Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 A poil? Pour une première rencontre, c'est pas vraiment le top... | Feat Lizzy V.Tolkien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Derek Curtis

avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 28/11/2014

MessageSujet: A poil? Pour une première rencontre, c'est pas vraiment le top... | Feat Lizzy V.Tolkien   Lun 11 Mai - 21:26

La pleine lune... Si il y avait bien un moment que je craignais plus que tout, c'était celui-ci. Et pourtant, je n'étais vraiment pas du genre à m'incliner et à me laisser dévorer par la peur. Mais cette nuit... Cette nuit, comme toutes celles où la lune brillait de sa rondeur dans le ciel, allait être bien plus terrible encore que n'importe quelle autre nuit. Mais puisque c'était là la raison d'être des loups garous, je ne pouvais me soustraire à cette énième transformation. Et puis, de toute façon... Comment aurais-je pu? Il était impossible d'échapper aux rayons de l'astre lunaire. Ils étaient là, même là où on ne les attendait pas.

Je soupirais. La nuit n'allait plus tarder à tomber, et il me fallait m'éloigner le plus vite possible de la ville. Mais pour aller où...? Là-bas, probablement. Il y avait cette grotte, enfouie quelque part sous la mousse et les arbres de la forêt d'Apremotte. Là où j'avais pris l'habitude de me lier avec de solides chaînes. Je me doutais bien que cette solution était temporaire, mais elle était bel et bien la seule que j'avais pour l'instant. Qu'aurais-je pu faire d'autre, de toute façon? J'étais tout bonnement incapable de retenir les folies de cette créature qui sommeillait tout au fond de moi. Alors même si je ne pouvais m'épargner la douleur, je pouvais au moins faire en sorte que d'autres n'en souffre pas.

J'attrapais donc la longue cape qui trônait sur le dossier de la seule et unique chaise et l'enfilais aussitôt. Je rabattais soigneusement le capuchon sur ma tête et refermais la porte derrière moi quand une silhouette surgit dans mon dos. Je sursautais presque aussitôt et fixais mon regard dans celui de mon interlocuteur.  Heureusement, ce n'était qu'un gamin, celui que j'avais engagé pour me livrer tard le soir, mais le fait qu'il avait réussis à me surprendre aussi facilement montrait bien à quel point j'étais tendus. Je soupirais, et passais brièvement une main sur mon visage.

«J'ai une commande pour vous M'Sieur Derek! Il était grand, et vraiment bizarre mais... M'Sieur Derek...?»

«Oui... Je t'ai entendu.»

Silencieux, je réfléchissais un peu puis continuais.

«Je n'ai pas vraiment le temps là maintenant... Repasse demain, ou après-demain.»

Sans plus attendre, je faisais un petit geste de la main au gamin puis m'éloignais aussitôt. Je n'avais déjà perdu que trop de temps. Peu à peu, mes pas me conduisirent jusqu'aux bois les plus proches. Alors que la distance qui nous séparaient s'amoindrissaient petit à petit, je sentais ma nervosité grandir. Comme si celui qui se trouvait au fond de moi reconnaissait l'endroit, comme si il cherchait désespérément une faille qui ne s'ouvrirait qu'une fois la nuit tombée pour s'échapper, et s'en aller... Très loin d'ici, très loin de cette grotte et de ces chaînes.Il le sentait. Et j'avais de plus en plus de mal à le contenir. Je sentais que mon corps cédait au fur et à mesure que je m'enfonçais sous le couvert des arbres.

Plus le temps passait, et plus mes sens s’affûtaient... Alors que je tentais de me concentrer sur ma progression, l'envol d'un oiseau non loin de là suffit à me distraire. Je relevais brusquement la tête, le souffle court, et mon regard se figea presque instantanément sur l'animal. Et tandis que mon attention se portait sur le ciel, je vis le tracé rouge du couché du soleil s'éteindre peu à peu. Il n'en fallut pas plus à mon organisme pour réagir aussi violemment que d'habitude. Mon cœur rata brusquement un battement alors que je m'écroulais au sol.

A genoux, je vidais brutalement mon estomac avant de venir prendre appuie sur mes deux mains, la respiration sifflante. Mon cœur battait à un rythme effréné et alors que j'avais l'impression qu'il allait me crever la poitrine, je sentis la première phase de la métamorphose opérer. Je hurlais de douleur alors que ma peau se mettait à onduler, mes os ayant commencés leur longue opération. Mes doigts s'enfoncèrent brutalement dans la terre tandis que je serrais les dents pour ne pas laisser échapper ma détresse, des râles de douleur se glissant hors de mes lèvres malgré moi. Bientôt, mes vêtements se mirent à craquer sous la pression, ma peau brunissant et se couvrant par endroit d'un pelage presque noir.

Mais il n'y avait pas que ma peau et mes os qui subissaient ce changement radical. Mon corps tout entier se transformait, et mes organes n'échappaient pas à la règle. C'était douloureusement insoutenable. Impossible de se contenir. Je hurlais de plus bel alors que des griffes trouaient le cuir de mes bottes, mes pieds devenant petit à petit des pattes surpuissantes qui bientôt me porteraient à travers les bois. Peu à peu, mon cri de douleur se modifia lui aussi, prenant des allures de hurlement à la lune. Bientôt, mon visage perdit ses dernières traces d'humanité alors que ma mâchoire craquait bruyamment, s'allongeant pour former une gueule hérissée de crocs tranchant.

Totalement transformé, je venais de tout oublier. Je ne savais plus qui j'étais, ou si même un jour j'avais été autre chose qu'un monstre assoiffé de sang. Il n'y avait plus rien... Plus rien si ce n'est les effluves de quelques proies.

♠♣♠

Bien plus tard... Alors que je m'effondrais au sol, je sentis mon corps tout entier se mettre à trembler. Entièrement nu, je reprenais petit à petit pied avec la réalité. Je sentais la terre et l'herbe fraîche sous mon corps, la brise matinale fouetter ma peau et le froid m'envahir peu à peu alors que ma peau redevenait celle d'un pauvre être humain. Le jour devait être en train de se lever... Et visiblement, j'étais toujours dans ces bois. Sauf que mes mains et mon visage étaient couvert d'un liquide poisseux et rougeâtre. Je relevais lentement les yeux sur mes doigts et grimaçais. Du sang... J’espérais ne pas avoir dévoré de la chair humaine... En plus de ne pas être recommandé si l'on voulait passer discret, tuer des gens et s'en repaître, ce n'était pas vraiment très légal. Et en plus de ça, j'avais un mal de chien à digérer ça...

Héhé... Hm, bon okay, ce n'était franchement pas le moment de plaisanter. J'étais plutôt dans une très mauvaise posture. Je savais pertinemment que j'étais incapable de faire le moindre pas, vu l'état dans lequel j'étais, et rester ici trop longtemps pourrait s'avérer être véritablement dangereux. Pourtant, a part ramper et râler de douleur, je n'étais pas capable de grand chose...



Spoiler:
 

Couleur dialogue: #663300
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy V.Tolkien

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: A poil? Pour une première rencontre, c'est pas vraiment le top... | Feat Lizzy V.Tolkien   Dim 17 Mai - 20:21

Besoin d'aide ?

Lizzy scruta le ciel songeuse.. La pleine lune approchait à grand pas et elle savait qu'elle allait devoir rester cloîtrer chez elle, sa mère lui avait longtemps conté des histoires sur les loup-garous, et si au début elle n'y avait pas cru, son avis avait été vite changé lorsque sa mère et elle était tombé sur l'un d'entre eux au beau matin, le jeune homme était nu, étant enfant, Lizzy ne savait pas ce qui avait été le plus choquant, apprendre la vérité, ou savoir que cet homme était nu bien qu'il ait caché ses parties intimes lorsqu'il était tombé sur les deux jeunes filles.

Depuis ce jour, Lizzy ne voyait et ne vivait plus les pleines lunes de la même manière, c'était le genre de nuit où elle ne pouvait sombrer dans un sommeil de plomb, à l'inverse, elle passait souvent ces nuits scotchée à fenêtre de sa chambre, et elle attendait, ou elle lisait, mais aussi étrange que cela puisse paraître, elle ne dormait pas, elle était hésitante quant à la raison qui la maintenait éveillée, était-ce la fascination ? Une sorte d'admiration envers eux, ou était-ce sa bonté naturelle qui ne supportait pas de savoir que des gens pouvaient souffrir sous son nez ?
Elle n'en avait aucune idée, mais ce soir là, comme tout les autres lors d'une pleine lune, elle s'assied  sur le rebord de sa fenêtre, un livre entre les mains et elle lit en attendant toujours que les heures passent, dans l'espoir que le sommeil vienne la cueillir avant que l'aube ne montre les premiers signes d'une nouvelle journée.

-Lizzy .. ?

La jeune fille sursauta à l'évocation de son prénom. Elle se tourna et fit face à son père qui la fixait, cette lueur peinée dans le regard gris de l'homme, elle savait qu'il s'inquiétait pour elle, il la connaissait trop bien et depuis qu'elle était née il n'avait cessé de prendre soin de sa fille, il avait peur pour elle parce qu'il la savait trop bonne, trop généreuse, au fond de lui il pensait même que ce monde ne méritait pas cette enfant, son enfant.
Mais elle était toujours là, à l'image de sa mère, et elle souriait pour le rassurer, lui prouver que tout allait bien, avec la certitude que tout irait toujours bien.
Lizzy se contenta d'un signe de la tête pour congédier son père maintenant qu'il avait l'assurance que tout se passerait bien pour elle, il ferma la porte de sa chambre, et la jeune fille replongea dans sa lecture alors que les rayons du soleil faiblissaient progressivement.

lll

C'est un son familier qui vient tirer la jeune fille endormie de ses songes. Le temps qu'elle ouvre les yeux, le petit oiseau qui sifflotait sur la branche du pommier de son jardin avait eu le temps de s'envoler, sûrement à la recherche d'une nouvelle aventure.
Toujours légèrement troublée, Lizzy referma son livre et se frotta les yeux, elle n'avait pas dormi longtemps, elle sentait la fatigue peser sur ses paupières, mais elle n'avait plus le temps de dormir, il fallait qu'elle aille cueillir quelques plants qui lui manquait, et qui n'étaient matures qu'après ces nuits de pleine lune.. Les plantes l'intrigueraient toujours mais ça c'était une toute autre histoire.
Lizzy se prépara rapidement, et s'en alla à la recherche de ces fameuses plantes, sa sacoche de plant et de secours sur l'épaule, en chemin elle croisa Zéphyr, à qui elle donna quelques caresses avant de s'enfoncer plus profondément dans la forêt.
La fraîcheur matinale se faisait ressentir, et la rosée du matin s'était posée finement sur la flore, Lizzy profitait de ce paisible coin de paradis et son regard volait tranquillement sur le spectacle qui s'offrait à elle lorsque cette sensation de paix disparut.
Il y avait quelqu'un là bas, le premier réflexe de la jeune fille fut de s'approcher, mais elle ne voulait pas non plus l'effrayer.
Elle s'approcha alors à pas de loup, et remarqua qu'il s'agissait d'un jeune homme, qui, à en juger par sa posture, avait besoin d'aide.
Tout à coup moins craintive, Lizzy s'approcha du jeune homme, et s'agenouilla à côté de lui, et hésita un petit moment à poser une main sur son front pour vérifier sa température, elle songea qu'il valait mieux lui parler avant de s'occuper de son état.

-Monsieur, vous m'entendez ? Questionna-t-elle doucereusement, tout en posant une main sur son front.

Elle aurait pu avoir un choc, et sa nudité n'y était pour rien dans son traumatisme, le jeune garçon était brûlant, il fallait qu'elle le prenne en charge immédiatement si elle ne voulait pas qu'il soit encore plus malade qu'il ne l'était déjà.

-Ne vous en faîtes pas je vais m'occuper de vous, sa voix était rassurante et pure, elle savait quoi faire, mais encore fallait il que cet inconnu se laisse faire, que ce.. Loup-garou accepte son aide.


l#ccffffl

Lizzy V.Tolkien
« Color my life with the chaos of trouble.» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Curtis

avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 28/11/2014

MessageSujet: Re: A poil? Pour une première rencontre, c'est pas vraiment le top... | Feat Lizzy V.Tolkien   Jeu 28 Mai - 14:24

Aaah... Bon sang, oui, j'étais dans un foutu pétrin. Dans une putain de merde. De grosse merde, même. Et je n'exagérais absolument pas en disant ça. J'étais dans une partie de la forêt que je ne connaissais pas... Du moins, c'était ce que me disait mes yeux, et vu l'état dans lequel j'étais, je n'étais pas tout à fait sûr que ce soit ça, mais... En plus de ça, j'étais complètement nu, et faut dire que ce n'était franchement pas la tenue appropriée pour une petite balade dans les bois. De plus, j'étais tout bonnement incapable de me relever, du moins pour l'instant. C'était tout juste si j'arrivais à garder les yeux ouverts. Mon corps tout entier était endoloris, comme à chaque fois, mais c'était bien encore cette fois... Et pour ne rien arranger, je frissonnais déjà alors que je sentais que mon front était brûlant. Quoi que la créature ait fait cette nuit, elle m'avait laissé dans un état pitoyable.

«Merde...»

C'était du moins ce que j'avais l'impression d'avoir dit. Mais au final, de ce que j'avais entendu, ça avait beaucoup plus ressemblé à un vague grognement. J'avais la bouche pâteuse, et un affreux goût de sang entre les lèvres. L'esprit encore embrouillé par ma dernière transformation, je tentais de suivre un raisonnement logique. Il fallait avant tout que je sache si il n'y avait rien de plus qui aurait pu me causer du tord. Je n'avais pas vraiment l'impression d'être blessé et pourtant... En passant lentement une main sous moi, je constatais que les activités de mon loup m'avaient laissées un souvenir. J'avais une plaie qui barrait mon torse, de haut en bas et de gauche à droite. La blessure n'étant pas encore cicatrisé, il n'était pas bien difficile de comprendre que l'argent était responsable de tout ça.

«Je vais vraiment finir par y laisser ma peau...»

Un autre grognement, plus long cette fois, et encore moins distinct que le premier. Bon... Ce n'était pas tout, mais si je voulais éviter de mourir dans les heures à venir, il fallait que je me bouge. Je tentais maladroitement de me redresser, en vain. A peine avais-je pris appuie sur mes mains que je m'écroulais de nouveau, face contre terre. Et alors que je m'apprêtais à faire une seconde tentative, j'entendis un bruit sur ma gauche. En tournant lentement la tête, je vis apparaître une silhouette dans mon champ de vision, une silhouette qui se rapprochait de plus en plus, et qui, bientôt, vient s'agenouiller non loin de moi. J'avais bien compris qu'il s'agissait d'une fille, et sa voix me le confirma. Ah...! La pauvre, quand même...!

Je n'étais pas vraiment heureux d'offrir un tel spectacle mais je devais avouer que la fraîcheur de ses doigts sur mon front me firent un bien fou, tant et si bien que je ne pu m'empêcher de pousser un léger soupire en fermant brièvement les yeux. A ses mots, je laissais apparaître un faible sourire sur mes lèvres tandis qu'un rire étranglé m'échappait.

«J'vous préviens... J'suis pas en état de quoi que se soit. J'peux pas bouger de là alors...»

Marquant une pause afin de reprendre mon souffle, je reprenais finalement:

«A moins que vous ne cachiez vraiment bien votre jeu... Vous feriez mieux de me laisser pourrir ici...»

A vrai dire, je voyais mal comment elle pourrait arranger quoi que se soit. La meilleure chose à faire serait en premier lieu de s'occuper de la plaie qui zigzague sur mon torse mais... Avec ses fins bras, je ne voyais franchement pas comment elle aurait pu ne serais ce que tenter de me mettre sur le dos. Enfin.. Je n'étais même pas sûr qu'elle ait compris un traître mot de ce que je venais de lui dire. J'étais incapable de dire si cette fois, j'avais réussis à articuler correctement mes mots, ou si ma mâchoire avait encore refusé de faire quelques efforts.



Spoiler:
 

Couleur dialogue: #663300
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy V.Tolkien

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: A poil? Pour une première rencontre, c'est pas vraiment le top... | Feat Lizzy V.Tolkien   Sam 20 Juin - 9:56

Soin gratuit

Penchée sur son corps, Lizzy jeta ses affaires sur le côté, histoire de pouvoir examiner le jeune homme à terre, lorsqu'elle perçut un semblant de mot elle s'approcha de ses lèvres.
Elle écouta attentivement ce qu'il avait à dire et à présent c'était plutôt à elle de rire, l'abandon est aussi une forme de noblesse, mais on ne peut abandonner sans avoir ne serait-ce qu'essayé, c'est donc avec un sourire léger sur le visage que Lizzy ne lâcha absolument pas l'affaire.

-Et vous, vous feriez mieux de garder vos forces pour quelque chose de plus utile que de me dissuader, elle reposa ses doigts sur son front, ça la frustrait, comment quelqu'un pouvait-il être aussi chaud ?

Remarquant une petite flaque de sang non loin, elle comprit qu'il devait être grièvement blessé, sans même le prévenir elle fit légèrement pivoter son bassin, puis elle le saisit par les épaules afin de le faire rouler précautionneusement sur le dos.
Ses yeux s'écarquillèrent de surprise et elle ne put s'empêcher de lâcher un petit cri d'effroi, elle se doutait qu'il l'entendrait, mais son instinct avait largement pris le dessus face à cette blessure.
Elle revint s'asseoir près de lui tout en survolant la plaie de ses doigts, c'était pas fameux et elle aurait bien du mal à le soigner sans qu'il n'ait une envie irrépressible de hurler, elle détestait ça, mais elle préférait qu'il hurle, plutôt qu'il meurt, ce qui était tout bonnement naturel.
Elle attrapa sa sacoche et commença à fouiller, elle avait toujours de quoi soigner des blessures, mais il lui faudrait un peu plus de matière pour couvrir toute la plaie, elle était si imposante..
Tout d'abord elle se débarrassa de sa cape qui reposait sur ses épaules pour le couvrir jusqu'au bassin, il en avait plus besoin qu'elle de toute façon.
Il fallait commencer par désinfecter cette plaie avant que les choses n'empirent, elle s'activa à la tâche et sortit sa fiole de désinfectant, puis elle se saisit d'un chiffon propre.

-Ca risque de piquer, alors on se tient tranquille, fit-elle d'une voix claire et douce.

Sur ces mots, elle fit glisser le liquide sur l'immense plaie, rattrapant les gouttes cherchant à s'enfuir à l'aide de son chiffon avant de venir poser le tissu sur le bord de la plaie, puis elle exerça une légère pression sur toute la longueur tout en faisant glisser le liquide sur la plaie à vif, elle espérait vraiment qu'il n'aurait pas envie de hurler, mais elle préférait ignorer cette vive douleur qui devait lui déchirer le torse de toute part.
Elle nettoya délicatement sa plaie, puis elle soupira un grand coup, cette opération était tout de même très judicieuse et elle avait bien besoin d'un break.

-On va faire une petite pause, histoire de nous reposer un peu, il ne faut pas oublier de se ménager.. Mais buvez ça d'abord.

C'était un ordre, gentiment donné, mais c'en était un, et même si cette « potion magique » avait une odeur et un goût immonde, ça aiderait la fièvre à retomber.
Elle se plaça derrière sa tête qu'elle posa sur ses genoux, l'aidant ainsi à se redresser il arriverait mieux à boire le liquide bleuâtre.
De là où elle était, elle pouvait parfaitement sentir cette chaleur qui émanait de lui, et elle priait pour que ça fonctionne.
Lorsqu'il eut bu tout le contenu de la petite fiole, de gré ou de force, Lizzy se dégagea, et elle s'éloigna sans un mot, connaissant la forêt par cœur, elle se trouva bien vite face à un point d'eau fraîche, elle plongea son bol dans l'eau, et revint très rapidement auprès de son patient.

-Si vous pensiez que j'avais abandonné, eh bien vous vous êtes bien trompé ! Ajouta-t-elle chaleureusement.

Plongeant un nouveau chiffon dans l'eau qu'elle venait de récupérer, elle le posa sur son front brûlant, elle se comportait un peu comme un clown, mais c'était pour une bonne raison, elle ne voulait pas qu'il soit de mauvaise humeur en plus d'être blessé au point de ne plus pouvoir se mouvoir..

-Bon, où on en était.. ?

La réplique s'adressait plus à elle, qu'au jeune homme couché devant elle, il fallait maintenant qu'elle applique une crème cicatrisante, mais elle savait qu'elle en avait trop peu dans son sac.. L'idéal serait de rentrer chez elle pour récupérer la crème en question, mais ça voudrait dire le laisser là, seul, blessé, sans défense...  


Milles excuses:
 


l#ccffffl

Lizzy V.Tolkien
« Color my life with the chaos of trouble.» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Curtis

avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 28/11/2014

MessageSujet: Re: A poil? Pour une première rencontre, c'est pas vraiment le top... | Feat Lizzy V.Tolkien   Ven 28 Aoû - 11:28

Plus utile que de la dissuader...? Ah... A vrai dire, je voyais mal à quoi le peu de forces qui me restait aurait pu servir pour l'instant. J'étais incapable de bouger, le moindre mouvement me demandant un effort bien trop grand, et la plaie qui me barrait le torse allait plus que probablement se charger de me vider définitivement de l'énergie qu'il me restait. En somme... Si je ne me faisais pas dévorer sur place par je ne sais quelle bestiole d'ici la, j'allais sûrement y passer. Grommelant quelques mots incompréhensibles, j'écarquillais les yeux de surprise en me retrouvant brusquement sur le dos. Je n'avais ni sentis ses doigts s'accrocher à mon bassin ni à mes épaules, et je n'avais pas souvenir qu'une nana aussi chétive puisse ainsi retourner un poids mort.

Pris de court, je m'en voulais presque d'avoir lâché un râle de douleur, regret aussitôt oublié alors que la gamine poussait un cri d'effrois. Je grimaçais. Au vu de sa tête, ça ne devait pas être très beau à voir. En même temps... Je n'avais jamais vu de plaies créées par l'argent qui puissent être agréable à regarder, d'autant plus si cette blessure s'étendait sur la peau d'un garou.

«C'est moche, hein...?»

Un nouveau grognement, que j'espérais plus compréhensible cette fois. Mon regard se mit à dériver alors que j'attendais patiemment la suite du programme, comme à la recherche d'une éventuelle réponse quelque part là-bas, dans les feuillages d'un arbre ou dans les brins d'herbe qui s'agitaient légèrement sous la brise matinale. Évidemment, ce n'était pas là que je trouverais quoi que se soit... Mais dans un sens, ca m'aidait à penser à autre chose. Le répit fut néanmoins de courte durée. La douleur se rappela vivement à mon esprit. D'abord par un violent frémissement au contact du liquide frais sur ma peau brûlante, et à vif, me poussant à gémir de douleur, puis par la pression exercé sur la plaie. Bien que faible, elle mit ma volonté à rude épreuve, accélérant aussitôt ma respiration et le rythme des battements de mon cœur alors que je cherchais à retenir le profond râle de douleur qui voulait m'échapper.

L'instant ne dura que peu de temps, et pourtant, cela aurait pu durer une éternité que je n'aurais pas vu la différence. Inspirant longuement et expirant alors que le chiffon quittait enfin ma peau, je soupirais et basculais la tête sur le côté. Ce n'était pourtant pas terminé. Ce n'était que le début. Rouvrant les yeux, je me retrouvais nez à nez avec la nana qui insista longuement pour me faire avaler l'une de ses mixtures. L'odeur était plus que désagréable, et je doutais que le goût soit bien meilleur, mais j'avais beau tourner et retourner la tête, elle ne lâchait pas l'affaire. Grimaçant, je vidais donc le contenu de sa fiole, avant de me laisser retomber sagement sur le sol.

La voyant s'éloigner, je laissais un bref sourire étirer mes lèvres, et le temps de refermer les yeux, elle était déjà de retour. Les yeux toujours clos, je tournais la tête vers elle et laissais échapper un soupire.

«J'ai bien compris que t'étais encore plus borné qu'un foutu plörg...»

Restant encore un moment ainsi, je finissais par rouvrir difficilement les yeux. Mon regard croisant le sien, je devinais que quelque chose clochait. Ou du moins qu'elle semblait hésiter.

«Hey... Y a un soucis...?»


Spoiler:
 



Spoiler:
 

Couleur dialogue: #663300
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy V.Tolkien

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: A poil? Pour une première rencontre, c'est pas vraiment le top... | Feat Lizzy V.Tolkien   Lun 31 Aoû - 14:35

Brillante idée

Moche était un euphémisme à côté de la plaie qui s'étendait sur son torse musclé. Elle se demanda d'ailleurs comment quelqu'un avait pu lui faire une telle chose, lui infliger un tel supplice à ce jeune homme. Quoi qu'il ait pu faire, personne ne méritait de payer un tel prix.
Les gémissement de douleur qu'il poussa laissait un goût amer contre son palet, elle s'en voulait de réveiller cette vive douleur, mais c'était le seul chemin vers la guérison qui lui était offert, et elle ne pouvait se rabaisser à abréger ses souffrances, le tuer c'était comme admettre sa défaite en tant que médecin. C'était égoïste de le faire souffrir dans la seule intention d'oublier la culpabilité future si son souffle venait à s'échouer sur ses lèvres et à ne plus jamais y revenir, mais elle se devait de tout faire pour le tirer de cette mauvaise passe.
L'abandonner n'était même pas envisageable, et le tuer ne faisait pas parti de ses options... Le seul choix qui s'imposait à elle était celui de l'aider.
Parce que c'était dans sa nature, parce que c'était son métier, parce qu'au nom de sa mère elle se devait d'écouter la même comptine affreuse de la souffrance, dont les tonalités macabres se transformaient parfois pour changer le rythme de l'espoir.
Une drôle de symphonie dont la cadence tombait parfois dans la décadence. Triste et funèbre musique.

Alors oui, on pouvait dire qu'elle était têtue, la réplique lui arracha d'ailleurs un sourire amusé. Il aurait préféré rester ainsi laisser pour mort peut-être ? Si lui ça ne le dérangeait pas, elle, ça la dérangeait.
Si Lizzy était un soldat, elle ne serait pas du genre à abandonner son frère d'arme sur le terrain, pas sans avoir tout essayé pour le laisser en vie, et ce bien en dépit de ses souffrances. Il est parfois bien plus facile de s'abandonner à l'étreinte de la Mort, plutôt que s'accrocher à la main de la vie, la noyade paraît tellement plus douce que de lutter pour un peu d'air dont on a pas l'impression de manquer.
Ses yeux s'ouvrir au pire des moment, Lizzy s'en voulait d'avoir laissé son trouble transparaître à travers ses pupilles azures, il savait que quelque chose n'allait pas. Son regard s'assombrit légèrement, tout autant que le sourire qui se découpa sur ses traits

-Eh bien... Pour être honnête..

Une idée lui traversa subitement l'esprit, c'était complètement fou, elle n'était même pas sûre de la réussite mais il fallait tenter le tout pour le tout...  Elle ne savait pas pourquoi elle n'y avait pas pensé avant... Tout compte fait, si elle savait pourquoi... Parce qu'elle n'avait jamais fait de feu en pleine nature, et surtout pas au milieu de la forêt.
Avec un feu, elle pourrait créer un peu plus de baume et puis ça ne fera de mal à personne un petit feu, quand on est malade comme lui, il faut rester au chaud chez soi, sauf qu'il n'y avait ni chaleur, ni chez soi à ce moment précis.
Contrainte de rester là pour veiller sur lui, elle décida qu'allumer un feu serait la meilleure idée, elle n'avait pas d'autre option d'un côté.

-Tu... Vous savez faire un feu ?

La question semblait stupide, qui ne sait pas faire un feu mis à part elle ? Franchement, elle avait envie de se donner une claque rien que pour la question, et une seconde pour son manque d'assurance. Elle était persuadé que ce n'était pas sorcier de faire un feu, mais elle ne savait pas, elle ne savait rien et cette ignorance la frustrait.
Elle ramassa quelques brindilles de bois bien sèches, et contourna son amas de morceaux de bois dans un cercle de galet.

-Hum... Ca me paraît pas trop mal...

Elle devait bien avouer qu'elle ne savait pas trop si ce qu'elle comptait faire allait fonctionner, mais qui ne tente rien n'a rien comme on dit.
Lizzy commença à faire rouler un bout de bois entre ses mains, toujours plus vite, toujours plus fort... C'était fatiguant pour ses petits bras, et à chaque tour elle doutait un peu plus de la lumière de son idée... Elle n'était pas si brillante finalement.


l#ccffffl

Lizzy V.Tolkien
« Color my life with the chaos of trouble.» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Curtis

avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 28/11/2014

MessageSujet: Re: A poil? Pour une première rencontre, c'est pas vraiment le top... | Feat Lizzy V.Tolkien   Mar 17 Nov - 17:45

Ah... Ça, ce n'était pas bon signe. Ce «pour être honnête», ce regard un peu plus sombre qu'avant, et ce sourire légèrement hors contexte... Ça n'annonçait rien de bon. Je soupirais, refermant les yeux en me disant que si même une guérisseuse faisait ce genre de tête devant la plaie béante qui s'étirait sur mon torse, alors probablement allais-je y passer. Pas que j'avais spécialement envie de mourir, mais je devais avouer tout de même que l'idée d'être définitivement débarrassé de mon loup me plaisait plutôt pas mal. A condition d'y survivre. Ce qui, dans la situation actuelle, ne serait pas vraiment le cas. Alors autant tenir le choc.

C'est ce que je me disais quand de nouveau la voix de la nana s'éleva, me tirant hors de mes pensées, et me faisant hausser un sourcil. Un... Feu...? Euh, pourquoi faire? Je la regardais un bref moment en cherchant à comprendre pourquoi elle me demandait ça, avant de la suivre du regard, et l'observais faire. Le tas de petites branches, le tour de galets... Elle comptait vraiment faire du feu, ici, la, maintenant? En plein milieu de la forêt? Non seulement ce n'était pas prudent, parce que le feu pourrait très bien se propager, et que je ne serais pas vraiment dans un état assez convenable pour empêcher ça, mais en plus de ça, la fumée pourrait attirer n'importe quel regard, et certains étaient trop malsain pour que j'ai actuellement l'envie de les voir arriver jusque là.

Mais alors même que ces idées me traversaient l'esprit, une première étincelle jaillit des brindilles, produit de l'énergie que mettait la guérisseuse à frotter vigoureusement son bout de bois contre un autre. Immobile et sagement silencieux, je détournais lentement la tête et la laissais retomber lourdement de l'autre côté, la posant de nouveau sur le sol humide alors que mes doigts bougeaient faiblement sans vraiment que je ne m'en rende compte. Je fermais doucement les yeux, puis grimaçais et grommelais un peu alors que peu de temps après l'odeur du bois brûlant vint me chatouiller les narines. Elle avait réussis, finalement.

«Bravo... C'est fait... Maintenant...»

Je grimaçais de plus bel, de douleur cette fois, et grinçais des dents alors que la plaie me tiraillait. La peau tout autour de la blessure semblait douloureusement pulser au rythme de mes battements de cœur, comme une sourde pulsion se joignant en écho à celles de l'organe qui me maintenait encore en vie. Un peu comme si mon loup se joignait à moi pour supporter la douleur. Étrange, n'est ce pas...? Surtout quand l'on savait que lui et moi, nous étions loin d'être unis. Bien au contraire... Nous avions même plutôt tendance à nous disputer la place. Et pourtant... J'avais comme l'étrange arrière-goût qu'il n'était pas bien loin, tapis dans un coin d'ombre de mon esprit bien plus proche que celui dans lequel il s'enfouissait en temps normal.

Rougis et gonflés, les contours de la lacération me paraissaient plus douloureux encore que cette dernière en elle-même. Levant le bras, j'approchais légèrement mes doigts de la plaie et l'effleurer à peine, le regrettant aussitôt. Je poussais alors un profond grognement, basculant la tête en arrière et serrant les dents comme pour réguler la douleur qui n'avait de cesse de me traverser de part en part.

«Bordel... Je voudrais pas... Te commander, hein... Mais si maintenant on pouvait se charger... De cette saloperie qui me barre le torse, ce serait pas mal...!»

Maintenant que j'y pensais... Je me demandais comment j'avais obtenu ce genre de plaie. Il était évident qu'elle avait été faite avec une arme en argent, puisque je ne m'étais pas régénéré. Mais comment? Pourquoi? Mon loup n'était pas vraiment du genre à mesurer les risques qu'il pouvait prendre, et à vrai dire, apprendre un jour qu'il serait débarqué dans un village pour y mettre la pagaille, et se nourrir de chair fraîche, ça ne m'étonnerait pas vraiment.

J'espérais simplement que cet idiot n'avait pas été jusque la.



Spoiler:
 

Couleur dialogue: #663300
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy V.Tolkien

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: A poil? Pour une première rencontre, c'est pas vraiment le top... | Feat Lizzy V.Tolkien   Dim 24 Jan - 12:16

Soins express

Elle avait finalement réussi. Le feu avait pris et une douce chaleur commençait déjà à s'en dégageait, c'était déjà une petite victoire dans cette éreintante bataille.
L'idée n'était peut-être pas celle du siècle, mais dans l'état actuel des choses, elle ferait avec tout comme lui dont elle percevait les grommellements. Etre grognon lui était permis, tout était permis quand on était ainsi blessé, alors elle n'en tiendrait absolument pas compte.

Ajustant quelques dernières branches pour éviter que le feu ne se propage trop ou ne prenne trop, Lizzy fut interpellée par un grognement visiblement sorti des lèvres de son cher patient. Posant son regard azur sur sa silhouette elle ne mit pas longtemps à comprendre qu'il était comme tous les blessés assez stupide pour avoir la curiosité de toucher sa propre blessure. A croire qu'ils aimaient tous ça tout compte fait.
Laissant un rictus passer sur son visage, Lizzy revint un peu sa personne, non sans le scruter, de petits airs sévères déformant ses traits.

-Si tu évitais d'agir aussi bêtement, peut-être que ce serait moins douloureux aussi... Ces hommes je vous jure.

Sortant son baume de son sac, Lizzy sonda à nouveau la plaie... Il allait souffrir, c'était une certitude et elle ne pouvait rien y faire... L'endormir prendrait bien trop de temps et il pourrait même finir par se réveiller sous les coups de la douleur autant ne pas perdre de temps avec ça.

-Je vous préviens, ça va être douloureux...


Sans plus le regarder, Lizzy se prépara à l'entendre hurler à s'en déchirer les cordes vocales, ses yeux se fixant sur la plaie béante barrant son torse.
Prenant une grande inspiration, Lizzy se lança et commença à étaler son baume de soin sur les contours de la blessure gonflée et rougie. Il valait mieux avoir des nerfs d'acier pour supporter une telle opération, mais Lizzy n'en doutait pas une seconde, il y survivrait.
S'il avait pu survivre avec ça jusque là, il survivrait aux soins qu'elle lui prodiguerait à l'avenir.
Étalant son baume avec délicatesse, les questions commencèrent à s'enchaîner dans l'esprit de la guérisseuse. Comment en était-il arrivé là ?

En temps normal, elle aurait posé toutes ces questions, mais elle refusait de se déconcentrer ne serait ce qu'une seconde pour laisser cours à sa curiosité, surtout qu'à ne pas en douter, lui-même n'avait pas les réponses qu'elle recherchait. Sinon, il ne serait pas là, mais plutôt chez lui.
Quel idiot viendrait se perdre dans la forêt avec une blessure pareille ? Aucun. Même un idiot ne le ferait pas. Lizzy se doutait donc qu'il y avait un second facteur intervenant là dedans... Lequel ? Elle le saurait bien plus tard.

Son baume se vida plus vite qu'elle ne l'aurait crue et sa plaie sembla plus large encore maintenant. Scrutant son ouvrage, Lizzy soupira et porta sa main au front du jeune homme... La fièvre commençait à tomber ce qui était une bonne chose... La mauvaise nouvelle c'est qu'il lui faudrait confectionner son baume ici...

-Je vais devoir vous demander d'être encore un peu patient, il n'y a malheureusement pas assez de baume pour couvrir toute cette large blessure...

Un sourire avenant se fixant sur ses lèvres et voilà Lizzy repartit dans ses réflexions. Réunissant tous ses éléments dans le petit chaudron qui ne la quittait jamais et mit son coup de patte à l'oeuvre.
En attendant, elle espérait qu'il profiterait de ce court moment de paix pour trouver le repos dont il avait terriblement besoin.. parce que c'était loin d'être terminé pour lui.


l#ccffffl

Lizzy V.Tolkien
« Color my life with the chaos of trouble.» ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A poil? Pour une première rencontre, c'est pas vraiment le top... | Feat Lizzy V.Tolkien   

Revenir en haut Aller en bas
 
A poil? Pour une première rencontre, c'est pas vraiment le top... | Feat Lizzy V.Tolkien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand j'ai vu ton visage pour la première fois...
» Cherche partenaire pour une première fois ! [En cours]
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...
» De l'alcool pour oublier première idée... PV Baban'
» Visite chez les indiens pour la première fois ! (Pv: Penny-Black)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Bois Apremotte-
Sauter vers: