Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Enoa H. Jedodd - humaine (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enoa H. Jedodd

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Enoa H. Jedodd - humaine (terminé)   Dim 5 Avr - 17:27

Enoa H. Jedodd a écrit:


Nectar divin, elle est un nuisible




« Je me présente... »


Nom(s) & Prénom(s) : Enoa H. Jedodd
Âge : 30 ans
Sexe : Femme
Sexualité : Hétéro
Espèce : Humain
Qualité du sang :  Sang Pur
Occupation(s) : Herboriste mais elle se fait passer pour une apprentie.
Croyance(s) : Angharradh
« Derrière l'écran »


Pseudo : Taktak
Âge : 34 ans
Taux de Présence : Je vais essayer au moins une fois par jour
Expérience rp : Pfiou, j'en ai fait longuement puis j'ai arrêté un temps et ça me démange de me remettre en selle.
Code : Validé par le dragon blanc Gogole
Comment avez découvert le forum ? Par Ràna **
Avez vous bien signé le réglement ? Oui


« Je ressemble et je pense comme... »




Physique : Enoa toise 1,65m pour 60 kg. Ses cheveux sont bruns, longs, légèrement ondulés. Ses yeux d'un bleu lagon troublent, saisissent et parfois même dérangent. Ses lèvres sont généreuses, ses traits fins malgré sa condition mais comme pour briser ce visage idyllique, une affreuses balafre déforme ses traits droits. Il n'y a rien de naturel à cela, c'est un simple subterfuge rendu possible grâce au suc de certaines plantes. Enoa s'enlaidit volontairement pour qu'on la laisse en paix. Et oui, les défigurés comme les lépreux ou autres, on s'en détourne plus facilement. On les laisse à leur misérable existence, sait-on jamais, on pourrait attraper de mauvaises choses à flâner à leur côté. Sa peau est hâlée, témoin d'une vie au grand air. Ses hanches sont larges, on lui a toujours dit qu'elle n'aurait aucun mal à enfanter. Sa poitrine présente sans excès, son ventre légèrement arrondi. Ses jambes galbées par des heures de marche et courses dans les bois. Ses bras sont fins, leur musculature nerveuse pour l'aider à se hisser dans les arbres avec légèreté. C'est une femme de l'extérieur qui a été façonnée par la nature pour s'adapter au mieux. Enoa est ambidextre, cela peut se révéler être un avantage certain. Elle porte des vêtements amples et souvent on peut la voir avec des gants et épaulettes en cuir, surtout lorsqu'elle travaille avec Smagg.

Psychique : La jeune femme paraîtra froide au premier abord, tout simplement méfiante. Réservée, ne cherchant pas à plaire et cinglante avec son franc parler. Si vous parvenez à gagner sa confiance ou à l'amuser, elle vous révèlera alors d'autres facettes de sa personnalité. Joueuse, facétieuse et loyale. Dans la vie de tous les jours, c'est une personne honnête mais qui ne vous fera pas de cadeau gratuit. Elle n'a de cesse de le répéter, tout est question d'équilibre. Aussi s'assure-t-elle toujours d'un juste retour des choses. Alors oui, on peut le dire, Enoa n'a jamais eu d'ami si ce n'est son professeur. Elle est travailleuse, curieuse et avide d'apprendre. La jeune femme est comme la plupart de ceux dont l'existence dépend de leur labeur. L'herboriste sait entretenir des relations utiles avec son entourage et ces dons y sont pour beaucoup. C'est une négociatrice hors pair.
Enoa a une sainte horreur des fées. Elle les méprise. Ces êtres représentent pour elle la tromperie dans toute sa splendeur cachée derrière une douce apparence. Elle a fait fabriquer un petit soufflet qu'elle peut glisser dans l'une de ses poches pour envoyer valser une de ces choses si elle ne venait qu'à en croiser une. Les lycans et les vampires lui font peur à vrai dire mais il semble que l'on ait rien à craindre d'eux pour le moment. Les nains, elle les adore. Ils sont un peu rustres, débonnaires, travailleur acharnés. Elle exulte de  marchander avec eux quand il lui arrive d'en croiser un. Les sirènes, les homme-dragons ou bien encore les elfes. Légendes fort intrigantes pour elle.


« Je suis douée pour... »




Le braconnage : Depuis toute petite Enoa s'est exercée à monter des collets et autre chausse-trappes pour aider aux besoins de sa famille. Les noeuds ça la connaît, mieux vaut ne pas finir ficeler pour la jeune femme. Elle est aujourd'hui extrêmement habile et peut poser un collet d'une main tout en faisant autre chose. Ce travail acharnée à déboucher sur des réflexes, elle n'a plus besoin de vraiment réfléchir, son corps agit seul comme de son propre chef. Cette capacité a permis à la petite famille de ne jamais craindre la faim mais Enoa a toujours veillé à partager son butin pour aider mais aussi pour ne pas s'attirer les foudres des envieux. Tout est une question d'équilibre, toujours. Elle continue aujourd'hui et cela lui amène un joli petit pactole suivant le gibier tué.

Le pistage : Il ne suffit pas de poser des pièges, encore faut-il trouver l'endroit judicieux. Enoa a étudie, observé pendant ses recherches de plantes diverses. Elle peut remonter n'importe quelle piste en forêt et en plaine sans aucune difficulté. La montagne est plus complexe et la pistage plus difficile, aussi préfère-t-elle rester dans ces environnements de prédilection. Pour le désert, là elle ne pourra rien faire pour vous, c'est un univers indéchiffrable pour elle.

Les plantes et leurs effets : Elle a appris pendant 18 ans aux côtés de Tancrède Lantieu. Elle est aujourd'hui une herboriste accomplie mais elle n'en dit rien, reste discrète, allez savoir pourquoi. Elle a toujours sur elle une dague courte pour ramasser ses ingrédients.

La magie de l'eau :
Enoa peut trouver de l'eau et ce peu importe l'endroit où elle se trouve. En profondeur, dans une plante. Elle est même capable de juger à un mètre près la distance où trouver le liquide vital.
Elle a un jour, par pur hasard réussi à faire quelques pas sur l'eau. Au moment même où elle s'en rendait compte, la jeune femme s'est retrouvée les pieds mouillés. Ce pouvoir elle ne le maîtrise absolument pas et ça la rend folle.
Elle s'est rendue compte au fur et à mesure qu'elle avait pu acquérir si l'on puis dire ces pouvoirs à partir du jour où elle trouva trois petites perles. Lors d'une excursion au port d'Aiguenoire. Ses souvenirs sont un peu flous mais toujours est-il qu'à sa sortie de l'eau miraculeuse, elle avait dans sa main ces magnifiques perles.

Enoa n'a aucune aptitude au combat quelqu'il soit mais elle possède une force certaine. La force des gens de la nature et l'immobiliser n'est pas chose aisé si on lui laisse ses aises.



« Il/Elle accompagne mes pas... »



Smagg (Faucon Pèlerin) :
Spoiler:
 
Smagg lui a été offert alors qu'il n'était encore qu'un oisillon par son Professeur. Il a aujourd'hui sept ans Tancrède a toujours été fasciné par cet oiseau et ces capacités. Aussi a t'il montré à Enoa comment le dresser pour reconnaître certaines plantes et les ramener. Smagg peut en effet détecter un objet de 2 mm à une hauteur de 18 m. C'est un véritable atout dans des endroits inaccessibles. Il vit librement autour de la jeune femme et disparaît quand vint le temps de la reproduction pour reparaître plus tard. Enoa a donc du apprendre à prévoir ses absences. Elle n'a pas besoin de siffler ou d'appeler pour attirer l'attention de Smagg. Seuls quelques gestes bien précis suffisent.


« Ma vie, mon parcours... »


Il y a environ 29 ans, une terrible épidémie infecta les enfants d'un village. Personne n'avait encore jamais vu une telle chose. Cette maladie frappa soudainement et violemment pour repartir presque aussi prestement, emportant avec elle tous les enfants de plus de deux ans. Ce petit village perdu quelque part dans la forêt d'Apremotte, n'était ni grand, ni riche aussi cet évènement n'attira point l'attention de la royauté. Oui la mort de sept enfants fut mis sur le compte de la mauvaise fortune et on tenta bon gré mal gré de guérir de ce mal insidieux qui avec le temps sourdait encore en chacun comme un voile familier enserrant les coeurs. Enoa était la cadette d'une fratrie de quatre enfants, en ce jour sinistre, elle en devint l'unique survivante. Dans son malheur, elle eut la chance d'avoir des parents qui prirent conscience du dernier de leur bambin à chérir plus que tout. Ils voyaient en elle, le reflet de leurs défunts fils et filles sans jamais la pousser à devenir quelqu'un d'autre. Aussi grandit-elle avec un manque certes mais sainement de corps et d'esprit. Ses parents surent lui cacher leur douleur pour lui offrir la plus belle vie qui leur était possible de lui donner. Bien sûr, elle manqua de beaucoup de choses mais pas d'amour ni de soutien. Lorsqu'elle fut en âge, on lui révéla ce qu'il s'était passé en ce jour funeste et cela façonna à jamais son chemin de vie.

Il y a environ 20 ans, alors que comme à l'accoutumée, Enoa préférait les balades dans les bois à l'enseignement bien trop stricte du religieux du village. Elle tomba nez à nez avec une chose qui lui flanqua la frousse de sa vie. Elle ne chercha pas à comprendre le pourquoi du comment, opéra un demi-tour ahurissant et prit ses jambes à son cou. La végétation plutôt dense par ici, touffue à souhait, eut tôt fait de freiner son ardeur. Rapidement la petite fille se retrouva coincée parmi les broussailles ne sachant plus trop si elle devait hurler ou non. En effet la chose semblait l'avoir suivi et la regardait maintenant. La terreur qui saisit l'enfant était palpable à plusieurs mètres aussi, profitant d'un rayon de soleil baignant, la chose ôta sa capuche et révéla une face bien humaine aux traits doux et sages. Un franc sourire illumina le visage de l'homme qui sortit de sa poche une fleur. Enoa en resta bouche bée, elle ne savait pas encore qu'elle venait de faire la rencontre de l'homme qui allait donner un tournant décisif à sa vie.

Il y a environ 10 ans, dans une chaumière perdue dans les bois d'Apremotte, un feu crépitait. Les flammes dansantes projetaient leurs ombres aériennes sur les murs de bois et torchis. Un vieil homme se tenait au-dessus d'un chaudron en cuivre et à quelques pas, une jeune femme notait scrupuleusement chaque mot sortant de la bouche du vieillard. Elle hochait la tête par moment, suspendait sa plume pour poser une question puis reprenait son travail. Ils le savaient tous les deux, bientôt Enoa pourrait prétendre au titre d'herboriste mais la jeune femme ne l'entendait pas de cette oreille. Elle adorait passer du temps en compagnie de Pacorus. La jeune femme buvait ses paroles, apprenait comme jamais, ne rechignait nullement à la tâche tellement l'homme la fascinait. Il était bien plus qu'un professeur, il était son ami, son confident. Le même sourire heureux éclairait les deux visages simultanément.

Il y a environ 2 ans, Enoa perdit les trois êtres les plus chers au monde à ses yeux et son coeur. En cette misérable année, la jeune femme se retrouva seule. Bien qu'il lui fallut du temps, elle se releva et reprit les rênes de sa vie. Ses parents et son professeur ne la laissèrent pas sans rien, bien au contraire mais peut-on un jour réellement palier l'absence d'êtres aimés par du matériel ? Il semblerait bien que non mais le temps se chargerait de confirmer ou non cette idée. La jeune femme décida de conserver la maison familiale et construisit à tenant, un laboratoire. Enoa était assez renommée pour pouvoir vivre sans trop de difficultés de son savoir mais elle pouvait compter en cas de coup dur sur le leg de ses parents.

(c) Codage de la fiche par Voly'an, pour Epicode


Dernière édition par Enoa H. Jedodd le Mar 7 Avr - 8:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enoa H. Jedodd

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: Re: Enoa H. Jedodd - humaine (terminé)   Mar 7 Avr - 10:03

Bonjour, bonjour.

Fiche terminée Ue

Je voulais savoir si on pouvait la modifier au fur et à mesure de l'évolution du personnage ?


Dialogue : #cc0099
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ràna Melro

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Enoa H. Jedodd - humaine (terminé)   Mar 7 Avr - 10:25

Oo!!! Une nouvelle!!

*Prends doucement sa main et s'incline légèrement tout en lui faisant un baise main.*

Enchanté de faire votre connaissance, belle dame. Et bienvenue parmi nous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Roi
Admin
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 01/10/2014
Age : 102
Localisation : Au Palais

Feuille de personnage
Qualité du Sang:
Métier:
Équipement :

MessageSujet: Re: Enoa H. Jedodd - humaine (terminé)   Mar 7 Avr - 16:40


Bienvenu(e)
Enoa

Bonjour/Bonsoir petit nouveau, et bienvenu(e) sur Andarésia. Tu as bien signé le règlement, ta présentation et ton avatar sont aux normes alors tu es validé(e).
Je t'invite maintenant à recenser ton avatar et ton compte ainsi qu'à faire une demande de logement ou de chambre à la taverne.
Tu peux également passer par la CB, promis on ne mord pas. Si tu as besoin d'aide n'hésite pas à envoyer un Mp aux modos/admins. Amuse toi bien parmi nous !
©cec


«L'histoire n'est pas plus figée ni morte que l'avenir. Le passé est tout proche ; Il commence à la dernière respiration que l'on a prise...»



Paroles: #003366
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaumeandaresia.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enoa H. Jedodd - humaine (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enoa H. Jedodd - humaine (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lassitude de la vie humaine -Terminé-
» Homme loup et louve humaine. [Terminé]
» Korîs ~ Une grande naine ou une petite humaine ? [TERMINÉ]
» Elih Marendir - Humaine [Terminée]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Premiers Pas :: Registres Civils :: Les Validés-
Sauter vers: