. J'étais persuadée que nous allions au devant de soucis. Mais je n'avais pas le choix et nous prîmes la route.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une arrivée en fanfare.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Fanfare, intrigue at sign ups for Haiti election
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Bastion de la résistance-
Sauter vers: