Serez-vous l'un des notres? Ou ferez-vous partie de ceux qui ont été amenés illégalement sur nos Terres?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le criminel ambitieux fait la manche [PV Soren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le criminel ambitieux fait la manche [PV Soren]   Mar 10 Fév - 18:21

Antonio Vendini, 36 ans, criminel ambitieux était… content.

C'était un évènement suffisamment rare pour qu'il mérite d'être souligné.

Antonio était… content. Pas ravi. Pas enchanté. Juste pleinement content. C'était ce que l'on pouvait appeler un état stable, après l'ascenseur émotionnel qu'il avait vécu suite aux révélations de la cosplayeuse roumaine et de sa désormais presque-partenaire Kyll Nox.

D'un côté, Vendini était très perturbé d'avoir découvert l'existence d'un monde parallèle peuplé de rôlistes aux dégoûts vestimentaires confirmés (le fantasme d'un plan universel plein de super-héros ou de créatures extraordinaires l'avait toujours accompagné depuis son enfance), mais, comme il le disait lui-même ces derniers temps : "Je rêvais de Roger Rabbit : on m'a donné Cool World." Une triste réalité à laquelle il avait du mal à se faire.

D'un autre côté, Vendini était très amusé d'avoir découvert l'existence d'un monde parallèle peuplé d'un  nouveau marché encore vierge de crime organisé (le fantasme d'une guilde des voleurs/assassins pleine de bandits en armure de cuir l'avait toujours laissé indifférent depuis son enfance), mais, comme il le disait lui-même ces derniers temps : "Je rêvais de l'Eldorado, on m'a donné Mû." Une joyeuse réalité à laquelle il s'habituerait bien vite.

Pour toutes ces raisons contradictoires, le criminel enversois (ou endroitien ? Je ne me souviens déjà plus) était… content. Ce qui était une mesure toute relative, finalement. Néanmoins il n'allait pas laisser sa bonne humeur intrinsèque gâcher sa journée.

Car actuellement, le brave Antonio attendait que Kyll Nox, sa presque-partenaire, fasse part de ses projets à son supérieur. Sans cela, cette marcheuse ne pouvait pas faire les allers-retours entre le deux mondes, et ramener à Vendini ce dont il avait besoin pour se faire un nom. Au moins la pensée de pouvoir retourner chez lui à sa convenance le rassurait, parce que faire face à un endroit (c'est le cas de le dire) dont il ne connaissait rien le stressait un peu.

Pour se distraire, l'ennemi public n°1 par défaut du nouveau plan d'existence avait eu une idée : agrandir son auberge, l'Hydre d'Argent, qu'il comptait bien transformer en bar branché et hype. Techniquement parlant, elle n'était pas à lui, cette auberge. Légalement non plus, d'ailleurs. Le (désormais ex) propriétaire s'était simplement montré raisonnable. Nonobstant cette distraction temporaire, Antonio avait besoin de capitaux pour entreprendre les travaux qu'il désirait. Qui disait capitaux disait investisseur.

Ni une ni six, Vendini avait détourné (affrété) une charrette et y avait fait embarquer une demi-douzaine de soulards (sbires) dans le modeste but de détrousser d'innocentes personnes (engranger des bénéfices. Tout est dans la comm' !).

Le petit convoi avait passé sans encombres les vérifications de la garde de la cité, et errait maintenant dans les bas quartiers. D'après son expérience, Antonio était sûr que personne ne viendrait les déranger ici.

La charrette s'arrêta devant une auberge appelée à juste titre "L'Auberge des Bas Quartiers". Le criminel posa pied à terre et entra dans le gîte, suivi de ses associés. Comme il l'avait espéré, le lieu était rempli de braves gens qui n'attendaient qu'à être courageusement dépossédées de leurs biens. Antonio ouvrit son manteau et dégaina son pistolet, tandis que ses larbins défourrèrent dagues et lames émoussées. Le criminel ambitieux grimpa sur une table, donna un généreux coup de pied au client qu'il venait de déranger, et put ainsi attirer l'attention de la plèbe.

— Salut à tous ! Mon Dieu vous êtes encore plus miteux que mes propres gars… Anyway, bonsoir à vous, fier peuple de jemenfousdoù ! Je ne vous dérangerai pas longtemps ! Je me présente : Antonio Vicente Vendini, 36 ans, criminel ambitieux. Vous n'avez sûrement jamais entendu parler de moi, mais ça viendra. Je suis le nouveau propriétaire de l'Hydre d'Argent, et j'entreprends actuellement une rénovation totale de l'établissement. Mais pour ce faire, j'ai besoin de fonds. À présent mes amis vont passer parmi vous et récolter les généreux dons que vous allez faire. Pas de panique, vous n'avez qu'à donner tout ce que vous avez. Les capitaux seront bien distribués au profit de la société Hydre d'Argent et, en compensation, vous aurez droit à un verre gratuit quand le bâtiment sera entièrement remis à jour. Maintenant, je vous prie : à la caisse, kssshéhéhé…

Il tendit et arma son pistolet, tandis que ses spadassins avancèrent dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Soren Selesnye

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 23
Localisation : Chez moi teuh

MessageSujet: Re: Le criminel ambitieux fait la manche [PV Soren]   Mar 10 Fév - 20:28

Dieu que le voyage avait été long.. des jour de chevauchée sans le moindre brin d'animation, pour finir par chercher un gîte miteux. Il était a noter qu'en plus d’être peuplé UNIQUEMENT d'humains, sacrement crasseux par ailleurs, la soupe était infecte. Fadasse, avec des morceaux de viande troubles qui surnageaient... Et pour ne rien gâcher un braquage! Que les Dieux bénissent les envies soudaine de soulager sa vessie, sinon le Drow aurait fini avec le râble crasseux a l’intérieur a la merci d'un jeune homme finalement doté d'une certaine présence.

Ce qui avait d'ailleurs motivé le drow, au-delà de toute convention de prudence a simplement ouvrir discrètement une fenêtre, sortir sa pipe et fumer tranquillement en regardant le dépouillage des chiens galeux qui infestaient la pauvre auberge. Au moins... les choses étaient propres, nettes et accomplies avec une maestria digne de louanges. Un bon point pour l'humain au nom rocambolesque. Antonio... et pourquoi pas Jean-Eudes?

Néanmoins, l'outil brandi par l'humain avait de quoi intriguer. Un petit truc de métal compact sans lame? Étonnant et surtout.. intriguant. Il ne paraissait pas fou. Délicieusement amusant, certes. Mais pas fou. Donc cet objet devait servir un but particulier, un but qui ne pouvait qu'intriguer notre curieux drow.

5 minutes, de quoi se grimer, un brin d'illusion et voila le spadassin lambda, humain de traits qui se pointait au coté du "patron", sur sa table, remplaçant le dernier des larrons qui venait de passer en arriere salle.


"Dites chef, on fais juste les bourses de nos chers amis ou on récupère le don du propriétaire des lieux? Parce que vous savez, ce genre d'endroit... ça pourrait être mal vu si on va plus loin que la piétaille. M'enfin, c'est vous le chef hein!

Il avait fallu toute sa maîtrise de soi au Drow pour ne pas sourire, un sourire roublard diffus s'affichant sur la peau basanée choisie pour l'occasion.


"-Faut toujours se mefier des belles femmes
-Ma mère était la gentilesse incarnée!
-Mais ta mère était une trolesse, nigaud."

Des fois, je me demande ce qu'il passe par la tête de certains dev pour faire des dialogues pareils...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le criminel ambitieux fait la manche [PV Soren]   Mer 11 Fév - 17:54

Les fonds se collectaient à toute vitesse. Vendini était… content. Bien entendu il s'attendait à ce que quelque chose finisse par mal tourner. Il avait pris cette habitude dès son arrivée, quand virtuellement chaque personne/créature qu'il avait rencontrée avait essayé de le manger.

Il jouissait ainsi de son état de grâce, sachant que l’ascenseur émotionnel n’était jamais très loin ces temps-ci. Toujours perché sur sa table, il supervisait les opérations, et dut par deux fois indiquer à Djaq, son plus fidèle (et unique) lieutenant, que dérober de l’herbe à pipe d’un pépé, ce n’était pas vraiment le plus utile pour payer des maîtres de chantier.

À cet instant, Bernardo revint de l’arrière-salle et s’adressa à Vendini :

— Dites chef, on fais juste les bourses de nos chers amis ou on récupère le don du propriétaire des lieux? Parce que vous savez, ce genre d'endroit... ça pourrait être mal vu si on va plus loin que la piétaille. M'enfin, c'est vous le chef hein!

Antonio le regarda avec des yeux ronds comme des soucoupes.

— Bernardo… tu parles ?! Alors ça ! Après tous ce temps ! Salopard ! Ordure ! Dessous de bidet ! Capitaliste ! Terroriste ! Centre tupperware de gauche ! Intermittent du spectacle ! Journaliste de Libération ! Non sérieusement, t’aurais pu me le dire. J’ai toujours cru que t’étais muet, moi.

Il rangea son pistolet, descendit de la table et donna une tape dans le dos de son homme de main.

— Anyway, tu peux me dire ce que tu as pris à nos braves donateurs ? Ont-ils été généreux avec toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Soren Selesnye

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 23
Localisation : Chez moi teuh

MessageSujet: Re: Le criminel ambitieux fait la manche [PV Soren]   Mer 11 Fév - 20:16

Bernardo, Tupperware, Anyway? Mais par les Tétons de l'Araignée, d'ou sortaient donc les acolytes de ce type? Voir le type en question. D'un conte pour enfant? Enfin, au moins, la supercherie semblait bien marcher, un temps du moins. Alors, autant jouer le jeu non?

Prenant son plus bel air patibulaire, sous la forme d'un sourire goguenard, les pupilles brillantes d'excitation, le Spadassin Bernardo/Soren le Drow se mit a énumérer en comptant sur ses doigts ses trouvailles, les étalant sur la table comme les douze merveilles. Qui a dit que le vol a la tire compulsif ne servait qu'a vous attirer des ennuis?


Alors, alors... Nous avons la... un beau gousset de famille, plaqué or j'dirais, pas très épais de placage d'ailleurs. 17 pièces d'argent, 3 sous d'or, une médaille religieuse, un encrier a moitié plein, un collier d'argent et 2 bagues.. platine a ce qu'il semblerait. Le monsieur la-bas avait de sacrés fonds, s'vous voyez c'que j'veux dire.

Étaler ses trésors sans cesser d’énumérer sur ses doigts ses trouvailles n'était pas une mince affaire, d'autant plus en jouant l'humain idiot, mais Soren avait fait bien plus techniques en des temps passés. Et pointer du doigt le gros bourgeois venu s’encanailler ici faisait du bien. Vraiment.

Jusque la, tout se passait bien, Soren se permettant donc de sourire, quitter a devoir improviser lorsque le vrai Bernardo reviendrais. Un détail, tout plus. Et puis, cela serait amusant non?


"-Faut toujours se mefier des belles femmes
-Ma mère était la gentilesse incarnée!
-Mais ta mère était une trolesse, nigaud."

Des fois, je me demande ce qu'il passe par la tête de certains dev pour faire des dialogues pareils...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le criminel ambitieux fait la manche [PV Soren]   Jeu 12 Fév - 16:43

— Alors, alors... Nous avons la... un beau gousset de famille, plaqué or j'dirais, pas très épais de placage d'ailleurs. 17 pièces d'argent, 3 sous d'or, une médaille religieuse, un encrier a moitié plein, un collier d'argent et 2 bagues.. platine a ce qu'il semblerait. Le monsieur la-bas avait de sacrés fonds, s'vous voyez c'que j'veux dire.

Antonio fronça les sourcils.

— Parce que tu sais compter, aussi. Tu es plein de surprises, aujourd'hui, Bernardo. Il ne te reste plus qu'à m'apprendre que tu sais jongler et que tu es une femme, et je crois que plus rien ne pourra m'impressionner. Cependant…

Il attrapa Bernardo par l'oreille et le tira à lui.

— Je n'aime pas trop le ton sur lequel tu me parles, mon ami. Tu es plus agréable quand tu es muet. Embarquez tout ce que vous pouvez dans la Vendimobile, les enfants, reprit-il à l'attention du reste des larbins. On va avoir besoin de mobilier, aussi, alors autant économiser un peu d'argent et prendre ce qu'on a sous la main.

Ceci étant dit, il lâcha son homme de main et alla s'accouder au comptoir, où, faute de coca light, il réclama un verre d'eau. En tournant son regard de quelques degrés sur la gauche, il aperçut Bernardo, qui avait un autre sac sur l'épaule.

— Eh ben quoi, maintenant ? T'es vraiment une jongleuse ?

Bernardo l'observa avec des yeux ronds et ne répondit pas.

— T'as reperdu ta langue, donc. Bon qu'est-ce qu'il y a, Bernardo ?

Bernardo commença à s'agiter et à décrire de grands gestes vifs et brusques, qu'Antonio s'efforça de traduire au mieux.

— T'as vu un petit éléphant ? Tu veux acheter un petit éléphant ? Un troupeau de petits éléphants ? C'est pas ça ? Mais c'est quoi, Bernardo ? Quoi les juifs ? Carte bleue géante ? Bernardo, tu veux acheter un troupeau de petits éléphants aux juifs avec une carte bleue géante ?!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le criminel ambitieux fait la manche [PV Soren]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le criminel ambitieux fait la manche [PV Soren]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUE FAIT L'ETAT?
» René Civil devant le tribunal criminel
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Un fait surprenant ( suite )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Andarésia :: Rps Terminés-
Sauter vers: