Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 And the killer is... [PV Reira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: And the killer is... [PV Reira]   Mar 31 Mar - 21:35

La Hutte du Peuple portait bien son nom. Remplie, elle contenait surtout du paysan ordinaire, venu oublier sa misérable journée dans l’alcool. J’esquissai une grimace en observant un peu mieux ces spécimens, cherchant la perle rare venue se perdre dans un trou pareil. Une perle rare qui me servirait de repas et, qui sait, de distractions pour, disons, un moment, par la suite. Mais plus tard. Si je me trouvais ici, ce soir précisément, c’était pour une bonne raison.

Un tueur égorgeait à intervalles réguliers et menaçait de faire découvrir mes activités lors de l’enquête. J’avais donc tout intérêt à aider la garde royale dans leurs recherches afin d’éviter tout drame me concernant. Malheureusement, le tueur était bien caché. Après deux semaines d’exploration des zones peu habitées, parfaites lorsqu’on ne souhaitait pas être retrouvé, j’étais revenue bredouille. Il faut dire que je n’avais pas eut accès à beaucoup d’informations, d’habitude, j’avais au moins la race de la créature, pour centrer mes recherches, alors là, c’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. J’y avais trouvé quelques tueurs, mes séances d’interrogatoire particulières les avaient poussés à me révéler tous leurs crimes, mais aucun d’entre eux n’était mon égorgeur.

Vêtue d’une robe noire et légère, les cheveux tressés, j’attendais mon contact avec l’armée royale : une petite rousse dont je ne connaissais pas le nom et que j’avais rencontré ici même il y a quinze jours.
   
J’espérais qu’elle en avait appris un peu plus sur le tueur, et cherchai des arguments à lui opposer si elle venait à proposer quelque action qui pourrait me desservir. Peut-être devrais-je l’hypnotiser afin qu’elle me voue une confiance aveugle et sans limites. Après tout, un contact dans ce milieu pourrait m’être très utile pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: And the killer is... [PV Reira]   Jeu 2 Avr - 13:30

La nuit était tombée... Enfin. Je regardais en silencieusement les étoiles illuminer petit à petit le ciel, à travers l'unique grande fenêtre de ma chambre. Tout était si calme, si silencieux... Malheureusement, ça n'allait pas durer très longtemps. Je soupirais puis me redressais et m'avancer vers le lit, en attrapant le tabouret non loin de là au passage. Venant poser le pieds sur ce dernier, j'attrapais l'une des dernières pièces de mon armure que j'enfilais. Ces bottes recouvertes de métal était une véritable bénédiction... Mais elles étaient surtout très longues à enfiler, et cela en devenait presque lassant à force. Je n'avais pas véritablement le choix, cependant... Après tout, je ne pouvais pas me contenter de me promener habillé comme n'importe quel autre femme -d'ailleurs, j'aurais vraiment eu du mal, moi qui n'aimait pas vraiment tout ce qui était fanfreluche, et autres talons...- puisque je n'étais rien de moins que la commandante en chef des armées du Royaume. Ce qui représentait en soit une lourde tache... En plus d'être quasiment constamment en danger. Il y avait tant de fauteurs de troubles... Tant de gens prêt à troubler la paix... Sans parler des paysans qui parfois se rebeller parce que le souverain ne leur accordait que trop peu d'intérêt... Et puis, il ne fallait pas oublier non plus que je jouais presque constamment ma place. Dans chaque action que je menais, je n'avais pas le droit à l'erreur... Ou on risquait de me remplacer.

Enfin... Il fallait donc que je sois prudente, et en toute occasion. Le regard rivé sur ce que je faisais, je terminais d'enfiler mon armure, puis soupirais et me traversais mes appartements pour aussitôt atterrir dans la cours du palais. Quelques petites minutes plus tard, je me retrouvais dans l'armurie où déjà une petite vingtaines d'hommes m'attendaient, prêt à partir dès qu'il le faudrait. J'attrapais alors une première épée que je venais pendre à mon flanc, puis la seconde que je casais de l'autre côté avant d'ajouter quelques petits autres accessoires qui pourraient éventuellement servir en cas d'affrontement. Quand enfin j'étais armée, j'enfilais la longue cape du commandant en chef des armées du Royaume, le symbole de ce dernier se découpant nettement sur le vert du tissus.

Une fois prête, je fis signe à mes hommes, et nous nous mettions aussitôt en marche. Plus nous nous rapprochions du point de rendez-vous, et plus mes soldats se dispersaient. Des pièges avaient été mis en place dans des endroits stratégiques, et si cela ne suffisait pas, alors des hommes avaient été éparpillés de ci de là. Ils encerclaient l'auberge sur un rayon de quelques kilomètres autour, aussi, quand je mis enfin les pieds dans «La Hutte du Peuple», j'étais seule. Enfin, seule, c'était une façon de parler, puisque là aussi j'avais tout prévu en y faisant poster des hommes à moi. J'entrais donc et repérais immédiatement mon contact. Je m'avançais vers elle, une expression neutre sur le visage, d'un pas souple et rapide pour ensuite m'arrêter juste devant elle.


«Kyll Nox?»

Je venais de m'exprimer d'une voix assez forte pour que les autres m'entendent, et en même temps assez ferme pour faire comprendre que je n'étais pas là pour jouer.

«Vous êtes en état d'arrestation pour meurtres. Ne résistez pas, et vous aurez le droit à un jugement équitable.»

Au fur et à mesure que je parlais, des hommes dans la salle s'étaient levés, sortant aussitôt leurs épées qu'ils avaient plus ou moins bien cachés sous leurs haillons. Qui qu'elle soit, cette vampire s'était faites piéger. Et si jamais elle tentait de résister, alors mes soldats et moi étions prêt à lui sauter dessus. D'autant plus que j'étais tout proche, et qu'elle était donc à portée de lame. Je fis signe à l'une de mes plus jeunes recrues et aussitôt, celle-ci se dirigea vers le comptoir où elle laissa tomber une bourse qui teintait joyeusement, juste sous les yeux du tavernier qui visiblement salivait déjà.

«Le Royaume vous remercie de votre coopération.»

Je me tournais ensuite vers la rouquine, et faisais mine d'attraper ses poignets pour les lui lier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: And the killer is... [PV Reira]   Jeu 2 Avr - 21:02

Mon rendez vous entra enfin, en armure. C'était... ridicule. Pourquoi enfiler ce truc en dehors des champs de batailles ? Elle devait avoir énormément de mal pour bouger. Oh, certes, je pouvais maintenant constater son grade, plutôt élevé, mais c'était toujours ridicule.

Je fronçai les sourcils en voyant son expression et me reposait la question alors: pourquoi portait-elle une armure ? 

«Kyll Nox?» 


Mon visage se ferma. Je ne rappelais pas lui avoir donné mon nom la dernière fois. 

L'armure. Son expression. Mon nom. 

Que se passait-il ? 

— C'est bien moi. Répondis-je, sur mes gardes. 

Mais peu importe toutes les préparations du monde, je ne fus tout de même surprise lorsqu'elle enchaîna:


«Vous êtes en état d'arrestation pour meurtres. Ne résistez pas, et vous aurez le droit à un jugement équitable.»


J'écarquillai les yeux en voyant les hommes autour de moi se lever et sortir leurs armes. Je me levai à mon tour et reculai d'un pas.

Un des soldats, plus jeune que les autres, posa une bourse sur le comptoir et la femme s'adressa au tavernier.

«Le Royaume vous remercie de votre coopération.»


Mais c'était un cauchemar ! Tout avait été mis en scène ! J'étais même sûre qu'il y avait encore quelques surprises si je venais à m'échapper !

Alors que cette sale traitresse vint m'attraper les poignets, je me dégageai trop rapidement pour que son oeil même capte mon mouvement et attrapai le jeune soldat qui s'était approché du comptoir, tel un bouclier. 

— Un geste et je le broies. Menaçais-je. Vous pensez vraiment que j'égorge ces personnes ? Vous êtes plus stupide que je le pensais !


Il me fallait un plan. Je ne pouvais pas la laisser m'emmener. Je n'étais peut-être pas cet égorgeur, mais je n'étais pas innocente non plus. 

Je reculai prudemment, dos à la porte, et marquai une pause. Il y avait des soldats derrière. pas besoin de sens de loup-garou pour le deviner. 

M'emparant de l'épée du jeune soldat, je le jetai de toutes mes forces sur le groupe pour les ralentir et sortis le plus rapidement possible. À moins qu'elle n'aie des vampires à sons service, aucun soldat ne pourrait réagir assez vite. Il fallait que je profite de cet avantage. Ma force était supérieure à bien des races, mais de là à ce qu'elle ait quelques loups dans ses rangs et c'était fichu pour moi. 

J'avais toujours ma seringue de drogue sur moi, mais cette unique dose devra être utilisée en dernier recours. Je ne pouvais pas la gagner comme ça. 

J'éventrai le premier soldat qui s'opposa à moi et envoyai le second presque immédiatement dans le décor grâce à un coup de pied. Je n'avais pas reçu d'entrainement militaire, mais j'étais chasseur de primes depuis quelques siècles déjà, je savais me sortir de situations impossibles et me battre. 

Une lame siffla un peu trop près. Je l'évitai de justesse et coupai net la main du garde et me tournai vers leur chef au moment où elle sortit. 

— Je n'ai rien à voir avec cette affaire. Maintenant dites à vos hommes de me laisser partir où je ferais bien plus que couper quelques bouts. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: And the killer is... [PV Reira]   Jeu 9 Avr - 13:05

Évidemment... J'aurais du m'y attendre. C'était une vampire après tout. Et il était normal qu'elle ne laisse pas arrêter. Alors forcement, oui, j'aurais du m'attendre à ce qu'elle se dégage et qu'elle tente quelque chose. Mais qu'elle prenne le plus jeune, et le plus «bleu» d'entre nous comme bouclier... Non, bien sûr, mon raisonnement n'avait pas été jusque là. Je grimaçais, l'une de mes mains s'étant automatiquement posé sur le pommeau de mon épée, et dévisageais la buveuse de sang du regard, cherchant à évaluer jusqu'où elle serait capable d'aller. Et étrangement, en croisant ses yeux, je su que je ne devais pas la prendre à la légère. En plus d'être en danger, de se retrouver piégé comme un fauve en cage et de devoir face à des imprévues, je lisais dans son regard que tuer ne lui faisait pas peur. Elle n'était pas à son coup d'essais, après tout...!

Je baissais les yeux sur le soldat, immobile, et tentais de le rassurer du regard comme je le pouvais. Je n'avais pas pour habitude d'abandonner mes recrues, et si jamais l'une d'entre elles venait à perdre la vie en mission, alors c'était que son Dieu l'avait rappelé à lui, et dans ces cas là, je n'y pouvais rien. J'espérais toutefois pouvoir sortir le jeune homme de là sans trop de dégâts. Suivant donc la vampire du regard, je resserrais un peu plus encore mes doigts sur la poignée de ma lame. Il fallait que je garde mon sang froid, et en même temps, je devais être sur mes gardes. Je devais sauter sur la moindre petite occasion qui m'était offerte.

Puis brusquement, tout bascula. Comme au ralentis, je vis l'épée de l’apprenti sortir de son fourreau juste avant que celui-ci ne soit projeté à travers la salle, sur mes autres soldats. Créant ainsi une diversion, Kyll s'était jeté sur la porte qu'elle avait ouverte pour s'échapper. Laissant échapper un grognement de mécontentement, je me ruais moi-même vers la sortie de l'auberge, passant par dessus l'une des tables pour aller plus vite.

«Dehors, je ne veux en voir aucun qui reste ici à batifoler! Cette criminel doit être sous les barreaux ce soir!»

Repoussant la porte de la taverne du pied, j'empoignais fermement la poignée de mon épée et la sortais de son fourreau, la faisant chuinter légèrement. J'écarquillais alors les yeux en voyant qu'elle avait déjà éliminé trois de mes hommes. Je grommelais un peu, puis me reprenais, plongeant mon regard dans le sien. Derrière moi, les autres soldats sortirent à leur tour, prêt à se jeter sur la proie de ce soir, quand je les stoppais fermement d'un geste. Tandis que je m'efforçais de garder une certaine neutralité dans l'expression de mon visage, je sentis une idée germer petit à petit dans mon esprit.

Rangeant ma lame dans on fourreau, je tendis les mains devant moi pour lui prouver que je n'avais plus aucune armes entre les doigts. Je m'avançais alors petit à petit vers elle, faisant lentement un pas derrière l'autre.

«Très bien... Si tu n'as rien à voir avec cette histoire, alors...»

Je penchais un peu la tête sur le côté, haussant les épaules au passage.

«Tu ne crains rien...!»

Le cœur battant à tout rompre dans la poitrine, je m'arrêtais finalement non loin d'elle.

«Relâche ton arme, et nous pourrons parlementer.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: And the killer is... [PV Reira]   Ven 10 Avr - 12:43

Elle rangea son épée et opta pour une solution moins agressive. Je restais tout de même sur mes gardes. Si elle n’avait plus son arme à la main, ses hommes tout autour, si.

«Très bien... Si tu n'as rien à voir avec cette histoire, alors...»

Elle avançait petit à petit vers moi et je fronçai les sourcils, sondant son regard, cherchant son plan.

«Tu ne crains rien...!»

Disait-elle cela pour endormir ma vigilance ? Pensait-elle encore me tromper ? Je serrai le pommeau de mon épée, toujours tendue devant moi.

«Relâche ton arme, et nous pourrons parlementer.»

Je laissai échapper un petit rire ironique.

— Tu me prends vraiment pour un vampire à peine né au siècle dernier ? Tu m’as déjà trahie une fois. Je ne me ferais pas avoir une seconde fois !

Mon regard ne cessait de faire l’aller-retour entre elle et ses hommes, à l’affut du moindre mouvement.

— Tss… Et dire que j’ai été jusque dans les montagnes des nains à la recherche de ce fichu tueur. Tout ça pour me faire accuser !

J’étais vraiment trop gentille. La prochaine fois, tout se déroulera à ma manière. J’aurais dû éliminer cette femme après l’avoir interrogée en bonne et due forme.

— Il n’y a pas à parlementer. Je n’ai pas tué ces personnes, un point c’est tout. Je ne tue que mes contrats, en toute légalité. Tu as bien dû vérifier ma profession puisque tu connais mon nom maintenant.

Je n’avais pas bougé d’un pouce, je m’étais figée, prête à agir immédiatement en cas d’attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: And the killer is... [PV Reira]   Mar 14 Avr - 10:46

Je ne m'attendais évidemment pas à ce qu'elle coopère aussi facilement. Dès l'instant même où elle s'était enfuis, j'avais compris que pour la mettre sous les barreaux, il me faudrait faire bien plus d'efforts que prévus. Je tentais de suivre son regard pour mieux cerner ses intentions, et remarquais qu'elle me regardait alternativement avec mes hommes. Elle surveillait chacun de nos mouvements, attentive au moindre tressaillement de muscles qui pourrait trahir une éventuelle attaque. Mais ce n'était pas ce que j'avais l'intention de faire. Jetant moi-même un coup d’œil aux soldats qui nous entouraient, je leur fis signe de ranger leurs armes, ce qu'ils firent finalement après un instant d'hésitation. Je reportais alors mon attention sur la vampire.

«J'ai en effet cherché un maximum d'informations sur toi, et j'ai également vérifié que chacun de tes contrats avaient été fait en toute légalité.»

Je fis un autre pas vers elle, m'arrêtant presque aussitôt.

«Mais n'importe qui peut perdre la raison...»

Plus je m'approchais d'elle, et plus je sentais mon corps tout entier se tendre, prêt à réagir si il le fallait.

«De plus, une personne ayant déjà tué n'aura aucun remords à répéter l'opération...»

Et puis, vu la facilité déconcertante avec laquelle l'assassin avait passé à travers les mailles du filet des autorités...

«Il est donc normal que nous privilégions quelqu'un faisant déjà partis du système...»

Je croisais alors les bras, plantant mon regard dans le sien.

«Mais je ne tiens pas à perdre chacun de mes hommes présent ici.»

Je fis un petit signe de tête aux soldats qui se trouvaient derrière elle et qui s'écartèrent alors.

«Vas-y. Je te retrouverais, et la prochaine fois je reviendrais avec des hommes plus fort encore.»

Cela pourrait lui paraître trop simple... Mais en même temps, je lui offrais la possibilité de fuir, et je la voyais mal refuser ma proposition pour rester entouré de soldats prêt à lui sauter dessus pour l'arrêter. J'attendis donc patiemment qu'elle se décide, et alors que je m'apprêtais à faire signe à l'un des guerriers, un hurlement à glacer le sang se fit entendre. Je me retournais brusquement sur ma droite, et presque aussitôt, je vis une silhouette s'enfoncer entre les rangs de mes hommes, les attrapant et les envoyant valser plus loin comme de simple fétus de pailles. J'écarquillais alors les yeux, voyant la créature s'arrêter juste devant moi et Kyll avant de pousser un énième grondement de colère.

«Merde...» murmurais-je. «Un garou, impur, manquait plus que ça...!»

Malheureusement pour nous, la pleine lune brillait haut dans le ciel. Et la nuit venait tout juste de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: And the killer is... [PV Reira]   Sam 18 Avr - 11:25

«J'ai en effet cherché un maximum d'informations sur toi, et j'ai également vérifié que chacun de tes contrats avaient été fait en toute légalité.»

Mais alors… Sur quelles bases voulait-elle m’arrêter ? Cela n’avait aucun sens ! Que me cachait-elle ?

Elle fit un pas en avant et je levai un peu plus mon épée en signe d’avertissement.

«Mais n'importe qui peut perdre la raison...»

Je reculai alors qu’elle avançait encore, et soupirai.

— C’est stupide.

«De plus, une personne ayant déjà tué n'aura aucun remords à répéter l'opération...»

— C’est vraiment stupide… Et terriblement naïf. Si tu devais arrêter toutes les personnes ayant déjà tué au moins une fois dans ce royaume, je suis sûre que je passerais pour une enfant de chœur.


Oh bien sûr, ce n’était que si on comptait les meurtres. Les tortures par contre… Mais elle n’en savait rien.

Rien ne prouve que je suis cet égorgeur. Au contraire, cela aurait dû te prouver mon innocence. Je suis une professionnelle, crois-tu vraiment que je laisserais ces cadavres ? Que je les tuerais de manière si grossière ?

Soudain, elle fit un signe de tête et ses gardes s’écartèrent. Je me cramponnai à mon épée, m’attendant à un quelconque piège.

«Mais je ne tiens pas à perdre chacun de mes hommes présent ici.»

Je jetai des regards suspicieux autour de moi, cherchant le piège, mais elle ajouta :

«Vas-y. Je te retrouverais, et la prochaine fois je reviendrais avec des hommes plus fort encore.»

Je reculai, plus prudente que jamais, quand soudain, un hurlement retentit. Surprise, je me retournai vers l’origine de ce bruit et vis les gardes être projetés de part et d’autre.

— Qu’est ce qu…

La créature s’arrêta devant nous.

«Merde... Un garou, impur, manquait plus que ça...!»

Je fronçai les sourcils. Pourquoi s’arrêtait-elle devant nous ? Que nous voulait-elle ?

Je pourrais penser qu’il venait me sauver (puisqu’il ne faisait visiblement pas partie des hommes de cette fichue traitresse), mais je ne connaissais aucun loup garou (vivant).

Cela dit, il m’offrait une parfaite occasion de m’échapper sans que tous ces gardes ne me piègent.

— Il faudrait l’arrêter, je suis pratiquement sûre qu’il a perdu la raison et qu’il a déjà tué. Ça rentre dans tes critères, qui sait, c'est peut être lui ton tueur. Ironisais-je.

Je reculai encore, un peu plus confiante.

— Je t’aurais bien aidée, mais je pourrais accidentellement le tuer lors de la capture et, puisqu’il n’y a aucun contrat sur sa tête… ce serait illégal.

Mon sourire s’élargit alors que je baissai mon arme, presque hors de portée de ses hommes.

— Et vois-tu, je ne fais pas d’écarts de conduite, contrairement à ce que tu pourrais penser.

Je regardai une dernière fois le loup. J’aurais bien aimé savoir qui se cachait derrière toute cette fourrure, mais je ne pouvais me permettre de rester.

— Tu avais prévu d’arrêter un vampire ce soir, je pense qu’un loup ne te posera pas de problème. Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: And the killer is... [PV Reira]   Lun 20 Avr - 18:32

Je grommelais, les yeux fixés sur la créature qui visiblement passait ses nerfs sur ceux qui l'entouraient. Et comme mes hommes avaient eu le malheur de se jeter sur eux... Évidemment, aucun ne faisait visiblement le poids. Évitant moi-même de justesse deux coups qui auraient pu me terrasser sans problèmes, je me tournais ensuite vers la vampire qui désormais se trouvait bien loin de moi. Et des armes de mes soldats qui étaient, de toute façon, bien trop occupé pour la poursuivre. La voyant s'enfuir, je me tournais plutôt vers le combat qui avait lieu sous mes yeux. Enfin, le combat... Le massacre, plutôt. On ne pouvait qualifier ça autrement. Je me mettais alors à fouiller la scène du regard, et quand je vis enfin une silhouette familière apparaître, je sentis comme l'ombre d'un frisson me traverser l'échine.

«Hawk...! Contacte les autres, et dis leur de rappliquer le plus vite possible!»

Je fis alors un roulé boulé, évitant un violent coup de patte, et grinçais des dents en me redressant tandis que sous mes yeux, un autre homme se le prenait de plein fouet à ma place. Me relevant alors, et sortant mon épée de mon fourreau, je tournais tant bien que mal autour de la créature tout en essayant d'éviter le moindre de ses coups. Entouré d'armures, et de lames, le garou semblait perdre petit à petit la tête, si bien que même si sous tout ces poils se cachait peut-être un être humain civilisé, il était difficile de ne pas le confondre avec une quelconque créature sauvage. Il se tournait et se retournait, frappait et re-frappait, ne manquant pas une seule occasion de mettre un homme à terre.

Malheureusement pour lui, les autres soldats qui s'étaient éparpillés de ci de là autour de l'auberge commencèrent à arriver.

«Les grappins! Il faut l'immobiliser le plus rapidement possible!»

Quatre des soldats agrippèrent alors des «engins» que le Royaume avait fait fabriquer récemment par de grands forgerons pour des occasions telles que celles-là. Bientôt, deux des quatre grappins traversèrent la chair du garou, passant à travers la peau et les muscles pour venir tirer fermement sur ses poignets. Malheureusement, ces machines étaient toutes nouvelles, et nous n'avions pas encore très bien eu l'occasion d’entraîner les hommes à leur utilisation. Et de ce que je pouvais voir, seulement deux ne suffiraient pas. Je fis alors signe aux soldats les plus proches.

«Aidez-les! Il faut faire tomber cette créature!»

Pendant que des hommes allaient donc aider les premiers à maintenir la créature, je passais derrière celle-ci et d'un coup sec, venait trancher les tendons de l'animal qui s'effondra presque aussitôt au sol. N'étant pas un sang pure, il mettrait probablement un peu de temps avant de se régénérer, même si les quelques courtes minutes qui se présentaient à nous étaient loin d'être suffisante pour le traîner jusqu'aux geôles. Je n'avais donc pas le choix... Il fallait que je profite de sa faiblesse pour l'achever.

Toujours derrière lui, je venais fermement poser un pied dans son dos, y appuyant au passage pour faciliter le travail de mes hommes. Je levais alors mon arme et inspirant longuement, je venais en planter la lame dans la nuque du garou, avant de trancher définitivement sa tête qui roula alors au sol. La pression étant relâché, je jetais un coup d’œil aux hommes qui venait de s'écrouler sur la sol avant de regarder dans la direction opposé, celle par où la vampire s'était échappé. Je soupirais, puis baissais les yeux avant de nettoyer ma lame dans le pelage de la créature et de la ranger.

«Emballez moi tout ça. On rentre.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: And the killer is... [PV Reira]   

Revenir en haut Aller en bas
 
And the killer is... [PV Reira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeff The Killer
» Construction, Destruction, Reconstruction. [PV= Daïgo & Killer Bee]
» Victoria Beurk ღ She's a Killer Queen, guaranteed to blow your mind (Terminé)
» Atelier codage || Reira
» Ronaldo Killer [ R9 Video Sublime ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Rps Terminés-
Sauter vers: