Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un frère d'armes inattendu.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Un frère d'armes inattendu.....   Mer 21 Oct - 13:02

C'est ici, je pense, que tout devait commencer. Du moins pour moi. J'allais faire une rencontre qui allait bouleversé ma vie, bien que je ne le sache point encore. Cela faisait des mois maintenant que j'errai à travers les terres du royaume à la recherche de survivants de mon ordre. Mais j'aurai du me douter que, tout comme ma commanderie, les autres avaient été également attaqué. Je n'avais trouvé , jusqu'à maintenant , que ruines et cendres sur mon chemin. Des chevaliers du crépuscule, pas la moindre trace. Pour peu, on aurait pu croire qu'ils n'avaient jamais existé. Et que dire des petits villages ,pillés,brûlés qu'avaient laissé les envahisseurs sur leur passage.J'en avais bien occis quelques uns mais c'était une goutte d'eau dans l'océan . Et surtout je mettais aperçu que seul mes actions étaient bien limitées.Aussi fallait il à tous prix que je retrouve mes semblables . Mais je commençais sérieusement à croire que j'allais devoir rejoindre les forces du nord . Je mettais promis avant de visiter les terres du sud où mon maître d'armes m'avait parlé d'une plus grande commanderie. Hélas, trois fois hélas......Celle ci comme les autres avait subi les assauts des envahisseurs et là aussi je n'avais trouvé que des cadavres. Après les avoir enterrés , tache peu ragoutante, je mettais promis de les venger. Mais chaque chose en son temps. Pour l'instant je devais me cacher, et la forêt était ce qu'il y avait de mieux pour passer inaperçu. cela faisait maintenant trois jours que j'y voyageais.
Cette journée ci avait plutôt bien commencé. Moi qui ne suis pas un fin tireur à l'arc, noté que je me débrouille très bien pour abattre un homme, j'avais réussi à pourfendre d'une de mes flèches un lapin. Je m'en pourléchais déjà les babines. Je l'avais mit à cuire à la broche lorsqu'une autre odeur me dérangea les narines. La mienne à vrai dire. Trois jours que je n'avais pas pris un bon bain. La rivière étant tout proche, je me dis qu'un petit saut m'y serait des plus salutaire. Et oui, ça c'était certainement du à mon éducation de noble et surtout à ma mère , mais je tenais à avoir une hygiène irréprochable. Le lapin n'en étant qu'à ses débuts de cuisson , j'en profitais donc pour me désaper rapidement, ne laissant que mon boxer et plongeais dans l'eau froide. Maintenant, n'allez pas me prendre pour un nouveau né. Je savais comment ce monde était impitoyable, aussi je gardais toujours un poignard attaché dans son étui à ma jambe droite, même dans ces moments là. Et surtout dans ces moments là. Bien m'en fit d'ailleurs.
Alors que je sifflotais dans l'eau froide , profitant des rayons du soleil pour réchauffer mes épaules, j'entendis un petit bruit discret. Je pensais d'abord à pupuce qui revenait surement de sa chasse, lorsque j'entendis des voix. Là le doute ne m'étais plus permis, et je me retournais juste à temps pour voir une bande de drôle d'individus autour de mon lapin. Enfin presque tous. Un, ou plutôt une, s’intéressait visiblement plus à mes affaires. Mais ce qui attira mon attention fut les armoiries sur son écusson. Celles des chevaliers de l'ordre du crépuscule. Pour un peu j'en aurai sauté de joie . Sauf que je n'avais jamais entendu parler d'un chevalier féminin. Ne crois pas que je sois du style macho, mais comment une dame aurait elle pu résister à nos entraînements physiques......De plus , le bas de son visage était masqué par un fin voile. Non!! Cela sentait l'arnaque à plein nez. J'avais sans nul doute affaire à une bande de pillards qui avaient du détrousser mes frères morts au combat. Et ça....Toujours est il que j'avais laissé mon marteau sur la berge et que visiblement cette donzelle s'y intéressait. Sans doute cherchait elle à évaluer le prix qu'elle pourrait en tirer. Mais si elle croyait me détrousser aussi facilement, elle allait tomber sur un os.Je me rapprochais tranquillement de la berge tout en la hélant.

"Tient donc!! Mais en voilà une bonne surprise.....Justement je trouvais l'eau un peu froide. Mais je suis sur qu'à nous deux nous pourrions nous réchauffer. "

bien sur je ne pensais pas pas une louche de ce que je disais. Le tout était de la distraire pour qu'elle ne voit pas mon geste venir. Je tapais l'eau de ma main juste à coté de ma cuisse comme pour l'inviter à me rejoindre alors qu'en fait je glissais celle ci pour mieux attraper mon poignard. Je n'étais peu être pas doué à l'arc mais quand il s'agissait de lancer un couteau je ne manquais jamais ma cible.D'ailleurs ce dernier filait maintenant droit vers sa cible. Sauf que la diablesse avait visiblement prévue mon geste. Elle fit un petit pas de coté et mon couteau finit planté dans l'arbre juste derrière elle. Je profitais qu'elle le regardait pour bondir et saisir mon marteau de guerre et.......me prendre au passage un formidable coup de pied en pleine poitrine qui me repoussa direct d'où je venais. La douleur aurait du me couper le souffle si ce n'était que j'y étais entraîné et que mon orgueil blessé me fit me relever aussitôt. Là s'en était trop. Finalement j'allais peu être pouvoir m'amuser un peu. Je la défiais du regard avant de lui faire un petit sourire ironique.

"Bien!! Maintenant que les présentations sont faites, pouvons nous passer aux choses sérieuses??Je vous mets tous au défi de me battre. A moins bien sur que vous ne vous sentiez de taille à me battre toute seule pendant que vos compères se vengent sur mon lapin. Après tout, ce ne devrait pas être si dur que cela. Je suis presque nu et peu armé. A vous de voir. "

J'avançais une nouvelle fois sauf qu'au lieu de sortir tranquillement de l'eau , à la dernière seconde je saisis une branche basse d'un arbre et m'en servit, aidé de ma force, pour me propulser sur la berge . Si je pensais la surprendre j'en fus pour mes frais. Elle me toisa à son tour les mains sur ses sabres , prête à en découdre. Visiblement j'avais du la sous estimer. Mais cela n'ajouterait rien qu'un peu de pigment au combat. J'écartais légèrement mes jambes pour assurer mes appuis et posais négligemment la tête de mon marteau dans la paume de ma main gauche.

"Et bien, qu'attendez vous?? A moins que vous ne préférez que nous finissions cela sous une bonne couverture...."

Là encore je n'en pensais pas un mot. Le seul but était de l'énerver. Un guerrier énervé perdait plus vite ses moyens. Et mon petit doigt me disait que j'allais en avoir besoin.Cependant quelque chose m'intriguer. Les autres auraient du se regrouper à ses cotés, à la place de quoi ils se marraient comme des baleines. Mais leur tour viendrait . Et comme le proverbe le dit, rirait bien qui rirait le dernier.


Dernière édition par Edwin Westfall le Ven 6 Nov - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Mer 21 Oct - 15:20

Cela faisait des jours et des jours que nous arpentions ces terres désolées. Partout les mêmes scènes d'horreur se répétaient inlassablement et chose inattendue, nos estomacs avaient fini par s'y habituer. L'entraînement reçu ne nous avait pas préparés à un tel déferlement de cruauté et de barbarie. Savoir les miens en sécurité était la seule chose qui recouvrait mon coeur d'un baume apaisant, enfin si l'on pouvait dire.  Nous avions occis certains de nos ennemis mais cela me semblait ridiculement inutile. Pourtant nous étions cinq mais eux en face combien étaient-ils donc ? Après une longue marche, je décidais qu'il était temps de prendre un peu de repos. Nous ne tardions guère à tomber sur un point d'eau qui malheureusement était déjà occupé. Nous restions un moment cachés à observer l'homme qui semble-t-il ne devait pas avoir toute sa tête ou alors… La prudence s'imposait mais je mis en place une stratégie découverte. Nous étions maintenant bien en vue et pendant que mes compagnons se plaçaient, j'en profitai pour jeter un oeil aux affaires de l'imprudent qui se baignait nu. Cela ne présageait rien de bon avec toute l'horreur que traversait notre pays. Du bout de mes lames, je fouillai le tas et fronçai les sourcils. Une armure noire, un bouclier avec des armoiries qui m'étaient chères et un tas de frusques visiblement pas lavées depuis des lustres. Je ne pus réprimer un grondement de mécontentement. Cette armure était celle d'un paladin et l'homme bien trop jeune. Il y avait quelque chose d'illogique dans tout cela. L'ennemi avait-il osé nous copier pour mieux approcher nos survivants. Une colère sans nom commença à sourdre en moi et mon âme cria vengeance. Ils ne respectaient rien, ni personne et je pouvais sentir le goût du sang au fond de ma gorge.

Je tournais la tête vers lui à ses paroles mais n'en tint nullement compte. J'étais rompue à ce genre de commentaires et son geste ne m'échappa point. Un petit déplacement et je pus entendre le sifflement du couteau avant qu'il ne se fiche dans un tronc derrière moi. Voilà qui était on ne peut plus clair. Heureusement que l'entraînement acquis avait développé de nombreux réflexes car sinon, je me serai vidée de mon sang. A nouveau, il bougea certainement pour récupérer son arme. Tous mes muscles se bandèrent et mon pied décrivit un arc de cercle avant de l'atteindre en plein plexus après qu'il eut bondi. Je grimaçai sous le tissus. J'avais eu l'impression de frapper une roche. Mon équilibre repris, je sortis aussitôt mes lames, mes compagnons s'écartant et riant lorsque l'énergumène jaillit comme un diable de sa boite. Combien de fois leur avais-je dit qu'il ne fallait pas se fier aux apparences ? De ne jamais sous-estimer un adversaire ? Des têtus ceux-là mais ils étaient à présent mes seuls amis. A nouveau, je ne relevai pas ses dires et l'apostrophai.


"Où as-tu eu ce bouclier, misérable ? Quelle dépouille as-tu profané ? Tu vas payer pour ça !"

Je n'attendais pas de vaines explications, seulement la vérité et mieux valait qu'elle me parvienne rapidement. Soit cet homme était fou, soit il savait se battre car à part son marteau, il était pour ainsi dire nu et on voyait bien qu'il avait suivi un entraînement. Tout comme ses chiens qui avaient osé envahir notre royaume et tuer tant des nôtres. A nouveau il tentait de m'atteindre mais ce fut peine perdue. N'obtenant pas de réponse, j'attaquai sans avoir vraiment attendue. Non je voulais en finir, venger encore et encore mon mentor jusqu'à plus soif. Je disparus brusquement pour réapparaître derrière lui. Une lame devant moi en défense, je m'accroupis, la seconde lame visant ses les tendons qui reliaient ces pieds à ses jambes. Le tout en tournoyant sur moi-même. Je ne portais pas mon armure entière et me trouvai donc bien plus agile qu'on ne pouvait le penser.



La vengeance par le sang


Dernière édition par Michiyo Lino le Sam 24 Oct - 10:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Jeu 22 Oct - 19:49

Hein?? Elle me racontait quoi là la donzelle.....Quelle dépouille j'avais profané??? Mais elle se foutait de moi. L’hôpital qui se moquait de la charité. Elle pensait que j'allais gober ses dires??Payer pour ça?? qu'elle approche, je rends la monnaie!! D'ailleurs j'allais lui en touché un mot.

" Dis donc la donzelle, me prendrais tu pour un lapin de six semain...."

Là j'en restais baba. Elle était passée où?? Je compris immédiatement en sentant un souffle d'air dans mon dos. Mes réflexes de paladin me sauvèrent.Je fis rapidement une pirouette vers l'avant , sentant l'acier mordre légèrement mon mollet droit. J’atterris juste à coté de mon bouclier que je pris aussitôt tout en me relevant. Je regardais mon mollet qui saignait un peu. Mince....C'était passé à deux doigts. Bien fait pour moi.
En tous cas , maintenant je savais à quoi m'en tenir. Dire que j'avais eu , un instant, l'espoir fou qu'elle fasse réellement parti des chevaliers de mon ordre. Et si j'en avais douté , maintenant j'étais sur qu'elle n'était rien d'autre qu'une scélérate !!Quel chevalier attaquerait ainsi par derrière son adversaire. Et ce voile...J'aurai du m'en méfier. Par contre son pouvoir....Je me demandais finalement si elle était bien humaine ou si il s'agissait là d'un de ses démons d'envahisseurs. J'en avais vu des plus bizarre. Mais du coup, elle devenait dangereuse. Il fallait que je lui règle son compte au plus vite.Et ne dit on pas que la meilleure défense reste l'attaque...Mais avant, qu'elle sache donc à qui elle a affaire vu que c'est ce qu'elle désire. Je frappais mon bouclier de mon marteau avant de lever ce dernier vers le ciel.

"Isthar ma déesse. Donne à ton paladin la force et la foi de punir ses mécréants. "

Comme maintenant presque à chaque fois, mon marteau s'embrasa . Il vira au rouge carmin alors que des langues de flammes couraient sur mon bras vengeur. Je chargeais la donzelle sur le champs. Elle était visiblement sous le choc car elle en oublia de se téléporter et j'en profitais pour lui asséner un coup qui aurait assommer un éléphant.Mais la donzelle se reprit juste à temps en bloquant mon marteau de ses deux sabres ; coinçant ce dernier entre ses deux lames . mais j'avais plus d'un tour dans mon sac. Je lui fis un sourire ravageur avant de faire un quart de tour et de lui mettre un bon coup de bouclier qui l'envoya les quatre fers en l'air. Elle retomba sur son postérieur. Elle avait moins fière allure. Je la toisais à nouveau.

"Relève toi. J'ai un honneur moi!! Je ne frappe pas un adversaire dans le dos ou au sol. Dépèche toi qu'on en finisse. "

C'est alors que j'entendis les murmures. Je me doutais bien que les autres finiraient bien vite par se mêler de la partie. Ces genres d'homme ne sont forts qu'en groupe. Seuls, ils pissent dans leur pantalon. Je jetais un coup d’œil discret sur le coté et ce fut à moi d'être étonné.Me faisait quoi la bande d’olibrius??Voilà qu'ils mettaient un genoux au sol comme pour reconnaître leur soumission. Et ils se chamaillaient en plus. C'était quoi le truc?? S'ils croyaient ainsi que j'allais oublier la donzelle....Celle là je ne la lâchais pas des yeux.D'ailleurs , elle semblait soudain bien moins pressée d'en découdre à nouveau. C'est alors que l'autre individu prit la parole.

"Je....Est ce bien le marteau d'Aldin dit main d'or ??"

Je lui répondis d'un signe affirmatif de la tête. Mais comment savait il cela ?? Seul les chevaliers de l'ordre avait accès à notre histoire. Celui sur sa gauche hocha la tête de gauche à droite d'un air incrédule.

"Ce n'est pas possible...Il est trop jeune et le marteau d'Aldin est ...."

"Dans mes mains!! Oserais tu me traiter de menteur ?? Je suis Edwin Westfall, paladin de l'ordre des chevaliers du crépuscule . Et toi, comment connais tu mon marteau??"

"Nous sommes du même ordre que toi.Si tu es ce que tu prétends, tu viens de la commanderie de Klinkarhun. C'est là qu'était gardé la relique. Et celui qui est à la tête de la commanderie s'appelle Thorek, dit Tête de fer tellement il est tétu."

Je le regardais hébété. Mince....Il savait bien trop de chose pour que ce ne soit qu'une coïncidence. Je mettais trompé visiblement sur toute la ligne. Je fis une petite grimace en me remémorant la donzelle au sol. C'est sans doute mes paroles qui l'avaient surprise alors. Je regardais celui qui m'avait parlé en premier.

"Elle aussi??"

Il me répondit oui de la tête tout en pouffant de rire  avant d' ajouter.

"C'est même notre chef. "

Je tendis ma main à la donzelle tout en lui faisant un petit sourire ironique.

"Finalement on dirait bien que je ne t'arracherai pas ton voile aujourd'hui. Nous verrons plutôt ça quand nous serons sous les couvertures...."

elle me fusilla du regard.

"Je plaisantais. Et tu te bats bien pour un chevalier. La prochaine fois vise le cœur plutôt que les tendons."

Allait elle accepter ma main??


Dernière édition par Edwin Westfall le Ven 6 Nov - 17:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Jeu 22 Oct - 20:53

Je sentis tout mon sang quitter mon corps lorsqu'il honora Ishtar puis me raidis de nouveau. A la lumière de tout ce que nous avions pu voir depuis que nous étions sur la route, il était fort possible qu'ils en sachent un peu sur l'Ordre. Aussi malgré le doute qui planait maintenant, je reprenais mes esprits. Il faut dire aussi que son marteau ensorcelé m'impressionna et frappa ma mémoire comme s'il s'agissait d'un véritable coup de poing. Les marteaux de guerre, j'en avais vu plusieurs mais celui-là bien que je le voyais en vrai pour la première fois, je connaissais son histoire. Toutefois un taureau furieux me chargeait maintenant, l'heure n'était plus à la réflexion mais aux réflexes. Salvateurs mais pour combien de temps ? Me deux lames faisaient rempart mais s'il lui venait à l'idée d'insister, elles ne supporteraient pas le traitement. Son sourire enjôleur ne me fit ni chaud ni froid mais je ne pus prévoir le coup suivant. Mes yeux étaient irrémédiablement attirés par le marteau que je voyais maintenant s'éloigner. L'air me manqua quelques secondes sous la violence de l'impact et je chus misérablement sur mon auguste séant. Un bref voile embrouilla ma vision puis tout redevint net. Ces remarques suivantes me laissèrent un goût amer dans la bouche. Il n'avait pas tort mais après avoir vu tous nos compagnons morts et les horreurs commises, j'avais simplement décidé de copier leur frappes. Et puis, je n'étais toujours pas sûre et certaine qu'il soit l'un des nôtres alors ces leçons de morale, je les envoyai balader. Un mouvement me tira de ma torpeur et j'écarquillai les yeux devant ces quatre gaillards genou à terre.

Ce n'était pas possible, je ne venais quand même pas de commettre l'irréparable ? Puis ce que révéla l'intervention de Bahal acheva de me terrasser. Je n'eus même pas la force de me lever pour épargner mes bouts d'armure. Leur échange me parvenait faiblement toute hébétée que j'étais. Je sursautai alors qu'il haussait le ton et dus pâlir encore plus, enfin si c'était possible. Un paladin par Ishtar, un paladin ! En quelques mois, il fallait croire que j'avais oublié mon enseignement et je réprimais des larmes à la pensée de mon mentor. Que devait-il penser de moi là-haut ? Mais le temps n'était pas à l'apitoiement. Je lui lançai un regard noir à son allusion mais son sourire même ironique désarma mon ire. Mon supérieur me tendait la main, je la saisis, le temps de me redresser puis posai à mon tour, genou à terre, tête basse. Mes armes furent déposées à ses pieds. J'avais eu tout le temps de le détailler dans son plus simple appareil. Il donnait l'impression d'être taillé dans la roche comme Sigvald. Je sentis mon ventre se tordre, enfin c'est comme ça que je ressentais la chose et mes joues s'empourprer, heureusement, mon tissus masqua le tout. Je ne fis aucun commentaire à ces propos suivants. D'une le conseil était judicieux et de deux, je n'étais pas habituée à me perdre en palabres.

"Chevalier Michiyo Lino, commanderie de Skaladrak , moi et mes hommes sommes à vos ordres. Pardonnez mon geste, je vous ai pris pour un ennemi. J'en accepterai les conséquences."

Mes quatre gaillards s'étaient relevés et attendaient le verdict. Je n'en menais pas large mais par les temps qui courraient, j'avais bon espoir de ne pas être ostracisée. J'étais maintenant complètement trempée et j'échappais un léger soupir en pensant au labeur qui m'attendait pour nettoyer mon armure.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Lun 26 Oct - 11:38

Je fus soulagé qu'elle accepte ma main pour l'aider à se relever mais fut pris au dépourvu lorsque à peine levée elle se mit à genoux devant moi. C'était exactement ce que je voulais éviter. De plus je n'avais nullement l'intention de devenir leur chef, même si j'étais le plus gradé. Mon maître d'armes avait beau eu me répéter que j'étais fait pour cela, je n'aimais pas ça du tout. ET la voir ainsi en face de moi me m'étais mal à l'aise. Je soupirais tout en lui tendant une nouvelle fois ma main.

"Chevalier Michiyo, je ne vous ai pas aidé à vous relever pour que vous puissiez ployer genoux devant moi. Je ne veux pas de ça entre nous. Et là c'est également valable pour tous les autres. Nous servons tous notre déesse à notre manière. Votre sang vaut le mien et je suis sur que j'ai autant à en apprendre de vous que vous de moi. Je suis , certes le plus haut gradé mais ça s'arrête là. Si décision il y a à prendre, nous les prendrons ensemble. Je ne trancherai quand dernier recours. "

Elle se releva enfin , prenant ma main pour la deuxième fois. Je fut surpris par la douceur de celle ci. Une main de velours dans un gant d'acier.

"Chevalier Michiyo, je vous conseille de vous dépêchez de profiter vous  aussi de ce lapin. Il n'est pas bien gros et vos compères ont l'air affamé. "

Sur ce, je la laissais pour rejoindre la rivière dans laquelle je trempais ma jambe blessée.Je la nettoyais et m'aperçu que l'entaille était plus profonde qu'elle n'y paraissait. Je l'avais vraiment échappé belle. Maintenant il allait me falloir quelques points de sutures. J'allais donc chercher mon nécessaire de "couture" avant de m’asseoir sur la berge. Mince....L'entaille était sur le haut du mollet et j'avais bien du mal à la voir. Ce n'allait pas vraiment être pratique . Une petite idée me fit sourire. Je me retournais vers le groupe attablé. Et bien.....Le lapin n'avait pas fait long feu. je m’éclaircis la gorge avant de parler.

"Euh....Chevalier Michiyo?? Vous vouliez assumer les conséquences de vos actes, bien. Etes vous bonne couturière??"

Je lui montrais l'aiguille et le fil puis mon mollet avant de tapoter la terre à coté de moi. Et si je m'attendais à ce qu'elle ronchonne, ce ne fut pas le cas. Elle se mit à la tache aussitôt. J'en profitais pour parler un peu avec elle.

"Chevalier Michiyo, vous êtes pardonnez pour votre geste. D'autant plus que moi aussi je vous avais pris pour des pillards. Il faut dire que je n'ai jamais entendu parler de chevalier.....femme. Et encore moins avec un voile. "

Je fis une petite grimace sous la morsure de l'aiguille. J'étais capable d'encaisser des chocs énormes en combat mais les aiguilles......Leur vue me faisait toujours frisonner.

"Dîtes moi chevalier, puis je vous poser quelques questions? Vous n'êtes nullement tenu d'y répondre si cela vous dérange. Cette "singularité" que vous avez de pouvoir vous .....Déplacez rapidement??Vous téléportez?? Vous l'avez toujours eu?? Comment cela fonctionne t il??Vous allez surement me prendre pour un curieux mais sachez que c'est simplement professionnel. Je me dois d'évaluer les différentes forces de mes chevaliers pour pouvoir au mieux les utiliser. D'ailleurs si vous avez un peu de temps , j'aimerai que vous me parliez un peu d'eux. En échange, je vous aiderez pour nettoyer votre cuirasse. Après tout c'est un peu à cause de moi que vous allez devoir la frotter."

Je regardais le travail d'aiguille accompli du chevalier. Franchement j'avais eu une bonne idée de l'appeler. Moi je n'avais jamais été doué pour ce genre de chose. Elle avait fait ça très bien et il ne resterait surement rien de cette entaille dans une semaine.

"Bravo chevalier. Beau travail. Je me doutais bien que vous aviez un tas de talents cachés. "

Je plongeais mon regard dans le sien. Son voile me troublait. Oserai je.... ???

"Chevalier Michiyo?? Je ...J'ai une question un peu personnelle à vous demandez.Vous avez le droit de m'envoyer paître si vous le désirez. Votre voile?? Est ce pour masquer quelques cicatrices ou ....Accepteriez vous de l'enlever juste une fois que je vois votre visage? "

Bon là j'étais plutôt gêné.Bien sur j'aurai pu faire valoir mon commandement et lui ordonner de le retirer mais ce n'était pas ainsi que je me voyais commander. A vrai dire , je ne me voyais pas commander du tout. J'avais horreur de cela.


Dernière édition par Edwin Westfall le Ven 6 Nov - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Lun 26 Oct - 15:55

Je gardai la tête basse alors qu'il prenait la parole. Je l'écoutais dire et ne pus m'empêcher de sourire. Il était Paladin, le vote était superflu mais s'il le souhaitait alors cela serait fait. Bien que l'issue était une évidence pour moi. C'était dans l'ordre des choses. Nous avions besoin d'un chef, d'un meneur et il allait le devenir. Ce n'était qu'une question de temps. A nouveau, je pris la main qu'il me tendait pour me relever. Mes armes récupérées, je hochais simplement la tête et rejoignis mes compagnons. Je ne mangeais pas, mes lames requérant toute mon attention mais je me permis de sermonner mes hommes. J'en profitai pour ôter tous mes morceaux d'armure. J'étais trempée mais heureusement le soleil dispensait encore un peu de chaleur.

" En voilà des manières bande de pouilleux ! Une fois que vous aurez fini, Sita et Jörg vous irez chasser et pas question de rentrer bredouilles. Bahal et Gaël vous irez sécuriser les environs, nous allons dresser un campement ici. Sachez aussi que le Paladin que nous avons croisé va certainement refuser de prendre le commandement. Il va donc falloir voter. Finissez votre repas mécréants."

Mes hommes d'abord un peu honteux, acquiescèrent vivement de la tête. Je les avais houspillés mais pour la forme. Je m'écartai et entrepris de sécher consciencieusement mes lames. Je n'eus guère le temps de m'y attarder que le Paladin m'interpella. Mes armes à nouveau au sol, je me levai pour le rejoindre. J'observai un moment l'entaille puis saisis un de ces cheveux déjà tombé. Je me mis à l'oeuvre après avoir purifié l'aiguille par le feu. Je ne serais pas punie à proprement parler et je le remerciai d'un signe de tête. Parler me sembla superflu par la suite, aussi l'écoutais-je dans un premier temps. Je le sentais se raidir lorsque l'aiguille mordait ses chairs mais je ne m'arrêtai pas. Une avalanche de questions ne tarda pas à me tomber dessus, pour un peu j'en aurais ri.

"J'ai ce don depuis ma naissance à vrai dire. Dans mon village certains d'entre nous ont des capacités ou pouvoirs. Je ne sais pas vraiment quel nom donner. Je peux me déplacer dans n'importe quel lieu si je le connais ou si je connais une personne s'y trouvant. Je peux le faire sur de courtes ou longues distances mais il me faudra récupérer par la suite. Je suis aussi capable de déplacer un personne avec moi à la fois. J'ai juste à y penser, à la dessiner dans mon esprit et en un clin d'oeil, je suis arrivée à bon port. "

Je n'avais rien à cacher au Paladin que je servais maintenant, aussi eut-il droit à tous les détails concernant ce pouvoir.

"Ne vous en faîtes pas pour mon armure, ça ira vite mais merci."

Je venais poliment de décliner son offre. Tout simplement parce que j'aimais bien m'occuper de cela. Même si parfois c'était fastidieux. L'entaille enfin fermée, je nettoyai une dernier fois sa plaie.

"Vos hommes ? Et bien commençons par Bahal. C'est une force de la nature. Endurant, un moral d'acier, il est réfléchi et d'humeur égal. C'est un combattant hors pair et un soutien inégalé. Il manie parfaitement toutes les armes. C'est le plus grand de tous. Le plus mince c'est Sita. Un excellent archer à la vision exceptionnelle. C'est un as du combat à distance avec toutes sortes d'armes de jets. Il sait manier l'épée mais il ne fera pas de miracle. Par contre donnez lui, un arc, une arbalète ou un simple couteau et il devient mortel. Jörg excelle au combat rapproché. Il est amoureux de son épée à deux mains, il sait aussi s'adapter à tout types d'environnement qu'il croise. C'est innée chez lui, peut-être un don aussi ? Il ne le sait pas lui-même. Et Gaël est un as dans la fabrication de pièges et autres chausse-trappes. Il sécurise un lieu comme personne. Ses armes de prédilection, un fléau d'armes à trois têtes et son bouclier. Je l'ai déjà vu faire voler ce dernier c'est assez prodigieux. Je crois même qu'il l'a modifié un peu pour qu'il revienne après chaque lancer. "

Je lui rendis son matériel, et le remerciai d'un mouvement de tête. Une autre question vint, me faisant sourire et je levais les yeux vers lui. La couleur de ses iris mes déstabilisa mais je parvins à soutenir son regard. Aucun manque de respect de ma part. Je m'exécutai abaissant mon voile tournant la tête lentement de gauche à droite. En mon fort intérieur, j'appréciai grandement la manière dont il s'y était pris bien que mon visage pour les miens ne soit pas un secret.

"Pas de cicatrice, non, c'est juste que dans mon village, il y a une école ou filles et garçons reçoivent le même enseignement. Alors pour ne pas faire de différences, nous portons tous un masque. J'ai gardé cette habitude en rejoignant les rangs de l'Ordre. Rien de bien mystérieux n'est-ce-pas ?"

Je lui offris un grand sourire. Je comprenais enfin que j'étais soulagée d'avoir trouvé au moins l'un des nôtres.

"Vous devriez vous habiller avant d'attraper mal Paladin. Puis-je disposer ?"

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas parlé autant.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Jeu 29 Oct - 23:24

Je fus content qu'elle accède à ma requête. J'étais curieux de voir ce qu'il se cachait sous ce voile. Et je ne fus pas déçu. J'aimais déjà ses yeux mais le reste me fit......A vrai dire , je ne sais vraiment ce que cela me fit , mais je restais quelques instant à la dévisager avant de m'en apercevoir et de baisser la tête.Son visage était harmonieux. Les traits étaient fins, les lèvres bien proportionnées, un petit nez à croquer et des yeux à vous donner envie de vous damner pour eux.  Son sourire aussi me plus beaucoup. Je lui rendis avant de pouffer de rire à ces propos. Par contre , pas question de la laisser partir si vite. Il y avait bien longtemps que je n'avais pu discuter avec quelqu'un .

"Pardonnez ma tenue, chevalier . Mais à vrai dire, je ne m'attendais à avoir de la visite. J'avais choisi cet endroit pour y être plutôt isolé et tranquille.Et j'avais besoin de me laver. Mais je pense que vous l'aviez compris.Et ne vous en faites donc pas pour moi. Je suis habitué à l'eau froide des cascades que je préfère à l'eau chaude. Cela fortifie le corps et l'esprit. Vous devriez essayer."

Je me rendis compte que mon conseil pouvait ressembler à une invitation et je me repris aussitôt.

"Enfin...Pas forcement avec moi.Je ...Je veux même dire quand vous serez seule. C'est très bon pour le tonus musculaire et la circulation sanguine. Ceci dit....Vous avez raison. Il ne sert à rien de s'exposer inutilement. Si vous voulez bien vous tourner, je pourrais me changer et finir de m'habiller. "

Elle s’exécuta et j'en profitais pour virer mon boxer trempé et le changer rapidement. Je mis mon pantalon et passer devant elle pour récupérer ma chemise.

"Chevalier Michiyo, j'aurai encore quelques petites questions à vous poser. Mais nous serions mieux autour du feu.Vous aussi êtes trempée. Et par ma faute. "

Je me dirigeais vers le feu et lui fis signe de m'y rejoindre , ce qu'elle fit sans sourciller. Je me sentais bien là d'un coup. Moi qui d'habitude étais plutôt du type solitaire, j'appréciais sa présence.Je plongeais à nouveau mon regard dans le sien.

"Dîtes moi , chevalier Michiyo. En  parlant de vos hommes ,ne soyez pas trop dur avec eux. Les temps sont troublés et ce n'est facile pour personne. Il me semble aussi que vous avez oublié de me parler de quelqu'un. Vous! Je sais maintenant à mes dépends que vous pouvez vous téléporter mais sinon??Le sabre est une arme assez rare pour une ...femme.Alors deux! Vous êtes donc ambidextre. Ce qui est encore plus rare. Peu de combattant savent manier correctement deux armes en même temps. Il faudra que vous me montriez de quoi vous êtes capable. Un petit entrainement vous tenterez t il prochainement??"

J'avais vraiment hâte de la voir à l'oeuvre. Et de trouver une parade à son don. Je m'étais laissé surprendre et ce n'était pas bon .Une autre question me brûlait les lèvres. J'espèrais qu'elle n'allait pas mal le prendre.  

"Chevalier Michiyo?? J'ai une question....Un peu personnelle.Qu'est ce qui vous à pousser à servir Ishtar et surtout à devenir chevalier ?? Vous êtes plutôt jolie et je pense que vous n'auriez eu aucun mal à trouver un bon parti.Est ce pour fuir un mariage arrangé ?? Des parents embêtants? Ou alors avez vous vraiment la foi? Ne croyez pas que je sois de ce genre d'homme qui pense que la place de la femme est à la maison à soigner les enfants mais je suis surpris. C'est d'ailleurs un peu pour cela que je vous avais prise pour un bandit. Vous êtes la première femme chevalier que je croise. Ce qui est tout en votre honneur. Mener notre vie ne doit pas être toujours facile pour vous. Vous parliez de votre village.....Toutes les filles sont elles des combattantes comme vous??"

Je me rendis soudain compte que j'étais entrain de l’assommer de questions. Mince....Il me prenait quoi là?? Je devais avoir l'air d'un vilain curieux. De plus c'était beaucoup trop personnelle comme question. Je dérapais là. Je me levais.

"Pardonnez moi chevalier Michiyo. Je ne vous importunerai plus avec mes questions. Ceci est sans doute du au fait que je suis seul depuis un petit moment et que parler à quelqu'un fait du bien. Je ferrai mieux de finir de m'habiller. "

Je me dirigeais vers mon armure , dépassais le chevalier Michiyo avant de me retourner vers elle.

"Ah !! Une dernière chose , chevalier. Vous vous tromper sur votre voile. Il vous confère un air mystérieux qui vous va très bien. "


Dernière édition par Edwin Westfall le Ven 6 Nov - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Mar 3 Nov - 14:11

Mes quatre gaillards achevèrent leur maigre repas et sans un signe ou mot, ils se dispersèrent par binôme sans avoir oublié de ralimenter le feu. Ils avaient conversé et reconnu entre eux qu'ils auraient pu épargner le lapin d'un Paladin mais c'était chose faite et apparemment leur nouveau Chef ne s'en était pas plaint. Aussi ce fut le coeur léger qu'il quittèrent le campement. La forêt se referma sur quatre chevaliers bien décidés à remplir leur mission avec brio.

Ce n'était pas encore tout de suite que j'allais pouvoir me sécher. Je fis contre mauvaise fortune, bon coeur. Après tout il était d'excellente compagnie et avoir à mes côtés un autre gradé me soulageait un peu des doutes du commandement. J'éclatai de rire alors qu'il tentait de se rattraper pour une bévue qu'il n'avait pas commis. J'avais très bien compris ce qu'il voulait dire mais après tout, une femme chevalier c n'était pas vraiment courant, il ne devait pas trop savoir comment se comporter. Je soupirai, détendue, cela faisait du bien de rire, malgré ce que nous vivions, cela voulait dire que nous étions encore en vie et libres. Je chassai ses excuses d'un petit geste de la main puis me détournai. J'en profitai pour tordre un peu le bas de mon pantalon. Il était grand temps que je me change sinon rien n'aurait le temps de sécher et traîner des vêtements mouillés dans mon bardas, je n'en avais nulle envie. Alors qu'il passait devant moi, je ne pus m'empêcher de le scruter en détail. Son dos était en V avec des épaules larges, chaque muscle dessiné roulait et à nouveau je sentis mon ventre se tordre. Secouant la tête, je lui emboitai le pas me demandant ce qu'il pouvait bien m'arriver. M'asseyant près du feu, je compris que cela ne suffirait pas. Mes yeux s'agrandirent alors qu'il me révélait qu'il me trouvait dur avec mes hommes ? Pourtant c'était nécessaire et j'avais l'impression d'être juste. Réfléchissant un moment, je compris et esquissai un sourire.

"Ne vous en faites pas pour eux, ils me connaissent et savent très bien ce que je pense d'eux. Des fois, j'aime marquer le coup pour qu'ils comprennent leur erreur mais les mots que j'emploie ne représentent en rien ce qu'ils sont pour moi. Il ne faut pas toujours se fier aux apparences non ? "

Je restai comme deux ronds de flan alors qu'il désirait en savoir un peu plus sur moi et pour la seconde fois, un rire me secoua.

"Ses lames sont un cadeau de mon père et je les manie depuis ma plus tendre enfance. Alors on peut dire que je suis ambidextre d'une certaine façon mais seulement avec elles. Et je ne serai pas contre un entraînement, ça évitera de rouiller."

Et bien, il fallait croire que je n'étais pas la seule à être heureuse de trouver quelqu'un d'autre encore en vie. A nouveau, j'avais droit à une avalanche de questions et je me prêtais au jeu avec plaisir. Je sentis toutefois un feu embrasait mes joues à ses compliments déguisés. C'était bien la première fois que cela me mettait dans cet état. Me raclant la gorge, je lui en révélai un peu plus sur moi."

"Lorsque j'avais 12 ans, j'ai rencontré un homme-loup et je l'ai aidé. A l'époque, c'était juste normal pour moi. J'étais une enfant et pour la première fois de ma vie, je rencontrais un être issu de nos légendes alors vous pensez bien ! Mais lorsqu'il est revenu trois cycles plus tard dans mon village pour me proposer de le suivre et de servir sa Déesse, ce fut une révélation. Il s'appelait Sigvald de Gevaudan et il fut mon mentor. Un très grand homme, un incroyable Paladin et mon ami."

Ma voix avait légèrement détaillé mais je fis comme si de rien n'était et poursuivis mon récit.

"Non toutes les jeunes filles ne sont pas des combattantes, ni tous les jeunes hommes d'ailleurs. Nous sommes libres de nos choix, le tout étant de les assumer. Et je m'accommode très bien de cette vie. Enfin un peu moins en ce moment mais ça on y peut rien… Ne vous en faîtes pas, vous ne m'importunez nullement, je n'ai pas de vilains secrets à cacher."

J'opinai du chef, j'allais en profiter pour me changer moi aussi. Sa remarque me fit rougir comme une jeune fille et j'étouffai un rire. Mystérieuse, si seulement je pouvais aussi effrayer l'ennemi. Mais cela était une toute autre histoire.

"Excusez-moi un instant alors, mais il faut vraiment que je me change."

Je profitai qu'il semblait maintenant s'intéresser à son vêtements pour bouger. Je me levais pour récupérer mon sac puis filai derrière de gros rochers. J'enlevai mes fresques trempées et pris le temps de m'essuyer énergiquement pour réchauffer mon corps légèrement groggy. Agissant par habitude, je n'avais pas fait attention que j'étais un peu visible depuis l'emplacement du Paladin. Je lui tournai le dos, il pouvait ainsi apercevoir les tatouages qui le recouvraient et le début de ma chute de rein.  Une fois sèche, je rassemblais mes cheveux en un chignon puis m'habillai enfin. Voilà une sensation des plus agréables que de passer des vêtements secs. Je retournai près du feu afin de m'occuper de mon armure.

"Nous avions décidé d'installer le campement ici, j'imagine qu'il n'est pas nécessaire de changer nos plans ?"

Trois autres questions me brûlaient les lèvres mais les réponses m'effrayaient aussi les gardai-je pour moi. Avait-il trouvé d'autres survivants ? Se trouvaient-ils au nord ou étions-nous les derniers de l'Ordre ? A chaque question qui tournait dans ma tête, je revoyais le jour de l'arrivée des quatre survivants de notre commanderie et l'expression de leur visage aux mauvaises nouvelles qu'ils m'apprenaient. Contrairement à eux, j'avais eu un peu de chance, je n'avais pas assisté à tout cela. Astiquant mon armure, je me fis une réflexion et tournai la tête vers lui.

"Il faudra aussi que vous nous parliez de vous Paladin, quand tout le monde sera là."

Non seulement nous pourrions ainsi mieux le connaître mais en plus, en cas de pépin, connaître l'autre sur le bout des doigts pouvait se révéler salvateur.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Ven 6 Nov - 17:43

Je filais m'habiller tout en pensant à ses paroles.Bon, je mettais visiblement trompé sur la façon dont elle traitait ses hommes. Tout comme je m'étais fié aux apparences sans chercher à voir plus loin. Décidément je gaffais ces derniers temps. J'enfilais tranquillement ma chemise tout en regardant ma cuirasse. Elle était parfaite pour un combat de groupe mais là....Je n'en avais pas vraiment besoin. Je décidais de la ranger et sortais de mon sac un haut en cuir bouilli qui me permettait d'être beaucoup plus souple et à l'aise. Je passais mes bottes et relevais ma tête. C'est alors que je vis une tache de couleur devant moi dans les rochers. Un tatouage , plus précisément.Et de belle qualité!! Les traits étaient bien dessinés et les couleurs bien choisies. Elles contrastaient avec la peau blanche du chevalier Michi......Je rougis soudain en m'apercevant que je détaillais sans vergogne le dos et plus particulièrement la chute de rein de mon chevalier. Je priais Ishtar pour qu'elle ne s'en soit pas aperçu. Manquerait plus que cela. Je lui tournais le dos et finit de m'habiller. Et bée....C'était moins une. Elle venait juste de se retourner à son tour avant de s'installer devant le feu. Je la rejoignis sans rien dire. Sa question me surprit un peu.

"Pour le campement, pas de problème. Je l'avais choisi justement pour sa discrétion. Maintenant il faudra surement étouffer le feu une fois le repas fini. Une lueur se voit de loin dans la nuit. Vous auriez d'ailleurs du profiter du lapin. Espérons que vos hommes soient meilleurs chasseurs que moi.Si je me débrouille bien avec une épée ou mon marteau, avec un arc c'est une toute autre affaire. C'est d'ailleurs un coup de chance que j'ai tué ce lapin. "

Je la regardais astiquer sa cuirasse et j'allais lui donner une astuce lorsque qu'elle me surprit à nouveau. Je du en ouvrir grand les yeux avant de faire une petite grimace. S'il y avait bien quelque chose que je détestais, c'était cela.

"Vous.....Vous parlez de moi?? Oh ben.... Il n'y a pas grand chose à dire. Je....J'ai trente deux ans et suis paladin depuis peu. Je suis le deuxième de la famille. J'ai deux sœurs.Et si je manie indifféremment l'épée , la hache ou le marteau de guerre ce n'est pas vraiment grâce à mes parents.Aucune chance que mon père m'offre un jour des lames comme les vôtres. Il est partisan de la diplomatie . Quand à ma mère.....Pour tout vous dire je suis sa croix. Elle aura tout fait pour m'empêcher de devenir chevalier. Un homme digne de ce nom se doit de fonder une famille et d'assumer sa descendance.On ne court pas les chemins chez nous. Un fils chevalier......Je crois qu'elle n'avait jamais imaginé pire.Enfin. Elle s'y fera un jour je pense....Ou pas. "

Je vis alors Sita et Gaël , a moins que ce ne soit Bahal et Jörg revenir avec cerf. J'inclinais ma tête devant le chevalier Michiyo en marque de respect pour ses hommes.

"Et bien bravo. Vos hommes vous obéissent bien. Mais ce n'est pas un peu beaucoup?? A moins bien sur que vous ne prévoyez de rester quelques jours ici . Personnellement je ne pense pas que ce soit bon de s'attarder de trop dans un même endroit mais bon....Nous verrons."

C'est alors que les deux autres chevaliers nous rejoignirent. Bien!! nous étions au complet. Enfin pas vraiment. Pupuce n'était toujours pas revenu de sa chasse. Elle n'allait surement pas tarder. Surtout avec la bonne odeur de viande grillée qui flottait dans l'air. Je fis un sourire à mes compagnons.

"Chevaliers , comme vous l'avez entendu, je suis le paladin Edwin. Qui est Sita? Jörg?? Gaêl? Bahal?"

J'en profitais pour les mémoriser le temps qu'ils lèvent la main.

" Je remercie donc  Sita et Jörg pour le cerf. Voyez vous , je n'aime pas particulièrement le lapin, par contre le cerf....J'ai....Un peu discuté avec le chevalier Michiyo qui m'a fait un petit topo sur vos qualités et défauts. Maintenant que j'en sais un peu plus sur vous, que voulez vous savoir sur moi. Nous pouvons parler tranquillement le temps que cela cuit. "

Dans le fond c'était plutôt une bonne journée. J'avais fais une rencontre heureuse même si c'était plutôt mal parti au démarrage et voilà que nous allions finir sur un bon repas. Quoi de mieux?        
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Mar 1 Déc - 21:59

J'esquissai un sourire alors qu'il faisait allusion à ses talents de chasse. Pour sûr que mes hommes, enfin ses hommes maintenant étaient doués. Nous ne serions pas là sinon en ce moment. Je me délectais à l'idée du gibier qu'ils allaient ramener et mon ventre gronda. Haussant les sourcils, j'étouffai un rire et reprit l'entretien de mon armure. Il disait vrai, il ne devait pas être à l'aise avec cela car au lieu d'attendre que tout le monde soit de retour, il me livra les informations comme on se décharge d'un fardeau. C'était assez drôle et gênant à la fois mais au moins c'était-il prêté au jeu.

"Votre mère doit beaucoup vous aimer pour agir ainsi."

Je ne m'avançai guère plus, je n'étais pas là pour juger mais apprendre. Je ne posai aucune question, en même temps les gars étaient de retour avec un cervidé. L'idée de ce futur repas éveilla mes papilles et je tapai dans mes mains. Aussitôt nous nous mîmes à l'oeuvre par pure habitude. La viande fut découpée en d'innombrables morceaux. Certains seraient rapidement dévorés, d'autres allaient être fumés pour pouvoir les conserver. J'aidai Gaël à modifier le feu afin de le camoufler d'un côté et de pouvoir suspendre les bouts de viande à fumer. Les quatre gaillards levèrent leur main à tour de rôle pour se présenter puis je me permis de repousser l'entrevue tout en finesse.

"Croyez-moi Paladin, il n'y en a jamais de trop. Et pendant que nous montons le campement. On fait comme d'habitude. Alors au travail."

Bahal et Gaël s'activèrent à monter le campement pendant que Sita et Jörg achevaient de préparer le repas et les futurs provisions. Saluant mon paladin, je rejoignis Bahal et Gaël pour leur prêter main forte. Quelques dizaines de minutes plus tard tout était en place. Nous nous retrouvâmes autour du feu et pour ceux qui avaient encore faim, les écuelles furent remplies. Les verres ne furent pas en reste. Exceptionnellement, j'autorisai un peu d'alcool. L'un de mes derniers actes d'autorité et il eut pour effet de délier les langues, de briser les retenues. Nous avions tous en tête l'invitation lancée par le Paladin pour mieux le connaître et les questions ne tardèrent pas à fuser.

"Comment avez-vous obtenue le marteau D'Aldin ? Vous avez rejoint l'Ordre à quel âge ? Vous êtes le seul survivant ?"

La dernière question jeta un froid, mais qui aurait pu le blâmer. Sita avait osé, il avait posé la question qui nous brûlait les lèvres. Etions-nous les derniers ? Ou pouvions nous espérer retrouver certains des nôtres. Notre espoir était mince quand on regardait comme notre commanderie avait été si facilement décimée. Facilement n'était pas le mot adéquat bien entendu. Nous n'osions pas le regarder mais je finis par lever les yeux sur lui. J'avais envie de lui dire qu'il n'était pas obligé de répondre mais j'étais aussi tendue que les autres. Sans que je ne m'en aperçoive, mes poings s'étaient serrés autour de mon écuelle. Mais le destin en décida autrement, la réponse allait devoir attendre. Jörg fut le premier à le percevoir et il se redressa d'un bon, son épée hors de son fourreau. Nous l'imitions rapidement car quelque chose de gros et de lourd venait vers nous.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Jeu 3 Déc - 1:50

Et bien.....J'étais bien obligé d'avouer que je me faisais l'impression d'être un débutant face aux chevaliers que j'avais devant moi. Visiblement ils étaient rodés et accomplissaient leur tache avec rapidité et efficacité. Je n'avais même pas eu à leur donner un ordre que tout était déjà fait. Ce qui m'amena à ma deuxième conclusion : Que je n'étais pas fait pour commander. C'était moi le paladin mais je ne faisais pas vraiment le poids face au chevalier Michiyo sur ce sujet là. Cela était surement du au fait que j'avais peu d'expérience sur le terrain. La majeur partie de mon temps , je l'avais consacré avec  mon mentor qui ne sortait guère plus de la commanderie . Si j'avais accumulé beaucoup de théorie , la pratique elle laissait à désirer. Et sur ce point , le chevalier Michiyo m'impressionnait de plus en plus. J'avais beaucoup de choses à apprendre d'elle. Je lui aurai d'ailleurs bien laissé le commandement de la troupe mais mon petit doigt me disait qu'elle ne le voyait pas vraiment sous cet angle. Et je ne pouvais pas l'en blâmer.Enfin.......Nous étions devant un bon repas et un bon feu. La nuit s'annonçait sous de bonnes auspices.L'alcool aidant, les questions ne tardèrent pas à fuser. J'allais devoir leur répondre . Mais est ce que cela allait leur plaire??Je rassemblais mes pensées et m'apprêter à tout leur dire lorsqu'un bruit familier pour moi maintenant ce fit entendre.Je pouffais de rire devant leur réaction bien que celle ci était des plus appropriée.

"Ce n'est rien. C'est juste Pupuce qui rentre de sa chasse. Et à son pas guilleret, j'en déduis qu'elle doit avoir le ventre plein. "

Je les vis se retourner vers moi et m'interroger du regard. Je mis quelques secondes avant de comprendre.

"Pardonnez moi, j'ai oublié de vous parler de Pupuce.C'est ma monture. Ah et.....C'est un gûlander . Ou plutôt une gûlander pour être plus précis. Et il faudra que je lui apprenne à être plus discrète, c'est vrai. Mais je ne l'ai que depuis peu et j'ai encore un peu de mal avec son dressage."

C'est là qu'elle fit son entrée. Elle s'arrêta soudain en voyant les autres chevaliers. Je me levais et allais lui parler pour la rassurer. La brave bête se coucha non loin de moi et s'endormit peu de temps après que j'ai rejoins mes nouveaux compagnons. J'avalais un dernier verre d'alccol pour me donner un peu de courage .

"Bien! Maintenant que tout est dans l'ordre, attaquons! J'ai rejoins l'ordre vers mes quinze ans. Pourquoi celui ci?? Parce qu'un loup m'a sauvé de la noyade alors que je n'avais que dix ans. Un énorme loup!! J'y ai vu un signe et me suis dit qu'Isthar m'appelait à la rejoindre. Je ne sais toujours pas par quel tour de force j'ai été accepté mais je l'ai été , au grand dam de ma mère qui a du maudire mon père de bien des façons pour m'avoir laisser le droit de tenter ma chance. Les débuts ont été des plus pénible pour moi. Je n'étais pas vraiment préparé pour ce genre de vie. Mais j'étais passionné et prêt à beaucoup de sacrifices. C'est Tobias Terrell qui me remarqua et qui devint mon mentor. C'est lui qui m'a appris tout ce que je sais et je suis fier d'avoir étais son élève pendant des années.Vous vous demandez sans doute alors pourquoi le marteau de guerre alors que Tobias était un épéiste confirmé?? Par hasard....Quelque chose qui n'aurait jamais du arrivé. "

Je déglutis un peu pour mieux me préparer. La suite allait être plus pénible. De bien mauvais souvenir à vrai dire. Je soupirais avant de continuer mon histoire.

"Tout c'est passé très vite. Comme dans beaucoup de commanderies je suppose.C'était l’après midi de mon ordination de paladin. Nous ....étions entrain de fêter cela quand ils ont surgi tels des diables de leur boite. Nous avons réagi promptement mais le nombre parlait pour eux. Mon maître s'est retrouvé acculé face à un de leur homme bête. Je n'ai écouté que mon cœur et ai voulu pourfendre en deux cet insolent. J'ai réussi mais ma lame a cédé sous le choc , se brisant en plusieurs morceaux. D'autres arrivaient. Je n'ai pas réfléchi plus que cela et j'ai brisé le dôme de verre qui recouvrait le marteau d'Aldin pour m'en servir pour me défendre. C'est là que......Ça c'est produit."

Je m'arrêtais le temps de passer un morceau de pain dans la sauce juteuse de mon écuelle et l'avalais tout rond avant de me rendre compte qu'ils me regardaient tous , trop impatients d'entendre la suite.

"Je ne m'en suis même pas rendu compte immédiatement, trop occupé que j'étais à défendre ma vie et celle de mes pairs. Au début j'ai simplement cru que mes ennemis avaient peur de m'affronter. Il faut dire que le marteau me paraissait bien léger et que je frappais avec force et rage. Mais c'est quand j'ai vu le regard de mon mentor, Tobias, que j'ai compris que quelque chose clochait. Il était comme .....Pétrifié. Et là j'ai compris. J'avais cru que mon marteau était rouge du sang de nos ennemis mais il n'en était rien. Il était rouge écarlate, du rouge qu'à une lame lorsqu'on la forge. Et des flammes couraient tout le long de la garde ainsi que sur ma main et mon avant bras. J'ai bien failli le jeter de peur et de stupeur . Mais je ne ressentais aucune brûlure et la bataille n'était pas finie. Sans doute est ce ceci qui nous a sauvé. L'ennemi a fui sans demander son reste. Nous avons survécu bien que nous ayons perdu un bon nombre de nos frères. Après leur avoir rendu les derniers honneurs, Nos pairs dont Tobias se sont rassemblés et lorsqu'ils sont sortis de leur conseil de guerre, ils ont décidés de rejoindre le nord , lieu où d'après eux la résistance s'organiserait.Ils avaient vu juste , comme d'habitude. Et quand j'ai voulu leur rendre le marteau d'Aldin, Tobias m'a sourit et m'a dit que le marteau m'avait choisit et que désormais il m'appartenait. Voilà........Pour la suite, et bien je suis parti sur les routes pour chercher d'autres rescapés de notre ordre. La......Dernière commanderie que j'ai visité n'a pas eut la même chance que la notre. Je suis désolé. Ceci dit , vous êtes là.D'autres questions?? "

J’espérais qu'il y en aurait.Ma dernière déclaration avait visiblement jeté un froid. Je m'en doutais un peu mais je n'avais pas le droit de leur mentir. Maintenant, restait à savoir ce qu'ils comptaient faire.


Dernière édition par Edwin Westfall le Mar 23 Fév - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Ven 4 Déc - 10:59

Les armes furent tirées alors que nous prenions place. Nous connaissions bien les créatures incroyables que la nature pouvait offrir mais nous ne pouvions nous payer le luxe de périr face à l'une d'elles. Beaucoup trop de chose était en jeu et nous attendions tendus lorsque le Paladin se leva. Lorsqu'il mentionna pupuce nous nous regardâmes tour à tour avant de nous tourner vers lui. Un gûlander ? Heureusement pour nous qu'elle était apprivoisée car ce genre de bestiole pouvait faire du dégât et ce malgré notre nombre. En effet l'animal ne tarda pas à se montrer et nous ne pûmes nous empêcher de rester sur nos gardes jusqu'à ce qu'il se couche pas loin du Paladin. Soulagés nous reprîmes nos places. Je ne pus m'empêcher de jeter un dernier coup d'oeil à la bête. Chose surprenante, elle s'endormit rapidement se payant même le luxe de ronfler légèrement. J'en restai pantoise, perplexe puis j'étouffai un rire par respect pour notre paladin. Il nous réservait bien des surprises. Nous attaquâmes de nouveau nos écuelles, écoutant attentivement le récit d'Edwin entre deux bouchées ou lampées. Je notais sa rencontre avec un loup et esquissai un sourire. Nos histoires auraient pu se compléter, c'était assez drôle. Pas un de nous ne l'interrompit alors qu'il nous révélait beaucoup de choses. Mais les verres de nouveau remplis révélèrent le désespoir qui nous habita soudain. Heureusement, il y avait quand même de bonnes nouvelles. Perdue dans mes réflexions, j'avalai de travers et manquai de m'étouffer. Bahal me tapota dans le dos alors que mes autres gaillards pouffèrent de rire. Tout ceci détendit un peu l'atmosphère.

" Une fillette ne devrait pas boire d'alcool. Qui sait ce qu'il pourrait se passer ? "

C'était Sita qui me narguait et je lui balançai de la flotte. Il n'y avait aucune mauvaise pensée dans ses paroles. Non il me taclait plus comme une soeur et je le savais bien. Il reçut d'ailleurs un coup dans les côtes de la part de Jörg qui le fit longuement râler.

" Homme de peu de foi ! "

C'était aussi une façon de chasser les oiseaux de mauvais augure qui voletaient dans nos coeurs. Au moins y avait-il des survivants de l'Ordre, nous n'étions plus seuls et c'était un réconfort aussi maigre soit-il. Car tout comme le Paladin, nous n'avions pas trouvé d'autres compagnons encore en vie. Gaël se tourna par la suite vers le Paladin.

" C'est un honneur et une chance que d'avoir croisé votre route Paladin. J'ai hâte de vous revoir à l'oeuvre avec le marteau, c'est assez prodigieux. Et merci d'avoir été honnête même si ce n'est pas forcément évident à entendre. Savoir que certains des nôtres ont survécu est une vraie aubaine. "

Nous hochâmes tous la tête en même temps pour confirmer ses dires. Il semblerait que le temps des questions était révolu. Nous avions plus ou moins notre compte de ces nouvelles. Sita se leva, accompagné par Jörg et ils retournèrent la viande. Bahal ramassa les écuelles de ceux qui avait fini pendant que Gaël ralimentait le feu. Comme à leur habitude, ils se cherchaient comme des gosses et je ne pouvais leur en vouloir de chercher un peu de joie. J'en profitai pour m'entretenir un peu avec notre Paladin.

" Êtes-vous ici depuis longtemps ? Y-a-t-il encore quelqu'un ou quelque chose à chercher ? J'avoue que notre errance commence à me peser et revoir d'autres compagnons ne nous feraient pas de mal. De plus nous ne sommes pas nombreux et nous n'avons pas vraiment l'impression de faire quelque chose d'utile. Je pensais toutefois faire un détour pour aller à l'Ouest avant de remonter vers le Nord. Il y a quatre commanderies là-bas et bon sang, j'espère qu'ils auront échappé au massacre. Vous en pensez quoi ? Est-ce une folie ? Je sais qu'eux aussi ont besoin de souffler un peu alors je doute quant à mes intentions..."



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Jeu 28 Jan - 16:15

L'alcool aidant, et surtout le petit "incident" du chevalier Michiyo, permirent à tous de se détendre un peu. Je pouffais de rire en les voyant se "disputer" un peu. Cela restait bien sur "bon enfant", mais me permit une nouvelle fois de voir oh combien ses hommes l'apprécier. Pas de doute elle était et serait toujours leur chef. Moi je n'étais qu'une pièce rapportée et leur loyauté irait avant tout à elle même si je devenais leur chef, ce que je ne désirai pas du tout. Je ne voyais pas vraiment où était ma place dans une équipe aussi bien rodée. Je n'avais pas vraiment quelque chose à y apporter. Elle se débrouillait très bien sans moi. Non vraiment, je crois que nous ferrons seulement un bout de chemin ensemble . Et puis.....Cela m'arrangeait bien. Je me tournais ensuite vers celui qui se prénommait Gaël. Ses paroles me surprirent fortement. Je n'avais pas l'habitude qu'on me fasse des honneurs et cela me dérangeait plutôt qu'autres choses. Je voulais, ou plutôt ne voulais pas qu'on me place sur un pied d'estale  parce que j'étais un paladin. Il fallait que j'arrête ça et tout de suite.

"Gaël....Euh...Je peux vous appeler par votre prénom , oui? J'aimerai que tu, et cela est valable aussi pour vous tous, cesse de me rendre "honneur". Je n'ai rien fait qui mérite telle chose. Et s'il te plait, plus de "paladin" non plus. Je te l'ai dis et le répète, ton sang vaut autant que le mien. Par contre, si tu voulais bien m'appeler Ed , comme la plupart de mes frères d'armes, tu m'en verrai enchanté. Quand à la chance, je dirai que c'est plutôt moi qui l'ai eu en vous rencontrant. Pour le marteau, j’espère plutôt à ne pas trop devoir m'en servir. Maintenant , sache que je serai toujours prêt à m'en servir pour châtier nos ennemis. Maintenant si j'ai réussi à te "ragaillardir" un peu en t'apprenant qu'il reste des nôtres en vie , là encore tu m'en vois ravi!!"

Je laissais Bahal ramasser nos écuelles , tout en observant leur réaction. J'avais encore autre chose à leur dire qui allait surement les surprendre. Je continuais donc sur ma lancé .

"Un autre point que j'aimerai également aborder. Je ne veux pas de vote pour savoir qui est le chef. Le chevalier Michiyo s'en sort très bien. Il n'y a pas de raison que cela cesse. De plus elle vous connait bien mieux que moi. Elle reste donc le chef jusqu'à nouvel ordre. Et pas de mais. Disons que je reste en "observateur". Je ferai ma part du boulot comme tout le monde, donc."

Je failli pouffer de rire en les voyant bouche bée. Je les laissais finir leur tache tout en me demandant ce qui devait trotter dans leur tête. Je me doutais bien que le chevalier Michiyo allait surement avoir à redire à tout ça, aussi je pris une nouvelle fois la parole pour répondre à  ses autres questions avant qu'elle n'assimile vraiment mes dernières paroles.

"Pour répondre à vos questions, chevalier Michiyo, disons que je suis ici depuis un certain temps et que je ne sais pas s'il reste quelqu'un à aider. J'avais pris le parti de combattre, seul s'il le fallait , immédiatement l'ennemi. Et je me suis rapidement rendu compte, tout comme vous, que seul je ne peux guère faire grand chose. D'ailleurs, avant notre rencontre, j'avais l'intention de rejoindre la résistance au nord. Quand à vos intentions, je ne vois pas pourquoi vous devriez en douter. Vous êtes le chef de cette équipe et vos hommes vous suivraient jusqu'en enfer si vous leur demandiez. Et c'est plutôt noble de vouloir aller porter secours aux autres commanderies. Je serai fier d'être des vôtres si vous me l'accorder. Va donc pour l'ouest. Je ne sais pas ce que nous y trouverons mais ce sera toujours mieux que de laisser un doute planer dans nos esprits. Nous pourrons ensuite filer vers le nord et retrouver d'autres compagnons d'armes. Alors nous pourrons tous souffler, le coeur plus léger d'avoir accompli notre devoir. "

Le cœur plus léger.....Je l'espérai vraiment. Bien que pour moi, le nord n'était pas vraiment de tout repos. Et pour cause.....Si affronter l'ennemi ne me faisait pas peur, il y avait là bas une personne qui elle, me faisait franchement peur. Ma très chère mère , qui n'avait qu'une idée en tête, celle de me marier. Et sur qu'elle allait profiter de mon retour pour m'y obliger. J'avalais un dernier verre avant de sourire au chevalier Michiyo.

"Ne vous inquiétez pas. C'est normal de douter un peu lorsqu'on a des responsabilités. Allons dormir un peu. On dit que la nuit porte conseil. Nous vous suivront quoique vous décidiez.
Ah et si.....Quelque chose arrivait cette nuit, je serai entrain de dormir à coté de pupu...de mon gûlander. "


Je me levais et lui fit une révérence.

"Je vous souhaite une douce nuit chevalier Michiyo. "  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Lun 1 Fév - 9:02

Mes hommes se figèrent en entendant ses paroles et évitèrent de jeter un regard dans ma direction. Quant à moi, cette révélation me fit l'effet d'un coup de poignard. Toutefois, je ravalai mon amertume et écoutai sagement ses dires. Je hochais la tête de temps en temps sans un mot. Le saluant d'un signe de tête alors qu'il se levait, je lui souhaitai une bonne nuit. Je me levais enfin et m'approchai de Bahal. Celui-ci hocha la tête à mes dires et fila laver nos écuelles.

"Votre attention s'il vous plaît. Tour de garde par binôme. Nous commençons avec Bahal, Gaël pour cette nuit, tu feras équipe avec Edwin pour le tour suivant. Sita et Jörg ensuite. Quart d'une heure et demi pour chaque binôme. Reposez-vous demain, nous levons le camp en direction de l'Ouest. Je sais que cela commence à être pesant, mais je veux vérifier si quelqu'un a besoin de nous là-bas. Ensuite, nous retournerons au Nord pour souffler un peu avant de reprendre les hostilités."

J'avais parlé suffisamment fort pour être entendu par tous. Mes gaillards opinèrent du chef d'un même allant. La perspective de revoir les leurs les galvanisa et je les sentis plus légers. Ceci- fait, je pris la relève près du feu laissant Gaël, Sita et Jörg goûter à un repos bien mérité. Bahal ne tarda pas à me rejoindre et j'en profitai pour l'aider à ranger un peu, bien qu'il n'eût pas réellement de désordre. Nous bavardâmes un petit moment discrètement pour ne pas gâcher le sommeil du reste de la troupe.

"Tu tiens le coup Lino ?"
"Oui, ça va aller, mais je t'avouerai que rentrer retrouver les nôtres me fera du bien."

Le géant hocha la tête et m'offrit un sourire complice. Je posai ma main sur son bras et le pressai doucement. Sa grande paluche se referma sur la mienne. Il en était ainsi, je restai accessible pour eux et surtout, surtout, je ne leur mentais jamais.

"Tu feras quoi pendant la permission ?"
"J'en sais fichtrement rien !"

Nous éclatâmes de rire. Petit à petit, notre discussion prit un tour bien plus militaire et finalement, nous nous séparâmes. Bahal se rapprocha de l'eau et disparut derrière le monticule de pierres qui m'avait servi pour me changer quelques heures auparavant. Quant à moi, après m'être assurée que tout était en ordre, je grimpais dans un arbre et m'installai confortablement pour faire le guet. Notre tour de Garde se déroula sans encombre. Quand il fut temps, je descendis de mon arbre et filai réveiller Gaël. Bahal était déjà proche du Gülander et ne voulant pas se faire croquer, il appela doucement le Paladin.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Mar 23 Fév - 17:46

Je me levais très rapidement, répondant immédiatement à l'appel de Bahal. Je fus un peu surpris de le trouver "légèrement" éloigné de Pupuce et moi. Visiblement mon , ou plutôt ma, gûlander les impressionnait.Bah, avec le temps , ils se feraient à sa présence. Notre tour de garde se déroula sans encombre et j'en profitais pour discuter combat avec Gaël. Manier un fléau d'arme n'est pas chose facile et je voulais en savoir plus quant à sa technique de lancer de son bouclier. Discuter "chiffons" nous rapprocha un peu je pense. Puis vint le tour de Sita et Jörg. C'est donc tout naturellement que je me glissais contre Pupuce dans l'espoir de finir la nuit. Mais voilà, allez savoir pourquoi, Morphée ne voulait visiblement pas de moi cette nuit.

Je décidais donc de me relever plutôt que de tourner en rond contre mon "oreiller" douillet et de rejoindre mes deux autres nouveaux compagnons d'armes.Je commençais avec Jörg puis Sita. Nous discutâmes de tout et de rien . Enfin presque.....Car je m'aperçu bien vite que je dirigeais notre conversation vers le chevalier Michiyo. Elle m'intriguait vraiment .Pourquoi?? A vrai dire je ne le savais guère. A moins que ce ne soit son voile et surtout ses yeux. Là où bon nombre de gars regardent les fesses en premier chez une dame, moi c'était les yeux. Et j'avoue que les siens .....Ajouter cela au voile....Breff j'étais troublé. Enfin, j'essayais de rien laisser voir et espérais que les autres n'en virent rien. A la place de quoi, je m’efforçais d'en apprendre un maximum sur elle en posant tout une petite série de questions plus anodine les unes des autres, tant et si bien que le matin se leva bien plus vite que je ne le pensais. J'allais surement passer le reste de la journée à bailler comme une carpe. Bel exemple pour un paladin. Au moins dormirai je mieux la nuit prochaine.

Les journées suivantes s’écoulèrent au même rythme . Nous avions chargé Pupuce de nos "bagages" , chose que visiblement elle n'appréciait guère. Mais étant le seul cavalier de la troupe, je ne me voyais pas la monter pendant que mes compagnons ,eux, marcheraient.Nous trouvâmes la première des quatre confréries déserte. Ce qui nous rassura un peu c'est qu'il n'y avait nul trace de combat pas plus que de pillage. Sans doute avaient ils eu le temps de mettre les voiles avant que l'ennemi s'en prenne à eux.Malheureusement cela n'avait manifestement pas était le cas pour la deuxième. Tout n'était plus que ruines et cendres , sans parler du "spectacle" qui nous y attendait. Nos frères mutilés, découpés et abandonnés là comme de simples charognes. Notre moral en prit un coup . Pas un seul d'entre nous parla alors que nous rendions un dernier hommage à nos frères d'armes disparus. Reprendre la route fut presque aussi difficile , chacun se demandant ce que nous allions trouver à la prochaine. Nous forçâmes l'allure comme si quelque chose nous poussait en avant.Intuition.... Ou pas ??

Nous étions presque arrivés lorsque nous entendîmes sonner l'alarme et virent les premières flammes s’élever de ce qui devait être l'écurie.Inutile de vous dire que cela nous galvanisa. Nous nous mîmes à courir à travers la plaine pour aider nos frères . Un peu trop vite d'ailleurs. Nous aurions du penser que l'ennemi ne se laisserait pas surprendre par derrière et quand nous vîmes une quinzaine d'hommes sauter sur leurs chevaux et se ruer vers nous , il était trop tard pour se la jouer "discrète" ou faire demi tour. Je pouvais toujours sauter sur Pupuce et charger dans le tas mais je savais bien que je n'avais pas affaire à des idiots. Le groupe se scinderait en deux. L'un pour m'occuper pendant que l'autre se chargerait de mes compagnons. Et des hommes à pieds face à de la cavalerie.....Je me tournais vers le chevalier Michiyo , la regardais dans les yeux avant , sans même m'en rendre compte ,de prendre la situation en mains. J'avais une petite idée que j'avais toujours voulu expérimenté. Et c'était le moment ou jamais. Sauf que.....Si cela foirait, nous n'aurions pas de seconde chance.J'avais observé la tactique , disons des plus classiques, que les cavaliers avaient adopté. Trois rangs de quatre et le dernier de trois. Pas bête. Ils pouvaient ainsi s'éparpiller ou rester groupés pour nous charger suivant notre réaction. Cela aurait surement marché en temps ordinaire sauf que..... Je me mis à donner les ordres. Un comble pour moi qui détestais cela.

"Formation en triangle. Je prends la pointe. Bahal sur ma droite. Gaël sur ma gauche. Jörg derrière Bahal , Lino derrière Gaël. Sita au milieu. Nous les attendons sur place. Pupuce, file sur le coté et ne revient que lorsque je t’appelerai. En position, bouclier paré et arme au point."

Après un petit moment de flottement et d'hésitation qui me parut durer une heure , tous prirent leur place. Je les comprenais , sachant que j'avais dit ne pas vouloir être leur chef et que ma "tactique " nous donnait logiquement perdant à .....90%. Mais je ne leurs laissais pas le temps de douter et surtout pas à moi même par la même occasion. C'était de la folie mais c'était dans ces cas là que j'étais le plus inventif. Enfin ....C'était ce que disait mon maître.

"Bahal, Gaël, nous encaissons la première ligne. N'hésitez pas à tailler les chevaux s'il le faut.Essayez d'épargner les autres, nous en aurons besoin. Sita, tu te débrouille comme tu veux mais tu m'abats le dernier rang . Pas un seul ne doit passer sous peine de nous voir pris par derrière. Jörg, Lino, vous êtes notre assurance vie. "

La position étant prise, je posais un genou au sol pour faire une dernière prière à ma déesse ainsi que pour me concentrer. Le moment de calme juste avant la tempête. Puis je me relevais et fis tournoyer mon marteau. J'étais maintenant impatient d'en découdre, laissant toute ma haine et ma rage montée en moi.Les cavaliers s'approchaient vitesse grand v.

"On attend!! On attend......MAINTENANT!!!"

J'embrasais mon marteau alors qu'ils étaient presque sur nous. Je pensais que les flammes de celui ci ferait ralentir les chevaux, ces derniers ayant une sainte peur du feu. L'effet fut plus spectaculaire que je ne le pensais. Il faut dire qu'à ma surprise, ce ne fut pas que mon marteau qui s'embrassa mais moi aussi tout entier. Les flammes courraient sur tout mon corps . Résultat......Les chevaux freinèrent des quatre fers, les cavaliers aussi. Le troisième rang percuta le deuxième qui entra dans le premier, le tout s'arrêtant à moins d'un mètre de nous. Une joyeuse pagaille qui ne pouvait que nous être profitable. Des cavaliers à l'arrêt étant bien plus vulnérable. Après une demi seconde de surprise pour tout le monde et surtout pour moi, je sonnais la charge.

"Pas de quartiers!!!"

Nous nous enfonçâmes tel un coin fend  un morceau de bois . Mon marteau se mit à chanter.
Je fauchais le premier cheval et alors que son cavalier chutait je lui envoyais un coup de mule en pleine poitrine. Ce fut bref et rapide pour lui, son sternum s’enfonçant sous l'impact de mon marteau. Le second se croyant plus malin , se baissa sur le coté , épée au clair , avec la ferme intention de m'embrocher. L'idiot!! Je fis un léger saut de coté avant de faire un "home run" avec sa tête. Je me débattais au milieu d'une marée humaine , fauchant et tuant tout ce que se présentait à moi. Et à entendre les cris de mes compagnons , eux aussi s'en donnaient à cœur joie.Même Pupuce en profita pour avaler tout rond un des cavalier du troisième rang qui avait réussi à se sortir de ce capharnaüm.Mal lui en prit. La bataille ne dura que quelques minutes. Une éternité en somme....Lorsque plus rien ne bougea je me retournais vers mes compagnons pour m'assurer que tout aller bien. Nous avions l'air de démons ainsi couverts du sang  de nos ennemis.

J'exultais intérieurement. Ma "tactique" avait fonctionné au delà de ce que j'attendais. Quinze à zéro. Tous morts et pas une perte de notre coté. Je fis un petit merci de la tête vers Lino. J'avais très bien vu son intervention quand un pourceau s’apprêtait à me pourfendre par derrière alors que je faisais prendre l'air à la cervelle de l'un de ses frères. Peu être aurai je eus le temps de me retourner .....Ou pas. Dans tous les cas je lui étais redevable.J'allais crié de joie lorsqu'un autre cri se fit entendre. Ça se battait dure dans la commanderie.

"Frères!!! Je crois qu'on a encore besoin de nous. "

Je brandis à nouveau mon marteau avant de me mettre à courir vers la commanderie.

"Pour Ishtar!!"        
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Lun 23 Mai - 8:41

Cet innommable spectacle avait déposé ces cendres au fond de nos gorges. Les hommes qui avaient été ragaillardis par l'arrivée inopinée de notre Paladin venaient d'être rattrapés par la fatalité. Je l'avoue, un instant j'ai pensé tout abandonner, car restait-il seulement un peu d'espoir ? Mais j'ai vu la ferveur qui animait mes compagnons malgré tout et puis il restait encore deux commanderies qui auraient peut-être besoin d'aide. Aussi, avions-nous inconsciemment forcé l'allure et bien nous en prit. Cette fois-ci pas question d'arriver trop tard et nous avons chargé oubliant les bases même de notre enseignement, mais qui aurait bien pu nous en vouloir ? Mais nous nous reprîmes très vite et notre Paladin nous surprit d'une incroyable manière. Il prit tout simplement le commandement et après un moment de flottement, les années d'entraînement prirent le relais. Pas de doute ou d'objection, nous n'en avions pas le temps et encore moins le luxe. La manoeuvre qu'il mit en place fut un succès total et je me fis la réflexion qu'il faudrait la rajouter à nos apprentissages. Aucun de nous ne fut perdu mais pas le temps de souffler. Lorsqu'il en donna l'ordre, je me téléportai pour avancer plus vite et ne tardai pas à débarquer en pleine mêlée furieuse. Mon masque était toujours en place et si un instant mon apparition avait surpris, mon choix fut très clair lorsque deux ennemis mordirent la poussière. Pas le temps de faire les présentations, il fallait d'abord éclaircir les rangs.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Lun 23 Mai - 10:53

Nous nous élançâmes à nouveau vers la bataille qui faisait rage. Voir mes hommes ainsi ragaillardis me fis chaud au cœur.Enfin presque.... Parce que ce même cœur rata un battement lorsque je vis disparaître le chevalier Michiyo , suivi immédiatement de la colère . Bong sang!! Mais elle pensait à quoi là!! Se téléporter au plein milieu d'un champs de bataille!! Y avait pas mieux pour se prendre un coup d'épée dans le dos ou de finir embrocher sur une lance. Je n'avais perdu personne jusqu'à maintenant , pas question d'en perdre maintenant. Et surtout pas elle !!!

Je redoublais d'effort et nous fûmes très rapidement en vue de la porte. Là ce fut Sita qui m'étonna. Son arc se mit à chanter et les deux gardes ennemis se retrouvèrent cloués pour l'éternité à la dernière porte qui nous barrait la route. Je ne pris même pas le temps de ralentir et enfonçais  cette dernière. Bien m'en prit. L'homme derrière se retrouva écrasé contre le mur. Cette fois ce fut Bahal qui s'en occupa. Et ce ne fut pas beau à voir. Pas de temps à perdre pour moi. Je cherchais inconsciemment le chevalier Michiyo des yeux. Pour vu que.....Je soupirai . Elle était à quelques mètres de moi , aux prises avec un épéiste qui n'eut pas vraiment le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Elle m'épatait cette ....Ce chevalier. N'empêche qu'elle allait quand même entendre parler du pays. D'ailleurs , j'allais lui en toucher deux mots dès maintenant. Sauf que.....

Je fulminais intérieurement . Par deux fois j'avais failli l'approcher et par deux fois elle s'était téléportée. A ce rythme là j'allais finir cardiaque moi. Sans compter qu'à chaque fois je me retrouvais à tuer une nouvelle série d'adversaires. J'en profitais pour passer ma frustration sur eux . Frustration ou peur?? Et peur de quoi?? Aprés tout, le chevalier Michiyo savait très bien se défendre seule. Alors pourquoi cette envie irrépressible de la défendre??Merde...Ce passait quoi là?? J'allais tourner le dos et la laisser se débrouiller seule comme une grande fille qu'elle était , lorsque je vis apparaître dans la cour , l'un de leur monstre. Un de ceux énorme , avec une tête de taureau. Et le pire c'est qu'il fonça droit sur mon chevalier qui, elle ne pouvait pas le voir , vu qu'elle lui tournait le dos aux prises avec un autre ennemi. Je du blêmir une fraction de seconde en pensant au résultat. Il allait l'écraser comme une simple crêpe .....Il en était hors de question!!

Sans plus y réfléchir je fonçais sur le monstre à mon tour. Si j'avais bien calculé , j'allais le percuter de coté juste avant qu'il ne percute lui même Michiyo. J'allais le prendre à son propre jeu. Le choc allait être rude et il le fut. J'eus l'impression de rencontrer une muraille. Mais le but était atteint. Je réussi à le déséquilibrer et nous roulâmes tous le deux sur le coté. Je fus juste un peu "sonné". Et lorsque je retrouvais mes esprits , ce fut pour voir une énorme rapière se dirigeais vers ma tête. Edwin zéro, le monstre un!! Out Edwin. Il se passa alors quelque chose que....

Il y eut un déplacement d'air et je me retrouvais soudain dans les bras du chevalier Michiyo à plusieurs longueurs de mon monstre d'adversaire. Je rougis comme une tomate trop mure d'être ainsi tout contre elle. Je détestais être pris ainsi au dépourvu . Et puis elle s'était à nouveau téléportée , me sauvant la vie au passage.

"Chevalier Michiyo!! Croyez vous que ce soit le bon moment pour ce genre d'amusement?? Et puis je pouvais trés bien me débrouiller seul. je ne veux pas que vous risquiez votre vie pour me sauver. Et arrêtez de vous téléporter sans arrêt. Comment voulez vous que je vous protège si .... "

C'est ce moment que choisit mon adversaire pour faire entendre , d'un cri retentissant, sa frustration de ne pas m'avoir couper en deux. Là c'était trop. Je me retournais et m'enflammais littéralement  de colère.

"LA FERME!!! Je parle avec une dame gros lard. Tu veux jouer!! Viens!!"

Je me retournais vers Michiyo.

"Ok!! On le finit. Je sers d’appât.Je l'attire et tu apparais dans son dos. Tu lui coupe les tendons et on l'achève. "

Je n'attendis même pas qu'elle me réponde pour me ruer à nouveau vers lui. La suite fut rapide. Le gros tas ne voyant que moi, ce fut une partie de rigolade pour le chevalier Michiyo. Et alors que le monstre tombait , je l'achevais d'un énorme coup de mon marteau en plein dans sa face alors même que Michiyo plantait ses épées dans son dos. Résultat!! Un gros splash qui nous éclaboussa tous les deux du sang et de la cervelle , bien petite ma foi, du dis monstre. C'est alors que je fis la connerie de ma vie. Pris dans la frénésie du combat, j'attrapais le chevalier Michiyo par la taille et posais un baiser retentissant sur ses lèvres.

"Là c'est le moment , chevalier Michiyo!! Bien joué. Bon boulot."

Je me rendis compte trop tard de mon geste . Mes flammes en furent soufflées et je me perdis en bredouillants dans mes excuses.Mais m'avait prit quoi là?????

" Je .... Pardon....Je...Le feu de l'action. Je..."

Je me retournais tout pale. Bon avec un peu de chance , personne n'avait rien vu. Et bien.....Raté!!
En fait tout le monde nous observait. Et lorsque je m'avançais vers Bahal et Jörg médusés visiblement par mon geste, ces derniers m'arrêtèrent d'un geste de la main. Bahal me parla alors que Jörg ne pouvait s’empêchait de rire.

"Merci Paladin mais....Une simple poignée de main suffira pour nous remercier. "

J'avais l'air fin moi. Sans compter que je n'osais plus me retourner de peur de me prendre une baffe magistrale de la part du chevalier Michiyo. Je cherchais aussitôt des yeux un nouvel adversaire mais visiblement notre combat avait mis fin aux autres. Nos derniers ennemis avaient décidés de prendre la fuite. Misère.....Ce fut le commandant de cette commanderie qui me sauva la vie en explosant de rire juste avant de me prendre le poignet pour me serrer la main façon frère d'armes.

"Salut à toi et respect paladin. Vous....avez de drôle de façon de congratuler vos hommes mais vous ne pouviez pas tomber mieux. Merci pour votre aide et bienvenu à toi et tes frères. "

Je serrais sa main. Jamais je ne m'étais senti aussi con......Mais qu'est ce qui m'était passé par la tête.... Je croisais discrètement le regard du chevalier Michiyo. Qu'est ce qui allait bien m'arriver....Sur qu'elle devait m'en vouloir maintenant.


Dernière édition par Edwin Westfall le Lun 23 Mai - 17:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Lun 23 Mai - 11:50

À vrai dire, je ne compris pas vraiment ce qu'il se passa ni les évènements qui amenèrent cette situation très embarrassante. Je restai un moment comme deux ronds de flan. Sonnée et déroutée. Je n'avais même pas pris en compte que ses flammes ne m'avaient nullement blessée. Tout ce qui se passa ensuite me parvint que faiblement. J'étais à la fois mortifiée et troublée et cela me mit tout simplement hors de moi. J'étais telle une statue, je ne bronchais pas, ni ne regardais personne aussi le rire de Jörg disparut d'un coup. Inspirant longuement, je repris mes esprits et saluai mes nouveaux camarades. Je croisai le regard de mon Paladin sans rien laisser paraître alors que la tempête faisait rage en moi.

"Je pars en reconnaissance."

Je ne lui laissai pas le temps de confirmer ou non, je m'éclipsai. Bahal secoua doucement la tête et calotta Jörg comme pour chasser le mauvais sort. Etrangement, celui-ci ne moufta pas. Ils se rapprochèrent d'Edwin et attendirent les ordres. Gaël ne tarda guère à les rejoindre, trop heureux de retrouver des compagnons, il était peut-être l'un des seuls à ne pas avoir assister à la scène. Tout guilleret, il semblait frétiller comme un gardon.

"Diantre ce que je suis content !"

Mes autres gaillards opinèrent du chef et quelle ne fut la surprise de tout le monde lorsqu'on révéla que les deux commanderies étaient là. Il était enfin temps pour nous de rentrer, prendre un peu de repos mérité. Quant à moi, j'atterris non loin en fait, après avoir fait plusieurs bonds, à quelques mètres de montures sans leur cavalier. Au vue des armoiries, elles appartenaient à nos ennemis, enfin, maintenant, elles seraient nôtres. Je m'approchai et les liaient ensemble avant de retourner d'où je venais. A quoi donc jouait ma déesse pour m'empêcher de laver cet affront. Enfin, en était-il un vraiment ? Je m'ébrouai et rangeai ces étranges souvenirs tout au fond d'une pièce sombre barricadée par une lourde porte. Je m'étais absentée guère plus que cinq minutes, je revenais maintenant avec un petit convoi. Sans faillir, je me dirigeai vers le commandant, le plus haut gradé maintenant. On me mit vite au courant et je souris sous mon masque, on allait enfin pouvoir souffler. Les environs étaient sûrs ainsi que la première partie de la route qui nous mènerait vers le Nord. J'évitai soigneusement Edwin mais en toute discrétion car je pris plaisir à faire connaissance avec nos nouveaux compagnons d'armes.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Westfall

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Mar 24 Mai - 15:50

Je répondis d'un sourire nié au commandant , trop mortifié que j'étais. Mais qu'est ce qui m'avait pris?? Je n'avais même jamais embrassé une femme et voilà là que j'agissais comme le dernier des soudards. Je me sentais mal. Très mal. Et pourquoi étais je troublé?? Son absence de réaction?? Je m'attendais à une baffe retentissante ou à une bordée d'insultes que j'aurai bien mérité mais nada!! Ou alors , attendait elle peut être que nous ne soyons que deux pour régler cette affaire?? Je ne savait plus trop quoi penser. Ou alors....Peut être avait elle apprécié.....N'importe quoi. Il fallait que je me sorte cette idée de la tête. Je n'avais jamais été doué avec les dames. Aprés....Je n'avais pas spécialement essayé non plus. Olala....J'en avais le tournis.Et la preuve que je me trompais!! Elle avait choisi de m'ignorer. Et ça, allait savoir pourquoi, ça me fit plus de mal que tout autre réaction de sa part. Je n'eus même pas le temps de m'expliquer plus qu'elle s'évapora une nouvelle fois devant mes yeux alors que je faisais mine d'aller à sa rencontre. Geste qui n'échappa au commandant qui me fit un petit sourire.

" De l'eau dans le gaz , Paladin??Ah ces femmes.... J'ai moi même une chevalier pour compagne. Pas facile tous les jours d'avoir une combattante à ces cotés mais elles font des femmes....Vous verrez. Vous ne regretterez rien. Et puis tous ça va vite s'arranger. Les oreillers sont fait pour ça, même si là aussi elles ont parfois le dessus. "

Trop perdu dans mes pensées je ne compris que tardivement ce qu'il insinuait. Il se plantait complètement là. Mais je n'eus guère le temps de lui expliquer que déjà il se tournait vers ses frères d'armes.

"Mes frères. Aujourd'hui est un jour de joie. Nous venons de mettre en déroute l'ennemi. Et ceci est un peu beaucoup grâce à nos nouveaux compagnons. Accueillons les dignement.Ce n'est pas tous les jours que nous avons un paladin qui s'enflamme ainsi pour sa belle. Je propose que nous ripaillons tous ensemble. "

Un rire tonitruant et une  ola s'élevèrent bientôt et ainsi fut fait. nous apprîmes ainsi que les deux dernières commanderies s'étaient réunis pour mieux résister. Je soupirai à cette nouvelle. Rien maintenant n'empêcherait plus mes nouveaux compagnons de partir de leur coté.De plus, je voyais bien que le chevalier Michiyo faisait tout pour m'éviter, même si elle le faisait discrètement. Elle parlait à tout le monde sauf à moi. Je ne pouvais pas l'en blâmer. Il fallait que je m'explique avec elle. Mais voilà. Comment approcher quelqu'un qui se sauve aussitôt qu'il vous voie. Après trois tentatives et trois échecs, j'allais abandonner lorsque ce fut Jörg qui me sauva la mise. Il s'approcha du chevalier Michiyo pour discuter avec elle.

"Dois je te féliciter Lino?? Petite cachottière...Tu aurai pu nous dire pour toi et Edwin. Remarque, comme le dit Bahal, vous allez plutôt bien ensemble. Et vu la manière dont il " s'enflamme" pour toi , il doit en pincer grave pour toi. "

Jörg pouffa de rire en voyant la moue du chevalier Michiyo. J'en profitais qu'elle était occupée pour me rapprocher discrètement.

"Ne fais pas cette tête là Lino. Et cesse de lui en vouloir pour avoir vendu la mèche.On aurait bien fini par le savoir.Qui sait , peut être qu'on vous aurait retrouvé dans les bras l'un de l'autre au petit matin. Ou dans les même draps. Ceux de ce soir seront surement plus confortables..... Le commandant a visiblement Edwin à la bonne. Paraîtrait qu'il aurait même fait préparer un petit nid douillet pour vous deux. A moins que ce ne soit Edwin qui l'ait demandé. Ah ben en parlant du loup....Je vous laisse. "

Jörg venait de m'apercevoir. il m'adressa un petit clin d’œil avant de s’éclipser.Quand à moi, trop peur que le chevalier Michiyo joue encore une fois les courants d'air , je me saisis aussitôt de sa main . Bien ou mal m'en pris. Nous nous retrouvâmes soudain dans la cour sous un porche. Pour un peu avec le clair de lune.....Je pris une grande inspiration avant de me lancer.

"Chevalier Michiyo , je vous en prie, laissez moi au moins la possibilité de m'expliquer pour ce geste malheureux ."

Malheureux....Etait ce le mot approprié??

"Je ....je veux dire malheureux par le fait est que je vous ai embrassé. "

Oh...Qu'est ce que je disais. Elle allait surement comprendre que je n'avais pas aimé. Rectifier tout ça.

"Enfin Je....Pas que vous embrassiez mal , au contraire. Vos lèvres sont exquis...."

Mais je raconte quoi moi là....Maintenant elle va me prendre pour un obsédé.

"Euh...C'est pas ce que je voulais dire. je voulais vous faire comprendre que...."

Olala....pourquoi tout était si compliqué pour moi avec les femmes.

"Je....Enfin , sachez que rien n'était préméditer. Et que je suis marri de vous avoir mise dans une telle situation. De plus mon geste est impardonnable même s'il était dans le feu de l'action. aprés...quand j'ai vu ce monstre vous charger ,j'ai oublié que vous étiez un chevalier et j'ai imaginé le pire. Je ne veux pas perdre un seul homme sous mon commandement. Et vous plus que personne. Vous comprenez??"

Mouai....Pas sur du tout. Même moi je m’embrouillai.Je fis alors une chose que je n'avais jamais faite. Comme ça ça faisait deux dans la même journée. Je mis un genoux au sol et plongeais mon regard dans ses yeux . Alala ses yeux....

"Chevalier Michiyo ,J'accepterai la sentence que vous voudrez bien m'infliger . Giflez moi, demandez moi en duel, ou....Je vous ferai des excuses en public si vous le désirez mais par pitié cessez de m'éviter. Je....."

Je quoi??? Aprés tout c'était son droit.


Dernière édition par Edwin Westfall le Mar 24 Mai - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiyo Lino

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   Mar 24 Mai - 17:26

Heureusement pour moi, je n'eus pas vent de l'échange entre le commandant et le paladin. Autre point positif, nos nouveaux compagnons ne firent aucune allusion mais ce ne fut pas le cas de mes frères d'armes. Lorsque je vis Jörg se pointait avec cet petit air que je ne connaissais que trop bien, je n'eus qu'une envie, filer. Mais je commençais à fatiguer et puis, il ne m'en laissa pas le temps. Mes poings se serrèrent et je n'eus même pas le temps de dire quoique ce soit. Quand il le voulait, Jörg pouvait monopoliser une conversation. Il avait l'art et la manière de vous couper le sifflet tout en vous énervant. Pourtant je pouvais sentir un feu m'incendier le corps et mes pommettes devaient être cramoisies. Je remerciai ma déesse et les habitudes prises depuis l'enfance qui m'offraient la protection du tissus recouvrant le bas de mon visage. A bien y réfléchir, j'avais déjà pensé à ce genre de situation et j'avais tout prévu mais il fallait croire qu'entre vouloir et pouvoir, il y avait une immense différence. Et pourquoi avais-je encore l'impression de la chaleur de ses lèvres au travers du tissus ? Je m'ébrouais et maugréai en direction de Jörg qui ne m'entendit nullement. Il avait filé le bougre.

"Continues et je te coupe la langue."

Une main chaude se glissa dans la mienne et surprise j'utilisai mon don sans vraiment le vouloir. Le silence qui caressait mes oreilles me soulagea. Tournant la tête, j'ouvris des yeux ronds et relâchai la main du paladin. Mes bras se croisèrent, auto-défense mue par mon instinct. Ses piètres explications eurent raison de ma colère mais me laissèrent dubitative. Il m'acheva en mettant un genou à terre, effarée, je secouai les bras et lui fit signe de se relever.

"Laissez couler Paladin, vous vous enlisez. Je vous serai juste gré de m'éviter pareil embarras dorénavant. Non pas que je craigne pour ma réputation mais être une femme demande déjà deux fois plus d'efforts alors ne gâchez pas mes années de labeur, s'il vous plait."

Le ton que j'employai fut presque implorant. Curieusement ce discours me fit mal mais les choses devaient être carrées. Pas de place pour le doute, la confusion et les désagréments que pouvaient engendrer les malentendus.

"Je pense qu'il est temps de rejoindre nos compagnons."

Pourquoi ne lui avais-je pas demandé de démentir ou de me présenter des excuses, je pourrais vous fournir une explication mais sa véracité serait certainement floue. Et puis le temps était aux festivités, nous l'avions bien mérité et je ne comptais pas gâcher tout cela. Ma raison me poussait en avant mais mon coeur affolé semblait attendre quelque chose que je ne comprenais pas. Secouant la tête, je devançai notre Paladin et me mêlai aux autres. Un fumet me parvint, ça tombait à pic, après toutes ces émotions, je mourrais de faim. Je jetai un oeil en direction d'Edwin puis me ravisai. Ne pas alimenter les rumeurs, juste profiter du moment. Toutefois, Jörg eut le droit à son écrasement de pied en règle.



La vengeance par le sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un frère d'armes inattendu.....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un frère d'armes inattendu.....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» Instruction Technique Armes de Poing
» Énième recensement des armes d'exception.
» Plus sur le trafic drogues-armes entre Haiti et la Jamaique
» Les USA comptent 90 armes pour 100 habitants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Bois Maldune-
Sauter vers: